mercredi 9 septembre 2009

Trop raisonnable...

Parfois, je regarde MissLulus et je la trouve non pas raisonnable, mais bien effroyablement raisonnable.

Docteur, est-ce une cause perdue?

Devant les épreuves, elle brave la tempête. Devant la peine, elle érige une barricade pour tenir le coup. Devant le stress, elle se remémore ses trucs de relaxation appris à la maternelle. Devant le chagrin des autres, elle ouvre son coeur et refléchit aux manières de les aider. Devant un problème, avant même de paniquer, elle pense à foncer. La tête haute. Devant de grands bonheurs, elle rayonne surtout quand les autres y goûtent aussi. Devant un mince bol de chip, elle partage instantanément.

Parfois, j'ai peur qu'elle s'égare. Qu'elle se perde de vue. Qu'elle oublie de vivre pour elle au lieu de simplement pour les autres. Je ne dis aucunement qu'il faut qu'elle soit égoïste, mais elle doit songer à vivre ce qu'elle a à vivre sans se brimer pour "bien paraître".

Nous, comme adultes, on a chacun développé une façon de laisser passer nos émotions. Certaines se défoncent dans un sport, d'autres norcissent des pages et des pages dans un cahier, d'autres se défoulent en placotant avec une amie, d'autres empriffrent des litres de crème glacée... peu importe notre façon de faire face à nos journées "moche&poche". Mais MissLulus, à 6 ans, que peut-elle faire? Je dois, à mon tour, lui laisser une place pour qu'elle évacue son trop-plein. Pour ne pas qu'elle craquèle par en-dedans. Je dois donc lui apprendre à être déraisonnable, à laisser couler ses émotions, etc. Mais quand on a un enfant raisonnable, on a tendance à vouloir qu'il le soit toujours et en tout temps. On dirait que je ne lui laisse pas la chance d'exploser. J'ai mon bout de chemin à faire.

Et si MissLulus, on était déraisonnable ensemble? Je te fais la promesse de t'aider à devenir... (Z)imparfaite. Je te jure, c'est la voie pour ne pas sombrer. Suis-moi...

6 commentaires:

So a dit…

J'ai les larmes aux yeux pour bien des raisons en te lisant ce matin... Mais surtout parce que j'y reconnais ma petite Choupinette trop sage, trop altruiste, trop gentille. J'essaie fort fort, très souvent, de lui rappeler qu'elle n'est qu'une petite enfant, et que l'enfance, ça ne passe qu'une fois...

Milou a dit…

Quelle belle preuve d'amour que ta résolution! Juste le fait d'y penser, c'est déjà super.
J'ai moi-même appris à être "déraisonnable" sur le tard et après l'avoir eu dur...
Amusez-vous bien ensemble mesdames!
Je suis certaine que de très belles découvertes découleront de tout ceci.

Elyse a dit…

Je pense qu'il faudrait être fière d'avoir une petite raisonable .Toujours mieux que d'avoir un enfant qui te défi tout le le temps!!!!???Pour le côté non raisonnable patience elle va l'apprendre assez vite merci!! Ma nièce aussi etait comme cela jeune et ses parents de peur qu'elle se fasse ''marcher sur les pieds'' l'ont trop laissé aller et maintenant a 12 ans elle est devenue très très coquine en faisant punir sa soeur à sa place , en faisait des mensonges...alors attention de ne pas trop baisser la garde!!!cela joue de petits tours!!!

Anonyme a dit…

Ma fille aussi est trop raisonnable, trop sage, trop gentille. Elle n'a aucune malice, elle n'est pas capable de reconnaître la méchanceté parce qu'elle n'en ressent jamais elle-même. Par exemple,si elle est avec une amie et qu'elles veulent chacune jouer à un jeu différent, vous pouvez être sûre que c'est ma fille qui va céder pour faire plaisir à son amie. Et malheureusement, il y a toujours quelques petites amies qui s'en aperçoive et qui en profite. Alors je lui donne des cours privé pour qu'elle fasse la différence entre être gentille et faire profiter de soi. Mais c'est pas évident........

Elle vient de commencer la maternelle cette année et j'espère qu'elle tombera sur de bonnes amies gentilles et altruiste comme elle...car j'avoue, je me fais un peu de souci.

H.

Julie a dit…

J'ai si peur que la bulle de Blondinette pète en maternelle. Elle veut tellement aider, tellement se dévouer... J'appréhende le moment ou elle découvrira que tout le monde n'est pas comme elle.

MamanRousse a dit…

J'étais comme cela petite. J'ai appris. Mais avec le temps je me suis rendue compte que ça me rendait heureuse de faire plaisir. J'ai décidé de ne pas m'empêcher d'être gentille. Cependant, avec l'âge, j'ai l'oeil plus aguerri pour repérer les profiteurs. J'ai parfois été très triste mais je pense que cet aspect de moi me permet aussi d'être très heureuse.

On est comme on est (ou comme on naît), avec le temps et bien guidé, on apprend à mieux connaître nos limites.