lundi 28 décembre 2009

Vos (z)imperfections de Noël - partie 3 - Les fantasmes assouvis

Vous l'avez fait et ça vous a donc fait du bien! Et si on suivait votre exemple l'an prochain? Voici les pires (z)imperfections des Fêtes totalement assumées de nos lectrices.

Julie Fournier:

''Je ne suis pas encore une maman, mais je suis en train de le devenir! Pour le temps des fêtes, je profite de ma grossesse pour ne recevoir personne chez moi (trop fatiguée!) et pour m'éclipser le plus tôt possible des partys de famille plates. Je compte profiter au maximum de ceux qui sont l'fun par contre! J'ai aussi mon excuse pour ne pas manger de dinde sèche (mal au cœur), pour ne pas boire la piquette faite maison que tout le monde doit se taper (pas d'alcool) et pour dormir tard le matin!!! Longue vie à l'imperfection!
''

Véronique Chayer:


''Alors voilà, je l'avoue: il n'y a rien que je déteste le plus, côté "bricolage d'enfants" que la $!%?/!$ de pâte de sel. Ça pue, c'est "laitte", ça pèse 3 tonnes, c'est "laitte", c'est diforme, c'est brun/beige au naturel, et, est-ce que je l'ai dit: c'est "laitte"! À la garderie des Crapules, pourtant, on semble trouver que c'est une des choses les plus cool à faire faire aux enfants... Chaque année, je me ramasse avec une multitude de maudites petites gogosses en pâte de sel... À l'Halloween: des chats noirs, des citrouilles, des fantômes, etc. Et gare à nous si on n'accroche pas ces affrosités: les Crapules bavassent tout à l'éducatrice... J'peux vous dire que j'appréhendais Noël l'an dernier? Pas question que j'accroche une pâte de sel peinturée tout croche, faite à l'emporte-pièce "cheapette" dans mon sapin de Noël. Ça fitte pas pantoute dans mon décor... (ben quoi, j'vous l'ai dit: c'est laitte de la pâte de sel!) Mes puces m'en rapportaient chaque 2-3 jours une tonne à la maison: des cloches de Noël, des boules, des rennes, des Pères Noël, bref, vous voyez le portrait... J'ai donc investi deux fois 10$ au magasin à rayon du coin. Résultat: 2 petits sapins de Noël en plastique que j'ai placé dans leurs chambres. Et c'est dans ces sapins (affreux eux aussi) qu'on a placé les redoutables pâtes de sel... Verdict: Deux Crapules heureuses comme tout et une maman bien fière! Ben quoi: elle passe pour une "hot" à la garderie (les Crapules aiment bavasser: "On a accroché nos belles décorations dans notre sapin avec maman" -pas besoin de spécifier quel sapin!-) et surtout, le sapin de Noël qui trône dans le salon est encore aussi hot qu'avant d'avoir des enfants... ;) Y'a rien qui vaut les commentaires comme "wow, yé ben beau ton sapin"...''

Judith Beauchamp:

''Ma “meilleure” imperfection cette année sera de ne pas participer à tous les soupers de famille/amis/party auxquels nous sommes invités! Maman, Papa, et les deux Fistons, iront à seulement 3 soupers. Voilà. Tant mieux si c’est le vôtre et pour les autres... il y a plein d’autres journées en janvier qui n’attendent que d’être réservées. Bon! C’est pas vrai que je vais retourner au travail en janvier plus fatiguée qu’en quittant en décembre! Minute-là papillon!''

Marie-Pascale:

''Mon "imparfaititude" du temps des fêtes, c'est d'avoir dit NON au party de Noël de ma belle-famille. Celle où nous sommes gâtés, certes, et aimés, mais où aucune autre personne n'a d'enfants en bas âge. Ça donne un réveillon d'adultes, avec un souper servi à 20h30, qui
s'éternise alors que les enfants vont jouer à foutre le bordel partout tout en pleurant d'épuisement (parce qu'évidemment, on n'aura pas réussi à leur faire faire une sieste chez leurs grands-parents en après-midi). Et tout cela, dans une maison pas trop "child proof" où
les voir se promener d'une pièce à l'autre me donne des sueurs froides comme de marcher sur la voie de service de la 40. Évidemment, hors de question de les attacher à table le temps que les adultes jasent autour du repas... Que dire des nombreux cadeaux reçus des grands-oncles-tantes-cousins-cousines qui ne se sont jamais informés sur ce qui leur plairait. On se retrouve avec des jouets pas du tout adaptés pour leur âge, et ils en reçoivent tellement qu'ils ne
prennent pas le temps de les regarder avec avant de déballer le prochain... On a dit non à tout cela. Maintenant, c'est un réveillon de Noël en petite famille où on passe la soirée à préparer la venue du Père Noël, faire des casse-tête et voir un film kitsch du temps des Fêtes... et le lendemain matin, les cadeaux sont sous l'arbre au réveil de la maisonnée. Nous allons voir la belle-famille entre Noël et le Jour de l'An, pour des petites visites toutes simples aux membres de la famille. On est imparfaits mais on aime ça!''

Josée (MamanRousse):

''Mes imperfections du temps des fêtes... Eh bien, un nouveau-né qui devrait se pointer le bout du nez d'une minute à l'autre avec la "folie" H1N1 me permettront de rester confortablement à la maison (au lieu de faire la tournée familiale à Québec et Drummondville), avec un bon feu et un beau sapin. Avec une autre famille imparfaite (en attente d'un poupon et désirant rester à la maison), nous pensons nous faire une fondue au fromage et s'amuser avec des jeux de société. Ce n'est pas très imparfait mais ça sera très calme.''

Clothilde Richer (Grabielle):

''J'ai déjà eu le culot de fournir une liste exhaustive des jeux et jouets à NE PAS offrir à mes
enfants. On retrouvait sur ladite liste : les fusils et autres armes (trop violents), les jeux vidéo (abrutissants), le set de drum et les joujoux FisherPrice à batterie (trop bruyants), les bonbons (pas bons pour la santé), les vêtements (pas vrai que ma seule fille va succomber à l'odieuse "fashion"). J'exhortais donc famillle et amis à s'en tenir aux jeux É-DU-CA-TIFFFFFFS, point à la ligne. Ils (les oncles, tantes, grands-parents, parrains/marraines, etc.) m'ont tous profondément détestée (et contestée, bien ententu)... ;-) 15 années de maternité plus tard, j'ai reçu l'appel traditionnel des marraines respectives des enfants cette semaine. Quelles ont été mes réponses? Le dernier Mario Bros pour le grand, un Nerf gun pour le deuxième et du linge "cute" pour cocotte. Pfffff... Au diable les bonnes intentions... J'aurais appris, au fil des ans, qu'il faut choisir ses batailles.''

Joanie Couture:

''Ma meilleure imperfection du temps des fêtes cette année a été de laisser tout seul mon bébé de 7 mois et mon chum une nuit complète pour... faire du raccompagnement pour Opération Nez rouge! Non par par altruisme ou goût du bénévolat même si la cause m'interpelle, mais plutôt pour passer une folle soirée avec 2 chums de fille. Ce soir-là, ce ne sera pas nous les fêtardes comme dans nos merveilleuses années universitaires en tant que célibataires festives mais je suis sûre qu'on se fera un plaisir fou de voir les autres soûls!''

Milou:

''À vrai dire, j'ai du mal à trouver ma meilleur imperfection des fêtes... Il me semble en fait que je les collectionne, les accumule amoureusement! Premièrement, cela fait six ou sept ans que je ne me tape plus la route (5-6h) pour aller dans ma famille à Noël. Mère mono, puis mère de famille recompo, je conserve cette habitude. Le fait que mes enfants soient absents un Noël sur deux a été le déclencheur, mais j'avoue que même lorsqu'ils sont là, on reste à la maison.

Parce que ça ne me tente pas de faire des bagages. Ça ne me tente pas de me taper la route. Ça ne me tente pas de courir les magasins pour une quinzaine de cadeaux parce que cette date-là le demande. Ça ne me tente pas de passer des soirées enfumées. Ça ne me tente pas de stresser, de faire du social avec certaines personnes qui ne m'intéressent pas.

Noël, c'est supposé être serein, douillet, agréable. Et moi ben, je retrouve cela en restant en pyjama avec mes enfants ou mon amoureux. On mange ce qui nous tente, la table est décorée comme ça nous adonne. Pas besoin de faire plaisir à de la visite. Bien sur, ça peut être agréable les beaux partys en gang et je n'y renonce pas ad vitam eternam. Mais quand je vois les gens se bousculer dans les centres d'achats et loader leurs Visa - pour faire plaisir à ceux qu'ils aiment oui, mais aussi par "obligation" parfois, je m'empresse de retrouver ma doudou et de relaxer. Donc j'ai perdu l'habitude des partys de bureau, des soupers de familles, des piges de cadeaux, des talons hauts et des bas de nylon. Et je ne m'en porte pas plus mal. Les enfants non plus, je crois. Agenda de famille recompo oblige, nous célébrons le réveillons à une date variable. Souvent le 23. Je laisse ensuite mes enfants aller aux partys qu'ils veulent du côté paternel et quand ils reviennent, on RELAXE.

C'est imparfait car jugé égoïste par plusieurs. Mais je l'assume de mieux en mieux. Et j'économise pas mal en "petits kits de Noël" j'avoue. J'aime mieux acheter un jeu de plus à la famille et donner du temps aux enfants. Et si un jour je gagne à la loterie? Je pense passer Noël dans un super chalet avec mes enfants et peut-être des amis triés sur le volet (sans petits kits de Nowel) ou alors, carrément dans un quelconque pays exotique. Donc c'est pas mal ça mon imperfection. En plus de rater une fois sur deux les petites saucisses au bacon!''

Gabrielle Gauthier alias Guenievre:

''Chéri et moi, on compte passer la journée du 26 en pyjama car le "Père Noël" nous a (enfin!) apporté une Wii (bienvenue en 2006!) Vive le livreur et les restes de dinde!!! On fantasme déjà de jouer avec nos nouveaux jeux (quand les enfants seront couchés, bien sûr!!!) et de s'entraîner sur la Fit. Dans nos fantasmes, on passe une super belle journée à rire et s'amuser avec Petite Sirène, Grand Champion et Rosinette, à créer nos Mii et à encourager les autres sans qu'il y ait une seule chicane (rire)...''

Anne-Marie Gauthier:

''Toute la famille soupe devant Ciné-Cadeau lorsque le film présenté est un Astérix ou un Lucky Luke (faut bien les initier aux classiques, non?). Mon imperfection fantasmée : laissez les enfants souper devant Ciné-Cadeau tous les soirs!''

2 commentaires:

La criminologue a dit…

Que d'imperfections!! J'adore!

Mamanbooh a dit…

Ça fait du bien de vous lire, chère (Z)Imparfaites... Très bon pour mon estime personnelle! En plus de me sentir moins coupable, je retiens plein d'idées!!!
Merci les filles! :-)