mardi 2 décembre 2008

Mon enfant dans une bulle

Si je le pouvais, je me transformerais en superhéros bien spécial. J'aurais dans ma manche un bidule fabuleux qui me permettrait en pesant sur un bouton magique de créer une bulle inatteignable et impénétrable (et invisible) autour de mes enfants pour délimiter un champ de protection contre l'influence néfaste des autres enfants sur eux! Effet courte durée mais déployable à tout moment sans le moindre avertissement que le bruissement de mes antennes de maman. Et vlan! JeuneHomme serait dans sa bulle à son cours de musique pour ne pas qu'il soit tenté d'imiter le petit énervé qui sautille partout, scande qu'il a faim, court chercher son manteau ou joue du xylophone avec la délicatesse d'un rhinocéros quand on essaie de montrer une chansonnette au micro-groupe d'enfants. Ou encore. Et vlan! Pour ne pas que MissLulus ne copie pas la petite peste qui escalade les décors à l'heure du conte. Et vlan! Pour ne pas que mes deux petits (z)imparfaits croient que faire la crise en se tordant par terre comme ce petit inconnu au centre d'achat me fasse plier pour acheter une figurine Winnie à 4$ dans une machine.

Quels supers pouvoirs vous aimeriez avoir?

6 commentaires:

Milou a dit…

Je pense que le plus grand pouvoir que j'aimerais avoir, serait de parvenir à ce que la méchanceté de certains "petits amis" n'entache pas l'estime perso de mes enfants. Leur apprendre à répliquer par l'humour ou je ne sais quoi pour boucher les petits leaders de gang.
Mais si je le faisais, leur socialisation ne se ferait pas au complet hein...
Mais la tentation est là. Et pas juste envers les "zamis". Envers certains adultes aussi.

Anonyme a dit…

bien que le super pouvoir de la bulle me semble intéressant, le premier pouvoir que j'aimerais avoir en tant que super maman est le "békébobo" . Une hausse de température? un bisou sur le front et tout est fini! Une vilaine otite? Un petit câlin et on en parle plus! Nez qui coule? Une caresse et plus rien n'y parraît! Un super pouvoir qui nous permettrait à toutes d'économiser sur les antibiotiques et tylenol...et en journées de maladie!

Jo

Valérie-Ann a dit…

D'accord avec Milou. Protéger nos petits de la méchanceté, volontaire ou pas, des adultes envers eux, pour protéger leur estime d'eux même. C'est ce qui me reste de plus douloureux dans mes propres souvenirs d'enfant. Je n'en suis même pas encore tout à fait remise. Pourvu que mes petits en soient protégés...

Citronmiel a dit…

Plus être dysphasique, pour cesser d`être mis à part à la maternelle.. et trouver un moyen de lui donner une confiance en lui en béton :(

Et garder les adultes "cons" loin de lui.

Anonyme a dit…

À trop protéger, on ne fait que retarder l'entrée de nos chers petits dans le vrai monde, hors du nid douillet dans lequel Maman voudrait nous garder jusqu'à nos 21 ans !

Plus tôt nos enfants se blinderont contre les comportements négatifs de leur entourage, mieux ce sera !
À bas les mères-poules !

Garamond

Mme Cornue a dit…

encore une fois je suis assez d'accord avec Garamond. Par contre, dans la réalité c'est une autre histoire. Je suis totalement incapable de faire ça. Si je sais que ma coccinelle se fait harceler à l'école, il ne m'en faut pas long pour débarquer là-bas et m'assurer que les adultes de la place gèrent bien la chose.

Tout comme je ne me gêne pas pour remettre à sa place un médecin qui fait saigner mes oreilles de maman d'enfants diabétiques ;)