samedi 26 septembre 2009

Manger santé chez McDo


Des mères obsédées par la nutrition sont passées derrière le comptoir d'un McDo de Manhattan jeudi dernier pour tester les «qualités nutritionnelles» des repas Joyeux festins.

Les plus sceptiques ont été confondues. Leur conclusion: 4 McCroquettes (sans frites), un sachet de pommes coupées et une bouteille d'eau font un repas fort acceptable pour leurs enfants.

Voilà, c'est tout!

Mais ça fait du bien de lire ça quand la veille, après une semaine éreintante, tu as cédé au chantage du McDo pour le souper!

8 commentaires:

Evely a dit…

Je suis d'accord, mais quand est-ce qu'on prend du Mc Do sans prendre une frite et une liqueur (okay pour les enfants un jus ou un lait).

J'y ai travaillé dans ma jeunesse et je bien que des fois je mange un burger (genre une fois au quatre mois) je voudrais pas vraiment que ma petite famille y aille souvent. De loin le Buger King est mieux (ben oui, j'ai travaillé là aussi). Il y a trop de produit ajouté dans les aliments de Mc Do. En tout cas, c'est mon opinion, mais comme je dis, je cède moi-même à l'occasion aux supplices d'un p'tit Mc Do de la part de superpapa

Lucie a dit…

Quand on va au McDo, je commande la salade dans MON trio et les frites dans celui de fiston (c'est une très petite portion) et on se partage nos accompagnements. EN fait, je lui cache les frites jusqu'à ce qu'il ait presque fini ses croquettes, sinon il n'aurait plus faim pour la viande... Je mange plus de salade et lui plus de frites, mais comme je lui en pique mon goût de trash est satisfait, et ma conscience aussi vu qu'il me pique quelques morceaux de concombre, poivron et carottes... et puis c'est juste occasionnel quand même.

Par contre j'ai du mal à ne pas succomber à leur sundae au chocolat! ;-)

Anonyme a dit…

Ouf... la culpabilité dont on ne peut jamais se défaire. Lors des premières années de mon enfant, j'avais le même discours. Non aux bonbons, au fastfood, non au chocolat, aux cochonneries de toutes sortes. Jusqu'à temps que je me rende compte que toutes ces choses là, car interdites, devenaient le GROS SPÉCIAL. Aujourd'hui, si on veut manger du Mcdo, on en mange. Du coup, en se disant ça, le besoin se fait moins sentir, on y va moins. Il faut à un moment donné arrêter de se justifier sans cesse.

gen a dit…

D' accord avec Anonyme.

Imparfaite-et-alors a dit…

Nous, on va au McDo en général une fois par mois, plus ou moins. On fait la visite sans une once de culpabilité, et les frites sont au menu pour tout le monde (surtout moi, parce que je mange toutes les frites qui restent, comme mes filles ne mangent souvent pas toutes les leurs)...

Je pense que la modération est ici la clé (en terme de nombre de visites). Comme le dit Anonyme, quand le fast-food devient une chose possible et non culpabilisante, elle perd de son attrait. Plus tard, mes filles ne vont pas se ruer au McDo sous prétexte qu'on les a empêché d'y aller plus jeunes... Du moins, c'est ce que cela laisse croire
Anik
PS Si vous voulez déculpabiliser en mangeant, lisez l'excellent bouquin «Manger», de Guylaine Guèvremont. Vous le dévorerez...

Mamanbooh a dit…

Des tests comme ça, des fois, ça fait du bien!!!

Nous, on aime bien aller y jouer et manger un cornet de lait glacé...

J'ai allaité plus longtemps que j'ai été enceinte, toutes mes purées étaient bio et, mes enfants ... Adorent le Mac Do!?! On fait des compromis, on remplace les frites des Joyeux Festins par des pommes, on se partage une grosse frite pour la gang et plutôt que de prendre des trios, on commande ce qu'on veut vraiment manger. Point.

*truc d'imparfaite: je mets parfois le reste des pommes dans le lunch de Fillette...

izzza a dit…

Mon tendre époux est allé diner au McDo avec grand garçon et il m a confié en revenant qu'il s'était senti jugé par les gens qui semblait se dire: Regarde le mauvais papa qui fait manger du fast-food à son garçon... Ce à quoi je lui ai répondu et eux, tu penses qu'ils mangeaient quoi? Faut arrêter de dramatiser et de se sentir juger! Je pense comme anik, faut dismystifier les mcdo si on veut pas que les petits s'y ruent un coup rendu à l adolescence!

Anonyme a dit…

Des fast food, y'en a partout et c'est pas la fin du monde d'y aller des fois, si ça fait plaisir à tout le monde, une petite frite de quartier c'est merveilleux.

Maintenant, en ce qui concerne le McDo, c'est surtout pour leurs politiques que je n'y amène pas mes enfants.