mercredi 18 mars 2009

Pas de panique, les filles!


Un petit coup de nostalgie ce matin? Que faisiez-vous à 6 ans? Vous passiez vos journées à cajoler vos poupées Bout d'Chou (et à se souvenir de leurs 3 prénoms sur leur baptistaire!)? À patenter du linge pour votre Barbie? À peigner vos Pouliches? Vous écoutiez en boucle les disques 33 tours de Nathalie Simard ou de Passe-Partout? Vous regardiez - sans DVD ni beaucoup de cassettes - vos épisodes de Passe-Partout, de Bobinette, de Candy et Caliméro enroulées dans vos draps Rox&Rouky? Et comment s'habillait-on? Mal, c'est vrai. Le brun était à l'honneur. Les petites robes à fleur aussi. Moi, ça ressemblait à cela.


Jetez un coup d'oeil maintenant à vos fillettes de 6 ans et celles qui vous entourent? Vous vous retrouvez en elles? Bien sûr, un peu. Beaucoup, même par chance. Mais il y a des fois, où vous vous dites que vous, vous n'aviez pas ces préoccupations-là à 6 ans et que vous ne saviez pas le 1/3 des trucs qu'elles savent.


Effectivement, les fillettes semblent grandir trop vite. Mentalement oui, mais physiquement aussi. Dieu qu'elles sont grandes! J'ai eu un coup de vieux et au coeur quand MissLulus mesurait son pied sur le mien. "Maman, j'ai presque les pieds de la même grandeur que toi....". Moi, incrédule, je lui rabats ses fausses joies. Et puis! Catastrophe! Je VOIS l'évidence. Il ne manque que la longueur d'un gros orteil pour qu'effectivement MissLulus ne me piquent mes souliers. Woooo! Dans un article de ParentalCentral, on s'inquiète (et moi aussi!). Si 13 est le nouveau 18? Est-ce que 6 est le nouveau 10? A-U-S-E-C-O-U-R-S. L'univers qu'on leur propose les pousse à franchir des étapes à vitesse grand V. Et sans qu'on le veuille et sans qu'on s'en rende compte, nos filles trippent sur Hanna Montana, ont vu High School Musical, troquent leur Barbie pour des Bratz, connaissent les participants à Star Académie, ont eu 2 "amoureux" (et vécu 2 "peines d'amour"...), s'habillent presque comme nous, se maquillent, etc. Et le pire? Beaucoup de parents semblent trouver l'idée normale. Et puisque le fleuve coule ainsi, on embarque et on suit le courant. J'étais catastrophée quand j'ai vu à Dre Nadia un couple faire appel à elle parce que leur fille de 3 ans ne voulait pas partir pour la garderie sans être coiffée, maquillée et manucurée. 3 ans!! On crée des monstres? Croire que sa journée sera foutue si l'image qu'on projette de soi n'est pas parfaite. À 3 ans!! Je ne dis pas vouloir mettre deux bas pareils, se coiffer les cheveux, se mettre une barrette préférée, un collier ou des boucles d'oreilles. Mais en faire une telle fixation?


Et pour en rajouter, voilà que Dora, la seule icône féminine qui brisait un peu le moule de Barbie, celle qui aime tant les animaux, qui n'a pas peur de se salir, qui adore le baseball, qui parle trois langues, qui est toujours habillée de la même manière sans flafla (loin de là!) avec son éternel sac à dos (sac à dos, sac à dos... déformation!) Bref l'aventurière rebelle au pays des mini-pitounes aimée autant des filles et des garçons... grandit elle-aussi. Mattel et Nickelodeon ont récemment dévoilé la silhouette de la "nouvelle Dora". Attention! Elle aura les cheveux plus longs et stylisés. Elle portera une jupe. Elle aura des fines chaussures. Probablement aussi, elle portera des bijoux, aura la taille fine, une grosse tête sur un petit corps difforme et aura des poses plus "sexy". Son sac à dos (sac à dos, sac à dos...) se sera sûrement transformé en une sacoche munie d'un cellulaire, d'une trousse à maquillage et un miroir. Hallucinant.


Il n'en fallait pas plus pour que deux mères américaines, déjà auteures du livre Packaging Girlhood: Rescuing Our Daughters from Marketers Schemes, ne partent une pétition sur leur blogue. Bon, on n'aime pas plus les pétitions qu'hier, mais quand même... juste au cas que vous auriez le goût. Le goût de lancer comme message à nos filles de ne pas paniquer et de ne pas vouloir grandir trop vite. Vraiment, je donnerais bien des choses pour revenir à l'insouciance de MES 6 ans (pas les leurs!). Je bercerais toujours une poupée Bout d'Chou. Et vraiment, je n'aurais aucune envie de savoir ce que pourrait donner sa transformation en une préadolescente... No way!


23 commentaires:

Mme Cornue a dit…

Mais vous avez sûrement également tenté de magasiner des chandails qui ont de l'allure pour MissLulus??

Êtes-vous arrivé à la même conclusion que moi? De kessé que les tites filles de 6 ans peuvent bien faire avec des chandails bedaine?!?!?

Alors vive les boutiques de sports, qui elles, sont encore à "l'ancienne" mode avec des chandails d'une longueur... "normale".

Tout à fait d'accord avec le billet, su'a coche! (ben quoi je suis une mère de mon temps... loll)

Ariane a dit…

Pour la pétition, un petit bémol! J'ai voulu aller la signer, mais oh! surprise! Il faut débourser des sous via paypal (pas beaucoup, ça commence à 2$, mais tout de même!). Étant donné que je ne traîne pas ma carte de crédit avec moi partout où je vais, je n'ai pas pu la signer.

So a dit…

Oui, oui, vous pouvez tout de même la signer. Ma signature a été enregistrée et par la suite on ne demandait si je voulais donner un petit don, ce à quoi j'ai tout simplement fermer la fenêtre!

Et pour les chandails, je suis d'accord! Ça me fait capoter de voir des vêtements pour enfants avec incrit sur le buste (ou pire sur les fesses!) "SEXY GIRL"!

Pommette a dit…

Tout à fait d'accord! C'est pour cela que je couds pour ma nièce...
et ça a toujours été pour ça que mon chum n'a jamais voulu de fille. Il est fier d'avoir eu deux garçons et sait que je souhaite aussi avoir une fille et respecte ça, mais je suis certaine qu'intérieurement, il souhaite de tout coeur que le troisième soit encore un garçon. Il ne veut pas avoir peur pour sa fille qui grandira trop vite. Avec moi, elle sera bien habillé, mais elle les demandera ses chandails bédaines pour faire comme ses copines!!!

Mère Poule a dit…

Elle va avoir une belle jambe la Dora quand ce sera le temps de sauter par dessus la marre aux crocodiles...

Ceci étant dit,jusqu'a vendredi dernier, je me réjouissais de n'avoir eu que 2 garçons. J'ai appris que j'attendais fort probablement une petite fille.

Espérons qu'elle veule suivre ses frères et rejette tout signe de féminisation excessive...

;)

Dodinette a dit…

ce que je mets moi-même en pratique, sachant qu'on n'apprend jamais mieux que par l'exemple...

- faire sortir la tivi (donc la pub) de la maison (des films oké, 1 par jour si vous voulez, mais au moins c'est des DVD, ya pas de pub)
- ne pas se maquiller ni se manucurer, de toutes façons ça ne tient jamais bien longtemps avec des petits à moins de 1km à la ronde
- mettre soi-même les "mains dans le cambouis", ne pas hésiter et même inviter la marmaille à le faire avec nous (jardinage, réparation de trucs et de bidules en tous genres, nettoyages divers et variés)

etc.

Je ne dis pas que ça immunise à tout coup, mais c'est sans doute un bon début et je dois dire que ma fille de 3 ans est une vraie gamine de 3 ans, qui s'en met partout, ne veut rien savoir de la brosse à cheveux, va jouer dans la gadoue et en-dehors de ses 3 robes se fiche royalement de ce qu'elle a dans son placard.

Je ne dis pas non plus qu'on doive renoncer à toute féminité (elle a bien d'autres moyens d'expression) ni à tant de choses absooooolument essentielles comme la Star Académie... permettez hein, mais on vit très bien, pardon TRÈS BIEN sans.

Je dis simplement que c'est aussi à nous mamanszimparfaites de nous assumer telles que, et de transmettre ça à nos filles...

(pour les vêtements, on peut tricoter ou coudre soi-même, succès GARANTI auprès des petits si on y met de la couleur !)

(@ mère poule, je crois que le fait d'avoir d'abord des garçons fait sérieusement pencher la balance dans le "bon" sens ;) )

Madamepap a dit…

On ne se mettra pas tout le monde à espérer avoir des garçons pour éviter le problème. Oui il y a un problème d'hypersexualisation des petites filles et c'est aux parents à ne pas embarquer dans tout ça. Il faut voir le film Little Miss Sunshine. Mais on ne peut pas être contre le fait que nos filles de 14-16 ans soient fières de leur allure. Il y a une marge entre être bien de sa personne et avoir l'air poupoune. Dans ce problème particulièrement, c'est tellement une question de jugement de la part des parents (en premier). Même chose pour la gym à 4 mois et pour les cadeaux des amis et pour la semaine de relâche, etc. L'équilibre, et comme disait ma mère, trop c'est comme pas assez.

Anonyme a dit…

ça m'a mis nostalgique lire votre billet. la mode a drôlement évolué depuis mon enfance. j'ai vécu à fond la mode Au coton... à 13 ans, on était tout fier de se faire imprimer un lapin sur son cotton ouatté rose nanane... la mode était moins sexy, mais il m'est arrivé souvent, avec mes amies, de m'habiller comme madonna époque Like a virgin...

ma fille a seulement 1 an et je suis curieuse de voir ce qui sera in dans 5 ans...

Nadine a dit…

Je pense que tout est une question de dosage entre se mettre du vernis et prendre un ver de terre mains nues. Entre rester en pyjama et se mettre sur son 36 pour une sortie.
Et puis, il faut développer leur propre esprit critique. Et savoir qu'elles sont appréciées pas que pour leurs beaux yeux, mais pour ce qu'elles sont... C'est une tendance qu'on a parfois comme parents, comme adultes!
Pour ma confession, MissLulus, je l'ai habillée de collants, de petites robes et de jupe en jeans tout cela dès son 1er mois... et maintenant, j'ai une fillette qui vivrait en saloppette de jeans, ou encore une unique paire de jeans et ses tshirts ben ordinaire. Parfois, je la trouve bien peu féminine, mais bien souvent (et à mon grand bonheur) je la trouve bien dans sa peau... C'est cela le plus important...

Marie-soleil a dit…

Ouffffffff quand j'étais enceinte de ma petite princesse je me disais que c'était pas facile de mettre des enfants au monde et encore moins de mettre une fille au monde. Oui à cause du sujet de ce billet mais pour plein d'autres choses.

C'est à nous de faire le dosage pour que notre fille reste une petite fille et grandisse à sa vitesse.

Les Chroniques de la Couvée a dit…

Je pense que j'ai joué à la Barbie jusqu'à 11 ans. À 13 ans, je ne savais même où un tampon allait!
Me semble qu'on était tellement (et vraiment) des enfants.
Nos vêtements étaient moches (bah, quand on regarde les vieilles photos) mais c'était des vêtements d'enfants. Il ne me serait jamais venu à l'esprit de me montrer la bédaine.

Ma Juliette de presque-5-ans se veut sa propre styliste le matin. Il a fallu établir des règles... contre lesquels elle se révolte déjà.. "Mais MMMMAaaaaammmannn mes amis vont pas me trouver belle!!".
Pour la garderie j'exige le pantalon et le chandail à manches longues (à elle de choisir lesquels). Pas de jupes, pas de robes... De 1 parce que c'est pas pratique pour les éducatrices et de 2 parce qu'elle va se transformer en moins de deux semaines en petite diva.

Ma Juliette a déjà des projets d'avenir avec son "amoureux"... Pffff!!

Parciparla a dit…

Mon analyse de maman de 2 grandes filles ados maintenant?

Oui, les filles grandissent plus vite que nous. Mais elles n'en savent pas PLUS que nous au même âge. Elles savent d'AUTRES choses, pas forcément plus utiles que ce que nous savions. Et leur comportement est TRÈS influencé par la société d'hyper communication dans laquelle nous vivons.

En même temps, non, les filles ne grandissent pas plus vite, dans le sens ou elles ne sont pas plus matures que nous au même âge. Si on leur parle un peu d'autres choses, elles ouvrent les yeux tout grand.

Et 100% d'accord avec Dondinette, nos valeurs personnelles passent, même si parfois on en doute, mais la force de l'exemple est bien plus effective que le préchi-precha! Même si je me suis faite critiquée pour mes idées, je constate que le message passe! Ouf!

Lawrichai a dit…

... et dire que ce pauvre Cailloux est resté chauve en vieillissant.


Faire vieillir Dora avec sa clientèle, c'est du marketing, mais de là à la rendre extrêmement coquette...


Pour le reste, s'inquièter ou non pour nos futures "grandes filles" dépend surtout de leur personalité.

Pour ma part, toute petite j'adorais la mode, les brillantines et la coquetterie mais ça se limitait à mes dessins, poupées et barbies. Au grand damne de ma mère, je ne portais que des cotons ouatés. Le confort avant tout.
Dans ma petite tête, porter des robes et des beaux souliers étaient empêtrants et on ne pouvait pas jouer là dedans!

Julie a dit…

Ouf, la nouvelle silhouette de Dora n'est pas trop trop dans mes goûts, mettons...
Comme Nadine, j'ai mis des robes, des collants et des froufrous tôt à mes filles, je l'avoue. Elles passent leur temps à se déguiser en princesses dans le sous-sol. Ironiquement, si on les laissait toujours choisir leur linge le matin, elles seraient presque tout le temps en jeans t-shirt comme leur mère. Et jamais être en robe ne les a empêchées d'aller jouer dans le sable et dans le gazon l'été... Je les sens à l'aise et elles-même peu importe leurs vêtements, c'est effectivement ce qui compte. Bon, ok, elles ont une affection particulière pour le rose... comme leur mère!!! :P

Anne Marie Dupras a dit…

Dora en jupe et tout le tra lala? Et quoi encore? Tout ça juste pour nous vendre ENCORE plus de cochonneries! Et avec un surnom comme l'Exploratrice, ils pourront la pousser encore bien plus loin dans l'univers des adultes alors attachez vos tuques...

Moi aussi c'est exit la TV, DVd seulement ou émissions pré-=enregistrées avec mon super bonton "passer la pub" que j'adore. Pas facile de protéger nos fillettes de ce monde où on leur commande d'être des mini-femmes avant mêmes d'être capable de se faire cuire 2 oeufs!

Les Bratz et autres qui sont maquillées à outrance, alors que je me souviens encore comme mes parents m'ont viré de bord quand j'ai voulu mette du highliner à 13 ans!!!
Le combat ne sera pas facile pour nous, on passera pour des mamans vieux jeu et pas cool, mais si on tient notre bout, je crois bien qu'au bout du compte, nos fille se rendront compte qu'on est pas mal plus cool qu'elles ne le croyaient.

Pas besoin de montrer ta peau ni d'écrire sexy sur tes fesses pour trouver un bon gars. Le bon verra plus loin que ça ;)

Nancy a dit…

Moi j'ai hérité d'une Momo princesse qui a lancé ce cri du coeur l'autre jour en découvrant le gloss: «Wow! je ne veux plus jamais sortir sans m'en mettre!» alors que moi, je n'en porte jamais. Et j'ai une Lili qui préfère faire des sculptures dans la bouette. Pourtant elles sont nés à 2 minutes d'intervalle. Y'a une part d'inné dans le pitounisme...

So a dit…

Tu as bien raison Nancy! Moi tu vois, c'est PetitLoup qui ne sortirait jamais sans son gloss et sa robe de princesse! mouahahah!

Milou a dit…

"Y'a une part d'inné dans le pitounisme..."

Je pense que oui!

Moi j'ai été un garçon manqué trrrrrès longtemps. Ce qui ne m'a pas empêché d'aller danser dans les bars à 16 ans ;)( euh pas les bars de danseuses hein!)

Mon aînée a 14 ans et n'a jamais tripé princesses ni look à la Britney Spears. Aujourd'hui, elle est dans sa passe "fer plat 5 fois par jour" mais sans plus. Elle aime les fringues, les sacs, les bijoux mais n'a rien d'une ado hypersexualisée. Je ne lui ai jamais fait la morale sur le sujet, mais je lui ai souvent changé la fin des contes de princesses pour lui expliquer qu'on ne mari pas le premier inconnu qui nous réveille en nous embrassant. On apprend à la connaître, on fini nos études etc :P

Ma 3ième de 5 ans tripe beaucoup maquillage, robe et déguisements. Elle regarde plein de films romantiques et tripe sur tout ce qui est rose... Pourtant elle a la même maman. J'ai remarqué toutefois qu'elle a cessé de mettre un t-shirt pcq des voisines lui avaient dit qu'il était "trop grand". Elle commence l'école l'an prochain... je verrai si la pression est plus forte qu'à l'époque de son aînée...

POur ce qui est d'avoir des garçons, si je regarde le harcèlement vestimentaire que mon fils a subit... Euh pas sure que c'est mieux... Se faire écoeurer si tu n'As pas une casquette à 70$, se faire traiter de fif si la palette de la casquette n'est pas super droite, se faire sans cesse parler de poids...

Et pour ce qui est de grandir vite, j'abonde pas mal dans le sens de parciparla. Et je me demande si nos mères n'ont pas aussi trouvé que nous grandissions plus vite qu'elles? ( J'ai quand même demandé la définition de fellation à mes parents à 12 ans, parce que j'avais lu un Danielle Steel à l'hôpital!)
Physiologiquement, chaque génération voit sa puberté plus précoce et ses pointures de chaussures plus grandes... Je me demande juste si la puberté va trouver un âge limite de début pcq sinon...

Mi-trentaine a dit…

Et à quand la nouvelle silhouette de Diego?!!!

Aequanoctis a dit…

Oh boy que ca m'inquiète de lire ca...ma Bibitte a juste 3 mois mais ca me fait peur. J'étais très Tomboy (je m'habillais dans la section des garcons!) et j'espère pouvoir virer ma fille dans ce sens-là! C'est sûr que l'été prochain elle va chez son papy à la campagne pour jouer dans la bouette et apprendre que c'est le fun les insectes et les chenilles!

Sophie a dit…

Je crois qu'il y a une différence entre "être princesse" et "être pitoune". Moi, je n'étais pas princesse, j'étais hyper-princesse. Je me revois à 5 ans mettre ma plus belle robe pour m'asseoir devant la maison pour espérer voir passer le petit voisin (Ok, je n'en suis pas spécialement fière!). À 10 ans, il était hors de question que je porte la même chose 2 fois dans la semaine et à 13 ans, je refusais de sortir de chez moi si je n'étais pas maquillée. À 14 ans, je devais trouver des deals pour les bas de nilon et à 15 ans, j'allais à l'école en veston... Mais tout ça n'avait rien de "sexy". Je voulais avoir l'air d'une adulte pour traduire le fait que je trouvais tout le monde immature (pas tellement dans ce qu'ils faisaient, mais plutôt dans le manque de profondeur de leurs réflexions). Pourtant, j'ai joué avec ma Bout'chou jusqu'à 14 ans (ok, en secret évidemment). Et en même temps, Barbie et Ken s'envoyaient en l'air allègrement quand j'avais 11 ans... C'est ça l'adolescence!

Je crois qu'en tant que parent, on a évidemment un rôle de "firewall" à jouer, mais aussi, un rôle de décodeur. Nos filles (et nos garçons) ont besoin de notre aide pour bien identifier les raisons de leurs agissements, la nature exacte de ce qu'ils ressentent et leur permettre de comprendre et d'anticiper les conséquences de leurs choix. Il a été prouvé scientifiquement que ce n'est pas pcq le corps est arrivé en âge de se reproduire que le cerveau a fini de se développer. C'est donc normal et primordial qu'on épaule nos enfants du début à la fin.

Ouin... Je crois que le sujet ne me laisse pas indifférente ;)

Pierre-Yves a dit…

Ahhhhh !!! C'est ça, faites-moi donc encore plus peur avec vos scénarios catastrophes.

Les 6-ans-nouveau-10 et 13-ans-nouveau-18 sont encore loin pour moi. Ma plus vieille vient d'avoir 18 mois. Mais, bordel, c'est vrai qu'elle grandit vite. Et elle s'est décuplée overnight le jour de la naissance de sa petite soeur. Plus grande, plus lourde, plus de caractère. La transformation a été instantanée !

Seul hic, elle trie ses suces pour la nuit. Plus question de vulgaires suces mauves, non, non. Il lui faut absolument la suce rose... (soupir) Tout est rendu rose ici (même le papa).

Nancy a dit…

Lâche pas Pierre-Yves! Elles se pratiquent toutes sur leur papa avec d'affronter le «vrai monde» ;-)