lundi 11 mai 2009

Non-hommage aux belles-mères emmerdeuses

Combien d'entre nous ont eu à préparer un repas à une belle-mère non méritoire hier? Combien ont dû lui dénicher des fleurs (de la couleur, taille, odeur précise) qu'elle aime? Combien ont dû acheter ce cadeau qui, de toute façon, n'arrivera jamais à lui plaire ni à lui décrocher un merci. Combien ont dû laisser l'avant-scène à cette belle-mère au lieu de se faire gâter en ce beau jour de la fête des Mères?

Pas moi! Parce que depuis quelques années, je tente par tous les moyens de chasser hors de ma vie ma belle-mère emmerdeuse.

Celle qui n'hésite pas à ressasser des histoires du passé franchement stupides juste pour foutre la merde dans une réunion familiale.

Celle qui se plaît à humilier mari et fils pour obtenir de l'attention.

Celle qui s'insurge de tout mais surtout de rien, tout le temps, particulièrement quand c'est hors sujet.

Celle qui n'apprécie rien, surtout pas ce qui vient de nous, et qui n'a jamais posé un geste affectueux à qui que ce soit devant mes yeux.

Celle qui a choisi de s'acheter une housse de sofa plutôt que de nous avancer pour quelques mois l'argent qu'il nous manquait pour concrétiser notre ultime fécondation in vitro (une laveuse, j'dis pas, mais une housse de sofa?!)

Celle qui a mis le blâme in utero à Momo pour le faible poids à la naissance de son frère Lolo, et qui lui fait sentir depuis toujours en ignorant sa petite-fille au profit de son frère et ce sans aucune subtilité, tellement que Momo nous a demandé (à 3 ans!): «Pourquoi grand-maman aime plus Lolo que moi?»

Ainsi, depuis quelques années, j'ai mis le frein sur les relations beau-parentales. Il faut dire que TriplePapa est le fruit de deux spécimens qui vivent hors de notre monde et qui ont fini par se bâtir une réalité qui ne correspond pas à la majorité des êtres humains (dont la nôtre!). Lorsque nos deux pôles se rencontrent, ça ne peut faire que des flammèches. Nous avons tenté pendant des années d'établir un contact réel. De notre côté seulement, car du leur tout reste superficiel, voire surréel.

La solution s'est donc imposée d'elle-même. Pour assurer notre santé mentale et notre équilibre familial, nous avons choisi de limiter les contacts. Quatre fois par année, c'est le but visé. Et depuis... on s'en porte tellement mieux!

10 commentaires:

Moments de Maman a dit…

Wow, ça donne le goût de se cacher sour une roche ça! Personnellement, je n'ai jamais connu ça vu que belle-mère #1 vit en France et que belle-mère #2 n'est plus de ce monde depuis longtemps...

Mais j'ose espérer que ce n'est pas aussi pénible pour toutes! En tout cas, tu as bien fait de limiter les contacts au minimum, c'est certain! C'était une question de vie ou de mort!

C'est à se demander d'où le "belle" de belle-mère vient parfois, hein!

Evely a dit…

Perso, j'ai une belle-mère géniale. Aux petits soins avec son petit-fils. Elle nous laisse faire nos décisions sans dire son avis (bien que des fois elle pense fort, mais elle ne dit rien ;) Elle m'aime bien et je l'aime bien. Je crois que l'une comme l'autre on sait que certains sujets sont plus sensible (comme l'éducation), mais on fera fasse aux divergences d'opinion en temps et lieux et de manière civile et constructive. Elle respecte le fait que NOUS sommes les parents et qu'ELLE est la grand-mère.

maratrejoyeuse a dit…

Limiter les contacts pour préserver sa santé mentale: essentiel. La vie est trop courte pour se permettre de mal s'entourer.

Devenir une belle-mère (stepmom) m'a appris qu'une famille n'est pas nécessairement un ensemble de personnes qui ont des liens de sang. Une famille, c'est un clan qui se tient, ou chaque membre prend soin l'un de l'autre.

C'est vachement nul qu'en français, le mot "belle-mère" désigne à la fois la l'emmerdeuse "mother-in-law" et la joyeuse "stepmom".

@Moments de maman: Je ne sais vraiment pas d'où vient le mot "belle". Mais pour moi, ça se prend bien ;-)

¤Enidan¤ a dit…

Je dis Bravo...

Ici aussi on limite les visites... une fois par année, à Noël, c'est suffisant pour nous...

Elle vient faire une petite visite de temps en temps, mais on ne court plus après ça fait longtemps...

J'ai aussi pour mon dire que la vie est trop courte pour s'embarasser d'emmerdeuses...

Et je n'ai jamais compris la raison d'être des jokes de belle-mère dans le sens où la plupart du temps, on rigole des belles-mères du gars dans le couple... alors que souvent, la belle-mère de la fille est mille fois pire dans la réalité !!!

So a dit…

Je n'ai plus de belle-maman, elle est décédée il y a 3 ans... Mais c'était une très bonne belle-maman et ce n'est pas parce qu'elle n'est plus là que je le dis! Vraiment, j'ai été plutôt chanceuse!

Anonyme a dit…

j'ai des bonnes relations avec ma belle-mère, mais je ne dois pas la voir trop souvent... elle est très germaine et elle a une opinion sur tout, même les choses les plus insignifiantes comme la meilleure façon de remplir le lave-vaisselle ou l'utilisation d'un swiffer au lieu d'une moppe.... comme ma belle-famille habite a 6h30 de route, on ne se voit pas souvent.... on ne se voit pas trop souvent et quand on se voit, c'est court, agréable et intense...

Anonyme a dit…

ma mère est le contraire de la belle-mère envahissante... elle souffre du syndrôme '' peur de déranger'' elle se prive de certains petits luxes pour nous donner pleins de cadeaux.... elle n'est pas encore totalement à l'aise avec mon chum...

Anonyme a dit…

Et bien, tu es surement ma belle soeur toi car, on a exactement la même belle-mère..

Anne-Marie a dit…

Dans ce temps là il faut faire comme nous, déménager en Asie! 26 heures d'avion c'est magique... Non sérieusement, je suis très chanceuse, je m'entends bien avec ma belle-mère (il faut bien, quand ils viennent nous voir, ils passent 45 jours chez nous :)

Iseult a dit…

Avec ma belle-maman ça n'a pas toujours été rose, mais on a finit par trouvé notre zone de confort dans notre relation autant pour elle que moi. Et les dernières années de sa vie ont été plutôt heureuses avec elle. Le mois prochain, ça fera un an qu'elle nous a quitté et je n'aurais jamais dit ça dans les premières années de ma vie de couple, mais aujourd'hui elle me manque! Autant, parfois elle était vieux-jeux et nous tappait royalement sur les nerfs autant elle avait un grand coeur et était très généreuse. Et comme grand-maman gâteau elle était imbattable en cadeaux, mais aussi en bisous, en berçage des tout-petits.