mardi 12 août 2008

Devenir (un peu) bitch

Au parc, quand tu vois MissLulus se mourir d'envie d'aller jouer à une version modernisée de la tag ou du roi de la montagne avec un groupe de "grandes" filles de 10-11 ans et que celles-ci l'ignorent volontairement et vont même jusqu'à la bousculer un peu, j'ai subitement ressenti en moi des relents de bitcheuses de mon adolescence!
Ces mini-bitchs (qui sacrent haut et fort en zyeutant pour vérifier si leurs parents ne décideraient pas de se pointer incognito et dont les jupes ultra-courtes émoustillent les gars pré-pubères qui les entourent) n'ont qu'à bien se tenir car je vais - subtilement - enseigner les règles rudimentaires et essentielles de la bitcherie à MissLulus. J'ai compris qu'avant son premier jour d'école, je me devais de lui dire que la vie et les amis, ce n'est pas toujours gentil! Et surtout pas les filles entre elles. Les mini-bitchs ne veulent pas jouer avec toi: ne reste pas planter là à côté d'elle à te fondre dans le décor, à tortiller une mèche de cheveux, à les suivre pas à pas. Dis leur que leur jeu est nul! Dis leur haut et fort "Tant pis pour vous" et pars jouer ailleurs! Dis-leur que tu as une gang d'amis bien mieux qu'elles. Dis-moi, surtout, que tu survivras aux bitcheries des autres, même avec ton coeur gros comme cela!

J'aurais personnellement eu envie de leur dire leurs quatre vérités à ces petites écervelées, ces fausses reines du module de jeux d'enfants, mais qui me dit qu'un jour, les enseignements de bitcheries ne dégéneront pas ainsi... Pour ne pas avoir mal, il faut être un peu bitch. Mais on n'a pas le droit de piler sur les autres pour s'élever sur notre mont en solo. MissLulus comprends-tu la mince ligne entre les deux?

Misère. Ce sont déjà les effets colatéraux du début de l'école et de la vraie vie.

2 commentaires:

gen a dit…

C'est dur pour un coeur de mère. Je te comprends. Mais comme je dis à ma fille qui chiâle à cause des grands du secondaire qui font la loi dans l' autobus scolaire: '' dis-toi qu' un jour tu vas être aussi niaiseuse qu' eux''. :-p
Câlin!

Sassenach a dit…

Ton texte me fait penser à une scène du film "La blonde de mon père" où Isabelle (Julia Roberts) donne des trucs à la fille de son chum car le plus beau gars de l'école la traite de Reine de glace.