samedi 23 août 2008

Fantasme capillaire

Je refais sans cesse le même rêve. Je m'introduis dans une chic demeure de Laval ou de Las Vegas, invisible et armée de ciseaux professionnels. Je suis le chemin menant à sa chambre, poussant du pied le mini-Hummer ou la Nintendo Wii semés sur ma route...

Je monte l'escalier sans faire de bruit puis je me dirige vers sa chambre... J'ai un instant de lucidité alors je fais demi-tour et je m'arrête un instant dans l'immense walk-in où je remplis une valise Louis Vuitton de chaussures, bijoux, sacs à main de luxe. Puis, je reviens à mes esprits et je remets le focus sur ma mission...

Je garde le cap jusqu'à sa chambre et je m'introduis doucement. Je m'installe près de son lit, sous l'écran plasma 72 pouces, je me penche sur lui... ET JE LUI COUPE SES MAUDITS CHEVEUX TROP LONGS!!!!!


Puis je me réveille et je reviens à la désolante réalité: «Ce n'était qu'un rêve... Ce n'était qu'un rêêêêêêve!»

4 commentaires:

Valérie-Ann a dit…

Ouais, je suis d'accord!

Joa a dit…

J'attends l'adolescence patiemment...

Sophie a dit…

Quand on dit «enfant roi», c'est le plus bel exemple! Pouvait-on vraiment s'attendre à autre chose??

Crispi ou Djo a dit…

lololol


Djo