mardi 13 avril 2010

Enfants dépôt


Après un automne plutôt mouvementé où j'ai souvent eu l'impression d'être continuellement en mouvements sans vraiment avancer et faisant aussi subir cela à MissLulus et JeuneHomme, voici que ça va mieux. Pour décrire le tout: "Enfants dépôt". J'ai l'impression que les enfants sortent enfin de ce tourbillon pour pouvoir enfin de "déposer" quelque part et reprendre leurs racines dans leurs deux maisons.

Avec la garde partagée une semaine/une semaine, je constate que les enfants sont bien. Au départ, je ne voulais pas de ce type de garde. Plusieurs personnes me vantaient les mérites des formules moins conventionnelles où les enfants voient leurs deux parents presque tous les jours. Moi, être le moins possible séparé, c'était ce que je voulais.

Puis, finalement, j'ai accepté qu'on essaie cette formule. Et j'adore. J'adore surtout parce que je vois que mes enfants sont bien. Ils ont le temps de se déposer calmement dans chacune de leur maison, de se reposer, de réapprivoiser leur environnement et de retrouver leur chambre. J'adore, même si parfois je trouve la maison bien calme quand ils ne sont pas là. Et que chaque soir avant de m'endormir quand ils ne sont pas là, je voudrais les embrasser et leur flatter doucement les cheveux. Chaque fois, les larmes me montent aux yeux. Suffit d'un film ou d'une pub présentant des petits minous comme les miens et mon coeur se serre. Puis, je pense à eux, à comment je les vois heureux de revenir à la maison et de s'y installer pour une semaine sachant très bien qu'on aura le temps de passer du bon temps ensemble. Ils sont moins nerveux, moins blêmes et moins fatigués. Et surtout, j'ai retrouvé leurs petits yeux brillants. Et ça, ça n'a pas de prix!

J'aurais eu tort de vouloir choisir un mode de garde qui ne convenait qu'à mon bonheur à moi. Désormais quand je vois les enfants être bien, sachant qu'ils ne repartiront pas tout de suite et qu'ils ont le temps de passer du bon temps avec moi et ensuite chez leur papa, quand je les vois plus calmes, plus reposés et plus heureux, je me dis que je me pile un peu sur le coeur, mais qu'eux au moins sont heureux et c'est tout ce qui compte.

15 commentaires:

grenouille verte a dit…

quel beau billet rempli d'amour et de tendresse !! c'est tellement beau de voir de parents qui s'entendent si bien pour le bien de leurs enfants ! Ici c'est maman grenouille qui a la garde légale et papa crapaud ne vient jamais les chercher ,seulement des contacts à l'ordi!! pas fort comme relation paternelle....

ça me désole mais en même temps....je fais de mon mieux et je continue de tout tenir à bout de bras pour que mes crapauds soient heureux au maximum !! bravo à toi !!! xxx

Anonyme a dit…

En effet, quel beau billet! Je me situe dans l'entre deux: mes enfants passent presqu'autant de temps chez leur père que chez moi mais je n'ai pas la certitude absolue qu'ils y recoivent tout pour être pleinement épanouis. Leur père est instable et parfois irresponsable, aussi, si sa mère n'était pas là, je ne pense pas que je lui laisserais autant les enfants, mais ils sont si heureux de le revoir que je finis inmanquablement par me dire qu'ils doivent y être bien, jusqu'à ce qu'un autre doute me submerge... Si j'étais certaine qu'ils y sont bien, je profiterais sans doute davantage de ma ''semaine de liberté'', mais ce n'est pas toujours facile.

Évangéline a dit…

J'adore ton billet aujourd'hui. Ne vivant pas cette réalité, je ne sais pas tout ce que cela peut impliquer. Mais de savoir que peu importe ce que l'on vit, nos enfants sont heureux et s'épanouissent, c'est extraodinaire. Bravo au papa et à toi.

maratrejoyeuse a dit…

Chez nous, cette année, on a opté pour une formule de garde différente (dans la semaine chez Papa, Maman les prend 2 jours et vice-versa, si bien qu'il y a une transition aux 2-3 jours), mais après les vacances d'été, on va peut-être choisir la formule "une semaine-une semaine" comme chez vous, parce que BF aîné commence l'école.

Il n'y a pas de formule de garde parfaite. Il n'y a que la formule de garde souhaitable "pour les enfants qu'on a" "à l'âge qu'ils ont en ce moment".

C'est drôle qu'on parle de ça. Je pensais justement écrire un billet bientôt sur les formules de garde...

Anonyme a dit…

Chanceuse! ça a l'air de bien se passer pour vous... j'espère que je vais pouvoir en dire autant quand la gestion de crise sera terminée...
Nous avons notre premier rendez-vous chez le médiateur ce soir... Je fais tout pour que ça se passe le mieux possible pour les enfants... seulement je suis pas sûr que le papa soit dans le même état d'esprit malheureusement pour les enfants...

Carole a dit…

@ anonyme... moi aussi j'avais peur des difficultés qui nous attendaient dans ce grand tourbillon de la séparation! Mais, contre toute attente, depuis la 1ière rencontre en médiation, nos esprits se sont calmés, nos coeurs se sont ouverts à la communication, pour le bien-être de nos tout-petits! Bonne chance!

Anonyme a dit…

Salut Nadine,

Je suis super content que t'écrives un mot là-dessus, car c'est tellement vrai ce que tu dis...Nos enfants semblent tellement bien dans nos deux maisons, et moi aussi ça me tracasse quand ils ne sont pas avec moi !
Mais du moins, je sais qu'ils sont bien et qu'ils sont tellement contents de voir maman et papa aussi souvent et à un rythme aussi ''normal'' que possible !
Bravo pour la justesse de ton propos ce matin et j'espère que l'harmonie continuera de reigner au niveau de la belle entente que l'on a, conséquence de cette séparation qui s'annonçait si douloureuse...au moins, les enfants sont bien ! Comme tu dis. Et vive la grade partagée !

Bonne journée, Eric !

Anonyme a dit…

Pour ceux et celles qui sont séparés, chapeau, car ce ne doit pas être évident avec des enfants. Je ne vis pas ça, mais je trouve franchement que maintenant les couples se séparent souvent, je trouve ça dommage pour les enfants... On dirait que dès que ça ne va pas et qu'on a envie de vivre autre chose, aller hop, on divorce... je prend l'exemple de ma cousine qui trouvait que son quotidien était "monotone", son mari ne lui disait pas (assez à son goût, que t'es belle, etc...) bref, un autre homme est entré dans sa vie et lui a chanté la pomme et tout l'attention qu'elle voulait et l'a voilà divorcé, ben voyons donc, me semble qu'après tout ce que vous avez bâti je trouve ça dommage, belle leçon que l'on donne aux enfants, quand ça marche pas tu débarrasses...

Anonyme a dit…

C'est quoi cette tendance de notre génération, tout le monde se sépare ou quoi, il n'y a donc plus de couple fort et stable... c'est dommage pour les enfants j'espère qu'ils n'en souffriront pas trop plus tard...

cloclo28 a dit…

Pour le ou la dernier (ère) anonyme, franchement tu te prends pour qui, juger sans connaître c'est tellement simple. Moi qui ne vit pas cette situation je trouve que les gens qui vivent ça sont bon car ça ne doit pas être évident... Bravo pour ce beau texte et félicitations encore aux parents qui vivent ça et sont heureux...

Clo

So a dit…

Je pense en effet qu'on ne peut pas juger sans connaître les situations des autres...

Si ça prend beaucoup de courage et de détermination pour investir au quotidien dans son couple malgré toutes les pressions sociales qu'on vit, ça en prend aussi énormément pour mettre fin à une relation qui ne nous rend plus heureux et qui rejaillit sur nos enfants invariablement...

Je te lève mon chapeau ma belle amie Nadine pour avoir traversé ces mois difficiles en gardant en tête le bonheur et l'équilibre de tes enfants (et toi aussi Éric!). Vous avez toute mon admiration!

Je vous souhaite à votre tour tout le bonheur du monde!

denis a dit…

ca fais du bien de vous lire!!! ma fille a 14 mois et papa et moi on se separe mais j'ai tellement peu pour elle,le changement de garderie et tout et tout surtout qu'elle a l'âge où elle est sauvage avec les inconnue... pour la garde nous ca va etre du jeudi soir au dimanche apres-midi 1 fin de semaine sur 2 mais je vais tellement m'ennuyer d'elle...comment vous faites pour passer au travers???

Anonyme a dit…

Est-ce que les enfants sont si bien que ça ou c'est vous qui essayer de vous convaincre qu'ils sont si heureux? Faudrait pas exagérer leur bonheur quand même!

Anonyme a dit…

Je suis adulte maintenant (33 ans) et je suis la fille d'un couple qui a choisit de rester ensemble "pour les enfants". Ils ont mis un terme à leur relation quand ils ont cru que "les enfants étaient assez vieux": j'avais 27 ans! (LOL)

Ce que je retiens de ce modèle, c'est que se sacrifier pour la cause de ses enfants n'est pas nécessairement la solution. Oui, je voyais mes 2 parents à tous les jours, nous passions les fêtes et les vacances tous ensembles et je sais que mes parents ont mis en place tout ce qu'ils croyaient être bon pour faire de nous des enfants épanouis. Cependant, les rapports entre mes parents ont souvent été froids et "convenus". Ma soeur et moi savions qu'ils ne s'aimaient pas et nous nous sommes longtemps senties responsables de l'état de leur relation.

J'espère que cela ne m'arrivera pas. Je vis avec l'homme le plus fantastique du Québec et notre poupounette est la meilleure. Je sais cependant que, si un jour, son père et moi ne nous entendions plus, je choisirai la séparation. Je préfère que ma fille ai l'image d'un homme et d'une femme heureux séparés qu'amères ensemble. Voilà!

JO

goufo a dit…

J'aime beaucoup la façon dont vous exprimez cette période un "peu délicate".
J'ai vécu cela moins bien que vous. Maintenant je suis grand-mère et ce n'est plus qu'un mauvais souvenir, et les enfants vont bien et cela a toujours été l'essentiel.
Félicitations
Evelyne