vendredi 4 septembre 2009

Baby-boom d'automne à prévoir l'an prochain?

Les bébés nés au printemps seraient discriminés pour leur entrée en CPE...

Les sacro-saints CPE font encore la manchette cette semaine. Une règle administrative qui fait que, pour les enfants de plus de 2 ans, les subventions du gouvernement sont moins élevées, et ce même s'ils occupent une place en pouponnière. Alors comme les enfants nés au printemps ont leur 2 ans avant la fin d'année et les changements de groupes, ils demeurent en pouponnière plus longtemps et les CPE auraient semble-t-il davantage tendance à "passer par dessus" ces enfants dans les listes d'attente ou à les refuser, puisqu'ils ne sont pas rentables. Comme si c'était déjà pas assez compliqué comme ça d'avoir une place en CPE...

Autre dilemme, pour les bébés de printemps, que j'ai moi-même vécu deux fois plutôt qu'une... L'entrée en garderie. On vous appelle (avec le ton de quelqu'un qui vous annonce que vous avez gagné à la loterie bien sûr!) pour vous aviser qu'on a une place pour l'automne alors que votre bébé n'a que quelques mois, que vous allaitez aux 2 heures jour et nuit, que vous vous remettez à peine d'un babyblues d'enfer parce que vous n'avez pas osé vous pointer sur une plage durant l'été autrement que couverte des pieds à la tête.

Vous avez deux choix:

1) Vous prenez la place et vous y laissez votre enfant durant le congé de maternité que vous aviez pensé passer avec lui.

2) Vous refusez la place et le remettez sur la liste d'attente pour l'année suivante. Il vous faudra alors prendre un congé sans solde de 6 mois pour vous rendre jusqu'à l'automne - date butoire des entrées en CPE - et ce sans être certaine d'avoir une dite place en CPE l'année suivante.

Et il y a bien sûr un troisième choix non officiel - parce qu'en principe non-conforme aux règles du Ministère - celui de payer pour une place que votre enfant n'occupe pas ou n'occupe que partiellement (C'est ce que j'ai fait... chuuuuuuuuut!).

Non, mais quel dilemme intéressant à avoir dans l'expérience la plus enrichissante d'une vie, soit celle de la maternité! N'est-ce pas?

Alors, va-t-il falloir calculer la conception de nos bébés en fonction des politiques gouvernementales maintenant? Baby-boom d'automne à prévoir en 2010?
À suivre...

(Z) Imparfaite invitée: So

9 commentaires:

Evely a dit…

J'ai tellement eu de chance que je n'y crois toujours pas.

À quatre mois de grossesse je me suis inscrite sur toutes les listes de ma région. À chaque trois mois je retéléphonais à chacune de ces listes pour montrer mon intérêt.

Quand mon petit clown avait un mois, une amie m'a parlé de magarderie.com Je me suis inscrite et à la première alerte j'ai téléphoné à la garderie qui avait une place pour septembre et je l'ai eu. Ça faisait deux semaines que je m'étais inscrite aux alertes. Chanceuse rare, donc mon petit clown a sa place réservé (sans frais) depuis mars. Il fait une entrée progressive donc je paie à tous les jours, mais pour moi qui est encore en congé, je ne pouvais demandé mieux.

Le seul hic, et c'est vraiment le seul, c'est que la garderie ferme à 16h30. Ce sera le rush pour courir à la garderie après le travail à partir de novembre. La garderie est dans une ville proche de la notre en banlieue, donc trafic pour quitter la ville à 16h. On reste donc sur les listes qui nous ont jamais rappellées au cas où.

Bon c'est vrai que mon bébé est de février et non pas de printemps.

J'ai une copine que son petit (née le 4 mai) vient de rentrée en garderie et il a à peine quatre mois. Je sais que ce n'est pas évident pour elle et son conjoint de le laisser allé. Ils l'envoi à temps partiel et paie temps plein.

Mamanbooh a dit…

Il y a plein de règles administratives qui nous encouragent à planifier la conception plutôt que de laisser aller les choses...

De mon côté, étant du milieu scolaire, j'ai eu la chance pour mon premier bébé d'accoucher en début septembre, donc aucun problème pour le congé de maternité et le retour au travail.

Mais pour mon 2e, j'ai accouché en début juin et dans mon domaine, on ne travaille pas en juillet! Si je revenais fin mai, je passais pour la pas fine qui tassait le prof qui était là depuis le début de l'année et je perdais mon droit d'être à 4 jours pour les deux années suivantes... Ou je me retrouvais sans salaire jusqu'en septembre avec deux places en garderies privées (pas encore la chance d'être dans les cpe) à payer quand même pour ne pas les perdre...
Je n'ai pas eu le choix et je suis retournée au travail alors que mon coco avait 11 mois. Maintenant, il va dans un cpe et ma grande commence la maternelle! Mais un anniversaire en début d'année scolaire, je trouve ça bien exigeant en plus du tress de la rentrée.

Maudit que c'est compliqué alors qu'on parle d'une réalité vieille comme le monde, celle d'enfanter!

À quand un système pour nous faciliter la vie plutôt de nous décourager et nous embêter?

Evely a dit…

Faut tout de même dire, c'est vrai que notre système est imparfait, mais quand on compare avec la France, la Suisse et les États-Unis entres autres, ont est vraiment bien (en moyenne c'est 3 ou 4 mois de congé de matérnité et souvent pas de congé de paternité ou parental. Côté garderie c'est encore pire, quand j'en parle avec ma belle-soeur qui est en Suisse, elle rêve de venir ici). Ceci dit, il y a place à amélioration et l'injustice des bébés du printemps en est bien la preuve.

Anonyme a dit…

Je suis bien étonnée de cette situation car moi je n'ai eu aucune difficulté à obtenir des places en CPE pour mes 2 bébés de printemps...Bizarre...

Anonyme a dit…

Il existe une troisième option, c'est la gardienne en milieu familial privé, la place non subventionnée. On a l'avantage de la choisir et non de se la faire imposer par un CPE. Une visite permet d'emblée de constater si le milieu est sain et sécuritaire. Pas besoin du gouvernement pour juger de la qualité! Et si la place coûte plus cher, le service est meilleur selon mon expérience. L'éducatrice en milieu familial qui se réfugie derrière "ses droits" et la muraille de son CPE pour exclure avec deux semaines de préavis votre fille pcq elle est trop criarde ou votre fiston hyperactif, c'est bel et bien une réalité (vécue par deux amies). Bref, le système est lui aussi imparfait...

Anonyme a dit…

Ça me fait mal au coeur de lire ça parce que mon conjoint et moi espérons vraiment que je tombe enceinte très prochainement...
et c'était mon souhait premier, d'accoucher au printemps pour avoir l'été pour prendre du mieux, sans me taper en même temps la déprime qui accompagne l'automne. Refaire le plein de santé avec le soleil...
maintenant, je ne sais plus... j'en ai les ovaires qui se crispent :(

Anonyme a dit…

Les CPE???  PFFF!!!  Justement, le CPE près de chez moi a téléphoné aujourd'hui... je suis 2e sur la liste pour avoir droit à... (roulement de tambour!!!) une place TEMPORAIRE!!!  2 jours assurés, 3 jours jusqu'en janvier et 95% de chance que ces jours là, je puisse les garder jusqu'en mai... WOW!  Et après? En mai, mes 3 jours iront à qui?J'ai, selon moi, la gardienne en milieu familiale la plus merveilleuse, extraordinaire et mettons-en!  Mon fils se développe hyper bien et ça fait juste 2 semaines qu'il y est (après l'avoir sorti d'un autre garderie où les films de Canal-Vie étaient leur moment "télé" de la journée et où ne pas changer la couche pendant 5 heures semble pratique courante).  Même si le CPE me rappelle pour une vraie de vraie place "permanente" dans genre 2 ans, je crois que je ne l'enverrai même pas.Les CPE ne sont pas nécessairement "LA place" pour nos bébés. Tant qu'on part la tête tranquille de la garderie, c'est l'important. Quitte à courir après le remboursement du gouvernement!!! ;o)

La Belle a dit…

Moi mon fils à 15 mois (donc un bébé de printemps) et puis il n'a toujours pas de place ni en CPE ni en milieu familiale à 7$.

J'appelle et je suis toujours sur la liste et ils ne peuvent me dire où je me situe. Si j'ai de la chance j'aurai une place l'an prochain en septembre lorsqu'il aura plus de 2 ans. En attendant il est dans un milieu familiale privée à... 30 $ par jour...

Maman 2.0 a dit…

J'ai eu deux bébés printemps, à 13 mois d'intervalle.

Je me suis fait dire par une éducatrice: «Il aurait fallu les faire pour septembre». Je n'ai pas essayé de lui expliquer que ça ne fonctionnait pas vraiment comme ça, la vie...

Cela dit, ils ont finalement eu une place en CPE, 4 ans et demi après l'inscription de mon fils, alors foetus, sur la liste d'attente!