jeudi 22 octobre 2009

Vacciner ou ne pas vacciner?

Ça y est! On ne va plus juste en parler, il va falloir se décider. La méga-campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) part en tournée lundi prochain à travers le Québec et il va falloir choisir. Se faire vacciner ou non (et faire vacciner les enfants ou non), voilà LA question de l'automne.

Et on ne sait toujours pas de quel bord pencher. Et ce n'est pas parce qu'on manque d'informations! Le H1N1 est le sujet principal du réseau TV(Grippe)A. On en a tellement entendu parler qu'elle ne nous fait même plus peur!

D'un côté, on se dit chez les (Z) qu'un repos forcé de 5 jours au lit ne nous ferait pas de tort (ben quoi?! Même si on est au plus mal, c'est 5 jours au lit quand même!)

De l'autre, on ne veut pas passer des nuits blanches à surveiller des enfants fièvreux au bord des convulsions...

D'un côté, on voudrait tellement éviter la torture de la piqûre aux enfants (et à l'infirmière qui l'administrera à Lili qui, lors de son dernier vaccin, lui avait asséné un violent coup de botte en pleine tronche! Ma cocotte a beau être en fauteuil roulant, elle a les réflexes aiguisés aux membres inférieurs... malgré ce qu'en pensait l'imprudente infirmière!)

De l'autre, on aimerait bien avoir l'esprit tranquille et croire qu'on ne tombera pas malades de l'hiver...

D'un côté, on pourrait prétexter un (possible?) H1N1 pour éviter le souper de Noël chez la belle-famille...

De l'autre, on pourra toujours prétexter une gastro en temps et lieu (le vaccin ne prévient pas la gastro, non?)

Alors, piqûre ou pas de piqûre?

43 commentaires:

garamond335 a dit…

D'habitude, je ne me faisais pas vacciner contre la grippe chaque automne. Et je n'attrappais pas ladite grippe !
Pourquoi faudrait-il que je change mes habitudes ? Pour faire plaisir au gouvernement? non.....

MamanRousse a dit…

À moins d'être immuno déficient ou enceinte, je pense qu'on peut passer son tour.

Il n'y a tellement pas de consensus que je me pose vraiment des questions sur la pertinence et la nécessité réelle du vaccin.

On ne remet pas en cause des vaccins contre la polio ou autres maladies graves mais la grippe...

Je suis très indécise...

Evely a dit…

Mon p'tit clown fait 40 de fièvre depuis trois jours, trois nuits blanches, lenez qui coule, les joues rouges, le manque d'énergie et suite au Tempra le petit peu d'énergie qui revient et que l'on voit s'éstomper au fils des heures. À l'hôpital, ils n'ont rien trouvé (on est aller le premier soir), revenez dans trois jours. Ce soir on y retourne...

Le vaccin, habituellement j'y crois pas trop aux vaccins de grippe, mais je dois avouer que j'ai pas le goût de revivre ça deux fois cet hivers. En tout cas, il ne l'aura pas avant qu'il aille vraiment vraiment mieux.

Anonyme a dit…

Chez moi, nous prendrons le vaccin.

Pas parce que je nous crois à risque (étant en bonne santé, elle ne nous fais pas plus peur que la grippe saisonnière), mais pour protéger les personnes vulnérables autour de nous.

J'ai une voisine qui subit présentement de la radiothérapie pour soigner un cancer du sein. Elle ne pourra pas recevoir le vaccin car son système immunitaire est trop affaiblie. Elle est donc doublement à risque. Je ne veux pas être responsable de sa contamination et peut-être de problème plus grave...

Et elle n'est pas la seule à subir de tels traitements. On rencontre des personnes immuno-déficitaires tous les jours, dans tous les endroits. Ces personnes doivent-elles se couper du monde jusqu'à la fin de la période de grippe A?

Par conscience sociale, nous nous ferons donc vacciner.

H.

Anonyme a dit…

Pour H...

Je ne souhaite pas prendre les risques qui viennent avec le vaccin et c’est bien dommage pour les autres, mais je crois fortement à la sélection naturelle dans la vie.

Que les plus faibles meurent et que les plus forts se reproduisent, nous arrêterons d'avoir des pandémies.

O

Carolune a dit…

Moi ce qui me fatigue beaucoup c'est que santé Canada a accepté HIER le vaccin alors que celui-ci avait déjà été acheté à coup de milliards de dollars et déjà distribué un peu partout.. pret à être ''injecté'' et MASSIVEMENT.

Qu'est-ce qui serait arrivé si santé Canada aurait dit non ?? Poubelle ???? je n'y crois pas..

Santé Canada n'avait pas ben ben le choix de dire oui.. et vu leur choix qui me semble ''suggéré fortement'' et basé sur une recherche hative pour contrer une souche de virus qui va probablement muter et muter...
moi je dis NON !

À la une du journal ce matin, la grippe a fait un autre mort ! ben oui ! un vieillard de 87 ans qui devait déjà avoir un pied sur deux dans la tombe..

Alors quand il me donneront des exemples concret d'enfants en danger et de gens en santé qui tombent comme des mouches.. je reconsidèrerai ma position.

D'ici là.. pour nous.. c'est NON !

Mes grands parents se faisaient vacciner contre l'influenza chaque année.. et ils était TOUJOURS malade.. quand ils ont décidé de ne plus se faire vacciner, même pas un rhume de l'hiver !

Considérons que le vaccin nous injecte le virus et que le corps le combat.. si on est exposé à un autre virus.. notre corps déjà en combat est plus faible et sera trop occupé pour combattre le deuxième virus.. non ?

C'est ma façon de voir les choses..

Si on est pour avoir la grippe A, bien on va se soigner, voilà tout.

On ne parle pas ici d'une épidémie de coléra quand même.. mais d'une foutue grippe..

Belle coccinelle a dit…

Merci de parler de ce sujet! Je fais partie des grandes indécises. Un jour, je dis oui, et le lendemain, je dis non.

Nous recevons le vaccin contre la grippe chaque année depuis 5 ans et aucun de nous 6 l'a eu. Mais ils n'arrivent pas à me convaincre que celui-ci est vraiment sans risque (ou presque) malgré son approbation arrivée hier!

Et puis le premier mort de la 2e vague paraît-il vient de Lévis... nous habitons Lévis, ça devient proche là! J'ai un garçon au secondaire, un garçon et une fille au primaire et une fille en garderie - il y en a des virus qui vont circuler!!!

Je n'ai toujours pas pris de décision...

Anonyme a dit…

Ici ce sera au plus vite pour ne pas dire OPC.

La grippe tue chaque année et celle là me fait encore plus peur.
Oui, je suis une personne à risque mais je pense qu'au fond, tout le monde est à risque...

Si on fonctionnait par sélection naturelle, je n'y serais plus depuis longtemps et mes enfants n'ont plus puisque je ne serais jamais arrivée à l'âge adulte

Julie a dit…

Quand on me montrera des chiffres de personnes mortes, qui étaient en bonne santé, qui ne sont ni des enfants ni des vieillards, peut-être que ca me fera peur. Une épidémie, il y aurait plusieurs, mais vraiment plusieurs cas par jour non?
Pour le moment, je crois encore a une propagande gouvernementale. Aye, on a fait un vaccin a la va-vite, qui n'est pas encore testé mais qui est approuvé par Santé Canada...? Les testeurs, ca va être les médecins... Je pense comme Caro, si Santé Canada avait pas approuvé le vaccin, on aurait passé notre tour pis ca aurait fini la.
La grippe saisonnière tue 35000 personnes par année. Je ne me suis jamais fait vacciner pour, même quand je travaillais dans le domaine médical, et je suis pourtant a risque! Je ne l'ai jamais eue.
J'y crois pas, ca finit la.

Future Prof a dit…

Au début, je croyais que je me ferais vacciné et puis, j'ai su que la grippe dite normal était plus meurtrière que la AH1N1...
Alors, après le bilan (je suis jeune, en santé, pas enceinte, pas près de personne à risque...) alors, pour moi, c'est non.

Sur un autre sujet, je trouve qu'il y a un anonyme qui manque de compassion un peu. Beaucoup même même.

Mélanye a dit…

Il me semble que s'il y avait vraiment crainte pour une épidémie générale, les spécialistes se mobiliseraient pour accorder leur discourt.
Pour le moment, on parle de pandémie pour une majorité importante de la population, mais aussi sur un large territoire qui visent avant tout la population à risque. La preuve, la première vague de vaccination leur est destinée! Ils ne demanderont pas de «preuves» pour administrer le vaccin, mais il sera offert avant tout au même groupe visé habituellement par celui de l'influenza!

En ce moment, il est noté que la H1N1 circule et qu'elle se développe chez certaines personnes comme une grippe ordinaire, mais concentrée en 3 ou 4 jours. Ici, moi et les enfants on a eu la fièvre, maux de tête, faiblesse, fatigue extrême pour cette durée... Qui dit pas que c'est ça que nous avions, mais sans complication?

Sérieusement, je crois beaucoup plus à la prévention qu'à la folie générale de se faire vacciner en vitesse!

Mes modèles: ma belle-soeur travaille pour Santé Canada: elle ne fait pas vacciner sa famille. J'ai des connaissances qui travaillent dans les centres horpitaliers: ils ne font pas vacciner leur famille. Mon beau-père est biologiste et ne se fait pas vacciner... Tous les gens que je connais qui se retrouve de près concerné soit par l'information, soit pas leur profession ne sont pas du tout affolés!

Anonyme a dit…

TV(grippe)A, elle est bien bonne!!
Franchement, la sélection naturelle??
Puisque la question est posée, nous nous ferons vacciner tous les 4. Avec un enfant au primaire et l'autre en garderie, nous mettons toutes les chances de notre côté. Nous croyons que les risques de la grippe H1N1 sont plus grands que ceux du vaccin.
Pesto

Anonyme a dit…

Vaccin ou pas, efficace ou pas, complot ou pas, franchement, je ne suis sure de rien pour l'instant...
Mais je suis sure d'une chose, c'est que si le gouvernement ne proposait rien de rien, et que par un malheureux hasard, la pandémie faisait des millions de morts, ou des millions de dollars de déficit pour cause d'absentéisme massif... Ce sont exactement les mêmes qui chialeront "le gouvernement n'a rien dit, le gouvernement n'a rien fait.." Alors au moins il y a un choix, faites le et arrêter de chialer contre le gouvernement...

Ah oui, pis cette grippe là est moins meurtrière que la normale, mais si elle atteint plus de monde, meme avec un % de mortalité plus faible, le nombre absolu peut etre plus élevé...

Skyler a dit…

Cette question là me stress depuis 3 semaines et je n'arrive pas à me décider. D'un côté je suis pour la vaccination, je me dis est-ce que je vais prendre la chance de tester le système immunitaire de mes cocos en garderie qui sont TOUJOURS malades surtout advenant qu'une réelle pandémie ait lieu et que le virus soit réellement dangereux pour les enfants en bas âge ? Ou dois-je me fier à ce que j'ai lu sur l'utilisation controversée des adjuvants dans les vaccins qui présentent des risque pour la santé surtout pour les jeunes enfants. Si ce foutu virus n'est pas "dangeureux" ça serait d'exposer inutilement mes enfants à un vaccin dangereux aussi ?

C'est quoi entre deux maux, il faut choisir le moindre ? Mais c'est lequel le moindre ?

Mon chum qui est à l'extérieur du pays a contracté la H1N1, c'était pas pire qu'une grippe ordinaire, mais bon selon des sources pas sur, c'est-à-dire les nouvelles, le virus serait dangereux pour nous les femmes...

Mamanbooh a dit…

A)La sélection naturelle... Cet anonyme me fait bien rire!

Êtes-vous aussi contre les tranvusions, le porte de lunettes et la prise de médicaments pour les diabétiques, les cardiaques, cancéreux et autres?

Dire des énormités comme ça, sans se nommer, c'est trop facile.

B)Oui, nous allons nous faire vacciner contrairement aux autres années. Fillette fait de l'épilepsie et Fiston de l'asthme, nous sommes donc une clientèle à risque et si cela peut nous sauver une hospitalisation ou deux, tant mieux. On cherche à éviter les problèmes. On se lave aussi bien les mains, on tousse dans le creux de notre coude, etc...

C) Être célibataire et sans attache, je ne serais certainement pas dans les premières à y aller... Mais je sens que j'ai une responsabilité parentale, sociale et professionnelle qui éclaire mon choix.

D) C'est un sujet très personnel et j'ai tout de suite pensé au Scrapbooking en lisant le titre!?!

Eve a dit…

Je suis enceinte de 20 semaines et j'hésite encore. Je me pose 56 000 questions et lorsque je trouve réponse une autre est là pour la contredire. C'est très essouflant. Ne pas être enceinte je ne me serais même pas questionnée et je ne me serait pas fait vacciner, par contre les femmes enceintes sont classées dans le groupe à risque ARGGG fallait que ça tombe durant ma grossesse loll !
Bref, aujourd'hui (pcque je change d'idée souvent), je choisirais celui sans adjuvant. Evidemment mon medecin traitant me le conseil fortement avec ou sans adjuvant. Et vous qu'en pensez-vous ?

Anonyme a dit…

Faites-vous vacciner pis ça presse!

Vous perdez quoi? une poignée de petit change et un café de moins au bureau?

Quelques précieuses minutes que vous passeriez effouarés devant la télé?

Les risques sont à peu près nuls pour le vaccin. Même si les bénéfices sont nuls aussi (ce qui est peu probable), vous ne perdez rien à y aller.

Pis lâchez moi les arguments à mords-moi-le-noeud genre "je pogne le rhume plus souvent quand je me fait vacciner". Ça n'a rien à voir!!!

C'est un vaccin pour contrer un virus particulier, aucune commune mesure avec un petit rhume pogné sur une poignée de porte!

Anonyme a dit…

Wow que les plus faibles meurent et les plus forts se reproduisent...je suis sans mots devant de telles bêtises!


Nous(on est 6) on se fait vacciner parce que mon fils fait partie des "faibles"et ça a toutes les années et il n'y a jamais eu de problèmes suite a la vaccination.

j'aimerais vous suggérez cher(e)anonyme une injection de compassion et d'empathie si vous êtes autant a l'abri des microbes! Geneviève.

Anonyme a dit…

Ah trop drôle, je ne savais pas que Lili avait fait ça à l'infirmière...vous m'aviez pas dit ça !

Dites-lui que la bibite à patate est toujours vivante...

Je pense à vous tous...
E

Sophie a dit…

Le vaccin n'est pas sans risque. Ils sont peut-être minimes, mais ils existent. Développer le Syndrome de Guillain-Barré, c'est pas rien. Ok, la chance est de 1/1M, mais quand ca tombe sur toi. Et puis, cette probabilité, elle est plus élevé que de gagner à la 6/49 et tout le monde achète des billets pareil!

Pas de vaccins pour moi et ma famille. J'ai déjà été mise K.O. 2 années de suite par un vaccin contre la grippe saisonnière - alors que les probabilités d'effets secondaires étaient soit-disant presque nuls... Je ne me rendrai pas à 3 pour comprendre.

Mais plus objectivement, je crois que c'est ma sage-femme qui m'a donné la meilleure façon de prendre la décision. Elle disait : "Avec laquelle des conséquences tu préfères dealer : la maladie ou les effets secondaires?" Je trouve ça plus pertinent comme analyse que d'y aller avec notre tolérance au risque... Pcq quand tu piges le numéros "chanceux", les probabilités, tu t'en fiches pas mal!

Eve a dit…

Faites-vous vacciner pis ça presse!

Vous perdez quoi? une poignée de petit change et un café de moins au bureau?

Quelques précieuses minutes que vous passeriez effouarés devant la télé?

Excuse moi mais t'es qui ? Il serait p-ê intéressant que tu fasses quelques recherches sur le sujet avant d'écrire des commentaires aussi insipides. ''Vous perdez quoi? une poignée de petit change et un café de moins au bureau? '' On parle d'un vaccin ici et ce qui m'intéresse dans ma question c'est d'avoir des arguments pertinents sur le bien fondé de ce vaccin.

Carolune a dit…

question de même.. pourquoi on peut écrire anonymement ici..

me semble que les gens utilisent le statut anonyme pour être gratuit ou épais dans leurs propos.. un peu poche :(

Moi je m'assume, je ne suis pas anonyme ! :P

Madamepap a dit…

Allez donc voir le lien plus bas. La vaccination est un geste citoyen. Arrêtons de dire moi, moi et moi et le commentaire sur la sélection naturelle était vraiment d'un goût douteux. Nous sommes six et ne sommes pas une clientèle à risque mais le virus s'attaque aux jeunes adultes aussi. Et si un de mes enfants évitent le pire grâce à ce vaccin, tant mieux.
http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/patrick-lagace/200910/20/01-912916-recommande-par-le-dr-amir.php

Guenièvre a dit…

Je seconde tellement Carolune, Madamepap et Geneviève....Les anonymes qui laissent de commentaires tellement gratuits et sans jugement me lèvent le coeur...tellement que ce matin je n'ai pas pu laissé de commentaires car j'aurais été trop méchante....Si c'était toi par contre qui faisait partie de faibles, tu ne dirais sûrement pas la même chose...Finie la montée de lait, ces gens ne méritenet pas qu'on s,attardent tant à leurs commentaires...
Pour ma part, nous sommes 5 et 2 d'entres nous faisons partie des gens à risque...Mon fils a été un grand préma de 29 sem. et a encore des difficultés pulmonaires (même rendu à 6 ans)...Alors je ne veux pas prendre de chance..De plus, mon père est à 25% des ses capacités pulmonaires...Vais-je prendre une chance??? La question ne se pose même pas chez nous...Vous savez certaines maladie sont revenus à la surface car les gens décidait, par principe, de ne pas se faire vacciner...
Je travaille en relation avec l'Agence de la santé et plusieurs gros événements ont dû être annulés à cause de cette pandémie...Ce n'est pas de gaieté de coeur mais par mesure de prévention...Je peux vous dire que ça me fais même un peu ***** mais je me dis que c'est p-ê un mal pour un bien car j,aurais été en *** d'avoir attrapé cette grippe suite à cette grosse réunion d'employés...
Voilà, je crois qu'il faut simplement bien s'informer et ne pas prendre ces infos à la légère..

genevieve a dit…

moi ce matin je suis aller a la clinique mon fils avait un rhume qui a viré en bronchite mais plus de masque a la maison alors oh scandale!! il toussait dans son coude les gens le regardait comme s'il avait la peste bubonique! alors j'ai demandée a une dame près de moi qui nous regardait de travers si je pouvait l'aider elle m'a demandé "C'est pas la H1N1 j'espère?"je lui ai dit non et si elle était pour se faire vacciné"ben non! le gouvernement me donnerons pas leur cochonnerie!Est-ce que c'est moi ou le monde a pas de bon sens et en passant je suis la Geneviève qui a écrit un message plus haut je M'ASSUME!!!

Guenièvre a dit…

Voici un lien qui pourrait répondre à certaines questions que plusieurs d'entre vous pourrait se poser...

www.pandemiequebec.gouv.qc.ca

Guenièvre a dit…

Voici qq Q&R pertinentes...

Dois-je me faire vacciner contre la grippe A H1N1?
Est ce que c’est pertinent?

La situation de la pandémie de la grippe H1N1 est à bien des égards similaire aux épisodes de la grippe saisonnière, entre autres au regard de la sévérité. Toutefois, comme nous n’avons jamais rencontré ce virus, il n’y a personne qui soit immunisé dans notre population.

Les virus pandémiques ont aussi comme caractéristique de s’attaquer à des populations un peu différentes des virus saisonniers : les enfants, particulièrement les plus jeunes ainsi que les femmes enceintes sont particulièrement à risque. De plus, la première vague a mis en évidence que les personnes de 30 à 44 ans avaient plus de chances d’être hospitalisées.

Les personnes vaccinées auront donc moins de chances de contracter la maladie. De plus, dans le contexte où un absentéisme important est à prévoir, il est souhaitable de favoriser la vaccination pour maintenir une organisation sociale adéquate (services de santé, services sociaux, sécurité, fournisseurs de biens et services).

Être vacciné c’est aussi prévenir la transmission aux gens plus vulnérables de notre communauté : nos enfants, particulièrement s’ils sont atteints d’une maladie chronique (incluant l’asthme), les personnes âgées, les femmes enceintes…
La vaccination permet aussi un ralentissement de la transmission de la maladie et favorise qu’il y ait moins de personnes malades en même temps.


Est ce que c’est sécuritaire?

Le vaccin de la grippe H1N1 est développé avec les mêmes techniques que les vaccins de la grippe saisonnière. Il comporte donc les mêmes indications mais aussi les mêmes contrindications que les vaccins saisonniers (allergie aux œufs, allergie au Thimérosal).

L’utilisation d’un adjuvant permet une meilleure réponse immunitaire pour une même quantité d’antigène (les particules qui permettent la réponse immunitaire). Autrement dit, on peut ainsi fabriquer plus de doses de vaccins avec la même quantité d’antigène. Cette technologie est utilisée en France depuis une quinzaine d’années et n’a pas démontré d’effets nocifs. C’est en une optique de sécurité supplémentaire et parce qu’il n’y a pas eu d’études spécifiques chez les femmes enceintes que celles-ci se verront offrir un vaccin sans adjuvant.

Actuellement les compagnies sont à compléter, sous la supervision de Santé Canada, les études cliniques qui permettront d’évaluer tant l’efficacité que l’innocuité des différents vaccins testés. Ceci explique pourquoi les vaccins ne seront rendus disponibles à toute la population que le 15 novembre.

Jusqu’à maintenant les tests démontrent que le vaccin est aussi efficace que les vaccins saisonniers et qu’ils comportent les mêmes niveaux d’effets secondaires.

Quels sont les effets secondaires des vaccins?
Le vaccin H1N1 actuel est essentiellement le même type de vaccin qui est fabriqué pour les grippes saisonnières. La différence réside dans l’ajout d’un adjuvant. Pour le vaccin québécois, il s’agit de micro gouttes de vitamine E. Ceci permet au système immunitaire de développer plus d’anticorps avec moins d’antigène.

Jusqu’à maintenant le vaccin se comporte comme les autres vaccins utilisés contre la grippe saisonnière : il est tout aussi efficace et la quantité d’effets secondaires est semblable. Ces effets secondaires sont aussi de même nature : sensibilité locale au point de l’injection et un syndrome pseudo grippal ( yeux qui coulent, mal de gorge) pour une période de 48 à 72 heures chez une faible proportion de gens. Il n’ya pas eu d’effets secondaires graves rapportés jusqu’à ce jour.

Quand consulter pour nos jeunes?
Un jeune en bonne santé qui présente des symptômes de la grippe devra demeurer dans son milieu de vie (famille, famille d’accueil, ressource intermédiaires, foyer de groupe, unité de vie). Il prend du repos et évite les contacts avec les autres. Un jeune atteint d’une maladie chronique doit consulter un médecin le jour même.Un jeune qui présente des symptômes sévères doit se présenter à l’hôpital.

Guenièvre a dit…

Et une autre + pertinente...

Combien de temps cela prend-il en général pour que le vaccin fasse effet ? Donc si nous avons été vacciné jour 1 et que nous sommes en contact avec le virus le jour 3 (par exemple) sommes-nous protégés ?
En général, il faut compter 2 semaines pour que notre corps ait fabriqué suffisamment d'anticorps pour faire face à une attaque par le virus. Se faire vacciner même quelques jours avant une infection "sauvage" peut quand même aider à en atténuer les symptômes. Cette question est aussi intéressante parce qu'elle permet d'expliquer pourquoi certaines personnes qui se sont faites vacciner ont pu avoir l'impression que le vaccin leur avait donné la grippe : Si l'infection survient dans les quelques jours qui suivent la vaccination, les personnes développeront la maladie qui, elle, a une courte période d'incubation ( 24-48 heures).

Nancy a dit…

Merci à tous pour vos réflexions (bon, sauf au faible anonyme au faible commentaire...). le hic: je suis toujours aussi indécise! Misère! Je vais angoisser tout le week-end!

Sofy a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sofy a dit…

Je suis enceinte et je suis asthmatique et une fille asthmatique lors de grippe... je ne prendrai pas de chance ni pour mes 3 autres enfants en contact avec nous.

Je ne suis pas Crazy à ce point!

Bref... ça m'inquiète cette grippe pour ma grossesse et mes enfants....

=-(

Sofy a dit…

Okkk.....
"o" devrait vivre les conséquences de son commentaire en subissant lui même le "sort" réservé "aux faibles" qu'il a l'air d'être LUI-MÊME en se cachant sous l'anonymat....

jane a dit…

Quand on lit que les victimes sont très souvent des personnes de moins de 30 ans en bonne santé, ça fait réfléchir...

Il est fort probable que vous n'ayez jamais eu de vraie grippe de votre vie. Dans toute notre existence, on en aura une ou deux... Est-ce que je suis prête à prendre la chance que cette fois soit la toute dernière? Vraiment pas certaine. Est-ce que je veux exposer mes proches à ce risque? Encore moins.

Mon beau-frère travaille sur la grippe depuis des années et pas pour les pharmaceutiques. Je lui ai posé la question la semaine dernière et il m'a répondu sans hésiter qu'il se ferait vacciner. Pourquoi? Parce que la protection est efficace, les effets nocifs presque nuls. À part un mal de tête ou un peu de fièvre, c'est tout...

Alors pour nous, même si nous n'avons pas d'enfants, pas de "faiblesses", ce sera oui pour la vaccination. Comme on dit d'autres avant moi, c'est aussi une responsabilité sociale!

Evely a dit…

@ Nancy

Aujourd'hui on est allé voir notre médecin (à cause de la fièvre de p'tit clown). On a parlé longuement de la grippe. Il n'est pas vraiment pour le vaccin (il est le genre de médecin qui ne propose pas des médicaments pour tous les maux, mais plutôt du repos et du gros bon sens). Bref, il dit que le vaccin c'est un truc de société et donc si on veut que ça fasse effet, faut que tout le monde le fasse. En bout de ligne, on a décidé de ne pas faire le vaccin à moins que notre MF l'oblige.

Enfin je sais pas si ça t'aide, mais peut-être d'en parler avec votre médecin de famille pourrait aider, car les médias c'est pas une super bonne source de référence... à mon avis...

carole qui trip pas non plus sur les commentaires anonymes! a dit…

J'ai du prendre la décision une fois dans ma vie de débrancher ma fille et de laisser la nature suivre son cours suite à de graves problèmJe pulmonaires. Je n'ai pas envie de revivre ça une 2e fois. Ma fille a battue la mort une fois.. je ne prendrai pas la chance de tenter de la déjouer à nouveau. Je suis pour le vaccin et on attends juste de savoir ou on devra se presenter pour l'avoir. Mais je comprends les gens qui hésitent.. trop de visibilité médiatique c'est comme pas assez. Ça nous donne parfois l'impression que c'est trop gros pour être vrai.
Chacun son choix.. bon week-end

La Belle a dit…

Étant enceinte je me pose la question car si je ne l'étais pas, je ne crois pas que je me ferai vacciner. J'ai lu beaucoup beaucoup et même écouter plusieurs reportage.

J'ai fait des résumés de mes constatation sur mon blogue mais en gros je crois que je penche plus du côté du vaccin que non car je crois qu'étant enceinte, il y a plus de risque de complications avec la grippe que avec le vaccin comme tel.

Je crois que c'est du cas par cas et que c'est un choix très personnelle à chacun et chacune. Bonne réflexion !

Anonyme a dit…

Je suis médecin et je ne comprends vraiment pas qu'on puisse penser à la théorie du complot gouvernemental et/ou pharmaceutique lorsqu'il est question de vaccin.
La vaccination est une mesure de santé publique qui sauve des vies, mais pour que cette mesure soit efficace, encore faut-il que les gens l'utilisent.
On parle de la grippe comme d'une maladie banale, mais elle peut être aussi mortelle que la polio, la rougeole et autres maladies inscrites dans le plan de vaccination régulier.
Les vaccins sont testés par les autorités de santé publique et lorsqu'ils sont approuvés, c'est parce qu'ils sont sécuritaires.
Je pourrais continuer très longtemps à parler de ce sujet qui me tient à coeur, mais en conclusion, je me contenterai de dire que j'irai me faire vacciner dès que possible (et enceinte ou pas), que je ferai vacciner ma fille d'un an et que mon conjoint ira aussi. Et sans aucune crainte!
Marie-Ève

mimi a dit…

Salut !
Je vous lis tous les jours et c'est la première fois que j'écris quelques mots car ce sujet est très important. La vaccination est essentielle, car vu que le H1N1 est un nouveau virus, il n'y a pas encore d'immunité de masse. Ceci dit, si la pandémie arrive, elle pourrait frapper fort si peu de gens sont vaccinés. En ce sens les risques du vaccin sont minimes par rapport aux bénéfices. Pour ceux qui croient en un complot du gouvernement... franchement...

Catherine Morissette a dit…

Effectivement, c'est un bon sujet aujourd'hui! ;)

Je ne suis pas décidée encore à 100% pour ce vaccin, mais je penche très fortement pour ne pas me faire vacciner ni faire vacciner mon garçon.

Je ne crois pas au complot gouvernemental ou pharmaceutique, je pense que c'est plutôt un problème de confiance.

C'est peut-être la surabondace d'informations qui ont finit par me faire trouver ça ridicule, ou bien c'est l'absence totale de crédibilité du ministre Bolduc...

J'en suis venue à penser qu'ils faisaient une montagne avec cela, alors qu'ils n'en font pas autant avec la grippe ordinaire qui tue encore plus de gens... Mais de là à penser qu'il y a un complot, quand même...

Je me demande seulement si le risque en vaut la chandelle. J'ai quand même quelques craintes face aux effets secondaires des vaccins en général, donc encore plus contre celui-ci, qui vient à peine d'être approuvé... Je trouve que le processus a été trop court, comparé au temps que ca prend habituellement.

Si ce vaccin faisait l'unanimité dans la communauté scientifique, je ne dis pas, mais même eux ne s'entendent pas.

Bref, si le but du gouvernement libéral est de nous rassurer pour nous inciter à nous faire vacciner, ils devraient commencer par changer de porte-parole... Qu'ils ramènent Philippe Couillard au pire, lui savait inspirer confiance!

Marie-no a dit…

Le gouvernement nous incite à nous faire vacciner car il faut que 70 à 75% de la population le soit pour que ce soit efficace. Et parce que lors de la première vague au printemps, les soins intensifs étaient à pleine capacité. Si une pandémie se produisait vraiment, ce ne serait pas que les victimes de la grippe qui écopperaient, mais aussi les accidenté de la route, les victimes d'infarctus, etc. En fait, tout ceux qui pourrait avoir besoin de soins intensifs et qui ne pourront pas y avoir accès à cause d'une sur-population.

Cette grippe n'est pas plus meurtrière que la grippe saisonnière mais elle se propage 30% plus rapidement donc touchera plus de gens et engorgera notre système de santé déjà en pénurie de main d'oeuvre. Et comme on ne peut pas former du nouveau personnel médical et construire de nouvelles unités de soins intensifs avant la prochaine vague, la sagesse recommande la vaccination.

Le risque de la grippe A H1N1 est minime.
Le risque du vaccin contre la grippe A H1N1 est minime.
Mais le risque en tant que société est énorme sur l'engorgement de notre système de santé.

Véro a dit…

Après tout la lecture des commentaires, je ne suis pas en mesure de décider. Je ne suis déjà pas pro vaccination en temps normal, alors celui-ci...

J'aime beaucoup le commentaire de Marie-No, est-ce que je suis prête à vivre avec un système de santé qui ne pourrait pas me soigner parce que trop remplit par la grippe... Difficile choix de société.

Catherine Morissette a dit…

Marie-No a un bon point, mais je ne suis pas certaine que c'est vraiment la pandémie qui va remplir les urgences...

Premièrement, ils sont en train de créer une panique qui va faire en sorte qu'au moindre toussetement ou à la moindre fièvre, les gens vont se précipiter aux urgences, pensant que c'est la pandémie qui les a atteint...

Deuxièmement, les urgences débordent déjà, c'est comme cela depuis de nombreuses années... Pandémie ou pas, ça ne changera pas grand chose dans nos hopitaux...

Le rôle des autorités aujourd'hui est d'inspirer confiance, pour inciter les gens à aller se faire vacciner. Et c'est vraiment très mal parti!

Plus-que-Parfaite a dit…

C'est fait, je me suis fait vacciner contre la grippe H1N1 vendredi matin(j'ai eu mon vaccin pour la grippe saisonnière en septembre). J'ai eu des effets secondaires: douleur sur le site d'injection et fatigue mais cela n'a duré qu'une journée...

Les arguments qui m'ont fait "opter" pour le vaccin:

1) Je travaille dans le système de santé: je vois principalement des femmes qui viennent pour un diagnostic de cancer... une grippe avant /avec la chimio ou avant la chirurgie... c'est pas génial.

2) Les effets secondaires, comme le Guillain-Barré sont exceptionnels...et puis on peut faire un Guillain-Barré après une grippe ou d'autres virus.

3) La douleur, les courbatures, le syndrome "grippal" du vaccin, ne sont rien en comparaison d'une grippe (une semaine à ne pouvoir rien faire, ça m'est arrivé!) et des complications, comme une bonne pneumonie bactérienne....

4) J'ai un mauvais souvenir de grippe: quand elle avait 4 ans, Grande A a passé deux semaines à l'hôpital avec de l'oxygène pendant les premiers 7 jours pour une grippe saisonnière... depuis on vaccine toute la famille.

Même pas mal le vaccin (Grande A et Petite A pour le vaccin contre la grippe saisonnière en septembre!)