mardi 15 septembre 2009

Occupés et heureux

Non, je ne parle pas de nous (le titre aurait plutôt été: Occupées et fatiguées!)... Mais la publication d'une étude non culpabilisante méritait qu'on en parle.

En effet, parait-il que malgré leur horaire chargé, les changements de journées de garde, les heures à la garderie, les activités parascolaires, les sports et les sorties culturelles, bref tout ce qui fait que l'agenda des petits est ultra bookée, eh bien ils ne sont pas plus stressés pour autant. Il est possible d'être occupés et heureux.

Pour une rare fois, on dit que ces enfants qui suivent le même modèle que nous (il faut voir nos calendrier... qui veut vraiment mettre cela sur son frigo tellement c'est essoufflant juste à lire!) sont même socialement plus matures.

Bien sûr, ce n'est pas une raison de ne pas lâcher prise parfois sur les activités à faire et de se décréter des journées pyjama familiales, mais au moins, on sait qu'on n'en fera pas non plus des boules de nerf prêtes à exploser à tout moment.

7 commentaires:

Evely a dit…

L'horaire peut être chargé, tant qu'on leur laisse le privilège d'être des enfants.

Cours de piano, de soccer, de natation, de tennis, apprendre l'anglais... tant qu'on s'amuse et la journée où ça devient une corvée on arrête.

Superpapa a un esprit compétitif, mais il a été mis au courant, faut pas qu'il en mette plus sur les épaules de notre petit clown que ce qu'il est capable de faire.

Bon on a pas encore le problème petit clown est encore bébé, mais ses cours de natation commence en janvier, alors on s'est déjà posé la question a savoir ce qu'on voudrait qu'il fasse comme cours et comment répartir le tout pour pas l'éssouffler et lui faire aimer le tout.

So a dit…

Le plaisir reste en effet la clé du succès. On a justement opté pour un cours différent avec Choupinette cette année parce qu'elle commençait à trouver contraignant son cours de danse qui devenait de plus en plus technique avec les années.

Par contre, comme je n'aime pas moi-même les horaires surchargés, on a souvent tendance à avoir plus de moments relax que trop occupés dans nos horaires. Bien sûr il y a la routine imposée par l'école, les devoirs et tout, mais pour le reste, plaisir d'abord!

Valérie a dit…

Chez nous, on a limité le nombre de cours, pas tant pour eux que pour nous : avec quatre moineaux à voyager, ça finit par ressembler à la quadrature du cercle de tout concilier!

Alors pas le choix, les enfants doivent apprendre à s'ennuyer un peu; quand on était petit, ça ne nous a pas tué, et ça nous a fait aprécier davantage nos activités.

Julie a dit…

Avec papa qui a déja un horaire (seulement de travail) surchargé, frôlant entre les 60-70 heures par semaine, et que c'est très lourd pour les filles, je ne me voyais pas les occuper a tout vent.
Donc, Blondinette apprend la musique et ses rudiments pour aller au piano en janvier et elle fait aussi du ballet. Bouclette quand a elle, est a la natation en attendant d'avoir 3 ans pour aussi aller au ballet!
Elles auront bien le temps de trouver leur vraie voie et de se lancer dans leur passion quand elles seront un peu plus vieilles. Rendues la, elles y consacreront le temps qu'elles voudront!

Carolune a dit…

Chez nous on est toujours occupée les fins de semaine, on part au chalet familial et ensuite, c'est l'improvisation, mais on fait beaucoup de plein air. Mon fils ne suit pas de cours en particulier car je n'avais pas envi de devenir esclave d'une horaire.. je n'aime pas tout planifier, j'y vais avec l'humeur du jour comme on dit. Les soirées de semaines sont très relax. Tout le monde est fatigué alors on recharge nos batteries pour la fin de semaine !

Lagrano a dit…

J'aime bien cette idée: Recharger nos batteries les soirs de semaines pour la fin de semaine! C'est noté! Si on est crevés une fois la fds arrivée on peut pas en profiter ben ben...

Chantale a dit…

Bonjour à toutes,

Justement, en lien avec ce message, "Occupés et heureux", je voulais avoir votre avis à toutes, mamans expérimentées :

Qu'est-ce qui est le mieux, la garderie en milieu familial ou le CPE ?

Je dois choisir ces jours-ci... Ma fille de 10 mois va en milieu familial et j'ai une offre pour l'inscrire dans un CPE en novembre. Quand on compare les moyens, les lieux, les programmes... c'est assez difficile de voir des ressemblances entre les deux ! (D'autant qu'il est flambant neuf, ce CPE ! )

Mais... les CPE les organisent-ils trop, nos petits ? Je ne déteste pas, moi, quand il y a un peu de flou et quand les enfants jouent... sans qu'il y ait d'objectif de développement à atteindre derrière chaque geste !

Si vous avez une minute, j'aimerais bien vous lire sur ce sujet !

Merci !