lundi 16 mars 2009

Fantasme printanier...

Je ne sais pas si c'est la mononucléose de ma fille (et conséquemment les trois semaines pendant lesquelles j'ai péniblement tenté de mettre en application la conciliation famille-travail) qui m'ont épuisées ou bien si c'est la neige qui disparaît à vue d'oeil qui me donne un avant-goût de printemps, mais j'ai une irrésistible envie de... FUGUER!

Fuguer avec des copines ou même toute seule. Exit la vie de famille! Vivement hors de chez moi! Québec. New-York. Charlevoix. Dans le traffic. Dans la nature. Je-m'en-fous. Je me contenterais même d'un hôtel du centre-ville de Montréal, c'est pour dire! En autant qu'il y ait des boutiques où fouiner, de bons restos où déguster un repas et du bon vin (le premier rosé printanier?) et une auberge confortable où relaxer. Ah oui, j'oubliais... S'il y avait un spa aussi, pour me faire masser, je pense que ça pourrait aider.

Diva? Non, pas du tout! Ce n'est pas parce qu'on est mère qu'on arrête de penser à soi, après tout! Et contrairement à ma première année de maman, je m'imagine trrrrrrès bien laisser ma marmaille sans culpabilité avec Papa (trop) zen qui lui, ne semble pas du tout ressentir le besoin de décrocher.

Durée de la "fugue de luxe": Indéterminée... où jusqu'à ce que je me sente à nouveau capable de prendre un "maman, j'ai mal au ventre", un "oups, j'ai renversé toute ma soupe par terre" ou bien un "j'ai fait pipi au lit" avec humour et légèreté!

(Z) Imparfaite invitée: So

8 commentaires:

Mawie a dit…

C'est le printemps, ça me fait ça chaque année... L'an dernier, on a réglé ça par 3 jours à New York entre filles. Mais le retour à la réalité a été difficile. Ce n'était peut-être pas assez long... Je ne suis pas sûre de vouloir vérifier combien de temps ça me prendrait pour avoir envie de revenir, d'un coup que ce serait plus que ce qui est décent de reconnaître...

Florence-Élyse a dit…

Ahah! Ben t'es pas la seule! Et c'est le syndrôme des ados-fugueurs. Je t'explique.

J'observais tout ce monde ce matin, le nez encore caché dans leur foulard (c'est pas si chaud que ça encore sur le quai du train) et je me disais que le temps est encore trop loin pour que j'enfile des simples sandales pour aller travailler et que la transition entre maintenant et l'été était pénible pour mon moral. Ce soleil qui s'étire les rayons, qui nous chatouille la peau nous met dans un état avancé de printemps et fait en sorte qu'entre les restes de neige nous donne envie d'être ailleurs. Comme les ados figés entre l'enfance et la vie adulte qui ont envie de fuguer!!

Soyons rebelles! Prenons la fuite pour quelques heures!! ;)

Mme M a dit…

w...on part où? Je m'occupe des réservations.....

Anonyme a dit…

Je me disais justement en fin de semaine que j'aurais bien loué Petit-Poux (et Papa en bonus) à n'importe quelle célibataire en recherche de maternité pour un après-midi.Juste pour faire n'importe quoi d'autre que d'expliquer 1000 fois la même affaire, la main dans une marionnette! :) J'espère que c'est juste le printemps!!!

So a dit…

@ Mawie: 3 jours à New-York entre filles? Je suis absolument jalouse!!!
A Florence-Élyse: Théorie intéressante! Pour me sentir vraiment rebelle par contre, je devrais calculer ma fugue en jours et non en heures!

La vie au Max a dit…

Est-ce qu'il reste de la place dans les valises??

Manumarilolo a dit…

J'en suis! Quand est-ce qu'on part?

La Belle a dit…

J'ai déjà fugué une soirée d'un week-end il n'y a pas si longtemps que ça !

Moi et mon chum ainsi qu'un couple d'ami sommes sorti souper et veiller dans une discothèque pour ensuite dormir dans une chambre d'hotel et déjeuner au resto le lendemain ! Ça durer environ 24 heures notre fugue et ça nous a fait un des plus grand bien au couple et aussi à petit Ange qui a profité de ses grands-parents !