vendredi 30 janvier 2015

Les questions, les doutes, le ménage et nous

On a le don de se poser des questions. Trop de questions. Habituellement, dans les pires moments de notre journée. Le tourbillon de questions part souvent quand on essaie de s'endormir. C'est ce qui m'est arrivé hier soir. Mais dans le bon sens. Un article lu dans le magazine Oprah durant la journée m'est revenu en tête. On y recensait les 20 questions que les femmes devraient se poser, mais aussi une des chroniques rassemblaient les questions qu'on ne devrait PLUS se poser. Ces dernières m'ont davantage intéressées.

En fait, il n'y a pas de mal à se poser des questions dans la vie. C'est ainsi qu'on arrive à se positionner, à prendre des décisions (pour soi et non suivre la décision des autres!), à avancer, à se connaître, à mettre nos limites ou même à amorcer un changement. Mais des fois, on se pose les mauvaises questions. Celles qui ne font qu'augmenter nos doutes, favoriser notre culpabilité, briser nos élans, nous empêcher de dormir, etc. Certaines questions sont parfaites pour faire le ménage en nous, d'autres nous entraînent (nous enchainent même!) dans des patterns négatifs.

Voici une liste des questions à ne plus se poser. J'espère que vous en rajouterez d'autres. Parce qu'en s'empêchant de perdre du temps à chercher des réponses à ces questions impossibles, on récupérera du temps pour soi, pour ce qui compte vraiment et même juste pour rien faire (et mieux dormir!). On en a bien besoin. Donc, les voici:

- Qu'est-ce qui ne va pas avec moi? (Issh! Comme si on présumait que tout ce qui arrive est  de notre faute!)

- Quand est-ce que mon tour va venir? (Il ne viendra pas comme ça, il faut passer en action!)

- Qui va me compléter? (Personne! C'est mettre des attentes hautes!) 

- Qu'est-ce que les gens vont penser? (On s'en fout! Osez!) 

- Est-ce que je parais grosse là-dedans? (La vraie question devrait être «Est-ce que je me sens belle/bien là-dedans?»)

- Pourquoi ça m'arrive à moi? (Trouvez les raisons du pourquoi du comment, c'est perdre beaucoup d'énergie. En plus, on truove rarement la réponse. Ce serait mieux de focusser sur le comment je réagis à ce qui m'arrive!)

- Comment convaincre les autres que j'ai raison ? (On n'a pas à rallier l'opinion de tous. On peut penser différement et ce n'est pas grave! On ne fera jamais l'unanimité qu'on se le dise!)

Vous en avez d'autres?


mercredi 28 janvier 2015

Partir en voyage sur le sofa

L'hiver est dur (long, froid, glacial - insérer le qualificatif qui convient le mieux ici) et chaque année, à ce temps-ci de l'année, je suis en mode vacances. Rien de mieux pour se remonter quand on est dans la période creuse de l'année avec son manque de clarté (rhumes, bronchites, toux - insérer le désagrément qui convient le mieux ici).

Heureusement, pour remettre du pep dans tout ça, il y a la télé. Et plus encore, les émissions de voyage! Avec les enfants, on est scotchés ces temps-ci devant le canal Évasion (enfouis sous des tonnes de couvertures avec nos boites de kleenex tout autour).

On planifie notre futur voyage au Royaume-Uni avec Tamy@UK. On suit avec passion les pérégrinations des concurrents de Pékin Express (même si nos binômes préférés ne se sont pas rendus en finale). On trippe avec les gars trop cool de OuiSurf. On se régale des aventures de Monsieur Bruno en Asie. On découvre tout ce qu'il y a À faire en Grèce en se promettant d'y aller un jour pour vrai.

Je surprends ensuite les enfants à faire des recherche plus poussées sur le Street Art à Londres, le Sri Lanka ou les îles grecques en me disant que la télé a du bon. Qu'elle ouvre nos horizons et nous donne le goût de voir le monde, assis bien au chaud sur le sofa... avant de boucler nos valises et partir à notre tour dans quelques mois.