vendredi 29 mai 2009

Stars de centre d'achats

Samedi après-midi. Je me propose avec vigueur pour faire le taxi et emmener Lolo à son cours de théâtre. Son cours dure 1h30. Génial, non? Ça me donne amplement le temps d'aller faire un peu de shopping et même d'arrêter prendre un latte au café du coin.

Je me dépêche donc d'aller porter mon homme à son cours. Quinze minutes d'avance, la prof vient d'arriver et nous aussi (la ponctualité est une valeur que j'essaie de transmettre à mes enfants... surtout les jours où ça me permet d'allonger mon temps de répit!)

Je file donc rapidement au centre d'achats situé à deux pas, question de maximiser mon temps. Aaahhh! Un bel après-midi tranquille en perspective!

Mais sitôt la porte du centre d'achats franchie, mon idéal vient de basculer dans l'horreur, rien de moins.

Dans mon champ de vision apparait un amas de ti-vieux agglutinés devant une petite scène bancale installée stratégiquement devant le Zellers. Et une lamentation, que dis-je!, des hurlements similaires à ceux d'un congrès de chattes en chaleur parviennent à mes oreilles. Ça chigne? Ça brame? Ça hulule? Ça brait? Non, ça chante... et ça n'a pas 10 ans!

Noooooon! Je viens de tomber sur un de ces enfants possédant un simili-talent dont les parents ont entrepris d'en faire une star. Un enfant qui fait la fierté de ses proches lors des partys de famille (normal!) mais dont les parents croient dur comme fer qu'il mérite de faire carrière dans le showbiz (pas normal!).

Lolo et Momo ont beau faire des cours de théâtre, chanter et monter des shows à la maison, je sais apprécier leurs efforts tout en sachant pertinemment qu'ils n'ont pas de talent. En tout cas, rien qui mérite de les promouvoir sur la place publique. À cet âge, le but c'est de s'amuser pas de suivre un plan de carrière dont la première étape est le pitoyable centre d'achats régional!

Bon, j'étais là pour relaxer, pas pour laisser ce garçon qui multiplie les fausses notes gâcher mon après-midi. Alors je file à la première boutique et j'essaie compulsivement les gougounes, m'imaginant sur la plage avec le vent pour seul bruit...

«Ce serait meilleur si c'était moins fort, hein?!», me lance la vendeuse exaspérée.

«Ce serait meilleur s'il chantait dans sa chambre!», que je lui réponds.

Bon sang! J'aurais donc dû aller le dire à sa mère!

7 commentaires:

Evely a dit…

Je ne comprends pas les parents qui poussent leurs enfants dans le showbizz. Comment ruiner l'enfance de son petit. Sans blague, me semble qu'on a assez d'exemples d'enfants stars qui virent mal à cause qu'ils ont pas pu vivre leur enfance. Il faut encourager un talent, mais pas lui détruire ses plus belles années dans le processus.

J'ai toujours l'impression que c'est les parents qui veulent se faire une passe de cash en disant non, non c'est mon petit qui a autant de drive que ça. Meuheu !!! Me semble !!!

Si mon petit clown veut faire du showbizz plus tard, il devra attendre ses 18 ans, mais il pourra faire tous les cours qu'il veut pour développer son talent d'ici là.

MamanRousse a dit…

Pénible... Il me semble que c'est tellement vite passé l'enfance. Autant les laisser en profiter.

Moments de Maman a dit…

L'important c'est toujours de savoir si c'est l'enfant qui en a envie ou non le parent qui fait de la projection. Mes enfants savent depuis le début que dès qu'ils n'ont plus envie, ils ne font plus de vidéos, je ne leur met aucune pression. Mais tant qu'ils ont autant de fun que moi, je continue. C'est comme les parents qui poussent sur leurs fils pour qu'ils jouent au hockey...des fois on se demande, c'est le rêve à qui au juste? Et n'oublions pas qu'il y en a pour qui ça tourne très bien, comme Raven Simone ou... monsieur Cannes ex enfant-comédien (c'est avec ses cachets qu'il a financé son film) LXavier Dolan!

Evely a dit…

c'est drôle, je pensais justement à Raven qui s'en est bien sortie, mais elle est encore jeune. J'ai l'impression que les démons des enfants stars sortent une fois qu'ils sont vraiment adultes et que tout leur est autorisé. Ceci dit, je suis d'accord que plusieurs s'en sortent bien (Hillary Duff, Claire Dane, Natalie Portman...), sauf que j'ai vraiment pas l'impression que c'est la grande majorité.

Moments de Maman a dit…

C'est certain! Mais j'essaie de me rassurer hihih :)

La Belle a dit…

Je trouve que c'est la même chose pour les parents qui poussent leurs enfants à jouer à tel ou tel sport pour qu'ils deviennent le futur Mario Lemieux, Tiger Wood ou autre...

Je crois qu'il faut que les enfants s'amuse non ;-)

maratrejoyeuse a dit…

Pas facile d'encadrer un enfant-star... parce que quand l'enfant se rend compte qu'il n'a pas "tant de talent que ça", goodbye estime de soi...

Les cachets des enfants-stars devraient servir à financer un fonds entregistré d'épargne-thérapie.

(L'épargne-thérapie est un concept que j'ai inventé avec Chum/papa pour financer l'éventuelle thérapie des enfants qui auront grandi dans une famille recomposée avec un marâtre pas possible. C'est moi, ça).

Mais si on met tout en épargne thérapie... il ne reste plus beaucoup d'argent pour faire une "passe de cash".