lundi 13 octobre 2008

Entendu dans un cours prénatal (1)


Un futur père à l’animatrice, en montrant du doigt sa conjointe :

«Pouvez-vous lui dire à elle, que moi quand je me fais un hot-dog au four micro-ondes, mon hot-dog, je ne l’aime pas pendant qu’il tourne dans le four. Je l’aime quand je le sors et que je peux le manger. Donc quand elle me dit "touche à mon ventre, le bébé bouge", moi je m’en fout, je ne sens presque rien.»

Si ça c’est pas la pire analogie pour décrire un bébé jamais utilisée, je ne sais pas ce que c’est.

Mon hot-dog se porte bien, merci. Et il tournera dans mon ventre encore pendant quelques semaines encore.

(Z)imparfaite invitée: Marie-Ève

5 commentaires:

So a dit…

Ouf!!! Sa femme a du se sentir tellement spéciale à ses yeux! Incroyable quand même!!!

Le pire ici vu dans un cours prénatal: l'infirmière qui nous demande de nous installer pour qu'elle nous montre quelques techniques de massage et de soulagement de la douleur et c'est le père qui s'asseoit sur la chaise de massage! Wouaaaaah!!!

Marie-Michèle a dit…

ouf... pas évident, hein?
À mes cours, on avait un "papa en devenir" qui ne pouvait s'empêcher de rire d'embarras (genre grand ado inconfortable, qui rougit et hennit comme un cheval!)à chaque fois que le prof mentionnait les mots "corrects" de l'anatomie sexuelle... oh boy! le cours sur la conception a été trrrrrrrrrès long! Sa conjointe n'en pouvait plus de lui donner des coups de coude dans les côtes et de lever les yeux au ciel. Au début, tous les participants trouvaient ça pas mal puéril, mais en fin de compte, je me sentais mal pour cet homme, incapable de passer par dessus ce qu'il devait conssidérer comme un tabou et aux prises "publiquement" avec une réaction d'embarras quasi-viscérale qu'il n'arrivait pas à contrôler et qui, pire encore, se répétait encore et encore... Mais il tenait bon et essaiyait de participer quand même, ça faisait presque pitié. Pôvre gars, il faisait un effort de guerre, en tout cas!

Milou a dit…

Si mon chum avait fait ça ( si on avait suivi des cours aussi), je pense que je l'aurais foutu à la porte du cour... et peut-être d'ailleur...
Ou alors le mec, il débutait vraiment en "communication" et le tact est passé vraiment loin de lui...
Mais je n'ai même pas envie de l'excuser, mes hormones auraient fait que je n'aurais même pas mis son nom sur l'acte de naissance du hot-dog...

garamond335 a dit…

Bon, d'accord, sa comparaison n'est pas fameuse...
Le gars ne savait pas comment exprimer son désarroi, sa gêne.
Avant de le clouer au pilori, essayez de le comprendre...

Sophie a dit…

Je pense que j'aurais pesé sur le bouton «exit» ben avant le bébé!