dimanche 1 mars 2009

Pré-relâche... 1, 2, 3... go!


Vous êtes prêtes pour la relâche? Nous, oui! On vous a concocté une semaine spéciale chez les (Z)imparfaites. Une relâche sous le signe de l'imparfaititude, la spontanéité et l'originalité.

Mais on a un petit service à vous demander. Notre charte aurait bien besoin de vos idées de clauses spécialement écrites pour la relâche. Des idées? Qui part le bal? On a hâte de vous lire. On vous promet de les changer souvent durant la semaine.

Bonne semaine!

15 commentaires:

Milou a dit…

Moi j'aimerais bien quelque chose qui dirait que nulle mère n'est obligée de se transformer en G.O pendant une semaine.
Que les activités gratuites sont correctes.
Que végéter en pyjama, manger des cochonneries et regarder des films, ça compte comme activités.
Que les éventuelles chicanes entre les membres d'une fratrie, maman a le droit d'en ignorer, de plonger dans le déni, de fuir et de s'enfermer dans une pièce.
Que ne pas partir à Walt Disney n'est pas un crime passible de vous apporter la DPJ à la maison.
Que maman et papa ont le droit de se relâcher aussi.
Que le ménage peut faire relâche un tit peu ( beaucoup?) aussi.
Que nulle maman ne doit se sentir coupable si jamais la mauvaise pensée "J'ai tu hâte que la )(**& de semaine finisse" lui traverse l'esprit.
Euh... je crois que je vais arrêter là:P Vais passer pour une anti-relâche :) Et ce n'est pas le cas. ( Mais je suis un peu anti pressions extérieures au aujet de cette semaine... on veut tellement nous vendre de trucs, d'activités et de conseils psy....)

MamanRousse a dit…

S'emmerder à ne rien faire fait parti de l'apprentissage de tout enfant.

Comment utiliser son imaginaire avec des parents G.O qui enchaînent sans fin les activités?!?

Je revendique le droit à ce que les enfants s'emmerdent!

Les (Z)imparfaites a dit…

Tu vas nous aimer je pense Milou ;-)

Lawrichai a dit…

bah, mes propres parents ne se sont jamais stressés à nous "occuper la relâche". Mon frère et moi étions bien capable de faire ça tout seuls.

Pour moi, la relâche est et sera toujours synonyme de "repos d'obligations".

Anne Marie Dupras a dit…

Oh my god je savais que j'oubliais quelque chose cette semaine....j'ai fait le lunch pour rien, c'est ça? :P

Maman Papoute a dit…

- Envoyer les enfants (tous ou en partie) à la garderie (un peu ou beaucoup) lors de la relâche, n'est PAS un crime!

- Aller voir les chèvres et la grosse truie (qu'on a jamais vu bouger) au centre de la nature de Laval PEUT être considéré comme ZE super activité de la semaine (pis cé gratisse).

- Il est correcte de faire croire aux enfants que le lendemain, une grosse journée remplie de surprise les attend, juste pour les envoyer se coucher (très) tôt et ce même si le lendemain, il n'y a rien de prévu au menu.

Milou a dit…

Ben voyons je vous aime tout le temps ;)

garamond335 a dit…

Quand j'étais jeune, un congé d'école devenait une occasion en or pour faire ce qu'on voulait ! Les parents ne s'en mêlaient surtout pas !
Faut dire qu'étant très bien élevés, les congés ne devenaient pas des guerrilas urbaines...
On s'arrangeait «tu seul» et on avait un fun noir !

Évangéline a dit…

ici, une activité avec la maison de la famille et plein de journées en pyjama! Faire des recettes cool (pour eux et moi!)

Vive la semaine de relax! Pour moi aussi ca va etre une semaine relax. Et je ne me sens aucunement coupable de ne RIEN faire (ou si peu) cette semaine.

Mme M a dit…

Qu'on peut faire miroiter "un GROS sous" contre de l'aide ménagère question d'avoir un break ;)

Anonyme a dit…

mes parents ne faisaient rien de particulier pendant la relâche. mes parents étant très présents tout au long de l'année (papa prof et maman travaillant à contrats), ils ne sentaient pas obligés de faire spécial pour la relâche.

de fait, je ne me souviens même pas de ce que je faisais en relâche. les seuls souvenirs que j'ai de la relâche sont de l'université et du cégep et là, j'étais capable de me divertir sans papa et maman ;)

Looange a dit…

Ne pas se sentir coupable parce que les enfants traînent devant la télé en pyjama toute la journée :)

gen a dit…

Ne pas accepter spontanément de garder les tits zamis parce que soit leurs parents travailleurs n' ont pas pensé les inscrire au camp de jour, soit ils se sont dit que ce serait plus économique de demander à la mère à la maison de garder.

Les (Z)imparfaites a dit…

Merci!

Sophie a dit…

manger des restes ou encore faire des sandwich au beurre d'arachide toute la semaine: maman aussi a le droit d'être en congé!

Envoyer les enfants jouer dehors pendant qu'on lit tranquillement!