jeudi 23 octobre 2008

La haie de cèdres, ou la hantise d’une future mère


Une collègue de travail a pris soin de porter la nouvelle à mon attention : «Une gardienne cachait des enfants dans une haie de sa résidence».

En plein ce que j’avais envie de lire. Depuis un bon trois mois, je deviens nerveuse chaque fois que j’entends les mots CPE ou garderie.

Le bébé est maintenant à moins six semaines, et j’ai entrepris depuis un bon moment d’appeler dans les CPE pour l’inscrire sur les interminables listes d’attente. «Rappelez quand il sera né», nous dit-on. «On ne prend plus de noms sur la liste d’attente, elle en comprend déjà 579» a aussi été entendu.

Parfois, la secrétaire du CPE est conciliante et feint de prendre toutes les informations en note, comme s’il y avait de l’espoir. On y croit presque.

Mais au final, c’est décourageant. Devra-t-on vraiment se tourner vers une garderie privée qui demande le gros prix ou vers une madame qui garde 25 enfants dans un demi sous-sol?

Vous dire, j’ai même essayé de soudoyer un ami qui a conçu le système informatique d’un certain réseau qui regroupe plusieurs CPE. «Tu peux pas pirater ton propre système pour que je remonte dans les listes d’attente?», que je lui ai demandé.

Je lui ai offert un nouvel ordinateur en échange. «Mon système résiste à la corruption», m’a-t-il répondu. Monsieur est éthique.

C’est dans ce contexte de doutes intenses qu’est arrivée cette charmante nouvelle. La gardienne attentionnée de Deux-Montagnes plaçait des enfants dans sa haie de cèdres. C’est vrai que c’est plus pratique.

En attendant, je poursuis les appels dans les CPE. Je me console en me disant qu’au moins, la belle-maman n’est pas loin. Ce sera la solution temporaire dans un an, si rien d’autre n’a été trouvé pour faire garder le bébé. Elle n’est juste pas au courant encore. Menu détail.

Et elle n’a pas de haie de cèdres, c’est déjà ça de gagné.

(Z)imparfaite invitée: Marie-Ève

2 commentaires:

Nancy a dit…

Bonne chance! J,ai reçu l'appel d'un CPE l'été dernier... et mes enfants entraient à la maternelle en septembre!!

So a dit…

Ici, j'ai eu la chance immense qu'un enfant parte du CPE en cours d'année (début novembre) et que tous les parents contactés avant moi avaient déjà trouvé une place pour l'année et ne souhaitaient pas déstabiliser leur enfant. De mon côté, ma fille de 20 mois était en milieu familial depuis 4 mois et comme j'étais enceinte de mon deuxième, j'avais peur qu'il n'y ait pas de place pour l'enfant à venir. J'ai donc "déstabilisé" ma fille avec joie pour que mes enfants puissent être dans le même service de garde. Elle y a quand même été les 4 années subséquentes, jusqu'à son entrée à l'école, alors côté stabilité, on s'est repris! Fiou!!! Mais j'avoue qu'on se sent un peu comme si on gagnait à la loterie quand on a un appel d'un CPE de qualité! Et c'est désolant quand on y pense...