lundi 9 mars 2009

Zigouillons les «eeeeuuu»!

Lolo: «C'est à moi-eeeuuu!»

Momo: «Non-eeeuuu, c'est ma guitare-eeeuuu!»

Lili: «Mais oui-eeeuuu, c'est sa guitare à elle-eeeuuu!»

Lolo: «Mais moi aussi je peux jouer-eeeuuu!»

Momo: «Tu as juste à jouer avec un autre instrument-eeeuuu!»

Lili: «Elle a raison-eeeuuu!»

Voyez, vous n'êtes déjà plus capables! Imaginez une semaine! Cette manie d'ajouter des «eeeuuu» à chaque mot me rend folle! Et c'est rendu que les enfants ne peuvent plus argumenter entre eux sans en abuser. Le plus risible, c'est qu'ils le collent à tous les mots, même ceux qui ne finissent pas en «e».

Je ne sais plus quoi faire pour me débarrasser de ces «eeeuuu» qui pourrissent mon existence! Leur retirer un jouet à chaque «eeeuuu»: trop drastique! Arracher un collant de leur calendrier de comportement à chaque fois: who cares? Pas de télé si un «eeeuuu» est prononcé dans la journée: êtes-vous fous? Jamais je n'empêcherai ce moment de détente (pour moi!) Leur retirer leur console de jeux vidéo? Ils ne savent même pas que ça existe! (sur ce point, je suis très forte :-)

Alors, je fais quoi-eeeuuu?

6 commentaires:

gen a dit…

T' es mieux de prendre ton mal en patienceeeeeeeeeeeeeeeeeeee!

Ici, c' est le mot '' maman'' à chq phrase prononcée. Je le sais que tu me parles, je suis toute seule ds la pièce!lollllllll

garamond335 a dit…

Ce ne sont que des enfants...
Moi, les «écoutez» des journalistes à la radio m'énervent beaucoup.
Chez les ados: trop de mots comme «genre», «full cool», etc.
Apprenons à bien parler, on se comprendra mieux !

gen a dit…

Il y a aussi la vague des '' han?'' des journalistes, surtout à TiViHa et LCN.

Mi-trentaine a dit…

Chez nous, papa est français de Franceeeeee, alors je ne les entends même plus les eeeee!

Mam-Am a dit…

Haha! J'allais justement proposé un déménagement en France ;) Là bas, ton oreille aura pas le choix de s'y faire! Et peut-être que de leur côté ils en auront marreeeee eux-mêmes :)

Bonne chance!

Nunuche a dit…

Je donne personnellement des cours de diction et de posture aux enfants et aux chiens (les petits, qui jappent). Lorsque mes élèves pronncent incorrectement ou émettent un son disgracieux, je leur épile un poil de nez d'un coup sec, sans anesthésie.

C'est très efficace.