mardi 9 mars 2010

Parents morts-vivants

Je n'en peux plus de ces parents qui ignorent leurs enfants en public. Je ne sais pas si c'est la nouvelle règle à suivre selon le dernier guide d'éducation à la mode mais j'en vois partout ces temps-ci.

Vendredi dernier: 2 lieux publics, 2 situations semblables, 2 parents totalement sourds et muets face à leur enfant.

D'abord à la clinique médicale. Un petit hurleur de 5 ans complètement déchaîné s'occupait en donnant des coups de pieds et de poings dans sa chaise. Comme par hasard, la seule chaise qui était libre dans la salle d'attente était celle qui faisait dos à celle du petit agressif et qui avançait de 3 cm à chaque coups du garçon. Où était la mère? Juste à côté! Elle pianotait sur son iPhone, tournait les pages d'une revue, parlait au téléphone ou se limait les ongles. Elle semblait être le seul être humain à moins de 5 km à ne pas entendre la crise incontrôlée de son enfant. Incroyable!

Puis, au Centre Bell, un couple et leurs deux fillettes assis devant nous au spectacle des Princesses sur glace. À la première rangée du parterre. Ils ont quasiment dû ré-hypothéquer leur maison pour acheter leurs billets (nous les avons reçu en cadeau à Noël et ils coûtaient la moitié du prix de ceux de la 1re rangée!). Bref, les chanceux assis à la première rangée semblaient tous profiter de ce moment privilégié (et coûteux) avec leurs enfants sauf ces deux-là. Ils ont été impassibles, inertes, sans émotion, sans même un regard vers leurs fillettes pourtant émerveillées pendant tout le spectacle.

Pire: à la fin du spectacle, les fillettes se sont ruées sur la bande de la patinoire pour aller voir les princesses. Les agents de sécurité les ont ramenées à leurs sièges et ont averti les parents. ''C'est interdit depuis qu'une fillette a passé par-dessus la bande et s'est fracassé le crâne sur la glace''. Réaction des parents: néant. Deux minutes plus tard, les fillettes reprenaient d'assaut la bande. Re-intervention des agents. Re-inertie des parents.

Alllloooo? Y'a quelqu'un?!

Quand un cellulaire mérite plus d'attention de la part d'un parent que son enfant, y'a de quoi se poser des questions!

26 commentaires:

Anonyme a dit…

Et que je te comprend donc, moi aussi ça me rend folle de voir ça. L'autre jour, je suis allé à l'épicerie avec mes 3 enfants (bébé 4 mois , dans le panier) et mes 2 autres (4 ans et 2 ans) avec chacun un petit chariot, les deux me suivaient à la queleuleu et écoutaient mes consignes... un peu plus loin un enfants de l'âge de mon 2e faire une de ses crises dans l'allée des céréales, et la mère en avant en l'ignorant, mais qu'est-ce que c'est que ça, t'es pas capable de calmer ton enfant ou de lui dire que ça ne se fait pas... Allo,il cherche de l'attention, tu ne vois pas.....

Autre situation avec mes 3... chez mes beaux-parents, ma belle-soeur qui a une petite fille de 3 mois et demi et un garçon de 2 ans, son fils est à la garderie du lundi au vendredi de 7h30 à 17h00 et les week-end chez les beaux-parents, bref, au souper le petit était l'enfer, brisait les objets, poussait mes enfants (qui très calme et attentif frappait le petit bébé, et ma belle-soeur ce qu,elle trouve
à dire, : coudonc y'a pas de cerveau cet enfant-là il fait n'importe quoi.. y'édonc pas ben pas fin

Heuu !, premièrement il cherche ton attention, tu le rejette depuis l'arrivé de l'autre et de 2 c'est de ton fils dont tu parles.... pauvre petit loup il n'a pas de repère il est garoché d'un bord pis de l'autre ... en tout cas...

Anonyme a dit…

tout ça pour ajouter que si vous donnez un peu plus d'attention à vos enfants, et bien vous n'aurez pas de ces "crises" et de ces laissez-aller

Moi ça ne m'est jamais arrivé, et je peux vous garantir...

Anonyme a dit…

J'ai vu la même chose il y a un mois environ dans un McDo,le papa a son portable ouvert devant lui ça veut dire que le petit d'environ 4 ans avait le couvercle du portable dans la face,ils mangeaient sans parler ni même tenter de se regarder et lorsque le petit garçon a terminer de manger le bordel a pris il courait autour des tables,criait, a fait tomber un cabaret plein de déchets abandonné sur une table un peu plus loin...le "père"si on peut appeler ça un père l'a complètement ignoré,j'ai vraiment eu le goût de lui fermer le portable sur les doigts!!Je veux bien croire qu'il l'a amené dans un resto exprès pour que les enfants ne restent pas coincer sur leur chaise mais il y a une limite il me semble!!!Il était clair que le petit cherchait de l'attention. Genevieve

vieuxbandit a dit…

J'essaie de tomber enceinte depuis plus de deux ans, et j'en rêve depuis plus de trente. Imaginez un peu comment je me sens en pensant à ces gens-là. Le kidnapping caritatif, ça commence à me tenter...

Marie-no a dit…

Ce qui me renverse moi, c'est que ces parents qui ne donnent jamais d'attention à leur enfant sont les premiers à se demander pourquoi leur enfant n'est pas fin et qu'il fait toujours du mal ou dérange tout le temps les autres. C'est tellement évident que ces enfants recherchent de l'attention!!! Si ils restent sagement assis, ils n'en auront pas alors aussi bien essayer de déranger pour avoir au moins un regard. Et quand même ça ne fait pas réagir le parent, l'enfant va de plus en plus loin dans ses comportements.

Une petite fille qui pratique un sport avec ma fille est dans ce cas. Elle recherche tellement l'attention qu'elle dérange tout le monde. Tous les parents le remarquent car nous assistons tous à l'activité en question...tous sauf ses parents à elle!!!

Anonyme a dit…

Anonyme #2: Tu garantie que tes enfants n'ont jamais fait de crises?? Tu vis dans un monde imaginaire...je ne crois pas ça du tout.

Pierre Lambert a dit…

C'est facile de juger (je ne connais pas le contexte) mais quand on s'en mêle et que les enfants gagnent (ils ont notre attention en faisant 1000 pitreries/dérangements), c'est encore pire car ils comprennent que c'est comme ça que ça marche (pour avoir notre attention). Alors, en les ignorant un peu ils devraient se rendre compte que leur tactique ne marche pas...
Toute une stratégie pour ces parents là hein ?....

Belle coccinelle a dit…

Hier soir, j'étais seule avec mes deux filles - 5 et 2 ans - à table pour le souper. Le journal était ouvert devant moi (il était là depuis le déjeuner) et je n'avais pas eu le temps de le lire donc j'en ai lu quelques lignes. Les filles étaient tellement tannantes, et je devenais impatiente car je n'arrivais pas à lire... J'ai rapidement fermé le journal et j'ai souri à mes deux cocottes. Vous savez quoi, le repas s'est très bien terminé, avec des rigolades en bonus! Elles ne demandaient qu'un peu d'attention de leur maman!!!

Sarah a dit…

Oui, il y a des parents qu'on aurait envie de brasser un peu quand ils n'ont même pas un regard pour leur enfant.

Mais il faut faire attention de ne pas généraliser. On ne connait pas le contexte, ce qui a précédé la crise, les autres tentatives des parents, que sais-je!

Quelqu'un mentionne que ses enfants ne font jamais de crise? Permettez-moi d'en douter. Ou sinon bravo pour votre chance, car c'est de ça qu'il s'agit. Personne n'est parfait, parent et enfant confondus.

Le jugement entre parents m'énerve... Comme si on avait besoin de sentir cete pression-là en plus!

Anonyme a dit…

On parle de plusieurs situations différentes ici. Non, il ne faut pas jeter la pierre à chaque parent dont l'enfant fait le bacon dans une épicerie (ça arrive aux meilleures familles), mais oui, je pense qu'on peut porter un jugement quand l'enfant en question a un comportement irrespectueux envers les autres sans que ses parents lèvent le petit doigt.

Exemple: On est en salle d'observation à l'hôpital avec mon bébé mis sur soluté. Super hôpital, il y a des télés pour chaque enfant alité. Mais la règle veut évidemment qu'on garde notre télé à un volume décent pour éviter de déranger les autres petits malades. Or, notre petit voisin (environ 8 ans) met son film le volume dans le tapis. L'infirmière vient l'avertir. Il remonte le volume 5 minutes plus tard. L'infirmière revient. Il recommence. Etc.

Où étaient ses parents? Juste à côté de lui. Que faisaient-ils? Elle lisait un magazine, lui jouait au Nintendo DS. Ils levaient à peine un oeil quand l'infirmière venait réprimander leur fils.

Ça, désolée, mais ça mérite d'être jugé.

Hélène a dit…

Anonyme #3. Mon fils (10 ans) ne m'a jamais fait de crise non plus JAMAIS et je vie dans le vrai de vrai monde. Ma fille par contre, elle elle m'en a fait. Je suis intervenue le plus rapidement possible. Elle a 4 ans et maintenant plus jamais de crises et quel soulagement.

Je ne comprends pas que certains parents puissent croire que d'ignorer le comportement de crise de leur enfant en public puisse être un méthode éducative. Le retrait, la cessation de l'activité oui, mais pas l'ignorance intentionnelle en public. Faire cesser une crise ne veut pas dire lui donner ce qu'il veut pour autant.

Sainte-Nance a dit…

Ça me rappelle une page de la bédé d'Élyse Gravel, ça !

Anonyme a dit…

A l'anonyme qui a répondu a l'anonyme numéro 2: moi non plus mes enfants ne m'ont JAMAIS fait de crises à l'extérieur... J'en ai eu mon lot à la maison, mais quand on sort, ils sont plutot au contraire exceptionnellement adorables car quand on le fait, on s'occupe d'eux (d'ailleurs nous n'avons pas de cellulaire hihi), et on respecte toujours leurs besoins essentiels (nourriture sommeil et occupation)...

KarinA a dit…

Je crois moi aussi que certains parents traitent leurs enfants comme des bibelots.
C'est à se demander pourquoi ils en ont voulu dès le départ.
Mon ancien petit voisin était totalement laissé pour compte par ses parents trop occupés par leurs téléphones portables, leurs 4 chiens (!) et autres futilités.
Je me rappelle ses petits yeux tristes à travers la fenêtre qui mouraient d'envie de venir me rejoindre dehors pour jouer lorsque je pelletais l'entrée l'hiver passée. Ce que ce petit garçon avait trouvé pour attirer l'attention de ses parents? Crier des bêtises dans la rue, hurler le plus fort possible lorsque sa mère sortait dehors pour voir ce qui se passait, se chamailler avec son frère plus vieux, courir après les autos...se qui s'est soldé en accident pour ce petit. Conclusion? Ses parents ont décidé de déménager en banlieue, c'est plus tranquille... Je ne m'ennuie pas des 4 chiens mais je me demande bien quel genre d'homme cet enfant deviendra.

Julie a dit…

Selon les situations, je plains les enfants qui n'ont pas l'attention qu'ils méritent et dont ils ont tant besoin... pour les autres cas, ils sont simplement impolis et irrespectueux!
Pis tiens, je vais en écoeurer quelques-une moi aussi: les crises en lieu public, pour moi, c'est RARE, TRÈS RARE. Tant pis si vous me croyez pas. Oh oui chez nous j'en ai! Et je les laisse gérer leurs conflits elles-mêmes: oui je vais intervenir, quand le sang revole sur les murs là...
Mais à l'extérieur de chez nous, non, non et non, j'en ai pas de crises! Le ton peut lever un peu quand ça va mal à l'épicerie, que ça se tiraille dans le panier... mais des petites filles couchées à terre au milieu d'une allée, qui sautent sur des banquettes de resto, qui courent d'une allée à l'autre en jetant des racks de conserves à terre, je connais pas ça!

Anonyme a dit…

Petite précision Anonyme no2 ou si vous préférez Hélène c'est moi anonyme no3, Genevieve comme c'est bien écrit a la fin de mon commentaire. En le relisant vous verrez que je ne vous critique en rien ;D Genevieve

Anonyme a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec le sujet d'aujourd'hui. Toutefois pas en accord avec tout ce que le monde dit.

En fait, pour ma part, ma fille fait souvent des crises, c'est son caractère. Nous réagissons je crois de la bonne façon et nous nous soucions bcp de son éducation.

Mais oui, elle fait des crises. Je peux croire que certains enfants ne font pas de crises, mais la mienne oui. Même si je sais que son éducation est vraiment bonne. Je n'accepterais jamais un comportement comme cité dans le texte.

Toutefois, certaines crises sont incontrôlable en public. Mais la réaction n'est pas d'ignorer, mais bien de réagir et de sortir l'enfant de là.

Ce n'est peut-être pas très clair, mais ce que je veux dire, c'est que même avec une super bonne éducation, certains enfants sont très colériques. Et oui, il faut toujours réagir en public et ne pas ignorer.

Tout ce que je souhaite, c'est que mes efforts portent fruits! En fait, je le vois déjà que ça aide, mais il n'y a rien de facile dans l'éducation d'enfants et c'est si facile de juger.

Oui, certains parents doivent être jugés, mais il faut connaître le contexte et le caractère de tous. Dans ces cas-ci, je crois que l'on peut juger ;o)

Anonyme a dit…

Je crois ici qu'on veut juger les 2situations, le fait que les parents n'interviennent pas.

Le mot ne veut pas juger les enfants qui font des crises. Ça, c'est un autre sujet...

La Criminologue a dit…

Je trouve que ça n'a tout simplement pas d'allure. Un jour, un petit garçon m'a dit: ''Maman et moi on joue à un jeu souvent. Elle fait à semblant que j'existe pas. Elle est très bonne maman parce que ça peut durer toute l'après-midi, elle ne me voit pas!'' C'est pire vous allez dire, mais quand même. Pourquoi ils font des enfants alors?

Comme la cause des enfants me touche beaucoup, j'ai monté dans les rideaux sur mon blogue aujourd'hui avec un article qui s'intitule ''Viens icitte ma p'tite crisse de mongole''. Il me semble que les enfants méritent de l'amour, de l'affection, de la discipline et de l'attention, non?

KarinA a dit…

@ La Criminologue: OMG! Je n'en crois pas mes yeux. Je viens de lire ton blogue d'aujourd'hui et je n'en reviens toujours pas. Pauvres petits enfants et futures mesadaptés sociaux.
Je crois que Les (Z)imparfaites ce matin ont soulevé l'infime pointe du gros iceberg!

Anonyme a dit…

Je suis anonyme 1 et 2 et je vous le garantit que mes 3 enfants n'ont jamais fait de crises.... je ne dis pas qu'ils sont parfais, mais ils n'ont jamais de crises en public, à la maison c'est sure que j'en ai mais en public ça ne m'est jamais arriver, je touche du bois en disant ça mais c'est vrai.

Josée a dit…

Je suis de ces parents que quand ma fille me fait une crisse, je l'ignore complètement. Je n'ai trouvé que ça comme solution. J'ai tout essayée pour ne pas en arriver là, mais je ne sais plus quoi faire, donc, je l'ignore. Vous savez quoi: ÇA FONCTIONNE TRÈS BIEN!!!! Elle ne me fait presque plus de crise en public, car elle sait que ça ne fonctionne pas. Elle sait que même si elle me fait une crise, elle ne gagneras pas.

Vous allez dires que je suis une mauvaise mère et que je ne mérite pas d'avoir d'enfant, mais je ne donnerais pas à mes enfants tout ce qu'ils veulent sous prétexte de vouloir être une bonne mère. Ces justement cela qui fait que les enfants ce pensent maitre de tout car ils ont toujours ce qu'ils veulent de leurs parents.

Moi, quand je vois des parents acheter le jouet que leurs enfants veux juste pour que l'enfant arrête de pleurer, je n'appel pas ça des bons parents. Ils faut savoir tenir tête à son enfant et lui faire comprendre que ces toi qui décide et non lui.

Anonyme a dit…

C'est certain que des enfants ne feront pas de crises s'il n'y a pas de règles à suivre et qu'on leur passe tous leurs caprices. Et probablement que les parents qui disent que leurs enfants ne font JAMAIS de crises ne se rendent même pas compte qu'ils sont des pâtes molles.

Évidemment, selon le tempérament de chaque enfant, les crises seront plus fréquentes ou très rares. Pour un enfant, la façon de faire cesser une crise au plus vite sera de l'ignorer et pour un autre ce sera de le priver de son public au plus vite.

Mais toutes ces crises, ce n'est pas la même chose que des comportements inadéquats et impolis en public. Si des enfants ne savent pas vivre c'est peut-être parce que personne ne leur a appris.

Au lieu de juger, on devrait parfois aider dans la mesure du possible. Tout peut s'apprendre dans la vie.

Anonyme a dit…

Bravo Josée.

Du haut des un an de mon fils je n'ai pas encore ce problème. Il a du caractère cependant, c'est à croire qu'il retient de sa maman. ;o) Je ne sais pas comment il sera dans quelques années, pour l'instant il est un ange en public qui adore observer tout ce qui se passe autour de lui, donc beaucoup trop occupé pour chialer.

En lisant tous les commentaires je tentais de voir comment je vais réagir quand la terrible crise arrivera. Quand j'ai lu le billet de Nancy j'ai souris, ahhh l'exaspération des mamans. Je trouve horrible l'idée qu'un parent passe plus de temps à l'ordi ou au téléphone qu'avec ses enfants, mais il y a une différence notable entre le parent qui ignore parce que trop occupé à texter et celui qui montre à son enfant que la crise ne mène à rien.

Quand mon fils ne veut pas manger il fait une crise. Souvent c'est à cause de la fatigue qu'il devient petit caractère comme sa maman. Dans ces temps là je reste assis devant lui sans expression. En moins de deux minutes la crise est finie et il mange son assiette. Je sais que les exemples que vous donnez ne concernent pas les enfants d'un an, mais pour l’instant il est mon seul point de repère, alors j’y vais avec ce que je sais et ce que je vois

Puis il y a ces enfants qui sont hyperactifs avec tout plein de lettre qui explique quel type de déficits de l'attention qu'ils ont, comment comprendre leur réalité et celle de leurs parents ? Je me souviens que mon petit cousin était sur médicament parce qu'il faisait n'importe quoi. Il parait que je me cachais en dessous de mon lit quand il venait chez nous tellement il était partout et que ça me faisait peur. Sa mère n'en pouvait plus, son père fut celui qui l'éduqua au meilleur de sa capacité, mais dans les faits, il était à bout de souffle et de ressources et vous jugez ces gens sans connaitre leur réalité parce que vos enfants ne font pas de crises eux ???

Il y a 9 mois j'ai découvert les imparfaites. Elles m'ont sorties presque à elles seules de mon baby blues. Elles n'en savent rien, mais c'est vrai. J'avais ce merveilleux petit bébé et je n'étais pas à la hauteur. Elles m'ont faites rire avec leurs billets, elles m'ont faites réfléchir et jamais je n'ai sentie que j'étais une mauvaise maman quand je venais ici, j’ai sentie qu’ici il n’y avait pas juste une bonne et unique manière de faire les choses. De plus en plus ça change. Les billets de Nadine et Nancy ont toujours cette approchent qui mène à la discussion avec humour et ouverture, mais dans les commentaires… Je ne dis pas que c’est toutes celles qui émettent un commentaire, mais des fois je me demande comment on peut aussi facilement juger.

J'aime le billet de Nancy, c'est dont ben vrai qu'on aurait le goût de dire ben voyons réveille ton enfant te cherche derrière ton Ipod, mais on s'entend, moindrement qu'on sait c'est quoi qu'être parent, on sait que bien que ce n'est pas aussi simple que ça. L’éducation est une des choses les plus difficiles auquel il faut faire face. En tout cas, moi à chaque chose que je fais, à chaque méthode que j’applique je me questionne pendant des jours à savoir si je fais la bonne chose. Nancy dit : Quand un cellulaire mérite plus d'attention de la part d'un parent que son enfant, y'a de quoi se poser des questions. Alors voilà la vraie question, ce n’est pas le fait de faire une crise en public, ce n’est pas le fait que le parent ignore la crise dans un but éducatif (discutable si vous voulez, mais reste qu’au moins c’est dans un but éducatif), c’est le fait que dans les deux cas de Nancy, les parents s’en foutent carrément. Cependant, je me questionne à savoir pourquoi ils en sont rendus là. Je m’imagine mal qu’un jour j’aurais plus à faire avec mon ordi qu’avec mon fils.
Désolée de ne pas suivre dans le jugement des choix d’éducation.

Sofy a dit…

Moi je suis d'accord avec Josée, c'est comme cela que ca bien fonctionné pour un de mes 5(un en route) enfants. Les autres pas eu se problème, pour les plus jeunes (2ans½ et presque 5 ans)pas encore entk!Mais pour mon fils aîné non, seulement mon 2e.

Mais ici il y a dérapage et explications de plein de situations différentes... Il y a ignorer son enfants exprès pour une leçon et ignoré parce qu'on s'en fiche! C la 2e qui est grave Ainsi qu'entrer dans les sujets des enfants violents et impolis... C'est un autre problème qui n'a rien a voir avec faire le bacon pour avoir de l'attention parce que l'enfant veut obtenir ce qu'il veut.

Ne jugeons pas trop vite c'est beaucoup trop facile de juger, mais on bien le droit à notre opinion vis-à-vis notre façon d'élever nos enfants vis la façon qu'on les autres de le faire et nos valeurs.

=-)

Sofy

Anonyme a dit…

Voyons, qu'est-ce qui se passe? Je pensais qu'entre "imparfaites", on laissait tomber les jugements sur les autres. Si la personne ignore son enfant, c'est peut-être pour essayer une autre façon de gérer les crises. C'est dommage que sur un site comme le vôtre, où vous clamez haut et fort votre droit à l'imperfection, les autres, par exemple, pff..., qu'ils ne viennent pas déranger votre quotidien avec leurs enfants turbulents. Au lieu de faire un livre sur vos imperfections, faites-en un sur l'art de gérer les crises. D'après ce que je comprends, vos enfants n'en font pas en public...?

Ariane