vendredi 3 octobre 2008

S'asseoir devant son miroir et...


Pleurer? Rager? Rire?

Je ne sais plus, vraiment.

On dit que les enfants nous renvoient le portrait de nous-mêmes. On reconnaît rapidement en eux nos manies, nos tics, nos mimiques, etc. Très tôt, MissLulus à même pas deux ans, s'accrochait un téléphone jouet à l'épaule et s'époumonnait dans la maison en placotant en gesticulant avec vigueur... comme moi. J'ai cru à une "passe" momentanée d'imitation. Erreur! Elle a désormais cinq ans et reprend involontairement tous ce que je fais, dis, communique non-verbalement, etc. Insupportable de d'être devant son propre miroir constamment. En tout cas, je ne dépenserai pas un rond sur une psychothérapie: j'en fait une depuis cinq ans sans le savoir. En plus, quand notre enfant nous ressemble aussi physiquement (ce qui est extrêmement le cas avec MissLulus...), c'est tout un exercice. Veut, veut pas, on finit par s'analyser à travers elle. Je dis cela moi? J'ai une face comme cela? Je suis bête de même parfois? Je veux vraiment qu'elle me ressemble ainsi? Un jour, c'est elle qui aura le goût de péter le miroir.

Et (im)parfait papa qui louche vers nous, un drôle de sourire aux lèvres, quand MissLulus et moi s'arrachons presque les cheveux (trop de ressemblances créent nécessairement des frictions!).

- "Imagine moi! Je vis avec deux "toi"... Tu vois tout ce que j'endure!, qu'il dit sans gêne. C'est telllllllement beau de vous voir!"

Je te souhaite un JeuneHomme miroir qui te psychoanalysera. Ce sera à mon tour de me bidonner!

4 commentaires:

So a dit…

On vit avec deux mini-clônes physiquement et de personnalité ici aussi et ouf!!! Pas toujours facile en effet de se voir aller comme cela à travers notre enfant. Heureusement, Choupinette a aussi hérité de mes innombrables qualités, hé! hé!

Milou a dit…

Ma fille aînée est aussi ma copie conforme...
Ça amène un lot d'étincelles!
Parfois, je me demande si son adolescence est difficile en partie à cause de ça... Même si j'ai voulu éviter que les gens en parlent trop, dur de les en empêcher. Elle est à l'âge de se dissocier de maman et la barre est haute disons...
Mais c'est vrai que c'est intéressant de s'analyser via ce miroir, même si je trouve ça épuisant!

Anonyme a dit…

Tous les enfants se comportent de cette façon, ou presque...
Moi, je prendrais ça comme un compliment. Si vos filles ne vous copient pas, c'est qu'elles vous méprisent...

Milou a dit…

Selon les psychologues, plus le lien entre une mère et sa fille est fort, plus la séparation reliée à la crise d'adolescence sera violente.
On est quand même loin du mépris ;)