vendredi 3 juillet 2009

J'anticipe la «première fois»

Mes filles n'ont que 6 ans mais c'est plus fort que moi, j'anticipe leur «première fois». Momo a perdu une dent lors de son party de fête, ce qui m'a inspiré ce commentaire pas très inspirant: «À 6 ans, tu perds une dent à ton party, à 16 ans, tu perds ta virginité!» Ce à quoi tous les invités présents (ou presque) ont répliqué: «À 16 ans, t'es folle! À 12 ans plutôt!»

12 ans !! Dans 6 petits années mes filles seront des adolescentes en rut! Le pire, c'est que j'arrive presque à le croire. Car j'ai l'impression que depuis quelque temps mes filles vieillissent de deux ans par année. Leur croissance semble défiler en accéléré. Et leurs préoccupations suivent leur courbe de croissance en mutation.

Momo me faisait d'ailleurs part d'une angoisse 100% adolescente récemment:

- "Maman, quand je vais aller à l'université, est-ce que je vais avoir des seins?"

- "Bien heureuse d'apprendre que tu veux aller à l'université ma belle, mais tes seins, ils devraient apparaître bien avant ça!"

- "Cool!!!"

Cool??!?!?

Certainement pas pour moi! Je ne sais pas pour vous mais moi, je ne me rappelle pas m'être préoccupée de l'existence de mes seins avant mes 12 ans, justement!

Alors imaginez quand elle tombera «sérieusement» en amour avec l'«homme de sa vie»? Je serai en alerte maximale nuit et jour! Je lui grefferai une puce avec GPS intégré aux fesses, je l'appellerai sur son cellulaire au 15 minutes, je lui demanderai son emploi du temps détaillé en 3 copies, je mettrai un détective à ses trousses, je...

... je lui offrirai de vivre ce moment important dans le confort de son foyer. Je lui permettrai de vivre une «première fois» agréable en lui laissant la maison pour une soirée, en plaçant à portée de mains tout ce dont elle aura besoin pour ne pas gaffer ni regretter de l'avoir fait.

Oui, c'est ce que je ferai...

Mais pas avant ses 16 ans, d'accord?!

19 commentaires:

Evely a dit…

Je me souviens qu'à 7 ans je voulais des seins comme ma maman et je voulais être maigre comme les actrices. Je pense que c'est normal chez les petites filles, lorsqu'elles réalisent qu'un jour elles seront des femmes.

Je peux te dire que je n'ai pas perdu ma virginité à 16 ans pour autant. J'ai attendu. Je pense que la sexualité de nos jeunes dépend de comment on la leur présente. Chez nous, ma mère nous avait permis de comprendre, même jeune, ce qu'est le sex, mais elle avait bien fait de nous dire l'importance du partenaire et l'intimité de l'acte.

Catherine a dit…

Ma plus vieille a 13 ans et depuis un an, elle passe son temps à regarder ses seins qui "ne poussent pas assez vite" et ses "affreux poils dégueulasses" qui eux, n'en finissent plus de pousser! J'ai déjà trouvé ses cadeaux d'anniversaire: un ruban à mesurer et un pot de cire dépilatoire. Pour le reste, elle est encore bien sage mais les heures sont comptées!

Fille Imparfaite a dit…

12 ans ? Quoi, ma petite soeur va perdre sa virginité l'an prochain ?

Voyons, c'est exagéré. C'est pas parce que quelques gamines le font à cet âge que toutes les font... neh ? En tous cas, moi, je ne l'ai pas fait à 12 ans. En fait, à 12 ans, mes seins poussaient et je ne voulais même pas acheter un soutien-gorge moi-même/en toucher au magasin car je risquerais d'y être associée/que d'autres personnes que ma mère sachent que je portais un sotuien-gorge/etc.

Et je suis d'accord avec Evely : la sexualité, sa perception, dépend de comment elle est présentée. Si c'est présenté comme une course, c'est sûr qu'il y aura des ratés, mais si c'est présenté comme un acte important et intime, il y aura probablement moins de cafouillages.

L'idée est de... faire confiance ? Même si c'est dur.

{et à mes 16 ans, j'ai eu mon premier baiser, c'est tout :p Pour le reste, j'ai attendu presque ma majorité et la bonne personne}

Ventilateur à Folie a dit…

C'est drôle, ma mère avait la même approche que toi, chez il y avait des condoms dans la pharmacie des que j'ai eu 13 ans. Et moi aussi je voulais des seins à 7ans et ma sœur ne voulait rien savoir. Moi j'ai attendue le bon gars (pffff!), 16ans passé, ma sœur, 13! Chaque filles est différentes. Je pense qu'en parlé est la bonne solution. Maintenant moi j'ai un garçon de 9 ans qui n'arrête pas de bécoter et de pincer les fesses des filles/femmes, vive les discutions père/fils!!!

Parciparla a dit…

Je ne suis pas d'accord avec la soi-disante avance des ados, et 12 ans me semble largement exagéré, encore une rumeur inspirée des fantasmes (des hommes!).

Ca dépend comment on les éleve, quelles sont leurs valeurs, celles de la communauté, de l'école, de l'entourage immédiat, etc...

Mes filles de 15 et 13 ans, ne sont pas encore intéressées par le sexe, par les garcons oui. Leurs amies en parle aussi mais aucune d'elle ne souhaite bruler les étapes. Malgré leur apparente liberté, leur avance (car oui, il y a une grande différence entre les générations), elles sont aussi fleur bleue que nous l'avons été, peut-être même davantage.

Alors, il y a de l'espoir!

Quand à organiser leur première expérience, pour le moment non. Pas encore à l'ordre du jour... Tu as le temps, plus que tu ne crois!

So a dit…

L'âge moyen est de 16,5 ans (stats de 2003): http://tinyurl.com/krkrvy

Donc, ça veut dire qu'il a plus vieux que 16 ans et.... plus jeune aussi. 23% des filles en secondaire 3 ont déjà eu une relation sexuelle. C'est 14 ans cela alors oui, je stresse moi aussi. Et là on parle de relation sexuelle complète. Ce qui veut dire qu'à 12 ou 13 ans, il y avait probablement déjà d'autres gestes intimes d'apprivoisés. Je trouve ça jeune, j'avoue.

J'avais 16,5 ans (dans le mille de la moyenne!) il y a 25 ans lors de ma première relation sexuelle, j'étais avec le bon gars (Pas l'homme de ma vie, mais le bon gars pour une première fois) et quand je regarde cela avec du recul, je ne suis même pas certaine que j'étais vraiment prête. Ouf! Ça ca venir vite hein?

Evely a dit…

Je pense que c'est exactement ça. Être prête. Il faut expliquer l'importance d'être prête à nos filles. Si elles sont prêtes, elles adoreront ce souvenir, si elles l'ont fait sous la pression sociale, elles risque d'un jour le regretter. Cela est aussi vrai pour les garçons.

Anonyme a dit…

C'est justement quand elle a un bon chum qu'elle n'a plus besoin d'un GPS, qu'elle sort moins, qu'elle acquière une maturité. À 14 ans, la mienne avait un amoureux sérieux avec qui elle est encore à 18. Quand est venu le temps de passer aux choses plus sérieuses, ils ont tous les deux parlé avec leurs parents (oui je sais c'est rare) afin d'obtenir l'assentiment (sachant bien probablement qu'ils seraient entendus et compris). Le principe, à la maison, est que ton amoureux ou amoureuse peut dormir ici mais on ne change pas de chum à toutes les fins de semaine!

Grabielle a dit…

Chouchoune a 7 ans. J'assume mon déni profond de cette dynamique. J'ai donc filé tout droit après le premier paragraphe... je deviendrai lire ce billet dans 10 ans :-0

Dodinette a dit…

hnmmm.. je pense qu'il serait utile que tu voies le film "Tanguy". histoire de t'ôter cette idée de la tête.
non mais je dis ça hein.
je dis rien.

lalala.

Grabielle a dit…

@Dodinette : un peu attardée que je suis, je n'ai, effectivement, jamais vu Tanguy (je connais la prémice toutefois). Je vais donc prendre ta suggestion.

Mais si je dois choisir entre la précocité ou le scotchtape... j'ai un penchant pour le second ;-) Je suis très casanière et surtout très 'clan'. Je me vois très bien avec ma marmaille dans les jambes pendant encore looooooongtemps...

Tiens... idée de sujet (si ce n'a déjà été fait ici...)

Evely a dit…

@ Gabrielle

C'est en effet un excellent sujet. Je me fais violence continuellement pour pas devenir une maman-scotchtape.

Mais, je pense que ton déni est tout à fait acceptable. ;)

Anonyme a dit…

j'ai plus peur des pressions que peut subir ma fille lors de ses premiers partys... l'alcool et les hormones transforment certains gars en bêtes très aggressives et insistantes... j'espère donner assez de confiance en soi a ma fille pour qu'elle résiste aux pressions et choississent son moment pour les premières fois....

garamond335 a dit…

Me semblait que baiser une fille de moins de 18 ans était un crime !
Ousse qu'on s'en va ?
J'étais puceau lors de ma nuit de noce, à 27 ans ! et je ne regrette rien !
Retenez-vous les tits gars !

Anonyme a dit…

J'aimerais tellement que mon fils de 15 ans ait une blonde.....Mais non, mon fils aura un amoureux.

Ca aussi c'est une réalité. Les deux premières semaines après l'annonce, tu dors tout croche. L'inquiétude est grande. Va-t-il être accepté ? Va t-il avoir un amoureux stable ?

A 15 ans, personne à son école se dit gay, il se croit le seul...

C'est difficile pour une maman de voir son fils vivre cette difficile affirmation de son orientation sexuel. Et les MTS ?

C'est vraiment tout ca qui m'inquiète. De sentir mon fils malheureux car il croit qu'il sera seul toute sa vie.

Evely a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Evely a dit…

@ Anonyme

J'ai longtemps travaillé avec des gays. Le pas le plus dur, selon ce qu'ils m'ont dit, est de le dire à la famille. Tous ses amis peuvent le renier, il s'en remettra, mais si sa famille le renie, ça c'est difficile à accepter.

La première étape est faite, il l'a dit. Ce qui est bien c'est qu'il s'est déjà accepté tel qu'il est et ce à seulement 15 ans. Bravo à lui!!! Je suis fière pour lui même si je le connais pas, je suis heureuse qu'il s'accepte et ne se cache pas à lui-même.

Anonyme a dit…

En effet, ses amis le savent, la famille le sait et ses compagnons de classe également. A L'école, ca n'a pas été facile. Avec ses amis, ca a bien été même si certain ont eu peur de se faire "étiquetter" homosexuel s'ils sont vu avec lui.

Son père ne sait pas encore et je sais que ce sera pas facile.

Je pense même allée à Montréal à la clinique l'actuel pour toute l'information sur les risques de MTS lors de relation homosexuelle.

Il faut savoir se préparer à tout.
Mais comme on adore nos enfants, on "évolu" avec eux, même si parfois....On voudrait du temps.

Je suis cependant très contente que sa "sortie du placard" soit déjà faite à 15 ans...Reste à savoir comment sera sa vie. C'est ca qui me fait peur. L'imaginer avec un homme d'un certain âge qui ne recherche que le sexe....Ca ca fait peur.

Pas facile d'être parent!

Merci Evely, ton commentaire me rassure

une maman connectée a dit…

Ma fille a maintenant 17 ans. Je n'ai pas pu préparer sa première fois ou lui faciliter les choses. Mais un jour, elle avait 13 ans et elle passait beaucoup de temps chez son père. Elle m'a téléphoné en pleurant, maman j'ai besoin de la pilule du lendemain!!! J'ai retenu mon envie de tuer son père qui n'avait pas jouer son rôle de parent et j'ai accouru pour seconder mon bébé dans cette épreuve....et chaque fois qu'elle a des problèmes elle sait que je suis là pour elle. C'est difficile mais en même temps c'est très rassurant de savoir que nos ados ont suffisamment confiance pour nous demander de l'aide quand cela devient difficile. Une maman qui essaie de rester connecté sur les besoins de ses enfants qui grandissent...tout un défi!