vendredi 14 janvier 2011

Le trophée du "Faire garder bébé"


Je n'y pensais plus. En fait, je n'y avais jamais pensé, mais il existe un autre moyen, entre mères, de se juger. C'est à qui n'aurait pas fait garder son enfant le plus tard possible...

Des amies, nouvellement mamans et présentement en congé de maternité, se sont fait faire de gros yeux (accompagnés habituellement d'un cri d'étonnement!) quand elles ont dit à leurs nouvelles copines aussi nouvellement mamans (lire connues dans les cours d'aqua-bambins ou de yoga post-natal!) qu'elles avaient fait garder leur bébé. Et on s'entend, c'est souvent par un membre de la famille (grand-mère, tante, cousine, soeur, etc.) qui gâte (euhh garde!) l'enfant.

Ça m'est revenu en tête.
Amie: As-tu déjà fait garder ton bébé?
Moi: Euh, oui... (pensant que c'était une évidence!)
Amie: MON DIIIIEU! Comment t'as fait?
Moi: J'ai appelé mes parents, qui étaient fous de joie de ma proposition, et je suis allée déposée MissLulus chez eux. Je suis revenue deux heures plus tard et ils m'ont même fait à souper!

Voyons? Il y a un trophée pour celle qui aura fait garder le plus tard possible son enfant? On s'en mets-tu de la pression des fois au lieu de sauter sur les offres de notre entourage pour nous aider. On refuse pour passer le plus de temps possible? Pour ne rien manquer? Parce que personne ne s'occupe de notre bébé comme nous? Parce qu'on n'est pas capable d'être loin de lui? C'est quoi la vraie raison. J'ai toujours pris cela comme une pratique pour plus tard (j'ai bien fait!). Parce que plus ils vieillissent, plus on doit les laisser aller vers les autres. Ainsi, ce fut moins difficile pour eux et pour moi...

Et je ne parle pas ici de confier nos héritiers à des inconnus... Mais très souvent, on a des propositions de notre famille sur lesquelles on lève le nez tandis que plein d'autres nouvelles mamans, dont la famille est éloignée, rêverait que ça leur arrive! Profitons de notre chance si on a des offres!! Il y en a trop qui nous envient! Et promis, vous ne ratez aucun trophée à la fin de la course... ;-)

18 commentaires:

Mamanbooh a dit…

Dès les premières secondes de notre aventure de parent, les jugements commencent et ça demande beaucoup de confiance ou d'expérience (plus mon cas) pour ne pas se laisser déstabiliser...

J'aime comment tu apportes le sujet et surtout comment tu conclus. Le trophée nous devrions toutes le recevoir!

Et toutes ces fausses perceptions peuvent faire tellement de dommage pour la santé mentale des jeunes mamans. Dommage...

Ça suffit le jugement!

Anonyme a dit…

Tellement en accord avec tes propos ce matin. Encore une occasion pour les mères de se juger entre elles. Comme les femmes sont dures entre elles je trouve! C'est terrible. Oui,
profitons des offres de gardiennage quand on en a (c'est ce que je fais en tout cas...)
Sophie

Bubulles a dit…

ahhhhh comme tu me fais du bien ce matin Nadine. et mozus qu'on perd du temps (et de l'énergie) avec ce genre de pression là !

Lawrichai a dit…

Je trouve ça ironique ^^

Ici l'on parle de se faire reprocher de laisser son bébé à d'autres trop tôt, alors que d'autres me regardent croche parceque je n'envois pas mon enfant à la garderie (comme si c'était une normalité)
hehehe

Je vous avoue qu'après sa naissaice j'ai eu peine à laisser mon enfant même à ma propre mère. C'était de l'insécurité pure et simple de ma part. Je n'ai été prête à le laisse aller que lorsqu'il a été sevré.

Cela dit, cela a fait de moi une maman TRÈS fatiguée.

Je salue celles qui sont capables de se donner un break
=^.^=

Anonyme a dit…

Toutes les occasions sont bonnes pour juger. Pour moi c'était le contraire. Le nombre de fois où j'ai entendu des "quoi tu ne fais pas encore garder Émile?" Mon fils a fait du reflux gastrique qui a été long à diagnostiquer et il en a développer beaucoup d'insécurité. C'est pas que je voulais pas. Il aurait hurlé tout le long, pas agréable pour ma mère ni pour moi de savoir qu'il hurle tout le long de mon souper ou de mon film au ciné.
Enfin, tout ça pour dire qu'on dirait qu'entre mamans on n'est pas capable d'accepter qu'une autre fasse différent de nous. On ne peut se passer de recevoir des conseils/jugements sur tout tout le temps.
Stéphanie, 25 ans, maman d'Émile 9 mois, qui peut se faire garder maintenant :P

Anonyme a dit…

Régulièrement, ma famille (parent ou beaux-parent) prend mon plus vieux pour une soirée + un sleep-over. Environ une fois par mois. Ma plus jeune, c'est non, malgré que les grand-mamans en rêvent, mais Mamzelle n'est pas sevrée, et elle refuse le biberon, donc pas tout de suite!
Mais elle aura amplement le temps d'y aller plus tard :-)

Mais c'est fou, quand mon chum et moi on se rend compte qu'on a juste un bébé pour la soirée, wow, c'est relax un bébé à coté d'une tornade de 3 ans!

Tortue a dit…

Et bien moi, je devrais avoir le trophée de celle qui l'a fait garder la plus tôt. À 4 mois, elle allait dans une garderie privée deux après-midis par semaine. C'était pour mon travail et aussi pour ma santé mentale. Je n'ai pas de famille proche et c'est certain que j'aimerais mieux que ça soit ma mère qui s'en occupe mais on se débrouille comme on peut. Curieusement, je n'ai pas eu de difficulté à me séparer d'elle. C'est en revenant à la maison que j'ai trouvé qu'il y manquait quelque chose. Mais le bonheur de la retrouver après 4 heures de gardiennage était sans pareil et on dirait que ça lui faisait du bien à elle aussi de voir d'autre monde. Je me suis fait regarder de travers lorsque j'ai dit que ma fille allait déjà à la garderie mais il y en a aussi qui mon avoué secrètement qu'ils aimeraient bien faire la même chose.

A+

Anonyme a dit…

Lawrichai, comme toi je n'envoie pas mes enfants à la garderie et je me fais regarder croche aussi.

Alors, qu'on les fasses garder trop tôt, qu'on les envoie trop tard à la garderie, selon les autres, il y a souvent quelque chose qui ne va pas. C'est désolant, mais c'est comme ça. Il me semble qu'entres mères nous devrions nous supporter. Arrêtons de nous comparer.

Moi aussi j'ai arrêter de me laisser déstabiliser par les autres et j'ai appris à faire confiance à mon instinct de mère. Jusqu'ici il ne m'a pas trompé.

Lilite a dit…

Ah merci pour ce message Nadine, laissons les mamans faire leurs choix tranquillement. On a le droit de faire garder ses enfants et pas uniquement si on a une grosse fièvre ou un rendez-vous médical, aussi car a envie de boire un verre entre amis ou juste de faire quelque chose pour soi, c'est pas encore puni par la loi (maternelle)
:)

Evely a dit…

Quand c'est ta famille qui t'oblige de laisser ton fils pour une nuit complète alors qu'il n'a qu'un mois pour que tu ailles faire la fête du trentième de ton meilleur ami, tu réalises que les préjugés son vraiment de trop. C'était jeune j'en conviens, mais ça faisait deux semaines que je pleurais sans cesse. Cette soirée m'a permis de respirer et de comprendre que c'était moi qui était dépendant de mon fils. Depuis, je suis une meilleure mère qui sait quand elle a besoin d'un break et qui le demande (pas souvent, mais quand nécessaire). Au diable ce que les autres disent, je pense que ce que ma famille m'a obligé de faire fut une bonne chose pour mon fils et moi.

Mam'Enseignante a dit…

Tortue: J'ai fait pire! lolll Mon plus vieux était en milieu familial à deux mois! Cegep et santé mentale (on habitait un 3½ et tout mon entourage était aux études/travail) obligent!

C'est juste bon pour les enfants de leur montrer qu'ils peuvent avoir confiance envers d'autres adultes que leurs parents.

Anonyme a dit…

Moi, mon fils a maintenant un an et n'a toujours pas été gardé...
et la garderie me fait peur...
je crois que c'est moi qui est dépendante de lui héhéhé...

Anonyme a dit…

Dans mon cas, je ne faisais pas garder mon bébé parce qu'il semblait moins heureux (pleurs) avec les autres qu'avec moi... donc pour éviter les crises je restais, envers et contre tous...
J'ai toffé 4 mois comme ça, et puis j'ai pété les plombs. On est en train d,essayer de sociabiliser bébé la, pour qu'il soit gardable. On aurait dond du faire ca avant...

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Oh la la, comme plusieurs d'entre vous l'ont fait remarquer, il y a toujours une bonne raison pour se juger entre mamans. Trop tôt? Trop tard? Je crois que l'important est d'y aller à notre rythme, comme nous le ressentons, d'accepter de faire des "erreurs" et de faire différemment par la suite. J'ai fait garder ma fille pour la première fois à 3 ou 4 mois, pour environ 2 heures. Le seconde fois à 6 mois pour 3 heures. Je stressais au boutte, je ne profitais pas de ce moment-là pour réellement me changer les idées. Je crois que c'est un apprentissage qui se fait graduellement. Aujourd'hui, elle a 3 ans et à chaque 3 mois environ, ma belle-mère la garde tout le week-end. Ça fait du bien, ça permet à mon couple de reconnecter un peu et de faire le plein de sommeil. Je ne ressens pas cette difficulté à me séparer de mon enfant comme au début et je crois que c'est normal. Est-ce que je l'ai fait garder trop tôt? Pas assez souvent? Pas assez longtemps? Suis-je une mauvaise mère parce qu'aujourd'hui j'arrive à me séparer d'elle pendant 2 jours? Je suis la seule à pouvoir en juger. Est-ce que je referai la même chose pour le prochain bébé? Peut-être que oui, peut-être que non!

Se faire juger est désagréable. On se sent observée, analysée, pointée du doigt. Mais nous le faisons toutes! Même celles qui le dénoncent le font à leur tour, souvent sans s'en rendre compte. "Moi, je ne ferais pas ça comme ça!" "Je ne comprends pas pourquoi elle agit de cette façon", etc. Et je pense que quelque part, c'est normal. Nous sommes tous des êtres humains, avec des valeurs bien à nous, une éducation reçue. Les personnes qui nous entourent viennent parfois nous heurter dans nos valeurs et nous réagissons. Juger est une action spontanée, une réaction émotive. Cela fait partie de l'être humain. Mais il y a moyen de garder ses jugements pour soi-même, de ne pas étaler sur la place publique tout ce que nous pensons et d'éviter de blesser les autres. Leur faire connaître notre jugement, qu'est-ce que ça donne? Ça ne changera rien au comportement de la personne car elle agit selon ses propres valeurs, elle suit ce que son coeur lui dit. La regarder de travers n'engendre que colère et culpabilité.

Virginie

Nadmo a dit…

Dans le même ordre d'idées, une imparfaite américaine:
http://damomma.com/2011/01/18/edith-and-beatri

Anonyme a dit…

Merci pour ce commentaire!! C'est vrai, pourquoi on ne dit pas oui pour le gardiennage... qui nous fait le plus grand bien. Ensuite on est plus en forme pour passer du temps avec nos enfants.
Et que de jugement quand tu dis que tu ne prends pas un an de congé maternité... donc augmentation de la culpabilité au centuple!!! Mais Merci, de dire que je suis normale et que les choix nous appartiennent!

Anonyme a dit…

Moi j'ai fait garder pour la nuit mon p'tit garcon à 2semaines et ce 2 x par semaine jusqu'a 2 mois environ et ensuite 1 dodo par mois. Ce sont nos parents qui gardaient et je savais que je pouvais avoir confiance. C'est la meilleure décision que j'ai prise car parents reposés = bébé heureux