samedi 11 avril 2009

L'art de tourner les coins ronds

Quand je m'arrête deux secondes (pas plus, je n'ai pas le temps!) pour réfléchir à tout ce que nous avons à l'agenda maternel, je me demande vraiment comment nous arrivons à tout faire.

Entre le boulot, le transport, les repas à préparer, les lunchs à concocter, les devoirs à superviser, la maisonnée à nettoyer, les courses innombrables (il manque toujours quelque chose!), les bains à donner, les histoires à raconter, les vêtements à plier, les cours et les activités à courailler, les nombreux rendez-vous pour toute la famille à respecter (dentiste, médecin, coiffeur, ça n'arrête jamais et c'est sans cesse à recommencer...), les lectures à terminer, les émissions de télé à regarder pour ne pas être trop déconnectée, les doléances de mon entourage à écouter, le blogue à animer, une vie sexuelle à pimenter et les heures de sommeil à rattraper... il est humainement impossible de tout faire rentrer dans les 168 petites heures qui composent la semaine. Et ce, même si on est deux pour partager ces tâches (je plains celles qui sont seules!).

Et pourtant, nous y arrivons toutes! Nous n'avons pas plus d'heures disponibles qu'avant et pourtant nous arrivons à faire 100 fois plus de trucs depuis que nous avons des enfants. Comment?

Je vous avoue mon secret: je maîtrise l'art de tourner les coins ronds. Tellement, que ça passe presque inaperçu!

Qui pourrait croire qu'une salle de bains impeccable résulte d'un lavage express à coup de push-push de Windex? Terminé en 3 minutes top chrono!

Ou que ce repas savoureux maison, bourré de légumes (achetés pré-coupés) et distribué dans tous les lunchs du lendemain, a pris un gros 5 minutes à concocter (merci d'exister les tomates en dés et l'indispensable mijoteuse!)?

Et que dire de mon plus précieux sauve-temps, le livre d'histoire Contes minutes, qui me permet de lire rapido-presto l'histoire du soir quand mon compteur quotidien frôle l'excès de limite.

En faisant un petit peu moins de tout, j'arrive à tout faire et même plus! Exit le perfectionnisme, bienvenue le relâchement!

Et vous, quel est votre secret?

10 commentaires:

Lawrichai a dit…

J'userais plus du mot "efficacité" que "relâchement". ;)

Dans la même veine, je me souviendrai toujours de la mère d'une amie qui disait avec sagesse:"- C'est correct de ne pas toujours prendre le temps de tout ranger quand tu veux pouvoir faire des pirouette dans le gazon avec tes enfants. L'important c'est que ce soit propre, rangé ça vient après.

Julie a dit…

Heu... être mère à la maison. :P
Mais j'avoue qu'ici aussi, la mijoteuse se fait aller, seulement 30 minutes de ma journée sont consacrées au ménage (genre une pièce par jour), profiter du lundi de congé de mon chum pour donner une go sur tout ce que je dois préparer dans ma semaine, plier le linge avec lui le soir. Le reste va pas mal au diable ;)

Mamounet a dit…

Comme je t'envie Nancy !

Je suis une indécrottable perfectionniste et je suis souvent à court de minutes supplémentaires au cours de ma journée. J'arrive à tout faire, mais toujours la langue à terre !

Toutefois, je me soigne et j'essaie parfois de tourner les coins ronds, et ce, sans tourner en bourrique (j'avoue que ça m'agace un peu lorsque tout n'est pas à mon goût !).

Tu es ma source d'inspiration et ton billet de ce matin m'aide à être un peu moins "parfaite" (et surtout moins épuisée). Merci !

So a dit…

Ici aussi y'a des coins ronds un peu partout dans la maison! Et j'ai tellement lâché prise que je stresse à peine quand la visite s'annonce. De toutes façons pas besoin de stresser, la grande majorité de nos amis sont aussi imparfaits que nous! Entre passer du bon temps en famille et se taper 3 heures de ménage le samedi, le choix n'est pas bien difficile. Par contre, j'ai quelqu'un qui vient tourner les coins moins ronds une fois par deux semaines, un petit luxe dont je ne me passerais plus!

Nancy a dit…

@So: Moi aussi, j'ai un homme de ménage et c'est beaucoup grâce à lui que je peux me permettre de faire du micro-ménage à coup de push-push!

Julie a dit…

Ahhh... j'ai beau être majoritairement à la maison, j'aimerais pouvoir me payer le luxe d'une femme de ménage!

horssequences a dit…

Aller direct à l'essentiel et le plancher attendra.
Avantage à celles qui sont seules : jour de congé d'enfant pour avancer plus vite.

Lagrano a dit…

Moi je suis seule avec eux...les marmots. Loin de moi l'idée de faire pitié mais tout de même. Passons.

Mes façons de tourner les coins ronds: le troc et le 2 dans 1. J'ai une copine qui pour des raisons de santé ne peut travailler et n'a pas d'enfant. Par conséquent ses moyens financiers sont très limités :( Moi je dispose de très peu de temps mais est je suis plus en moyen et elle a beaucoup de temps, trop même à son avis...elle s'ennuie. Alors ensemble on est devenu pro du troc. Elle fait notre lessive (j'hais ça) et moi je lui donne des sous, des petits luxes ou des lifts pour ses rdv ect...Souvent elle cuisine (très bien) pour nous et je lui fait "cadeau" du tiers des plats concoctés. Ça fonctionne très bien ainsi, nous y trouvons chacun notre compte.

Le 2 dans 1 c'est l'art de faire les coins ronds à son max. Laver la douche pendant ma douche, passer un coup de chiffon chimique sur la tableau de bord au feu rouge, se servir à même le lave-vaisselle (propre) ça fait ça de moins à ranger ect...

Désolée pour le roman.

BAxT a dit…

Push push windex, pensais qui avais juste un gars comme moi pour faire ça, je me sens mieux maintenant.

MamanRousse a dit…

J'ai une femme de ménage qui vient faire le gros du travail une fois par mois. Et j'ai un livre de recettes simples et rapides qui me permettent de m'en sortir rapidement avec un minimum de diversité. C'est que j'aime être dehors moi! ;o)