mardi 3 novembre 2009

Vieux prof


À la rentrée, les enfants reluquaient les profs jeunes (lire: plus jeunes que nous). Les profs cool, quoi. Et nous aussi, les jeunes nous apparaissaient des motivatrices hors pair. Les "vieux profs", on aurait dit qu'on les jugeait trop rapidement comme hors de la réalité d'aujourd'hui. Les préjugés sont tenaces. On les croit trop vieilles, trop vieux jeu, trop anciennes méthodes pour s'occuper de nos enfants.... jusqu'à ce qu'on les voit aller à côté des jeunes poulettes fraîchement diplômées! Alors, là, on bénit le ciel d'avoir fait en sorte que notre enfant soit tombé entre leurs mains.

Franchement, les "vieux profs" sont les meilleurs. Les bons. Elles chouchoutent les enfants. Les compliment. Les différencient. Les privilégient chacun leur tour.

Je ne dis pas que les nouveaux profs ne les font pas. Mais pour avoir vu (étant "maman bénévole" l'an passé) la comparaison flagrante entre les jeunes profs et les vieux profs avec les tout-petits, je suis doublement plus contente de savoir que ma fille est entre les mains d'une prof d'une trentaine d'années d'expérience.

Et ne croyez pas que je banalise les efforts des jeunes profs, mais je crois plutôt qu'ils sont lancés dans la gueule du loup avec une bien mince préparation. Enseigner. Passer 6 heures par jour avec des enfants . 5 jours par semaines. 180 jours par année. C'est beaucoup. Je ne serais pas capable. Jeune ou vieux, je leur lève mon chapeau. Mais pour le bien-être de mon enfant, je demeure constante: les profs d'expérience ont acquis... justement une expérience, une sérénité, une habitude et des réflexes spontanés pour tout événement. "Ce n'était pas pareil dans le temps?": je n'y crois pas. Des enfants, ce sont des enfants. Année 70 ou 2000.

15 commentaires:

DEMIJOUR a dit…

Je n'avais pas réfléchi à la question mais cela fait bien du sens en effet.

Dans l'enseignement comme dans bien d'autres professions: l'âge c'est l'expérience.

Evely a dit…

Entièrement d'accord et encore plus vrai au secondaire. Rien ne vaut un prof qui en a vu d'autres.

Moments de Maman a dit…

Bien d'accord avec toi Nadine!
Bien souvent, les vieux profs" sont des gens qui ont véritablement la vocation d'enseigner. Et comme dit souvent Oprah Winfrey, professeur c'est un des métiers les plus nobles, mais les moins payés!

Moi aussi je préfère un bon vieux prof qu'on doit vouvoyer et aux méthodes classiques... mais quand ils seront tous partis à la retraite, que ferons-nous?

Anonyme a dit…

Étant moi-même une enseignante, je dois dire que je ne crois pas que l'âge faite toute la différence. J'ai vu des enseignantes avec des années et des années être complètement blasées de leur métier et j'en ai vu des jeunes tout aussi blasées. Comme j'ai vue des jeunes motivées et compétentes et des plus âgées tout aussi dévouées par leur métier. Je crois que dans ce métier, ce qui compte le plus c'est d'aimer nos petits élèves et de les amener à cheminer tout au long de l'année. Et pour cela, l'expérience aide mais il faut être passionné de ce que l'on fait peut importe notre âge ! C'est vrai qu'au début on manque d'expérience, mais croyez-moi, on apprend tellement vite dans ce métier !

Milou a dit…

Personnellement, j'ai eu de meilleurs expériences avec les profs disons "du milieu" - genre de mon âge environ-.
Mes ainés ont eu deux ou trois profs en commun qui avaient "un certain âge" et pour les deux, qui ont pourtant des tempéraments fort différents ainsi que des aptitudes et lacunes opposées, ce fut pénible. Et ce fut pénible pour moi également! Il y en a même eu une ( la deuxième pire dans mon top personnel) qui est parti en pré-retraite en janvier, laissant ma fille aux soins d'une prof qui ne lui a jamais trouvé les mêmes défauts qu'elle et qui est revenue en septembre... pour chialer sur mon fils.
Les "profs débutants" pour leur part, allaient très bien avec ma fille, mais beaucoup moins avec mon fils qui a des troubles d'apprentissage.
Maintenant qu'ils sont au secondaire, ils ont de tout. Mon fils a une prof GÉNIALE en classe spéciale qui est ultra positive, motivée, impliquée ( elle dit que puisqu'elle n'a pas encore d'enfant, ses élèves sont sa priorité).
Ma fille en maternelle elle, a une prof d'expérience mais "pas sul bord de la retraite" qu'elle adore et qui est très sympathique et "affectueuse".
En fin de compte, moi mon traumatisme vient des profs qui comptent les jours avant la retraite, peu importe leur âge.
Et de ceux qui disent des trucs comme: MOI madame, j'ai 25 ans d'expérience, j'ai des diplômes, donc JE sais.
Ça chu pu capable...

MamanRousse a dit…

C'est un travail difficile que celui d'être prof. Surtout aujourd'hui je crois. Malheureusement, plusieurs parents remettent l'éducation de leurs enfants entre les mains des enseignants. C'est dommage.

Les vieux profs que j'ai eu ont été mes meilleurs. Surtout parce qu'ils étaient encore là après toutes ces années parce qu'ils faisaient un métier qu'ils aiment. En plus, ils ont plus d'un tour dans leur sac!

Il y a de bons jeunes aussi mais parfois, cette jeunesse joue contre eux. Ils ont l'air plus abordables, plus "testables" et les petits en profitent ;o)

Peu importe le prof, c'est notre responsabilité de mettre la main à la pâte nous aussi...

Belle coccinelle a dit…

Je crois aussi qu'il y a des bons et de mauvais profs d'expérience tout comme des jeunes. Je suis très gâtée cette année car ma Capucine en maternelle a une prof SUPER qui est près de la retraite mais pas du tout blasée - elle est ferme, douce et elle a le tour. Mon Capucin quant à lui en a eu des vieux prof qui n'en pouvaient plus d'être là! L'année scolaire est longue dans ce temps-là.

Guenièvre a dit…

Moi je sui + ou moins d'Accord car j'ai eu 2 expériences différentes avec mes 2 rejetons qui sont en âge d'aller à l'école. Mon Grand Champion de 6 ans qui a terminé sa maternelle en juin a eu la MEILLEURE prof de maternelle au monde...Mme Chevrier, on est loin de l'oublier!!! Effectivement, elle a un certain âge et on voit qu'elle en a vu...On est tellement tombé sous son charme qu'on va sûrement mettre de la pression pour que quand notre Rosinette de 3ans ira en maternelle, qu'elle ait cette prof...Elle l'a tellement avec les jeunes: une main de fer dans un gant de velours...Notre grand Champion nous en parle encore et des fois, il nous dit qu'il s'en ennuie....
Pour ce qui est de ma Petite Sirène de 8 ans, je crois q'en 2e, elle est tombé sur une blasée qui criait tout le temps...Tsé, quand les caractères sont incompatibles...MA fille est qqu d'énergique et ça passait pas avec elle...Laissez-moi vous dire que cette année, elle est tombé sur une "jeune" et ça va SUPER bien...C'est le jour et la nuit...
Bref, je crois que nous avons tous des expériences différentes et ça dépend de chaque personne....

Belle coccinelle a dit…

Malheureusement, ça reflète bien la société dans laquelle on vit, il y a des gens passionnés et compétents et d'autres qui ne sont pas à leur place...

Mamanbooh a dit…

Aouch!!!

Pas d'accord, mais pas du tout.

Je suis du monde de l'éducation, je viens d'une famille de profs, mes amis d'école sont presque tous en enseignement comme leurs parents avant eux et j'ai vraiment l'impression que l'on se méprend sur la question.

Oui, il y a de bons et moins bons enseignants! Oui, les premiers à enseigner aux enfants, se sont les parents. C'est à eux de leur apprendre une certaine base et ensuite, c'est un travail d'équipe avec les différents intervenants.

Jeunes, vieux, noirs, jaunes, grands, maigres, beaux, laids, etc... N'ont rien à voir avec les compétences pédagogiques d'un enseignant, de sa volonté de faire briller les yeux, de sa passion, de son don de tenir un groupe grâce à un grand sentiment d'appartenance, de gérer des crises et les différences...

De donner le goût d'aller à l'école, d'apprendre en s'amusant, de vivre des apprentissages qui font du sens.

Pour moi, l'idéal, c'est une équipe école qui met ses forces ensembles et qui travaille les défis aussi de la même façon. Qui a à coeur le bien-être de l'enfant.

Ou plutôt, Une Mademoiselle C! On ne connaît son âge, mais à ses côtés, les enfants grandissent, s'épanouissent et ils passent une merveilleuse année, étant respectés dans leurs différences, sans jugement et avec respect.

Je me sens une imparfaite isolée avec ce commentaire, mais je n'étais pas capable de garder mon opinion seulement pour moi... Il y a trop de préjugés sur ce sujet, j'avais besoin de m'exprimer! Merci pour la tribune.

Une femme libre a dit…

Dangereux de classer la compétence des gens à partir de leur âge! L'expérience ne s'achète pas, je suis bien d'accord, mais avant l'expérience, il y a la personnalité. On enseigne avec ce qu'on est bien plus qu'avec ce qu'on sait. La grande différence entre les jeunes professeurs et les plus vieux, c'est le niveau de maîtrise du français. Une maîtresse qui a fait son école normale sait écrire et pourtant son cours était bien moins long que le quatre ans universitaire requis actuellement. Mais même là, je fais preuve de préjugés aussi. Il y a sûrement des jeunes profs qui ont un français écrit et parlé impeccable,ce n'est pas parce que je n'en connais aucun qu'ils ou elles n'existent pas.

So a dit…

Ici Choupinette a eu jusqu'à maintenant deux profs "entre les deux"... Donc fin trentaine. Et ça va très bien. Mais je ne peux pas dire si ça aurait été plus ou moins facile avec une prof plus jeune ou plus vieille. Faut dire que Choupinette est une enfant facile.

Pour enseigner moi-même, mais à un autre niveau (collégial), je dirais que les 2-3 premières années d'enseignement, c'est vrai que l'inexpérience entre dans la balance. Mais après cela, c'est vraiment la personnalité, l'implication et la motivation du prof, peu importe son âge qui font la différence entre un prof apprécié ou moins apprécié.

Anonyme a dit…

Aouch!!! #2

Je pourrais réécrire le même texte que mamanbooh!

Je suis une enseignante de 35 ans qui est capable d'être cool et sévère dans la même journée. Mes élèves sont heureux dans ma classe et cela paraît...

Je ne pense pas que soit l'âge qui fait si tu es un bon ou mauvais prof... J'aime les jeunes et j'aime enseigner.

Nancy a dit…

Aouch #3 de la (Z) #2 qui n'a eu qu'une seule bonne expérience avec une vieille de la vieille ;-)

Anonyme a dit…

J'ai hâte d'être un vieux prof... ! Mais bon, je reste convaincue que l'âge n'a pas d'importance. C'est plutôt une question de passion !
Annie