vendredi 5 septembre 2008

Parents Pinocchio

Combien de fois pas semaine (jour?) mentez-vous à vos enfants? Des mensonges qui ne font pas mal, on s'entend, mais qui règlent facilement les conflits ou apportent rapidement des solutions aux problèmes complexes (ou non!).

- «Ne fais pas trop de bruit, tu vas réveiller le bébé du voisin» (... qui ne nous entend pas, c'est évident!)
- «Il est trop tard, la télé fait dodo...»
- «Ben non, il n'y a pas d'épinards dans la soupe, c'est un ingrédient secret que sont venues porter les fées de la forêt»

Combien de détours fait-on chaque jour pour éviter les crises, pour calmer le jeu? Combien de fois avez-vous «perdu» un jouet que vous n'aimiez pas? Combien de fois le parc est-il «fermé» chez vous? Chez moi, il n'ouvre vraiment pas souvent... on n'est pas chanceux!

De tous temps les parents ont utilisé des mensonges (ou des demi-vérités?) pour faire obéir la maisonnée. J'entends encore ma mère me dire de ne pas manger de pommes avant de me coucher: «Tu vas faire des cauchemars!». Ben oui...! Mais bon, dans son temps, on y croyait à ce genre de trucs! Aujourd'hui, c'est en toute connaissance de cause que mous mentons à nos enfants.

Si bien que les psys ont trouvé un nom à ce nouvel art parental: le Pinocchio Parenting.

Est-ce parce que nous avons moins de temps à consacrer à nos enfants et que nous préférons choisir nos combats? Mentir, choisir la voie de la facilité, plutôt que d'expliquer en sachant pertinemment que les explications représentent un cycle infernal de questions et que, tôt ou tard dans la conversation, on utilisera un mensonge pour régler la question.

Selon les psys, chaque fois que nous ne disons pas la vérité à nos enfants nous contribuons à augmenter leur insécurité, nous manquons une occasion de les ouvrir sur le monde, nous ne faisons pas appel à leur intelligence.

Mais toute vérité est-elle vraiment bonne à dire?

1 commentaires:

Milou a dit…

Moi qui pensais trop leur dire la vérité...

Mais j'ai mes passes Pinocchio bien sur :)
Les magasins ont souvent été fermés.
La fée des dents a déjà envoyé un mail pour s'excuser de ne pas avoir pu passé la nuit précédente, qu'elle viendrait ce soir.
Et j'ai déjà "oublié" d'avertir quand l'émission préférée commençait, pour pouvoir me garder un peu de la télé.
J'ai déjà refusé de répondre la vérité à fiston quand il a trouvé mon vibro aussi...
Etc etc.
Pas le choix parfois de mentir... Juste quand on a un ex... s'il fallait dire aux enfants tout ce qu'on pense de leur géniteur... ishhh!