mardi 1 décembre 2009

La révolution des mères débordées

Depuis qu'on a entendu Marie-Pierre Duval à Tout le monde en parle présenter son documentaire Bébé ou CV? (où elle nous a citées, en passant... merci!), on a hâte à ce soir pour enfin l'écouter.

Alors, à 20h, exit les bébés et le cv! Les enfants seront couchés et on met le boulot de côté pour la soirée pour écouter ce docu prometteur Déjà les quelques extraits entendus nous ont charmés. Comme nous, Marie-Pierre Duval n'en peut plus de la performance dans la maternité et elle trouve dommage que c'est la santé des mères qui paie le prix de la conciliation travail-famille. Attention... danger!

Et en attendant de l'écouter à 20h à Canal Vie, vous pouvez lire l'entrevue de Mamanpourlavie.com avec Marie-Pierre Duval.

À 21h, on a hâte de connaître vos commentaires à chaud sur le sujet!

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Le fait d'être en âge de procréer m'a nuit lors que je cherchais un emplois vers la fin vingtaine... surtout que j'étais dans un milieu d'homme.... la maternité a un impact sur la carrièere

La Belle a dit…

Je viens tout juste d'écrire justement un billet sur le reportage ;-) !

Ça fait beaucoup réfléchir !

Marie-no a dit…

J'ai bien aimé le documentaire. Je me suis reconnue dans ces femmes car moi aussi, je suis mère à la maison et titulaire d'un baccalauréat et d'une maîtrise. L'acclimatation a été difficile même si c'était ce que je souhaitait. Au début, je me sentais coupable si, parce que trop fatiguée, je ne passais pas chaque minute de la journée à jouer avec eux. Heureusement, j'ai réussi à lâcher prise. Mais pour mon propre équilibre, je me suis vite rendu compte que je ne pouvais pas me contenter du seul bonheur d'être avec mes enfants. Je me suis donc mise à faire du bénévolat par les soirs et je me suis inscrite à un cours par session à l'université. Je crois que j'ai atteint le juste équilibre qui me convient. C'est ce que je souhaite à toutes les femmes!

Joa a dit…

J'ai regardé le reportage hier en pliant mes 4 brassées de lavage. Je ne sais pas trop quoi dire sinon que, comme chacune des femmes, je me suis interrogée sur le genre de vie que je veux et sur la place que je donne aux enfants. Chaque année, je m'ajuste selon les circonstances. Je ne fais pas toujours ce que je veux, mais je réussi chaque fois à trouver une voie agréable pour tout le monde, en contournant les murs souvent, en façonnant un nouveau moule parfois. Je refuse de me sentir prisonnière.

Carolune a dit…

merde j'ai manqué...
ça va repasser ?

Dr Maman a dit…

Le documentaire est venu me chercher...... Avec un doctorat en poche et une "ancienne vie" en recherche en génétique, maintenant maman à la maison. Trouver son équilibre, le maintenir et rester saine d'esprit, c'est ce que l'on veut toute. A chacune de trouver comment et à quel ratio. Superbe reportage!

Milou a dit…

Moi, à la différence de ces mères, je n'ai pas eu de vie professionnelle très "big".
J'ai été maman jeune, ai délaissé les bancs d'école, ai travaillé ici et là et je continue comme pigiste, la plupart du temps à partir de la maison.
J'ai comme "peur" de me désigner mère au foyer ( et je ne me sens même pas à la hauteur pour être mère au foyer!) mais ma carrière est mise de côté souvent, pour X raisons familiales.
J'envie parfois celles qui ont un "passé glorieux", qui savent qu'elles sont douées et reconnues dans leur domaine mais qui on choisit autre chose. En même temps, je n'ai pas eu à me questionner sur l'abandon des avantages sociaux etc... je n'en ai jamais eu:)
Donc je jongle entre mon demi état de mère à la maison et mon demi état de travailleuse autonome. En cherchant l'équilibre.
Je crois qu'on le cherche toutes.
J'ai bien aimé qu'on mentionne qu'il n'y a pas un choix pire ou meilleur qu'un autre. L'important, c'est d'être heureuses!!!

Milou a dit…

Moi, à la différence de ces mères, je n'ai pas eu de vie professionnelle très "big".
J'ai été maman jeune, ai délaissé les bancs d'école, ai travaillé ici et là et je continue comme pigiste, la plupart du temps à partir de la maison.
J'ai comme "peur" de me désigner mère au foyer ( et je ne me sens même pas à la hauteur pour être mère au foyer!) mais ma carrière est mise de côté souvent, pour X raisons familiales.
J'envie parfois celles qui ont un "passé glorieux", qui savent qu'elles sont douées et reconnues dans leur domaine mais qui on choisit autre chose. En même temps, je n'ai pas eu à me questionner sur l'abandon des avantages sociaux etc... je n'en ai jamais eu:)
Donc je jongle entre mon demi état de mère à la maison et mon demi état de travailleuse autonome. En cherchant l'équilibre.
Je crois qu'on le cherche toutes.
J'ai bien aimé qu'on mentionne qu'il n'y a pas un choix pire ou meilleur qu'un autre. L'important, c'est d'être heureuses!!!

Anonyme a dit…

je tiens trop a mon independance financiere... j'aime avoir un salaire qui rentre dans mon compte et ne pas dependre du salaire de mon chum seulement. on travaille tous les 2 pour des PME et nos jobs ne sont pas garanties a 100%. Pour moi, l'ideal c'est le travail a temps partiel... heureusement, un patron comprehensif m'a donne le 4 jours-semaine. je ne suis pas capable de decrocher a 100% du milieu du travail, mais je comprends les meres qui le font...

Mamounet a dit…

@ Carolune: Je crois que le documentaire repasse à Canal Vie dimanche, le 6 décembre, à 19h.

Anonyme a dit…

Je découvre votre site... MDR!
Bravo ; ) Je vais le mettre sur notre forum de mamans...elles ont besoin de gaité. Nous on fait dans des sujets plus "plombants"...Un peu de votre sourire et de nos "Zimperfections" communes nous sera salutaire
Merci : ))

Lucie
www.soslesmamans.com