mardi 9 septembre 2008

La dictature de la boîte à lunch

Jeudi, première (vraie) journée d'école, première collation. Momo a choisi un biscuit à l'avoine «récolte de fruits» Vital de Leclerc, certifiée sans arachides. «OK, ma belle, tu peux la mettre dans ton sac à dos». ERREUR, GRAVE ERREUR!

Elle est revenue toute penaude de l'école avec sa collation dans son sac, emballée dans un papier portant la mention: «Collation proscrite».

«Je n'ai pas eu le droit de manger ma collation maman...» Première journée, première infraction! «Merde, ce n'était quand même pas une patte d'ours aux brownies!»

Je fouille dans son sac en quête d'explications et je tombe sur la feuille des règlements régissant les lunchs et collations. J'apprends ainsi qu'en raison du thème «Environnement et santé» adopté par l'école, seul les yogourts, fromages, fruits et légumes sont admis en classe pour les collations et ce, sans emballage. Interdits les Ficello, les yogourts individuels, les Ziplocs. Il faut en tout temps tout mettre dans des petits plats. Et n'essayez pas de leur passer un muffin au son et aux dattes fait maison: INTERDIT! Pas de jus, pas de lait: il y a un abreuvoir dans la classe!

Coudonc, je les ai inscrits dans l'armée par mégarde ou ils vont bel et bien à l'école du coin?

Je ne suis pas contre la vertu mais il ne faut quand même pas tomber dans les extrêmes. L'an dernier, avant que la loi sur les cafétérias santé ne soit adoptée, les petits devaient se gaver de gâteaux Vachon en toute liberté. Cette année, ils doivent s'énergiser avec un bout de céleri et trois gouttes d'eau! Quand les enfants sont au service de garde depuis 7h30, ce n'est pas une collation de moins de 25 calories qui va les rassasier!

Et pas de jus en TetraPak au dîner (rappellez-vous le thème: «Environnement et santé») mais les chefs Boyardee et le Kraft Dinner réchauffés, ce n'est pas interdit... Essayez d'y comprendre quelque chose!

8 commentaires:

BéKa et la Couvée a dit…

Des règlements par-ci, une règle par là...
La vie n'est plus que réglementée, régie, "comitisée".
Je trouve que c'est beaucoup d'ingérence dans nos familles.
Au lieu de perdre des soirées à "comitisé", ils devraient faire des séances de formation aux parents et enfants sur la nutrition. Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas comment se nourir. Au lieu de restreindre, conscientisé et fournir des outils.

Mais bon, les gens n'aiment pas les responsabilités et préfèrent déléguer au système.. le soin de bien nourir leurs enfants.

zazou a dit…

Je trouvais mon école stricte, mais comparé à la tienne, ma fille va dans un club Med!

Évangéline a dit…

Tabarnouche... Faut le faire! Ici, les seuls interdits sont les arachides, et cochonneries. J'ai envoyé des compotes individuelles et des batonnets avec du fromage! (restants de camping!) Heureusement car j'aurais été tres mal pris.

Solène a dit…

Ici aussi, juste fruits et légumes comme collation. Mais les jus par contre sont permis. D'autres trucs me mettent hors de moi par contre. Suis-je la seule dont la fille bénéficie d'un service de garde:

Où y'a pas un enfant qui a un "bonjour", un sourire le matin en rentrant (sauf d'une seule des éducatrices sur les 4)?

Où les enfants de 5 ans, dont c'est le seul moment pour décompresser, le midi, doivent manger en silence en se faisant dire "Vite, vite! C'est presque fini!" (Ma fille a pas le temps de terminer son lunch 2 jours sur 3)

Où il n'y a aucune programmation, sauf pour les journées pédagogiques?

Où les "éducatrices" (qui ne mériteraient pas plus qu'un titre de surveillante), font du piquet, en rond, toutes au centre de la cour, dos aux enfants, les bras croisés, à se jaser de leur fins de semaine quand elles sont dehors?

Je pensais pas faire une plainte officielle deux semaines après la rentrée de ma fille, mais je suis partie pour ça!

Je suis tellement en tabarn... J'en reviens pas! Et dire qu'en classe, c'est le BONHEUR!!!

J'ai ben de la misère à M'adapter à l'école disons...

Joa a dit…

Le tit muffin full son et blé entier avec bleuets sauvages cueillis par Mamie au mois d'août c'est INTERDIT? S'cusez mais je capote là. C'est pas sérieux. Si je tombe sur des écoles freak de même pour mes enfants, je vais hurler!

Julie Dussault Photographe a dit…

C'est de plus en plus abérant. Moi, ça me met hors de moi, je suis 100% pour les contenants nettoyables pour les aliments, mais tabarnouche, quand il y a un méga spécial sur les trucs emballés individuellement où l'on serait forcément con d'acheter le contenant familial, je craque et j'achète pré-emballé.

Une fois à l'école, pendant une semaine "full écologique" ma fille n'avait pas eu le ticket de boîte à lunch verte parce que j'avais fait des muffins dans des papiers...

Sophie a dit…

Moi, je ferais une plainte au conseil d'établissement. Tu as encore le droit de décider ce que tu donnes à manger à ton enfant! Des fois, il y a vraiment des gens qui se prennent pour des bosses de bécosses! Et si ça continue, ben merde, mets-y ses biscuits dans un contenant rubermaid pour leur fermer la trappe! Je trouve ça tellement con des affaires de même!

Nancy, une lettre dans les journaux aussi peut-être?? Anonyme, bien entendu! ;)

Milou a dit…

Cette dictature, je la connais depuis la rentrée 2000.
Huit ans de calvaire et c'est pas fini! Maintenant que mes deux ados mangent ce qu'ils veulent ou ils veulent à la poly, il y aura mes deux plus jeunes...
En huit ans, j'en ai vu de toutes les couleurs. Parfois, dans la même école, mais avec deux profs différents, mes enfants n'avaient pas les mêmes consignes pour les collations et ça changeait d'années en années. Fallait toujours réfléchir. Lequel des deux avait droit à "n'importe quoi qui se mange sans cuillère" et lequel avait droit à fruit ou légume uniquement etc etc...
Une année, il y avait inspection de boite à lunch et les enfants se faisaient chicaner si j'avais envoyé un ziploc ou pire, le lunch dans un sac d'épicerie. C'est pcq même si je veux être écolo, quand ils oubliaient leurs boites à lunch 3 jours de fil à l'école, moi je n'ai pas 180 boites pour les 180 jours d'école... Et quand ils m'ont pas ramené 18 fourchette en métal, ben j'en envoie en plastique. ( je sais j'irai en enfer).
Ça me purge tout ça. Manger est devenu un stress ultime. Faut bien manger dans le bon contenant, mais paradoxalement faut manger aussi en 15 ou 20 minutes. Il me semble qu'on m'a toujours dit qu'il fallait manger lentement... aurais-je halluciné????
Le tout sur la surveillance de "surveillants" parfois tellement intelligents qu'un d'entre eux a déjà suggéré à mon fils de respirer son yogourt par le nez avec une paille "juste pour rire".
Ah et c'est sans parler de certains élèves qui connaissent dès la maternelle l'humiliation de se faire dire que leur IMC est trop élevé devant tous les autres...
Je pense que le mot d'ordre est simplement de les fucker le plus possible sur le plus de points possibles....
Bon je me tais parce que je fais vraiment grosse frustrée hein? :P ( Ben je le suis!)