jeudi 29 octobre 2009

En campagne de financement

Ça y est ! C'est reparti! Nous voilà en campagne de financement pour l'école de Lolo (pour financer quoi au juste? L'histoire ne le dit pas... Mais je gage que le bar sera open au party de Noël!)

Nouveauté cette année: nous avons eu le choix des produits pour lesquels nous allions devoir supplier nos collègues de travail d'acheter.


Choix 1: des maudites barres de chocolat (seulement du chocolat noir avec des noix. Mauvais choix car il fournit deux arguments pour ne pas en acheter « J'aime pas le chocolat noir»/«Je suis allergique aux noix»)


Choix 2: des sacs à vidanges (tout le monde a besoin de sacs à vidanges mais ça ne fait pas winner sur le coin du bureau au boulot!)


Choix 3: un assortiment de boissons chaudes (du café, du thé, de la tisane, du chocolat chaud. Bon choix, il fait froid, personne n'est allergique aux boissons chaudes!)


Choix 4: rien pantoute pour 60$. (on donne le cash directement et on ne gosse personne avec ça!)


J'allais cocher ce choix quand TriplePapa est intervenu. «Ce serait bien de montrer les rudiments de la vente à Lolo!» Ben oui, quelle (bonne) idée!?!!


Et Lolo va prendre une journée de congé pour venir vendre ses cossins au bureau? Parce qu'on s'entend qu'il n'est PAS QUESTION que je fasse du porte-à-porte avec lui!!! Des plans pour que je sois obligée de parler à mes voisins à partir de maintenant!


Alors, on a fait une p'tite vidéo de Lolo qui quémande d'acheter son stock. Mieux encore: on a filmé les collègues en train de l'acheter!


La prochaine fois, s'ils refusent de sortir leur 5$, on réutilise notre bon vieux truc et on les menace de tout balancer sur YouTube!

20 commentaires:

Marie-no a dit…

On a eu droit à la fameuse campagne de financement de l'école au début octobre. Ici, on nous a informé que ça sert pour acheter les livres du programme "Lecteur du mois", pour payer l'épluchette de blé d'Inde du début de l'année, pour le dîner de Noël, pour la cabane à sucre et pour le voyage de fin d'année. Quand on sait c'est pourquoi, ça incite à participer!!!

On avait un catalogue et les gens n'avaient qu'à choisir ce qu'il voulait. Il y avait un grand choix : savon, chandelle, chocolat, thé, tisane, taie d'oreiller, livre, tabliers, etc. Et les prix des articles variaient de 6$ à 35$. Ça s'est très bien vendu, surtout qu'on pouvait envoyer des invitations par courriel à consulter le catalogue sur internet (moins gênant car si les gens ne veulent pas, ils n'ont qu'à ignorer le message!!!)

Je redoutais un peu ces campagnes de financement, mais finalement, l'exercice s'est fait sans douleur!!!

genevieve a dit…

moi c'est le choix no4 all the way!!Je me suis tannée parce que 3 enfants qui arrivent en même temps avec leur campagne ou presque +les cousins,cousines qui vont a la même école +les petits amis qui veulent être encouragés + tout les autres qui ont le courage de faire du porte a porte et pour finir ceux qui me disent: paie la commande je te rembourse la prochaine fois qu'on se voit,(j'attends toujours deux ans plus tard!)il faudrait que je rajoute dans mon budget la ligne "cossins de campagne de financement"!!

Carolune a dit…

Moi ce qui m'achale c'est ''l'obligation'' Nous on est 6 au bureau.. pas très winner pour vendre des cossins !

Valérie a dit…

Moi c'est sûr que ce serait le choix numéro 4! Il y a deux ans, ma fille était arrivée avec des barres de chocolat de son club de gymnastique, et, à cause de quelques secondes d'inatention de notre part, elles s'étaient toutes retrouvées dans le ventre du chien... Plus jamais!

Evely a dit…

Je te passe une commande pour les brevage chaud... tu me les donneras au salon du livre à Québec ;o)

J'adore comment se passe la campagne de financement de Marie-no. C'est génial et moins de pression.

J'ai encore quelques années avant que ce soit mon tour, j'espère que d'ici là les barres de choco disparaitront de la surface de la terre. Les sacs de poubelle, c'est peut-être pas le meilleur choix, mais c'est bien un truc que tout le monde à besoin.

Anonyme a dit…

Qui a eu l'idée, pour faire plus santé, de vendre que du chocolat noir ? Avez-vous lu les ingrédients ? Pas vraiment du bon 70% !!!

Anonyme a dit…

Le café/thé c'est sympa... le chocolat j'avoue que j'en ai marre, surtout que de payer 4-5$ pour une barre c'est pu de l'encouragement, c'est du vol...
des sacs vidanges?!? jamais j'achèterais ca il me semble, quelle idée nulle.

reste que si on ne me dit pas c'est pour encourager quoi, je n'encourage pas... les équipes sportives, le théâtre etc... ok. mais autrement....

MamanRousse a dit…

Nous avons 9 neveux et nièces...

Ça vous donne une idée à quel point nous sommes sollicités. C'est sans arrêt et ça revient à chaque année.

Maintenant qu'on a des enfants, on insiste pour faire remarquer aux parents (nos chers frères et soeurs!) que nos enfants sont jeunes mais que la vengeance sera douce le moment venu. :o)

Ce sera leur tour de "cracher" ;o)

En plus les neveux et nièces seront peut-être même sur le marché du travail d'ici là (hi hi hi, notre vengeance sera terrible ;o)

Anonyme a dit…

On me m'envoie jamais aucune lettre d'explication sur comment sera utilisé l'argent recueilli. On garroche les produits à vendre à mon enfant sans même aviser le parent avant.

Je suis contre exercer des pressions sur des enfants pour vendre des produits boboches. Il est en fait illégal de faire travailler des enfants dans notre société, il me semble.

En fait, j'ai dit non. J'ajoute un point: Je ne vendrai rien et je ne donnerai pas d'argent sans avoir préalablement reçu un budget détaillé sur comment sera utilisé cet argent. En 3 ans, j'ai jamais rien reçu cet effet.

Guenièvre a dit…

@Nancy: Nous avons exactement la même campagne que toi à l'école et quand t'en as 2 qui vont à la même école, c,est pas évident...On a pris 1 boite de ch. 1 chocolat et 1 boissons chaudes...Évidemmment, c,est Papa et MAman qui font la vente à leur bureau respectifs...Comme j'étais la 1ère au bureau, mon stock s'est bien vendu...Je pourrais te dire que malgré ce que tu penses, c,est le choco qui s'est vendu le +...je suis encore pris avec des sacs de cafés et autres boissons chaudes...Mais au moins, ceux-là, on peux les ramener....
CHez nous, contrairement à Valérie, c'est ma Rosinette de 3 ans qui a décidé de se servir à même la boîte de chocolat...
3$ de moins dans ton allocation, ma belle!!!!HIHIHI!!!!

Guenièvre a dit…

En passant, un petit truc à tous pour vendre des chocolats au bureau: Vous amenez la boîte un vendredi...Succès garanti!!!
La moitié de ma boîte s'est écoulée en 1 après-midi, car les gens sont plus lousses le vendredi et s'en permettent +...
Et je vous donne ça GRATIS!!!!!

Mamanbooh a dit…

J'aime bien la façon dont vous avez décidé d'affronter cette campagne de financement.

À 23 mois, Fillette avait déjà sa première campagne de financement obligatoire pour pouvoir participer aux ateliers de Gym-Bambin (on est pas des parents "fuckés" à la recheche de performance, elle avait des problèmes moteurs).

L'année dernière, au CPE, nous avons eu 2 campagnes dont la première qui était l'achat de pommes (5-10-20 lbs) locales.

Mais quand ils nous ont demandé de vendre du chocolat, j'ai pas vraiment apprécié.

Une amie, qui a beaucoup d'expérience comme maman, donne maintenant un montant en $, sans campagne et en ayant l'esprit en paix. Pas fou, non?

Carolune a dit…

Moi au CPE c'était un livre de recettes, chaque parent fournissait quelques recettes, les enfants agrémentaient avec des jolis dessins et ils ont vendu le livre. C'était très intéressant comme vente, au moins, c'était original ! Ou une soirée bénéfice avec activités pour les enfants, au moins on avait du fun, ça durait une soirée et on était tranquille !

Mais le chocolat, les sacs poubelles.. pourquoi pas des tupperware hein ?? ridicule...

Anonyme a dit…

Les campagnes de financement sont vraiment valorisantes quand on travaille à ramasser pour notre enfant seulement.Trois de nos filles ont presque payé en totalité leur voyage en Europe et dans l'Ouest Canadien en levée de fonds(au secondaire). C'est certain que nous les avons pas mal aidé mais ça en valait la peine. Je sais, vous allez me dire que c'est un peu étoïste, mais au moins on fait des efforts qui nous rapportent directement. Autrement, il y en a toujours qui en rapportent bien plus que d'autres. C'est un peu inégal dans les solicitations. Estelle

Julie a dit…

Les campagnes de financement pour l'école, ca passe... tant que le tout nous est bien expliqué et qu'on sait ou ira l'argent.
Quand on faisait notre pédagothon pour nos voyages de fin d'année, c'était correct!
Ce qui m'énerve maintenant, ce sont les campagnes organisées pour les divers cours... Par exemple, ma nièce suit des cours de patinage artistique. Déja en partant, tu payes assez cher pour ca, hein... Ben juste depuis septembre, elle a vendu du chocolat et elle a vendu des billets pour un souper spaghetti, tout ca pour amasser des fonds pour l'école. De un, c'est trop, et de deux, j'en reviens au prix exhorbitant de ces cours-la! Ca inclut pas les costumes de spectacle??
Je vais en écoeurer quelques-unes: les cours de danse de ma fille se donnent peut-être pas dans une méga école réputée... mais ils me coûtent seulement 29$ par session, costume de spectacle inclus. :P

Anonyme a dit…

Vous savez, les campagnes de financements, ce n'est pas l'école qui en fait le choix... ça se décide au CE. C'est le comité sur lequel des parents prennent position et des décisions. Ceux qui n'aiment pas le principe savent maintenant ou se plaindre...!
Ce n'est pas plus trippant pour les prof de gérer le retour des commandes, d'argent, de marchandises... ARRRG!

JO (une prof qui subit les ***** de campagnes de financement à chaque année!)

Anonyme a dit…

En effet, c,est le Conseil d'établissement de l'école (CE) qui décide de la campagne de financement! Et c,est le CE qui décide à quel endroit il va investir l'argent ammassé!
Je ne suis pas fana des campagnes de financement mais lorsque l'on sait où l'argent ammassé va, on devient parfois plus enclin à y participer.

à notre école, on donne le choix entre 4 produits ou une contribution volontaire et nous résumons dans une lettre remis à tous à quoi a servi l'argent l,an passé (achat de livres, de ballons, de chandail pour l'équipe de basket, une sortie au théâtre, à contribuer à des projets de classe et au bal de finissant des élèves de 6e).

Aussi on fait affaire avec une cie qui s'occupe de tout, ils viennent livrer et distribuer la marchandise à chaque enfant et viennent récupérer les produits et/ou argent que les enfants rapportent, il est certain que l'école doit tout de même faire des interventions mais chacun y gagne au bout de la ligne malgré que tout ce travail ne soit pas de tout repos!

à la maison, avec trois enfants, on y va souvent pour la contribution volontaire car on finit toujours par "agresser" notre entourage avec les millions de produits que nous vendons!

Marie-Eve a dit…

@Nancy: ben contente de plus travailler avec toi! ;)

Mamounet a dit…

Pour nous, c'est le choix numéro 4, sans hésitation!

Se transformer en "peddler" pour vendre des cochonneries (la plupart du temps) et emmerder les autres avec ça en plus, non merci! (j'ha-iiii-s les campagnes de financement de toutes sortes, ça paraît-tu?)

Mamanbooh a dit…

Surprise! Hier, quand j'ai écrit mon message, je ne m'attendais pas à avoir nous aussi une campagne de financement...
Ma fille vient de revenir de l'école avec plusieurs choix de choses à vendre ou un montant forfaitaire de 35$ pour le financement de différentes choses.
Je pense que c'est ce que nous allons faire!
Solidaire oui, mais à notre façon!