vendredi 5 août 2011

La mort expliquée aux enfants (version Zimparfaites)

Depuis environ un an, mes enfants m'achalent avec la mort. Le déclencheur? Harry Potter et la Coupe de feu! Rappelez-vous: J.K. Rowlings a eu la brillante idée de faire mourir Cédric Diggory dans le cimetière à la fin de ce tome alors que c'est un ''Bon''. Jusqu'à ce moment, mes enfants croyaient dur comme fer qu'il n'y avaient que les ''Méchants'' qui pouvaient mourir. Jusqu'à la dernière seconde de film, ils croyaient qu'il allait ressusciter... ben non! Y'é juste mort.

''Mais c'était pas un méchaaaaant!!!''

Vous dire les sanglots qu'on a dû gérer après cela!

On a donc passé les derniers mois à répondre à 100 000 questions sur la mort... toutes des questions auxquelles, franchement, on n'a pas de maudites réponses!

Premier drame: les enfants ont dû se rendre à l'évidence qu'ils n'étaient pas éternels (et nous, non plus). Ils ont réalisé que ce n'est pas seulement quand on est vieux et malade qu'on meurt.

Deuxième drame: ils ont entendu à la radio qu'un père avait tué ses enfants (malgré tous mes efforts pour qu'ils n'entendent jamais cela...) ''J'ai bien entendu maman? Un père a tué ses enfants? Mais pourquoiiiii?''

Ensuite, une fois qu'ils en sont venus à ''accepter'' qu'un jour on meurt est venue l'angoisse ''post-mortem''.

- On va où quand on est mort?

En pragmatique que je suis: ''Ben... au cimetière'' (que voulez-vous, je crois qu'il n'y a rien après la mort. C'est la fin, finito, ciao! Mais je ne suis quand même pas pour leur dire cela!)

- C'est donc ben plate! J'veux pas être toute seule dans un cimetière! (sanglots et re-sanglots)

Quelques mois plus tard:

- Pour vrai, on va où quand on est mort?

''Ben... au ciel'' (j'ai appris ma leçon, hein!)

- Ben voyons donc, quand on a pris l'avion, on a ben vu qu'ils n'y avait pas de morts au ciel! Tout le monde me dit ça, mais c'est un mensonge d'adultes! (frustration de l'enfant qui est tanné de s'en faire passer des p'tites vites)

Les mois ont passé et je pensais qu'ils avaient abandonné l'idée quand, il y a quelques semaines:

- Maman, là, je veux savoir la vraie de vraie réponse: on fait quoi quand on est mort?

Et là, du tac au tac, instinctivement, avec la même voix que je prends pour leur expliquer comment la Fée des dents fait pour transporter les dents sur son dos, j'ai dit:

''Ok, je pense que vous êtes assez grands maintenant pour le savoir. On va rejoindre tous ceux qu'on aime et on fait un méchant gros party.''

Eh bien, cette réponse a enfin su les satisfaire!

- Mais c'est donc ben cooool!!!!!!!!!!!! On va pouvoir faire le party avec Papi! Mamie va tellement être contente de nous le présenter!

Ensuite sont venues les questions plus ''pratico-pratiques'':

- Est-ce qu'on porte les mêmes vêtements que le jour qu'on est mort? Ça va être important que je mette une robe parce que j'aime ça danser avec une robe.

- Est-ce qu'on a encore un corps ou on est plus transparent, genre fantôme?

- Est-ce qu'on a encore besoin de manger et de faire pipi?

Et à toutes leurs questions, je peux maintenant répondre: ''Tout ce que je sais, c'est qu'on voit de la lumière au bout d'un tunnel, et c'est là que serait le party. Mais personne ne peut nous dire ce qui se passe vraiment car ceux qui le savent sont tous morts...''

Et maintenant, ils n'ont plus peurs d'être tout seuls, parce que là, ''au moins, il y a déjà Papi!''

Devant leur enthousiasme, j'ai eu un peu peur. Je ne voudrais pas qu'au coeur de leur déprime adolescente, ils choisissent délibérément d'aller au party... Mais j'ai encore quelques années pour raffiner mon histoire et la rendre moins ''alléchante''.

Mais, pour le moment, ça semble avoir calmé toutes leurs angoisses d'enfants de 8 ans. Après un an de ''Maman, je ne m'endors pas... je pense à la mort'', ça fait du bien!

Et c'est rendu qu'ils discutent entre eux de qui se passe peut-être après. Si bien que l'autre jour, ils sont venus me voir à trois, sérieux comme des papes, pour m'expliquer une nouvelle théorie:

- Si les êtres vivants meurent, peut-être que les êtres non-vivants vivent au party. Donc Mignon, Bonbon et tous nos autres toutous vont peut-être devenir vivants! Ce sera g.é.n.i.a.l. hein, maman?!

Et, savez-vous quoi, l'idée du party me ravit, moi aussi. Depuis que je leur ai sorti cela, je me sens plus légère. Et, même si c'est complètement hypothétique, je me plais à y croire. Et moi aussi, ça me réconforte de penser qu'à la fin, on se retrouvera tous pour l'éternité et que je pourrai aller faire la fête avec mon papa.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelques liens, pour aider à répondre aux questions

http://www.deuil-jeunesse.com/

http://www.yoopa.ca/psychologie/article/l-enfant-endeuille-et-les-rituels-funeraires

http://www.yoopa.ca/famille/article/les-reactions-des-jeunes-endeuilles

Mamanbooh a dit…

Moi, j'adopte ton concept!

Il y avait bien les petites étoiles dans le ciel, mais comme c'est aussi mon réponse pour où nous sommes avant, ça risquait de devenir compliqué bientôt...

Merci!

Marie-Claude a dit…

J'adore!

Michèle a dit…

Depuis que grand-papa est mort, on se pose bien des questions ici. Comment il fait pour nous voir si je ne le vois pas? Pourquoi quand je lui parle il ne me répond pas?
On n'est pas encore rendus à se demander ce qu'on fait quand on meurt. J'aime bien cette théorie de party!

Lawrichai a dit…

Ça reste une étape d'apprentissage normale et importante pour l'enfant.

Le "mystère de la mort" est le même pour tout le monde.

Je crois que l'enfant peu comprendre que nous n'avont pas toutes les réponses là dessus, et que personne ne les a d'ailleur.

Ce genre de questionnement va venir très bientôt chez nous, je le sens! O.O

Anonyme a dit…

Mais pourquoi pas la vérité tout simplement... En vérité, personne ne sait ce qui se passe, mais les gens ont plusieurs théories par exemple (néant, paradis/enfer, réincarnation...) A toi de choisir ce qui te parait le plus plausible ou réconfortant. En tout cas ce qui est sur c'est que tout le monde finit par connaitre la réponse un jour alors inutile d'être pressé de le découvrir. Par contre la mort fait partie du cycle naturel de la vie, si personne ne mourait il ne pourrait non plus y a voir de naissances, et honnêtement qui aurait envie de vivre éternellement dans un monde sans enfants, hein?
Et pour ce qui est du corps, il retourne à la terre et permet à d'autres vies, animaux ou plantes de se développer.
Pourquoi la mort est elle un sujet aussi tabou, et en quoi est ce si difficile d'expliquer cela aux enfants?

Nadine a dit…

C'est un beau concept en effet! Ici, on se retrouvera au ciel pour jouer aux cartes. C'est ce qu'on m'a dit quand ma grand-mère est partie alors que j'étais petite. Depuis, tout le monde s'est mis à y croire. Et c'est ce que j'ai dit à MissLulus quand on a perdu des proches...

Lya a dit…

Moi, je pense comme Anonyme... Pourquoi ne pas simplement dire la vérité?

Me semble que je rencontre vraiment beaucoup de gens qui semblent incapables de dire à leurs enfants "je ne sais pas". Et pourtant, ça fait partie de la vie, de ne pas savoir, justement. Ils vont passer leur vie à se rendre compte qu'ils ne savent pas grand chose.

Je suis peut-être trop pragmatique, mais sans être trop sévère, j'aime pas trop servir du jus de Walt Disney à Belle-fille pour déjeuner...

(Fait vécu : elle a une copine qu'elle adore qui se fout un peu d'elle. Plutôt que de la rassurer et de lui inventer des histoires de petites fleurs et d'amitiés éternelles, j'ai préféré lui expliquer que oui, des fois, ça arrive qu'on aime beaucoup quelqu'un et que cette personne ne nous aime pas, ou nous aime moins. C'est triste, c'est injuste, mais c'est la vie. Et devinez quoi?! Elle a compris...)

Nancy a dit…

Ça fait un an que que je leur dis la vérité: il ne se passe rien quand on meurt, on meurt! Et ça les empêche de dormir alors une mère se tanne et s'arrange pour dormir! Et vous êtes sûre que le party, ce n'est pas ça la vraie de vraie vérité? ;-)

Satine a dit…

Le danger avec la version party c'est que si c'est maman ou papa qui décède, on a vu de jeunes enfants faire des tentatives de suicide pour retrouver le parent décédé juste pour se faire prendre dans ses bras car dans ce party, on figure souvent les personnes comme si elles étaeint vivantes. Perso, je favorise la vérité mais en précisant les différentes croyances tout en expliquant bien que la personne est malheureusement morte et que si son âme existe toujours, son corps et bel et bien sous terre...