samedi 20 septembre 2008

Septembre, le mois des pommes et des lanternes...

Quoi faire en septembre? Chaque année, les deux mêmes activités sont inscrites au calendrier: aller aux pommes et aller voir les lanternes au Jardin botanique.

Et chaque année je maudis mon manque d'imagination!

Est-ce qu'on y retourne cette année? On se posait encore la question cette semaine. Et, chaque fois, on finit par y retourner... (et par rager parce qu'il y a foule!) et on finit par se réfugier dans l'auto en proie à une crise aigüe d'agoraphobie.

Quand il y a enfin une belle journée un week-end d'automne, toutes les familles du Québec ont la même idée: «Ce serait donc une belle journée pour aller aux pommes!» Si vous prononcez cette phrase, dites-vous que c'est un signe et que c'est plutôt la PIRE journée pour y aller! À moins de vouloir volontairement perdre une heure de votre temps dans le trafic un dimanche après-midi...

Et la virée annuelle aux lanternes, ce n'est pas plus rigolo. D'abord, c'est tard le soir et les enfants sont fatigués, on avance à la queue-leu-leu, pas-à-pas, et on est toujours coincé derrière un baby-boomer à l'appareil photo aussi solidement accroché que son dentier.


Nous en avons fait l'expérience l'an dernier. Il y avait foule devant l’attrait principal. Au moins quatre rangée d'amateurs de lanternes fébriles et impatients. «Maman, j'vois juste des fesses!», s'exclame Lili en direct de son fauteuil roulant. Je lui dis que nous attendons notre tour, que bientôt ces gens vont finir par se «tanner» de regarder les lanternes et nous laisser un peu de place et qu’on pourra voir nous aussi à quel point c’est «magique»...

Nous voilà presque au but, je vois la petite clôture. Lili s’élance devant pour occuper la place libérée mais une tite-madame, appareil-photo en mains, l’enjambe comme si elle n’était qu’un obstacle. Elle se place dans «notre» trou et prend cliché par-dessus cliché. De sa petite voix et du haut de ses 4 ans en fauteuil roulant, Lili tente un «Madame!». Ni vue ni entendue. Elle se renfrogne et commence à bouder, bras croisés, tête baissée. TriplePapa prend ça en mains et roule ça juste ce qu’il faut dans les mollets de la tite-madame qui se croit seule au monde. La dame se retourne, lui jette un regard furieux et se fout carrément de notre puce en fauteuil roulant. Et elle reste plantée-là à jaser quelques longues minutes de plus, juste pour nous faire suer.

Mais on va sans doute finir par y retourner (encore!) cette année car on ne peut y échapper... Mais ne venez pas vous plaindre si vous vous faites roulez sur les pieds, vous aurez été prévenus!



PS: Auriez-vous une meilleure idée de sortie pour une famille dépourvue d'imagination?

3 commentaires:

Marie l'urbaine a dit…

Les courges et les canneberges (moins de monde que pour les pommes) !

En parlant de "belle journée pour.... ", cet été on s'est retrouvés au zoo de Granby en même temps que 17 000 personnes cet été. Un mardi. OUF !!! http://unefamilledelaterre.hautetfort.com/archive/2008/08/03/bonheurs-16-910-tatas-au-zoo-pour-le-meilleur-et-pour-le-pir.html

Mamamiiia! a dit…

Moi j'ai décidé de bouder les pommes cette année. J'ai pas envie de voir 4 sacs de pommes s'entasser dans le frigo du sous-sol parce que j'ai ni le temps, ni l'énergie de faire des compotes. Si on a envie de manger des pommes, on s'achètera un petit sac à l'épicerie. Et si je veux faire une tarte, j'achèterai deux sacs de pommes.

carole a dit…

les citrouilles! un peu plus tard en saison..mais même quand il y a une belle journée..un champs c'est grand!.. pas toujours évident pour un fauteuil roulant par contre. Ma fille a une poussette adapté et ça a pris de bons bras par endroit.