vendredi 10 juillet 2009

Longue attente

Je ne sais pas ce que vous faites, vous, mais moi j'attends. J'ai eu le temps de prendre deux autres tasses de café. Loin de me calmer, je me sens encore plus à pic. Le coeur me cogne dans la poitrine. Je regarde l'heure et je rage.

J'attends depuis précisément 24 heures. 1 journée. Pour un retard, c'est quand même considérable, non?

Bon! Ça y est: je me ronge les ongles en ayant le pied qui martèle le plancher. Je fixe l'horloge. 8h40. Et pas un signe de vie! Pas le moindre petit espoir. Pas d'appel pour dire qu'il est prend seulement tout son temps...

Je n'ai plus d'ongles. Quoi faire? Tiens, si je pianotais frénétiquement sur le coin du bureau. En poussant de longs soupirs, c'est encore mieux. "Ma vie est finie. Mes nerfs ne tiendront pas le coup encore longtemps. Je ne survivrai pas à cela...". Je trésaille sous l'émotion. Je sens que je vais craquer!

"Maman, qu'est-ce qui se passe?", demande JeuneHomme.
"T'as l'air fâchée!", renchérit MissLulus.
Et ils retournent jouer et chasser Buzz LightYear, un mammouth et Nemo. J'entends au loin, JeuneHomme qui s'obstine avec sa soeur, qui refuse de lui prêter un jouet, MissLulus qui l'assome de "Pas gentil", etc. La routine, quoi? Cette pensée me fait couler une larme.

Et c'est là que j'explose. Oui je suis fâchée! J'attends et j'ai la furieuse impression de m'être fait avoir. Une genre de bien bien bien mauvaise blague. Je lorgne encore vers l'horloge. Je pense que je pourrais la crucifier en direct juste par la force de mon mental! Je vous le jure! Une journée que j'attends. UNE JOURNÉE, bordel. Je finis par m'écrouler. Je m'écroule sur la table de la cuisine, le cheveu hirsute, les yeux cernés, le teint vert à force d'attendre, les nerfs en boule, etc. Et je braille. Je braille. Je braille....

Une journée: autant dire la vie entière. Une journée d'attente. Sans nouvelle. Sans signe manifeste de changement. Pourquoi? Qu'ai-je fait pour mériter cela?

La déception fait place à la rage. La colère noire. Violente. J'aurais le goût... le goût de... le goût de quoi? Je ne sais pas, mais quelque chose d'aussi violent que ma furie!

Je me suis fait avoir. J'y ai cru. Vraiment. Qu'hier, tout changerait. Voilà une journée que je guette et qui ne se passe rien. Une journée que j'attends...


...


Que j'attends un signe me prouvant que le Terrible Two se termine et non, ça ne se produira pas. Je dois me rendre à l'évidence: après le Terrible Two vient le Terrible Three. Ou c'est le même qui a pris racine. Peu importe, le résultat est pareil. Juste avec plus de vocabulaire. On a même eu droit au premier sacre quand JeuneHomme a renversé tout son jus sur lui. Juste avant une petite crisette.

Nonnnnnn. Pitié. Depuis hier matin, à l'heure précise de sa naissance, un signe, quelque chose de minime, qui me ferait croire que le spectre du Terrible Two avait déserté la maison (et JeuneHomme, en fait), mais non... Rien. J'ai attendu pour rien. Après une journée de patience (à vif), je rends les armes. Ou plutôt je les reprends pour affronter une autre "terrible" année avec JeuneHomme. (Voyez ce vidéo où un moustachu nous dit que l'extension peut tenir jusqu'à 4, 5 ou même 10 ans.... A-U--S-E-C-O-U-R-S!)

Faut que je me fasse à l'idée... Il n'est pas trop tôt pour un p'tit verre de rosé? Au fond, pourquoi attendre... non?

13 commentaires:

sajumel a dit…

Je ne veux pas te décourager, mais efectivement, ici mon grand a 6 ans bien fait et je dois cohabiter encore avec le Terrible Two.
C'est qu'il devient mutant avec les années!
Il prend de la force et devient agressif!
Tiens, ça me fait penser au virus de la grippe!
Bonne chance!

Anonyme a dit…

Ah! Il paraît qu'il y a aussi le Fuckin' Four!!!

Un jour à la fois...

Mamanbooh a dit…

Dans la première partie du texte, je me suis vraiment laissée emporter pas plusieurs pensées et j'ai été très surprise de comprendre de quoi il en était...

Finalement, quand j'ai vraiment compris, je me suis demandée qu'est-ce qui était le pire: attendre son homme disparu depuis 24 heures ou vivre un "terrible two" qui s'éternise? ...

Je n'ai jamais attendu mon homme, mais pour le "terrible two", (qui commence souvent avant 18 mois!!!) je sympathise à 100%, quelle épreuve, quelle aventure...

On les aime, on les apprécie, mais des fois, on les laisserait bien mariner avant de les faire cuire sur le B.B.Q.(Fiston me trouve très drôle quand j'utilise cette image et il me suggère même d'y mettre du "Ketchup")!

Avec du rosé, ça serait bon, non?
De toute façon, il n'y a pas grand chose d'autre à faire, non?

Courage! Nous ne sommes pas seule.

*Oups, c'est un peu long, je suis désolée, le sujet m'inspire...

So a dit…

Mon chum a sa théorie sur le sujet... Terrible two, c'est pas l'âge, mais la durée de cette période de crise. Courage Nadine, il te reste encore 364 jours! Au moins... ;)

Je peux te dire par looooongue expérience de terrible two qu'on s'y fait avec les années... heureusement pour notre santé mentale! On boit juste un peu plus de rosé les journées plus difficiles! ;)

So a dit…

Et je rajoute... Et on essaie de ne pas comparer avec sa grande soeur qui était si sage et raisonnable au même âge, haha! ;)

garamond335 a dit…

J'ai dû lire les commentaires avant de comprendre. Attendre son homme 24 heures... y a rien là !
On lui fait confiance ou non. Point barre....
Faut pas dépendre d'un autre être comme ça, c'est malsain; et surtout, faut pas tomber dans le rosé à onze heures du matin !
Ai-je bien compris ? je ne suis pas 100% sûr...

Mél@ a dit…

Ahhhhhh! Ce fameux Terrible Two! Ma dernière aura son deux ans à la fin août et toute cette transformation s'opère déjà depuis un bout! le positif dans tout cela? ma grande qui aura 5 ans à la fin apût est passé par là et je ne m'en souviens presque plus! par contre, je crois que ça devient exponentiel avec la venue des enfants qui suivent.... ahhh misère! Dans 2 ou trois ans, je serai peut-être libérée de cette période...pour en vivre une autre avec je ne sais quelle autre appelation! ;)

Chin!

Germaine professionnelle a dit…

non non par ici on dit pas le ''terrible 3'' mais le fucking 3!!

Bonne chance! ;-)

Mamanbooh a dit…

Ajout à mon texte d'hier:

Ce matin, j'ai fait une sortie avec mes cocos (3 et 4 ans) et quand j'ai décidé qu'il était temps de partir pcq ça n'allait plus du tout, j'ai eu droit à une double crise de "bacon" !?!

Je regrettais ma poussette-double (vendue depuis un an!) et pendant un moment, j'ai bien essayé de les prendre les 2 dans mes bras, mais avec tous les bras et les jambes qui bougeaient (donnaient des coups!), j'ai dû abandonner... Une fois à la voiture, je les ai attachés, j'ai refermé les portes et je me suis offerte une pause de quelques minutes pour respirer...
Je n'ai jamais fumé, mais il me semble qu'une cigarette aurait été bonne et parfaite pour l'occasion!

Maudddddddddddiiiiiiiit que j'haïs ça quand ça vire ainsi!!!
"Terrible two", "Fucking tree", complexes "X" et "Y", j'avais mon voyage et je rêvais d'un ... Café!
(trop tôt pour du vin et une journée à compléter).

zuby a dit…

À ma plus vieille, j'arrêtais pas de me demander ce que les gens trouvaient au terrible two. Y'a rien là! C'est fastoche!
Aujourd'hui, avec sa soeur qui a 2 ans et demi... je pense simplement à demander une prescription de valium à ma doc...

Milou a dit…

Moi j'ai toujours trouvé ça plus dur à 3 ans qu'à 2...
Par contre, plus j'ai eu d'enfants et plus ça semblait "soft" comme crises... Je verrai avec la 4ième dans 7 mois... Mais comme c'est notre petite arme de destruction massive, peut-être que j'y goûterai plus fortement...
Faut dire aussi que je suis peut-être devenue plus conciliante face aux passes de négation de 2-3 ans et de 6 ans depuis que j'ai survécu ( 2 fois) à celles du 12 ans...
Bon courage Nadine!

mamansquebec a dit…

Courage !! À petits enfants : petits problèmes ;) Le mien me semble qu'il vient à peine de terminer sa passe de 2 ans (à 4 ans) qu'il début le fuckin'four,..à moins bien sure que ce juste une grand prolongement dans la crise du 2 ans hahaha
Mais au moins j'aime mieux négocier avec les problèmes de "partage", de pipi-caca,...alouette,... qu'avec un problème de cigarette ou de blonde trop envahissante :)

Moments de Maman a dit…

Dites-vous que ça vous rend plus forte pour l'adolescence... car croyez-moi, en ce moment, je sais pas ce qui est pire entre 11 ans 1/2 ou 5 ans 1/2...ARG!!!!!

Vive les tylenols.