lundi 1 juin 2009

Faire bonne impression, ça compte (même à la maternelle!)

Momo a une fillette dans sa classe qui, comment dire, a un problème de look. Sa coupe de cheveux (inexistante?), ses chaussures (surusées), ses vêtements (délavés et redélavés aux couleurs des années 80), tout contribue à la rendre fade, moche, moins intéressante.

Bref, elle a l'air d'une pauvre fille et cela semble avoir affecté sa personnalité. Et chaque fois que je la croise, je me dis qu'il faudrait l'inscrire à une émission de métamorphose avant qu'il ne soit trop tard.

Parce qu'à la maternelle, la première impression compte déjà. Pour se faire des amis, établir son leadership, attirer les autres à soi, il n'y a pas d'âge! Et la première année en milieu scolaire est déterminante pour bâtir l'estime de soi.

Je ne dis pas qu'il faut habiller ses enfants en vêtements griffés pour aller à l'école, mais je crois que les guénilles n'ont pas leur place ailleurs qu'au parc ou dans un champ de bouette. Et ce, particulièrement quand l'enfant n'est pas gâté par la vie. Quand le p'tit n'est pas cute, les parents devraient faire un effort supplémentaire pour le fagoter comme il faut, question d'améliorer son coefficient socio-émotionnel.

Même si on est parents, ça ne fait pas si longtemps qu'on a quitté les bancs d'école. On se rappelle tous de la moche de l'école ou du «reject» de service! Que faisaient leurs parents pendant qu'ils étaient la risée de la classe? Ils ne se rendaient pas compte que leur enfant n'avait pas d'amis? Étaient-ils aussi inadaptés socialement qu'eux ou n'étaient-ils qu'indifférents au sort de leur enfant en dehors du foyer familial?

Et ce n'est pas une question de budget! On trouve de beaux vêtements présentables dans les bazars, les ventes de garage, les friperies et même chez Loblaws! Quand on veut, on peut! Et moi, je l'avoue, je veux plus pour mes enfants que pour moi-même!

C'est pourquoi j'ai eu un choc à la dernière rencontre de parents de l'école. Je m'attendais naturellement à ce que les parents de la fillette en question soient du même acabit... alors quelle ne fut pas ma surprise de faire la connaissance d'une maman chic en tailleur et d'un papa avec un Blackberry greffé à la main! J'en suis restée abasourdie, choquée, éberluée, si bien que je n'ai pas su quoi leur dire. J'en revenais juste pas! Comment peuvent-ils oser habiller leur fille en guénilles pour aller à l'école alors qu'eux se payent la totale? Deux poids, deux mesures?! Jamais je ne pourrais mettre un habit de neige vert menthe et rose fluo (qu'elle a sans doute hérité d'une cousine maintenant âgée de 12 ans) à mes filles et m'acheter un manteau Kanuk! In-con-ce-va-ble!

«Ben là, c'est juste des enfants!» me répondraient-ils.

Justement! Et ils ont tout à gagner à faire bonne impression et se sentir bien dans leur peau partout où ils mettront les pieds!

14 commentaires:

la maman à la maison a dit…

oh que oui!!! Moi et ma petite robe rose fluo sont restéee dans les annales de la fille reject. Jamais mes enfants ne vivront ça que je me suis dit...à voir en septembre à la rentrée de Grand Coco à la maternelle. On va renouveller la garde-robe de toute façon, je n'ai pas vraiment le choix, il a dû prendre 2 pouce depuis décembre.

Milou a dit…

Personnellement, j'ai toujours fait de mon mieux niveau vêtements,même quand j'ai été en énormes difficultés financières. Je ne dis pas que je leur achetais des vêtements griffés, mais je me décarcassais pour que ce soit en bon état et "à la mode". Car j'ai souffert profondément du harcèlement pendant mes études. En même temps, j'ai tenté de ne pas leur montrer à se définir par le regard des autres et que si eux ils aimaient vraiment un truc, ils pouvaient le porter ( ben on s'entend, on ne met pas un maillot de bain pour l'école).
Sauf que moi aussi, j'ai vu des parents très aisés "se foutre" de leurs enfants...
J'ai remplacé une journée en garderie une fois... Le petit de 3 ans n'avait pas de couverture pour la siestes, pas de vêtements de neige ( pantalons, mitaines) en février et avait supposément des difficultés de langage ( c'est drôle, moi je le comprenait bien, fallait juste pas le stresser !)
Je pensais que ses parents devaient avoir de grosses difficultés... Ben non... Maman enseignante, papa ingénieur... Et maman fort insultée que je lui dise que son garçon n'avait pas toutes ses choses...
J'ai déjà vu aussi une mère réclamer du filet mignon très mince pour son chien et commander ensuite du baloney "coupé n'importe comment c'est pas grave c'est pour les enfants"...

Julie a dit…

Tellement d'accord.

Je ne comprends pas ces parents qui n'ont pas cette fierté envers leurs enfants.

Il y a une amie de ma fille dans cette situation et ça me dépasse. Elle est habillée avec les vêtements de la cousine, 3e génération, ses cheveux ne sont jamais brossés, ni attachés. Elle a souvent la bouche sale, les vêtements sales. Pourtant ses parents sont très bien arrangés et le pire c'est qu'ils sont vraiments de bons parents...Ils sont attentifs à leur fille, elle ne manque vraiment de rien (amour, temps avec eux, voyage, cours). Mais l'aspect esthétique/propreté pour leur enfant leur échappe on dirait. Comme s'il n'en avait pas conscience, ou si vraiment ce n'était pas important, voir superficiel. Mais moi je pense que l'enfant souffrira un jour ou l'autre de cette situation. Le regard des autres est impitoyable.

Mi-trentaine a dit…

Ok, ce que je vais dire n'est peut-être pas correcte et ne s'applique certainement pas à tous les cas mais bon, il s'agit bien du blogue des (Z) Imparfaites n'est-ce pas?!!!....
...Et si c'était parceque c'est papa qui a préparé les enfants ce matin là?!!!

Je parle d'expérience. Ne pas être là le matin pour s'occuper des enfants mais qu'au retour, lorsque je passe les chercher à l'école, trouver l'ainé avec un pantalon 3 pouves trop court, la petite les cheveux détachés et touet couettée et le petit à la graderie avec comme chandail... un haut de pyjama!!!

Anonyme a dit…

C'est nouveau, la fierté et le beau linge pour les petits, au Québec. Je me souviens, il y a 20 ans, en voyage de jeunesse en Italie, je n'en revenais pas de voir les enfants habillés comme des poupées. Gars et filles. Je suis d'accord, on envoie pas son enfant en pantalons de jogging délavés et t-shirt troué à la maternelle. Mais on peu peut-être profiter de l'occasion pour faire un petit cours de "chacun n'a pas la même chance" pour nos enfants qui tournent en ridicule les petits moins chanceux qu'eux. Quant aux parents de cette histoire-ci, mystère... habituellement, c'est l'inverse à moins que la petite se soit révoltée contre eux déjà !

Exilium a dit…

C'est drôle, ici c'est mes enfants qui sont bien habillés et moi qui a l'air de rien hahaha :-P Je n'ai aucune fierté, je m'en fous! Je ne me définis pas du tout par mon apparence.

Ceci dit, c'est vrai que parfois des parents ne font vraiment pas attention à comment leurs enfants sont habillés, généralement parce qu'ils n'ont pas les moyens, alors effectivement ça choque quand papa et maman sont des cartes de mode. Je ne les juge pas pour ça, parce que tout le monde a des valeurs différentes, des perceptions différentes, etc. Mais, c'est clair que certains enfants ont des départs plus difficiles pour des raisons comme ça et ça c'est vraiment triste.

Je seconde Mi-trentaine: on ne peut pas non plus regarder du même oeil une situation où quotidiennement un enfant est mal habillé, versus occasionnellement. Occasionnellement, ça peut être la faute à papa, la faute à pu de linge propre ou finalement la faute à c'est l'enfant qui s'habille pis ce jour-là ça marchait juste pas sa sélection ;-)

Evely a dit…

@ Mi-trentaine, je peux pas généraliser, mais chez moi j'achète le linge parce que le superpapa dit qu'il n'a pas de goût, alors vaut mieux que je le fasse pour que fiston à l'air adorable, cependant quand superpapa l'habille, il fait des bons choix et fiston à l'air d'un prince.

Ma mère me disait un truc j'étais petite et que je voyais les enfants mal habillé et tout sale et que je comprenais pas pourquoi les parents ne faisaient rien. Elle disait, il y en a qui mette l'argent sur les voitures, d'autres sur les maisons, d'autres sur les voyages et d'autres sur le linge, mais l'important c'est pas où on met l'argent, c'est où on met l'amour.

Moments de Maman a dit…

"L'important c'est pas où on met l'argent, c'est où on met l'amour" J'adore!!!
Moi aussi je suis le genre à acheter plus de beaux et nombreux vêtements à mes enfants qu'à moi! Pas que je veux en faire des petites cartes de mode mais je veux qu'ils se sentent fiers, propres, dignes...et qu'ils soient traités de la sorte aussi. C'est triste de penser que des gens se priorisent et se placent devant leurs enfants...
Je trouve ça tellement triste pour les enfants à qui on envoie un message dénigrant et pas motivant pour deux sous...

Cloclo a dit…

J'aime choisir de beaux vêtements à mes enfants mais j'en garde aussi des plus vieux pour jouer dehors ou pour le camping. Quand je quitte tôt pour aller travailler, c'est papa qui prépare mes chéris. J'ai parfois des surprises à leur retours après l'école...mais mon chum est tellement fier de bien s'occuper des enfants! Malgré kits parfois étranges de mes enfants, ça ne semble pas nuire à leur relation sociale! Je crois pas que ce soit si grâve que ça après tout!

Mamounet a dit…

Ici, à l'école publique de mon fils, ils ont réglé une partie de la question en imposant un uniforme (polo bleu pâle ou rouge et pantalon cargo bleu marine). Cela évite quelques comparaisons désagréables (vêtements griffés vs vêtements "ordinaires" ou passés de mode). Cependant, on peut avoir les cheveux ébouriffés et un visage sale, tout en portant un uniforme !

Avoir des vêtements propres et décents (sans être des vêtements coûteux), avoir une bonne hygiène personnelle de base, c'est une marque de respect envers soi-même. Mais c'est aussi une marque de respect envers les autres qui nous cotoient. Il me semble que l'on est alors un peu plus agréable comme compagnie. Ce qui n'est pas nécessairement le cas lorsque l'on a l'air de "la chienne à Jacques", comme disait ma mère.

gen a dit…

Eh bien ça arrive que mes enfants aient l' air de la chienne à Jacques certains jours. Pourtant, je me fends en 4 pour qu' ils soient bien habillés, bien chaussés...
Mais quand eux décident de mettre le vieux t-shirt qui a fait son temps, des jeans usés à la corde et les vieux runnings, rendu à 8h04 le matin, j ai pas le temps de me battre contre eux.
Et vous devriez voir les cheveux de mes 2 gars...ils boycottent ciseaux et clipper.

Mamanbooh a dit…

Confidences (Z)imparfaites:
Fillette a eu l'occasion de faire sa première bonne impression lors de la visite de sa future classe la semaine dernière. Je vais mêmme ajouter un petit plus absolument pas politico-correct, mais comme ma cocotte à un trouble sévère du langage, je vais faire encore plus d'efforts pour qu'elle soit toujours propre, peignée,mignonne et qu'elle sente bon le matin (parce qu'en fin de journée, je n'ai plus le contrôle!)... On va jouer la carte du charme pour limiter les dommages et donner confiance à mademoiselle. Le tout en usant d'imagination, de récupération et des bonnes occasions! Étant du milieu scolaire, je dois avouer que les enfants propres/bien habillés/peignés/qui ont leur matériel/qui ne sentent ni le pipi, ni le caca et qui changent de vêtements partent avec une avance dans la vie... Et habituellement, parents et enfants se ressemblent. Mais comme la plupart des mammans, je suis toujours la dernière à m'offrir un nouveau morceau de vêtement ou même une coupe de cheveux.
Ô, je viens de me relire et je n'en reviens pas d'avoir écrit une vérité pas bonnne à partager, mea culpa et bonne fin d'année scolaire!

Mamamiiia! a dit…

Même à la garderie, ça compte! Mon fils m'a avoué ne pas aimé une petite fille dans son groupe "parce qu'elle n'a pas de beaux cheveux ni un beau visage..." Et pourtant, on ne l'a pas élevé d'même!

Anonyme a dit…

Mais laissez la vivre cette gosse!! Si ca se trouve elle s en fiche de ses fringues!!! Bonjour les jugements sur l apparence. Vivre et laisser vivre...