samedi 7 juin 2008

Un Hummer pour fiston


Je me suis toujours demandée qui pouvait bien aller jusqu’à acheter une «voiture de l’année» à 399,99$ à son enfant de 4 ans… jusqu’à ce que j’aperçoive le p’tit voisin d’en face faire des aller-retour «tout-terrain» dans son entrée asphaltée au volant de son rutilant Hummer H2.

Comment avons-nous pu en arriver là? On a déjà le vélo, la trottinette, la voiturette, le Big Wheel. Tu veux rouler ti-gars? Eh bien, PÉDALE! Faire un effort, c’est encore un bon moyen d’avancer, de persévérer, de mesure son endurance.

Offrir un Hummer à un enfant de 4 ans (ou de 5 ans, 6 ans, 7 ans...) , c’est lui concéder la victoire par K.O. C’est avouer à la face du monde que vous avez baissé les bras devant cet enfant-roi. «Oui, mais il le voulait tellement, son Hummer». Bien sûr, on ne peut rien lui refuser à fiston, on lui donne si peu de «temps de qualité»... Et puis, il avait déjà une Playstation, une Wii, une Nintendo DS, un iPod et un écran plasma dans sa chambre…

3 commentaires:

40something a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
40something a dit…

Bien d'accord avec la remarque... J'ajoute une question et un lien : On avait vraiment besoin de ça? Je parle bien sûr d'un cerf-volant d'intérieur... radioguidé??? Non mais, je suis CERTAINE que c'est un homme qui a pensé à ça!
(J'arrive pas à mettre le c&*&%$ de lien! Il est chez Sears.ca dans les jeux bien sûr! En spécial à part ça, seulement 12$)
Tiens, bonne idée! Je l'offre à mon ex pour la fête des Pères, les enfants vont être TELLEMENT heureux!

Carolabulle a dit…

J'ai une opinion partagée sur la question... Gâter ses enfants ne veut pas nécessairement dire qu'on ne passe pas de temps de qualité avec eux. Mes enfants ont la DS, la Wii et le PS2... mais on passe tout de même des bons moments à jouer à des jeux de société et à rigoler ensemble. Je me dis que si on peut se permettre de leur offrir, pourquoi pas? L'important, c'est de ne pas oublier de leur inculquer les bonnes valeurs afin que les enfants ne s'imaginent pas qu'ils peuvent tout avoir et que tout leur est dû... Donc à mon sens, le problème ce n'est pas ce qu'on offfre à nos enfants en biens matériels, c'est ce qu'on leur transmet comme valeur.