samedi 7 novembre 2009

Plein-air citadin... et crottes de chien

Dans notre quartier, on a la chance d'avoir la nature en ville. D'immenses parcs, une interminable piste cyclable sur le bord de l'eau, de beaux espaces verts fort appréciés des petits comme des grands. Et on essaie d'en profiter au maximum parce qu'on n'a pas toujours le temps ou l'énergie de sortir de la ville.

Mais comme à chaque fois que je rentre de ces escapades citadines, je suis invariablement en train de nettoyer du @#*$# de caca de chien en dessous du soulier d'un membre de ma tribu. Je ne sais pas si c'est partout pareil, mais le civisme en matière de ramassage de crottes, ce n'est vraiment pas le fort des proprios de chiens dans mon coin. On les retrouve partout (les chiens et leurs excréments): sur le trottoir, dans les parcs, sur le bord de l'eau et même dans ma cour, avant comme arrière. Et ça me fait littéralement sortir de mes gonds. Surtout lorsque je mets le pied dedans.

J'avoue qu'en partant, je ne comprends déjà pas trop l'engouement pour les chiens. Non, mais pourquoi aurais-je envie d'avoir accroché à mes baskets un animal, attachant certes, mais qui dépend de moi pour tous ses besoins et ce, sa vie entière? Et pour qui il faut que je pense à du gardiennage à chaque projet de vacances dans un endroit "no dogging"? Et pour qui je dois m'inquiéter lorsqu'on soupe tranquillement chez des amis alors qu'il est resté seul à la maison?

J'ai déjà donné (et je donne encore!) avec mes deux enfants et même si j'apprécie au plus au point prendre soin d'eux, je m'amuse à rêver du jour où ils seront TO-TA-LE-MENT autonomes. Déjà, dans les jeux, ça va de mieux en mieux. Je peux maintenant lancer la balle sans qu'ils ne la rapportent invariablement dans la seconde et pendant ce temps je peux lire, dormir, regarder la télé en paix. Mais non, n'appelez pas la DPJ, je blague... (à peine!)

Bref, vous avez compris que je ne trippe pas trop sur les chiens, c'est dit. Et s'il-vous plaît, ne me vantez pas les mérites du vôtre. Mon chum est allergique et ça fait VRAIMENT mon affaire.

Mais si c'est votre dada, si vous ne pouvez résister au contact avec cet bel animal à l'haleine fétide et aux bisous baveux, aucun problème, je respecte totalement cela. Mais de grâce, traînez-vous des petits sacs et ramassez leur gentils cacas. Parce que moi, après 5 années intensives les deux mains dans la m... des miens, je me passerais bien de ramasser et nettoyer celle de cabots inconnus.

(Z)imparfaite invitée: So

14 commentaires:

gen a dit…

Je te bis.

Lawrichai a dit…

Pour moi, les chiens sont une véritable plaie à Montréal, il y en a juste TROP!

Je suis de celles qui considère que de garder un gros chien dans un appartement devrait être considéré comme de la cruauté envers les animaux.

Dans mon quartier c'est pareil, et on le vois surtout sur la neige, y'a de la pisse partout! Comment puis-je laisser jouer mon bambin dehors sans craindre qu'il se mette les mains dedans... puis dans la bouche? Yuck!

Anonyme a dit…

Les crottes de chien, et les maudits mégots de cigarettes... Est-ce que les gens prennent la rue pour une poubelle?

Je jettes-tu mes kleenex au vent moi?

Sérieux, je trouve que pleins pleins de gens manque de civisme...

Tabou a dit…

Moi aussi je rêve du temps que ma petite Chouette sera automne.

Anonyme a dit…

Bien dit! Cet article est super!Combien de fois je marche dans la m**** des chiens sur mon terrain.

Chez nous, j'ai des chats, c'est beaucoup moins d'ouvrage. Et ils sont bien appréciés de mes enfants, qui prennent soins de leur minou...

Jeune Maman a dit…

Dans mon quartier, il y a un grand parc à chien et je ne sais pas si c'est à cause de cela, mais il y a peu de crottes de chien dans les parcs et sur les trottoirs(je me promène en masse avec la poussette ces temps-ci et je n'ai jamais eu de mésaventure!). Faut croire que je suis chanceuse et que les gens font attention dans mon coin! Je suis bien contente, j'ai pas envie de m'inquiéter pour ma petite quand elle jouera dans la neige! (je compatis Lawrichai)

Anonyme a dit…

Étant moi-même propriétaire de chien, je suis toujours en mausus de voir les gens promener leur chien en laisse et les laisser venir explorer mon terrain... Quand je vais faire une marche avec mon cabot, j'ai toujours mes petits sacs pour ramasser et mon chien ne laisse pas sa trace partout sur le chemin. Le pipi se fait à la maison. Je crois que ceux qui laisse leur chien aller partout ne sont pas trop respectueux.

SVP propriétaire de chien il ne faut pas oublier que c'est notre choix d'avoir un animal, donc à nous de ramasser les petits besoins...

Plus-que-Parfaite a dit…

Le Québec se francise:-)
J'habite certainement l'une des villes les plus crottées de France (non, ce n'est pas Paris!). Mon côté obsessionnel scientifique m'a inspiré un jeu avec mes filles pour rendre notre kilomètre de marche en zigzag autour des crottes pour aller à l'école plus... marrant. Nous avons fait un tableau pour noter le nombre de crottes comptées tous les matins, Grande A qui avait à apprendre à se servir d'un plan les localisaient dessus (tout un exercice de mémoire!). Résultats: une moyenne de 41,4 crottes/km (notre trajet fait 1125 m, merci les GPS) en septembre 2009! Qui dit mieux?

Nous avons aussi constaté une variation de la localisation des crottes en fonction de la météo (plus proches des entrées d'immeubles et plus nombreuses les jours de pluie ou de froid)... Avec ces beaux résultats, Grande A a écrit une lettre expliquant à la maire de notre ville qu'elle en avait assez de marcher en regardant par terre ou de salir ses chaussures: il faut dire qu'il y a des « vicieux » qui font crotter leur chien à l'entrée de l'école , oui juste devant la porte où on laisse nos enfants!

Avec quelques mères, on se dit qu'on mettra des tags à la peinture fluo autour des crottes ou encore on se posait la question de la « crotte art » popularisée par des américains http://sprinklebrigade.com/...

L'autre possibilité: le retour à l'envoyeur en mettant une sentinelle qui surveillerait les crotteurs et leur maître pour ensuite leur rapporter leur petit oubli...

En attendant nous continuons à regarder où nous mettons les pieds...

So a dit…

Ouf Plus-que-Parfaite! Je sympatise! J'avoue bien humblement que nous n'en sommes pas encore là!

Mais l'idée du jeu est vraiment intéressante par contre! Merci! ;)

La Belle a dit…

J'approuve totalement.

Ici ce qui m'écoeure le plus c'est les voisins qui ont des chiens et qui viennent les faire faire leurs besoins sur le terrain des autres voisins pour ne pas avoir à ramasser les cacas de leur chien (dont sur Mon terrain privé !)... Ils le font toujours tard le soir pour ne pas que nous les voyions...

Attendez que je les "pogne" !

Guenièvre a dit…

Je seconde Aninyme # 3.
Je suis moi-même propriétaire d'un chien sur la rive-sud...Et moi aussi ça m'écoeure de voir des proprios de chien sans petits sacs...Ce qu'il y a de bien, c,est que quand on est à la maison, elle jape aussitôt qu,elle voit un chien près de SA maison...C'est comme notre système d'alarme...Alors, je peux surveiller SUBTILEMENT ceux qui se promènent avec leur chien près de mon terrain...genre que j'ai une envie subite de sortir dehors...
Comme plusieurs d'entre vous l'on dit, ce qui m'écoeure le +, c'est le manque de civisme et de respect des autres....
Bonne journée à toutes et attention où vous marchez!!!!

indigonat a dit…

J'aimerais bien qu'on ne mette pas tous les propriétaires de chiens dans le même panier. Il y en a des respectueux et d'autres moins. C'est la même chose avec vos enfants, il y en a des bien élevés et d'autres moins, ça ne veut pas dire que tous les parents sont de mauvais parents...

Moi, j'ai toujours des sacs avec moi, car j'ai deux chiens. Ils ne laissent aucune trace derrière eux, je les fais même asseoir un peu en retrait du trottoir pour laisser passer les gens et ils ne font pas leurs besoins sur les terrains des gens.

Ça s'appelle du civisme. Et quand on sait vivre en société, on est respectueux des autres.

Je trouve juste dommage que bien des gens ou parents viennent gâcher le tout pour ceux qui agissent avec civisme. À cause de cela, les chiens ne sont presque plus admis dans les parcs et bien des restaurants n'aiment pas trop les enfants.

vieux bandit a dit…

J'habite à la campagne, et même dans les bois et les champs, je ramasse, attention! Et j'ai appris cet été à ne plus jamais (jamais!) me plaindre des crottes de chiens pas ramassées des autres même si ça m'enrage aussi (pas facile d'être civique -- autant dire archaïque!).

Comment j'ai appris la leçon? Facile: suffit d'avoir devant sa boîte aux lettres (et de devoir marcher dedans pour atteindre ladite boîte aux lettres)... une authentique pomme de route chevaline. Ha! Si vous pensez que la crotte de mon toutou est grosse, odorante et met du temps à disparaître, c'est qu'aucun cheval ne laisse des cadeaux chez vous! Quand on se compare, on se console :-)

Lana a dit…

Je ne comprends, c'est tout de même pas difficile de ramasser les crottes, je suis révoltée contre les maîtres qui ne respectent pas cela.
Les villes mettent de + en + en place tout ce qu'il faut pour ramasser les crottes et en plus il existe des trucs super pratiques, des petits distributeurs que vous accrochez à la laisse du chien. Et il vaut mieux mettre 5 euros dans des accessoires chien que de payer une amende !
A quand une police des crottes ???