lundi 22 décembre 2014

5 trucs pour avoir du temps pour soi pendant les Fêtes

Vous êtes déjà essoufflée à essayer de faire rentrer votre horaire de sorties et de festivités dans le mince 2 semaines qui s'en vient? Alors comment arriverez-vous à vous reposer en plus? Voici nos trucs (z)imparfaits pour y arriver.

1. Faire des échanges d’enfants avec des amis ou parents
Vos enfants et ceux de votre amie/cousine/coiffeuse/collègue ont sensiblement le même âge que les vôtres? Choisissez les plus tranquilles (si possible avec un plus âgé à qui vous confierez la responsabilité des autres en échange d'une carte-cadeau iTunes...) et initiez un échange d'enfants! Les enfants vont s'amuser (ils y a des chances que vous ne les voyiez pas de la journée!) et les parents profiteront d'une journée de silence/sommeil/intimité/temps off.

2. Profiter des grands-parents, des parrains/marraines et de la famille
Toute l'année ils se plaignent qu'ils ne voient pas assez leurs petits-enfants/filleuls? C'est le temps de leur offrir un (ou des) enfants(s) en cadeau! Pour une sortie, une soirée ou une journée, offrez-leur de vivre un moment mémorable avec leur descendance. Ça n'a pas de prix! (en effet!)

3. Snoozez grâce à la télé
Placez vos tout-petits devant la télé avec une collation et retournez vous coucher. Expliquez-leur à quel point ils sont chanceux d'avoir ce PRIVILÈGE extraordinaire si tôt le matin (et vous aussi!).

4. Recevoir du temps en cadeau (et en profiter sur-le-champ!)
Soyez futée, ne demandez que des cartes-cadeaux pour Noël car pour en profitez, vous allez de voir aller magasiner (yééééééééééééé!). Demandez des billets de spectacle, de théâtre, une carte-cadeau de cinéma, des soins au spa... Toutes de belles occasions de sortir dans les prochains mois!

5. En faire moins (ou viser le pas compliqué)
Les bouchées, les sandwichs triangles, les oeufs farcis, les saucisses cocktails et les petits pains fourrés, c'est pas juste pour les buffets! Ça fait de bons petits diner pas compliqués! Et comme le DIY (Do It Yourself) est tendance, on étant la pratique aux tartines, canapés, grilled cheese... On sort les ingrédients et tout le monde laisse aller sa créativité culinaire. On vise la préparation d'un vrai repas par jour pendant les 2 prochaines semaines, c'est un deal?

vendredi 19 décembre 2014

Croire au père Noël quand on n'y croit plus

Cette année pour Noël, le débat qui faisait rage entre mes enfants étaient le suivant: doit-on écrire ou non une lettre au père Noël?

Parce qu'ils aiment recevoir sa réponse mais aussi parce qu'ils savent pertinemment que (Spoiler alert! Arrêtez de lire ici si vous avez moins de 10 ans!) c'est un employé des postes qui l'envoie. Ils en ont discuté, puis ont décidé qu'ils n'en feraient pas cette année. Pourquoi une décision commune? Par solidarité? Aucune idée! Mais l'annonce fut quasiment «officielle»: «Après une réflexion longuement murie, les triplés annoncent officiellement qu'ils ne feront pas de lettre au père Noël. Les enfants ont convenu de passer leur tour cette année. Ile réévalueront la situation l'an prochain... quoique ils seront rendus au secondaire et risquent de se la jouer plus grands encore...» (enfin presque... vous voyez le genre!).

La préparation des biscuits, du verre de lait et des carottes n'a pas été remise en question ni la demande du cadeau spécial au père Noël: «Même si on sait que c'est vous, on peut l'avoir quand même? Ça nous aiderait à garder l'esprit des Fêtes...» Yeah, right! Mais la lettre n'a pas fait son chemin cette année pour le première fois. Et je me serais trouvée ridicule de les forcer à le faire.

On a beau vouloir se rattacher à ses moments magiques de l'enfance, parfois il faut accepter d'être rendus ailleurs. Oui, on va regarder Ciné-Cadeaux, Boréal Express (notre classique familial: et on va l'entendre le grelot!) et Le Sapin a des boules, mais cette année, les enfants veulent aussi regarder la saison 2 de la série Le Dôme en rafale, revoir Amélie Poulain et voir Forrest Gump, C.R.A.Z.Y., La Vie est belle et 1987 pendant le congé des Fêtes. On est loin du film de Noël de Caillou qu'ils regardaient religieusement en boucle il y a à peine 5-6 ans.

On a changé de programme et, même si on est porté à les tirer vers l'arrière par nostalgie, je suis plutôt ravie de passer à autre chose. On a fermé un chapitre, on en ouvre un autre.

Alors, qui est l'heureux élu qui va manger les biscuits du père Noël en cachette cette année?