vendredi 19 septembre 2014

Dans l'ancien temps (les années 80)

Depuis que mes enfants ont regardé Back to the Future, E.T. et autres films du genre, il n'en revienne pas comme je suis vieille.

Pas de cellulaire, pas d'ordinateur, pas de jeux vidéos, de pas textos, d'iTunes, de YouTube, de FaceTime, de wifi, d'Internet... quand ils me parlent de ça j'ai l'impression que je vivais au temps de mon arrière-grand-mère, sans eau courante ni électricité avec une chiotte au fond du jardin.

Aie! Pas d'Internet!

Extrait d'une conversation autour de la table après le souper:

"Comment tu faisais pour faire tes devoirs?"

- Je fouillais dans des livres à la bibliothèque. (Faces horrifiées)

"Tu faisais quoi pour écouter tes chansons préférées?"

- J'attendais qu'elles jouent à la radio et j'appuyais sur REC pis quand l'animateur parlait avant la fin de la toune, j'effaçais tout et j'attendais qu'elle rejoue. (Faces éberluées)

"Tu faisais quoi pour voir le dernier vidéo drôle?"

- Y'en avait juste à Drôle de vidéo. Pis j'écoutais même pas ça. (Faces incrédules)

"Pis les vidéos de tes groupes préférés?"

- J'écoutais Video Hits au 6 avant de souper, on n'avait pas le câble. (Faces épouvantées)

"Pauvre maman! Ça n'a pas dû être facile ta vie, hein?" (Séance de câlins, tapes d'encouragement dans le dos)

- On n'avait pas de lave-vaisselle non plus, il fallait la laver à la main. Vous, vous êtes chanceux, vous en avez un. Vous avez juste besoin de desservir la table et aller le remplir! Merci!

(Années 80: 1 ; Années 2000: 0!)



mercredi 17 septembre 2014

10 objets pour lâcher prise


5 objets dont il faut s’éloigner

1. La balance. Votre poids… so what? Au lieu de se fier à un chiffre pour savoir comment on doit se sentir, on devrait apprendre à mieux s’écouter. Jetons-la!

2. Notre ordinateur. Si vous êtes comme moi, vous passez déjà environ huit heures par jour devant votre écran pour le boulot. Le soir et le weekend, bref, le plus souvent possible, on essaie de s’en éloigner. C’est fou comme on gagne du temps et de l’énergie au lieu de regarder le 1429e participants au Ice Bucket ou le 29e vidéo de chats. Fermons-le!  

3. Les guides trop sérieux sur comment manger sainement sans viande, sans gluten, sans sucre, sans rien, ceux sur les 88 manières d’élever un enfant heureux (selon un chercher suédois), l’estime de soi de votre enfant entre 0 et 18 ans, etc. Ils nous gardent dans un carcan et nous empêche de nous fier à notre plus vieil allié… notre gros bon sens. Brûlons-les!

4. Les cossins. Chaque jour, pendant au moins une semaine, on est capable de jeter au moins 10 bébelles. Des trucs inutiles, des vieux bibelots, des objets brisés, des «Je ne suis pas pour jeter ça, c’est un cadeau de ma belle-mère!», des «Au prix où je l’ai payé, je vais le garder! » et des «Tout d’un coup que ça pourrait me resservir un jour!». Plus on a du stock, plus ce bordel (car c’est rarement bien rangé!) nous renvoie en pleine face notre incapacité à ordonner notre vie. Et plus on a de stock, plus il faut s’en occuper… et on n’a pas de temps. Épurons, ça presse!

5. Le fer à repasser. Perso, il y a longtemps que j’ai balancé mon fer à repasser (avais-je acheté ça? D’où sortait-il?) dans une vente de garage. Repasser du linge? Non, merci! Je n’achète plus de vêtements qui exigent cette perte de temps.

5 objets à avoir

6. Une mijoteuse. Parce que quand l’envie de faire de la bouffe en quantité, on veut avoir ce qu’il faut sur la main. En plus, une mijoteuse, c’est comme une présence qui prépare le gros de l’ouvrage pendant qu’on y est, justement!

7. Un lave-vaisselle. Certains clament que c’est peu écologique, je dis que c’est pratique, un point c’est tout. Hop! Tout dedans (même tout croche ) et on ne voit plus la vaisselle qui traine sur le comptoir (en autant de l’avoir vidé). Moins voir de traîneries aide au bien-être avant de devenir une experte dans l’art de fermer nos yeux volontairement.

8. Du linge mou. Ils nous servent de tampons entre notre vie de fou et le confort de notre maison. Impossible de décompresser avec un soutien-gorge étouffant, des jeans serrés et un chandail qui pique un peu (il me semble qu’il n’était pas si pire quand on l’a acheté?!?). On est bien moins stressées en linge mou (quoiqu’une invitation surprise à une fête d’amis nous fasse encore avoir quelques sueurs dans le dos!).

9. Des post-its. Ils sont pratiques pour écrire un mot dans l’agenda, gribouiller une liste d’épicerie, laisser un message à notre chum sur la table de la cuisine, etc. Si possible, on jumelle notre manie de tout noter sur des post-its avec l’élaboration d’un calendrier familial qui sera bien en vue dans le centre névralgique de la maison (aussi appelé «la cuisine»). En notant tout, on évite d’oublier et de surcharger notre tête. On note et on delete dans notre esprit ensuite.

10. Du vin. Ou de l’alcool quelconque. On dira ce qu’on voudra : l’alcool ne résoudra peut-être pas nos problèmes… mais l’eau et le lait, non plus! Sans en abuser, on peut s’offrir un verre quelque part entre les devoirs et le souper. Ça aide.