lundi 10 novembre 2008

Le mystère de la vie

Dimanche soir, brûlée par le week-end (deux jours qui en valent cinq!), je m'en allais m'écraser sur le sofa pour un gros 4 minutes entre deux pliages de brassées de lavage quand il a fallu que Lili me pose LA question: «Maman, j'étais où avant d'être dans ton ventre?»

Aaaarrrggghhh... Je ne filais pas du tout pour de l'existentiel mais j'ai quelques techniques éprouvées et je croyais m'en tirer vite fait...

- Tu étais dans mon coeur, ma Lili! (têteux mais imagé... faisait l'affaire jusqu'à maintenant...)

«Alors comment j'ai fait pour passer de ton coeur à ton ventre?»

- ... Parce qu'un médecin m'a aidé (judicieuse insertion ici du concept de procréation assistée)

«Comment il a fait ça?»

- Il m'a fait une surstimulation hormonale pour me permettre d'ovuler puis il a retiré les ovules et les a fécondé avec des spermatozoïdes à l'aide de la technique de micro-injection. Puis, deux jours plus tard, il a réimplanté les embryons de ta soeur, ton frère et toi et tadam! vous étiez tous les trois dans mon ventre! (exemple concret de ma méthode brevetée pour stopper les questionnements existentiels chez l'enfant -qui fonctionnait jusqu'à maintenant- et qui consiste à balancer rapidement tout une série de mots de vocabulaire inconnus et terminer l'explication par un tadam! sonore puis reformuler la question initiale en mode affirmatif.)

«Je ne te crois pas. On va regarder sur internet!», me lance ma micropuce de 5 ans!

- ... !

Et, par un malencontreux hasard, Google était down hier soir...

- Onnnh! Erreur 404! Ça ne marche pas Lili!
(héhéhé... High Five à moi-même! Elle est vraiment bouchée! Je suis pleine de ressources :-)

Mon truc pour en finir vite fait avec l'Internet: je tape http://www.google.ca/patate ou n'importe quoi d'autre. Tant qu'ils ne savent pas lire, on est en voiture!

***

P.S: Sur la photo: un embryon de 48 heures formé de quatre cellules, agrandi 260 fois. Pour la petite histoire, sachez que c'est la première image que j'ai vue de mes enfants, gros comme un 10 cents au microscope. Une image vaut mille mots! Merci Google!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bel effort! C'est une belle période avant l'apprentissage de la lecture! Après, plus moyen de leur en passer une!

Sophie a dit…

Mon fils m'a demandé quelque chose de similaire en fin de semaine: «Que faisais-tu quand tu étais petite et que j'étais dans ton ventre?» Euh... C'est parce que j'étais petite bien longtemps avant que tu ne sois dans mon ventre chaton... Mais c'est difficile pour enfant d'imaginer l'«avant moi»!!

Guillaume Joly a dit…

La mienne est encore trop petite, mais je retiens le truc de Google! Très drôle et très pratique.

Anne Marie Dupras a dit…

On passe tous par là, hein! J'ai expliqué à la mienne qu'avant, elle n'existait pas...Et maintenant elle commence parfois des phrases avec un magnifique "Maman, avant que j'existe..."
J'avais aussi tenté la théorie du "Avant, tu étais en garde partagée, à moitié chez moi, à moitié chez papa" mais ça ne semble pas très concret non plus ahah :)