lundi 15 février 2010

Ignorez vos enfants! (un peu)

Accordons-trop d'importance à nos enfants? Prennent-ils trop de place dans nos vies? Le monde tourne-t-il trop autour de nos petits chéris?

La réponse est OUI. Selon le psychologue familial américain David Code, auteur du livre To Raise Happy Kids Put Your Marriage First (le message est clair!), nous nous dévouons beaucoup trop à nos enfants au détriment de notre couple. Pas faux.

Mais de là à les ignorer, comme le suggère le psy, il y a un pas que je n'oserais pas franchir. Après tout, si j'ai eu des enfants c'est dans le but ultime qu'ils bouleversent ma vie, qu'ils l'amplifient et la rendent époustouflante. J'étais d'accord. C'était dans le deal! Je ne veux pas d'une vie consacrée à moi-même. Je l'ai vécu pendant 30 ans, c'est bon. Ma petite personne m'en remercie. Maintenant, elle et moi, on est passée à autre chose.

Sauf qu'il y a du vrai, beaucoup de vrai, dans les propos de David Code. En entrevue au Telegraph, le psy soutient qu'on fait suffoquer nos enfants en leur accordant trop d'attention et qu'en négligeant notre couple, on finit par nuire à leur développement. ''Les familles centrées sur les enfants sont composées de petits anxieux et de parents épuisés, dit Code. Nous sacrifions beaucoup trop vite notre vie pour nos enfants. En mettant autant d'énergie sur notre couple que sur nos enfants, nous leur offrons un modèle gagnant-gagnant qui leur servira dans le développement de leurs relations interpersonnelles.''

À méditer tous les jours, n'est-ce pas? Car lorsqu'on devient parents, doser l'attention que l'on donne aux enfants VS celle qu'on s'accorde en tant qu'amoureux est l'une des choses les plus difficiles.

Jusqu'à ce que mes triplés aient 3 ans, je peux confirmer que mes enfants ont pris toute la place. D'abord, ils ont débarqué en gang, plus nombreux que nous, et nous avons été submergé par leur présence. TriplePapa et moi, nous nous sommes mis d'accord pour supporter ce rythme et courir le marathon pendant 2 ans. À 2 ans, les enfants prenaient encore toute la place. On s'est résigné à courir le marathon une année de plus. À leur 3e anniversaire, on n'en pouvait plus! Nous avons fait un pacte pour tenter de reprendre notre place à 2 devant notre groupe de 3. Aujourd'hui, 3 ans plus tard, je crois que nous avons réussi à rétablir l'équilibre. L'empire a contre-attaqué! Nous faisons équipe contre ''l'envahisseur''! Ainsi, même si nous ne passons pas toujours en premier, nous ne passons pas toujours en dernier non plus.

Sans pour autant mettre le couple devant les enfants, il y a moyen de le mettre au même niveau. Et sur ce point, ce livre déculpabilisant s'amène avec fraîcheur dans notre bibliothèque!

11 commentaires:

Mamanbooh a dit…

Merci Nancy pour cette réflexion et ton partage personnel!

C'est tellement facile de s'oublier et de tout donner à nos enfants, sans même s'en rendre compte...

Ce qui m'a aidé à amorcer un changement en douceur est cette question: " est-ce que tu veux que tes enfants portent en eux, sur eux, tes sacrifices faits pour eux?".

Non!

Alors, pour être une meilleure maman, je m'offre maintenant des vacances de mamans et des soirées d'amoureux. Pas souvent, mais à chaque fois, ça fait du bien à TOUT le monde...

Christine (Maman Chouette) a dit…

C'est un bon point de réflexion Mamanbooh !

M comme...Maman a dit…

Bon point les filles! J'aime beaucoup cette réflexion! Tout est une question d'équilibre...ça penche d'un côté puis, ça penche de l'autre nécessairement un jour ou l'autre! Une maman dévouée à ses enfants doit commencer par prendre soin d'elle pour être en mesure de prendre soin de ses enfants avec le sourire!

Merci Nancy pour cette belle réflexion!

demande à maman a dit…

En effet...dur dur de trouver le bon équilibre, et de le maintenir !

J'imagine qu'avec des triplés, il faut une bonne "discipline" pour ne pas se laisser totalement submerger !!!

Nous faisons une sortie à 2 au moins 1 fois par mois (ciné, restau...). Sans ami et sans enfant. Petits moments privilégiés que j'aime beaucoup.

Hélène a dit…

Un jour, un sage homme très connu dans le milieu de la petite enfance a dit que nous devrions éduquer nos enfants comme si nous en avions 6. Avec 6 enfants (je sais de quoi je parle) tu ne peux plus focuser sur eux autant. Bon peut-être tu ne peux plus focuser autant sur ton couple non plus mais là il suffit d'être imaginatif !!!

Marâtre Joyeuse a dit…

Tout est une question d'équilibre.

C'est certain qu'avec des triplés, les besoins des enfants (les besoins ... immédiats) passent en premier dans les premières années de vie.

Mais est-ce que les besoins des enfants doivent être comblés au détriment des besoins des parents? Non. Et surtout en famille recomopsée.

Milou a dit…

Tout à fait d'accord pour le dosage, l'équilibre.
Même si je n'y suis pas encore parfaitement parvenue (on est souvent trop crevés pour s'offrir une sortie ;) Mais on cocoone à la maison au moins. Je vise plus de moments de couples "ailleurs" toutefois.
Mais en même temps, moi qui me suis souvent sentie "de trop" avec mes parents, je ne veux pas ignorer ou les faire passer toujours "après" nous.
Donc comme je disais, je vise l'équilibre:)
Il y a sûrement une frontière confortable entre ignorer les enfants et être un couple fusionnel.
Et quel bel exemple à donner à nos enfants que l'amour mutuel de leurs parents :)

Evely a dit…

oh la la Nancy tu me fais du bien. Je viens de lire un blog qui m'a encore fait dresser les poils sur les bras à tout confondre entre l'amour de la maternité et l'oubli de soi pour le bien-être de notre enfant...

Enfin, d'entre des propos sensés sur la réalité de la maternité et de la place que l'on a dans cette maternité fait du bien.


J'aime aussi le commentaire de Mamanbooh. Ma maman s'est sacrifiée pour mon frère et moi et c'est vrai que je porte ses sacrifices en moi encore aujourd'hui. Je ne lui en demandais pas tant. Je lui demandais juste d'être là quand j'en ai vraiment besoin.

Mamamiiia! a dit…

Je suis parfaitement d'accord! Belle réflexion les filles! Et merci pour la référence à ce nouveau bouquin!

Guenièvre a dit…

Peut-être que certaines Sarah (référence à C.A.) devraient lire ce livre...
Le nombre de couple que j'ai vu tomber 1 an après la naissance d'un enfant, c'est fou...

Je me fais souvent dire: "hein, t'as 3 enfants, avec le même père, comment tu fais??"

J'essaie juste de pas me sentir coupable quand j'investis en moi ou mon couple...
C'est sûr que des fois, c,est plus rough car tu te dis: Ouin, on a couru pas mal cette semaine et on les as pas vu beaucoup!!!"

Mais en fin de compte, je me dis qu'ils seront contents d'avoir des parents encore heureux d'être ensemble et ça leur fait un beau modèle pour plus tard!!!

¤Enidan¤ a dit…

Dans les classes, on en voit plein des enfants qui n'ont pas appris à "attendre"... :o(

Alors oui, c'est important de leur apprendre à "attendre", quitte à les ignorer une fois de temps en temps... :o))