mardi 13 janvier 2009

Pousser ou être poussée… l’autre côté du miroir

Je partage de plus en plus l’opinion de Nancy quand elle parle de Momo qui a la capacité de pousser plutôt que d’être poussée. Ici j’ai le modèle contraire. Une petite fille toute douce et docile, qui s’est fait, à quelques reprises déjà, poussée ou agressée à l’école. Sa professeure me rassure en me disant qu'elle est loin d'être une souffre-douleur. Bien au contraire, elle est très appréciée des amis. Mais dans certaines circonstances, elle semble une proie facile pour quelques petites têtes fortes, peut-être parce qu’elle ne riposte jamais aux attaques. Et malgré le fait que je la trouve tellement belle et pure, avec sa naïveté et son idéalisme dans son approche du monde, j’avoue que dans la jungle scolaire, je préférerais qu’elle soit davantage capable de s’affirmer et de se défendre.

Aux trois épisodes d’agression qu'elle m'a raconté, mon cœur de mère est devenu celui d’une louve voulant la protéger, et parfois même celui d’une lionne voulant la défendre. Je voudrais tellement lui donner ce qu’il faut pour qu’elle fasse son chemin dans la vie. On a commencé à pratiquer ensemble des répliques cinglantes afin de l’aider à mettre ses limites, mais sa personnalité douce prend vite le dessus et elle me dit combien cet enfant, qui ne la lâche pas, peut être tellement gentil parfois… Ou combien le câlin d’un autre ami lui a fait du bien pour la consoler. Je l'imagine déjà à quinze ans me revenir à la maison avec le pire p'tit bum du coin en me disant: 'Dis m'man, on peut l'héberger? Sa mère l'a mis à la porte, mais il peut être tellement fin des fois!"

Momo serait-elle disponible pour des cours privés avec Choupinette avant qu'elle ne fasse une Mère Theresa d'elle-même?

(Z) Imparfaite invitée: So

6 commentaires:

garamond335 a dit…

«tendre l'autre joue...» Est-ce toujours la bonne chose à faire ?
À l'école, je ne pense pas. Il faut inculquer un minimum de fermeté chez les enfants trop doux, trop gentils.
L'école est faite pour l'apprentissage de la vie, où il faut savoir se défendre, ne pas se laisser marcher sur les pied.
Pauvres petits !

Les Chroniques de la Couvée a dit…

Ma Juliette est une tigresse à la maison. Mais à la garderie une vraie petite soie. Elle est très prévenante pour ses amies et ferait tout pour qu'elles ne se fassent pas chicaner.

Milou a dit…

Moi aussi, j'ai pratiqué des répliques cinglantes avec les miens...
J'ai hâte que mon fils ose les dire...
Moi ça s'est fait juste à 16 ans, le déclic. Oser répliquer avec humour et intelligence, faire rire les suiveux des p'tis bipppp de tough... renverser la vapeur, ne plus me laisser marcher sur les pieds...
C'est la seule solution que je connais ( À part en étamper un contre le mur), celle que j'aimerais faire à la place de mon enfant "trop gentil".
Je te souhaite que ta puce n'attende pas comme moi, comme mon fils...
Et que personne lui sorte la maudite phrase "ignore-les ils vont se tanner". Car ils ne se tannent pas!!!!

magnolia a dit…

il existe un organisme kids power ou pouvoirs aux tout-petits, il donne des cours d'auto-defense pour les enfants à partir de 4ans avec les parents...
voir sur le net pour les addresses.

Anne Marie Dupras a dit…

C'est toujours tellement triste et attérant d'apprendre que quelqu'un se moque de son enfant, on ferait tout pour que ça n'arrive pas! Mais, pour avoir été enfants nous-même, nous savons pertinemment que des enfants mal intentionnés, il y en aura toujours.

Mon fils se faisait souvent embêter à cause de son léger accent français et s'était mis à parler de plus en plus "à la québécoise". Quand j'ai compris pourquoi et qu'il m'a dit que certains élèves disaient qu'il parlait d'une façon ridicule, je lui ai demandé " Et papa? (son papa est français) Trouve-tu qu'il parle de façon ridicule? As-tu honte quand il ouvre la bouche?" Il m'a dit que non, bien sûr que non!!! Je lui ai alors dit "Bien tu vois, dis-toi que tu parles comme papa et tu comprendras que ce sont eux qui sont ridicules, pas toi!"

Mais tout comme la plupart des mères, y'a encore de ces petits problèmes avec le autres auxquels je n'ai toujours pas trouvé de réponse...

Camilla Gallapia a dit…

Argh ! Comme je compatis !
Il y a peu, mon petit Pirlouit est revenu de la crèche avec une marque de morsure sur la main !!
Il s'en est fallu de peu pour que je ne traine pas les parents du petit délinquant en justice !!