mardi 10 février 2009

Caillou pourrait-il aller se perdre chez les Innus?


Alléluia! Caillou part dimanche! Et on souhaite qu'il ait en mains un aller simple vers les îles Mouk-Mouk. Car Caillou et ses Innus, on n'en peut plus!

Depuis au moins cinq ans (si notre mémoire est bonne), chaque hiver, Caillou revient hanter le Biodôme. Euh!?! Au Biodôme, personne n'a flashé que leur public cible grandit et que si l'exposition ne se renouvelle pas, ça devient comment dire... redondant?

Et c'est de la mauvaise publicité. Sur les affiches et dans les pubs, on voit Caillou dans son petit habit blanc de Bonhomme Pillsbury. Cette promesse d'exotisme (!) s'évanouit d'un seul coup quand on le croise enfin dans un des écosystèmes bourrés de poussettes et de bébés chigneux et qu'on retrouve... l'affreuse vieille mascotte toute peluchée. Mauvais choix: la moitié des enfants de 2 ans ont peur des mascottes. Et ceux qui le tolèrent le trouvent franchement has been (nous inclus!)

Et puis quoi? Le faux tipi doit être payé depuis le temps, le livre géant aussi et l'exposition a sûrement été rentable... Alors qu'on passe à autre chose! Au pire, il doit y avoir un moyen de le modifier un peu? Caillou chez les Mohawks? On colle une couple de paquets de cigarettes sur le tipi et c'est un tout autre monde qui s'ouvre aux gamins (bon, pas très politically correct, on en convient, mais ça vaudrait le détour cette fois!)

Un spectacle marche bien? On reprend la même formule année après année! Le Planétarium fait la même chose avec Draco. Quand tu l'as vu une fois, quel est l'intérêt d'y retourner? La formule est peut-être économique mais, franchement, très nulle! Et après on dira qu'on n'amène pas assez les enfants dans les musées. À quand un musée comme le Please Touche Museum de Philadelphie... ici!

En attendant, si le Biodôme lançait l'invitation à Toupie et Binou question de jeter un zeste de folie dans cet univers un peu trop statique, à Monsieur Craquepoutte ou à Diego l'ami des animaux, on serait prêtes à faire un effort et à retourner scruter le plafond à la recherche du damné paresseux (existe-t-il vraiment celui-là?) et même consentir à s'asseoir plus de trois minutes devant l'habitat surgelé des pingouins (à moins que ce ne soit des manchots?).

Mais de grâce qu'on nous débarrasse de Caillou! Qu'il prenne la route de Québec, de Sherbrooke ou de Natasquan et qu'il aille exaspérer d'autres enfants... et d'autres parents!

11 commentaires:

Sassenach a dit…

Je n'ai pas la chance de connaître Caillou au pays des Innus mais concernant ton paresseux, je peux te dire qu'il existe car je l'ai vu de mes yeux vu. Mon chum l'a même pris en photo. J'avoue que nous avons l'aide des employés du Biodôme car nous ne l'aurions jamais trouver.

L'an dernier nous sommes allés voir les "bébittes" qui venaient d'Australie. J'ai été très déçu. J'en avais vu l'année précédente au zoo de Détroit et ils étaient beaucoup plus beau et surtout beaucoup plus actifs. Au zoo de Détroit nous avons également pu approcher des walabi (petits kangourou).

Cette année j'amène ma nièce aux papillons, j'espère qu'il n'y aura pas une fils de 2 ou 3 heures comme il y a 2 ans quand nous avons voulu y aller.

garamond335 a dit…

Cherchez l'argent... Qui profite de ce Caillou pendant 5 ans ?
L'éditeur des livres Caillou ?

On veut du changement !

Mi-trentaine a dit…

Parlons-en de ces fameuses mascottes! Comment expliquer (et souvent consoler!) un enfant de 2 ans, lorsqu'il voit ce caillou de 5 - 6 pieds?

Pourtant, dans son univers, Caillou est petit comme lui, il va à la garderie comme lui ect.

Anonyme a dit…

Pour un musée où on peut toucher, semblable à ce que j'ai vu du site de celui de Philadelphie, il y a le musée des enfants, à Laval je crois. Mes enfants ont beaucoup aimé.

mamansquebec a dit…

Trop vrai ce billet !! Il me semble qu'il serait dû pour entrer un nouveau thème.
Mon garçon à 2ans1/2 n'avait jamais voulu faire la pose avec Caillou : trop traumatiser :)

Sophie a dit…

Tu as franchement raison! Quand on est allé, on a tout simplement «oublié» d'aller voir Caillou!

Maman Papoute a dit…

Ma fille doit être un brin bizarre, car elle a vu le spectacle 2 fois et à chaque fois, s'est lancée dans les bras de Caillou après la représentation (on reste en face et on a notre abonnement annuel).

C'est certain que si des parents pensent se divertir (ou divertir leur famille en y allant année après année) à peu de frais en allant voir Caillou au biodôme (sortez les bidoux st-sifri de gratteux), ils font fausse route et seront inévitablement déçus... mais personnellement, j'ai beaucoup aimé regarder ma fille de 2 ans s'émerveiller devant une de ses première pièces de théâtre...

Lagrano a dit…

Moi je le veux pas à Québec Caillou lol! Déja qu'on est pris avec le bonhomme Carnaval qui fait 10 pieds! Ouf!

Anne Marie Dupras a dit…

Ah ah,c'est tellement vrai tout ça! Peut être que les prochaines années seront faites de Shylvie au pays de Mohicains et des Macaques? Pas certaine que ça me tente non plus...

So a dit…

Bien d'accord! Au prix que ça coûte entrer là, on s'attend à autre chose que la 5 ou 6ème édition du même thème! Me semble que les décors commencent à accumuler la poussière, non?

Maman Papoute: C'était bien "cute" la première année ici aussi. Tu nous en reparleras dans 3 ou 4 ans - à voir le même spectacle! hi!hi!

michelaubin a dit…

Bonjour!

Au Biodôme (!?) vous n'y retrouverez pas Hélène Desputeaux (la maman du vrai de vrai bébé Caillou) et son univers graphique puisque même la boutique refuse d'y présenter ses oeuvres ... il y sévit, comme vous le dites si bien, qu'une insignifiante mascotte et un triste ersatz très (trop!?) généreusement subventionné(certaines subventions proviendraient même de fonds qui devraient aller aux communautés autochtones qui en ont bien besoin !!!) .

Et ceci-cela alors que Hélène Desputeaux revient du Salon du livre de Montreuil où elle offrait, sans mascotte et sans subventions, aux enfants de la grande région parisienne ses derniers albums !

Ainsi, treize ans après sa présence à Montreuil saluée par Le Monde, le public français redécouvre avec enthousiasme le petit monde coloré d’Hélène Desputeaux à travers son vrai de vrai Caillou et son tout nouveau personnage : l’espiègle Mella !

Pendant ce temps, Montréal, cette grande métropole culturelle, se tapisse de "déchets d'oeuvre" fonctionnarisés ...
le tout hors de son contrôle !!!

Hélène desputeaux est encore là culotte à pois !!!


Merci
Au plaisir

m i c h e l a u b i n
www.desputeauxaubin.com