mercredi 2 novembre 2011

Un souper en famille par semaine... juste un?

Le journaliste et animateur de talk-show Anderson Cooper (je l'aiiime!) a lancé un défi aux familles américaines: essayer de souper tous ensemble autour de la table une fois par semaine. Oui, une fois. Et ça semble un défi quasi insurmontable pour plusieurs de ses téléspectateurs.

On ne parle pas ici des familles ayant des horaires de travail atypique ou des familles en garde partagée une semaine sur deux. On ne parle pas non plus de rassembler les grands-parents, les oncles et les tantes. On parle de parents qui ont un horaire «normal» et dont les enfants mangent devant la télé, l'ordi, dans leur chambre, bref, une famille éparpillée à l'heure des repas, où chacun prend une bouchée dans son coin. On parle aussi des gens qui sont tellement occupés à s'occuper avec d'autres activités para-professionnelles, personnelles ou pour l'un de leurs enfants qui en oublient l'essentiel (à mes yeux, du moins), l'unité familiale.

Y a-t-il une autre occasion au quotidien où l'on peut tous se retrouver, discuter, s'exprimer, partager et s'écouter qu'un repas en famille? Si l'heure des repas n'était pas la plus facile et reposante chez moi avec un trio d'enfants en bas âge, elle est désormais un moment privilégié. Tellement que je déteste manquer un souper en famille. C'est «mon» moment de la journée. Celui que je retrouve avec réconfort quand j'ai eu une mauvaise journée au bureau, celui qui change mon humeur quand je suis en SPM et qui me permet de m'apaiser en me reconnectant avec mon monde.

Même si la préparation des soupers est parfois comparable à un sprint, le moment où je m'assois sur ma chaise, avec mes affamés attablés et déjà en grande conversation est ce qui, pour moi, se rapproche le plus du bonheur. Alors pourquoi ne ferais-je pas en sorte qu'il se reproduise le plus souvent possible? Quitte à limiter les occasions de le rater et mettre les activités «extra-familiales» ailleurs dans l'agenda.

Et vous, un souper en famille, ça vous inspire quoi? Pourriez-vous vous contenter d'un seul par semaine?

26 commentaires:

Anonyme a dit…

Ayoye ! chez nous je compte sur les doigts de ma main le nombre de fois que nous n'avons pas souper ensemble tous les 5. C'est bien triste, car chez nous les soupers on parle, on jase de tout et de rien, je ne pourrais pas m'en passer, Dommage ses gens ne savent pas ce qu'ils manquent..

Michèle a dit…

Le souper les 4 à table, c'est plus qu'important pour moi.

Nous aussi c'est notre petit moment à nous où (on essaie) de tirer les vers du nez au gars pour savoir ce qu'ils ont fait de leur journée.

Pas certaine que si peu de familles soupent ensemble la semaine?...Je vais faire ma petite enquête!

Anonyme a dit…

Ouf... non mais j'ai vraiment de la misère à concevoir que nous ne mangeons pas tous ensemble autour de la table le soir...le matin et le dîner la fin de semaine... c'est le REPAS. Alors on arrête de jouer, de faire le ménage et on met NOS FESSES sur la chaise et on mange ensemble parce que chez mes parents c'était comme cela et chez moi aussi et non merci on ne mange pas avec la tv qui est dans la sous-sol donc les repas c'est en famille et en discution à savoir qui racontera sa journée à papa car mon bb parle pas encore mais ma grande fille oui...

Sérieux qui ne mange pas en famille? Dur à croire qu'on se prise de ce moment si NORMALE dans la journée !

Moments de Maman a dit…

Chez moi, on déjeune et soupe tous ensemble tous les jours sauf exception. C'est la plus belle occasion pour discuter et partager un moment tous ensemble. Je plains les gens qui ne peuvent le faire, ou encore qui le font avec un bruit de télévision en fond...
Nous avons le privilège de manger à notre faim, bien au chaud, et de nous raconter nos journées, les uns à côté des autres, et c'est pour moi un des plus beaux moments de la journée !
Quelle tristesse de penser que pour beaucoup, arriver à faire ça une fois par semaine est un défi... Sans oublier que pour beaucoup, se réunir pour manger veut dire commander de la pizza, de la boisson gazeuse et des gâteaux... Ce n'est certainement pas l'exemple ni la tradition que je souhaite installer chez mes enfants en tout cas!

Anonyme a dit…

houlala! Arrêtez de pleurer sur les pôôvres familles qui ne soupe pas tous ensemble à la table. C'est bien parfait pour vous, et tant mieux si ça vous fait du bien, mais n'allez pas croir que ne pas le faire nous prive de partager de bons moments au quotidien.

de mon côté, au souper je suis seule avec mon fils ( pas la même chose qu'avec papa et les trois enfants...) alors oui, souvent on décide ensemble qu'elle émission on va regarder pendant le souper. d'ailleurs, on a eu bien le temps de partager sur le retour (à pied) de l'école et on va aussi se coller avant le dodo. on commencera aussi la journée en placotant pour aller à l'école le lendemain...

Il faut pas juger, chacun sa façon, tant que chacun y trouve son compte.. Dans les deux façon on trouvera des familles heureuses et d'autres complètement déconnectés...C'est toujours un peu triste de lire des gens qui croient avoir le monopole de la façon parfaite et qui prennent un air franchement étonné que tous ne pensent pas comme eux...

ouff, on est loin du repect et de la tolérance que l'on prône à nos enfants...

Anonyme a dit…

Les soupers pas en famille sont l'exception ici...

Tous les soupers et déjeuners sont pris en famille, de même que les lunch de fin de semaine et vacances.

Je ne comprend pas ceux qui ne le font pas. Ce n'est pas du non-respect, c'est juste que je ne comprend pas. Et oui, on se colle quand même avant le dodo et oui on a aussi des discussions au retour de la garderie...

Gen la vilaine a dit…

Chez nous, je l'avoue sans honte, on ne mange pas en famille.

Princesse Grippette est incapable de rester assise à la table et comme c'était un combat à ne plus finir qui pourrissait nos repas, j'ai choisi de ne pas livrer cette bataille. Donc, elle mange comme elle vit, c'est à dire toujours en mouvement. Notre période à nous, c'est avant le dodo, 20 minutes collées sous ses draps à se faire des chatouilles et placoter.

Héritier 1er lui a choisi d'étudier en mangeant puisqu'avec le hockey, son temps est limité. C'est ok, je suis pas loin s'il a des questions sur ses études (ou sur la vie). On se racontre notre journée dans le 30 minutes d'auto qu'on se tape en revenant de l'école/travail.

Mon amoureux lui, travaille de nuit donc, à l'heure du souper, il dort paisiblement. On se parle quand il se lève, avant que je me couche, 1h avant son départ au boulot...

Je pense que le but n'est pas nécessairement le fameux ''repas en famille'', mais bien la qualité du temps que nos enfants peuvent passer avec nous. Pour la forme, je préfère adapter le tout pour que justement, personne ne se sente brimé ou obligé. La communication est très bonne puisque pas imposée...

Encore là, c'est une question de choix et de valeur je crois. L'important, c'est de vivre bien avec ses choix :)

Anonyme a dit…

Chez nous, puisque 2 des enfants sont déjà installés dans leur propre chez eux, on essaie d'avoir du temps à table en famille le plus qu'on peut. Par contre, les enfants sont grand, il y a leur travail, leurs copains chez qui ils vont régulièrement mais c'est certain que s'ils sont à la maison au moment du repas, nous le prendrons tous ensemble. Même avec nos oiseaux qui ont quitté le nid familial, nous mangeons ensemble au moins 1 à 2 fois par mois en gang. Nous sommes alors de 8 à 10 personnes avec les chums. J'aime beaucoup ça. Ça permet de faire le suivi, d'avoir de leurs nouvelles, etc. Vive les soupers en famille.

Anonyme a dit…

He bien !!!! Pour ma part, moi j'ai jamais compris le gens qui veulent discuter pendant les repas, heu... ca va mal parler la bouche pleine !!! hehe Ben non, moi pour bien digérer, j'aime manger tranquille, sans parler, j'ai besoin d'être au calme pour pouvoir manger !!! Il y a tellement de meilleurs moments plus propices aux discussions je trouve que pendant on a la bouche pleine et j'aime manger chaud !!! pendant le bain moi assis sur la toilette ont jase, apres le souper, et avant le dodo on se fait des chatouilles et tout et tout, la fds on a tous nos apres midi et nos soirées ensemble alors ... Hihihi et j'adore manger relaxe devant la television (c'est le seul temps ou je peux la regarder)Moi c'est faire l'épicerie que je comprends pas que ca ne se fasse pas en famille, tout le monde mange, donc tout le monde participe !!!

ganesh46 a dit…

Ici en France la question ne se pose même pas (enfin dans la majorité des cas). le soir c'est repas cuisiné, et tout le monde mange en même temps même si pas envie... ce n'est même pas concevable de manger chacun dans son coin (genre un sandwich, des chips...)
certes c'est un peu contraignant car il faut cuisiner tous les soirs en rentrant du travail mais c'est plus sympa que chacun de son côté et chacun son menu...
bonne soirée

Anonyme a dit…

Ben moi hors de question de faire l'épicerie en famille. Élaborer le menu de la semaine ENSEMBLE, en regardant le circulaire, oui, mais moi, faire durer l'épicerie plus qu'une demi-heure, eille, on a d'autre chats à fouetter.

stelda a dit…

En France, le souper est encore très familial. Il arrive parfois qu'on fasse manger les petits avant nous, lorsqu'ils sont très fatigués (après une grosse journée à la piscine par exemple). Mais sinon,les repas en famille, c'est sacré! C'est en effet un moment où chacun peut parler et le seul moment dans une journée "normale" pour se retrouver tous, petits et grands. Et ça, c'est bien agréable!

Anonyme a dit…

Lolll ha ben moi aussi j'ai beaucoup de chats a fouetter, même deux vivants qu'on doit brosser tous les jours lolll Ha ben ca depend toujours du comportement des enfants quand on les amene a l'extérieur !! Moi l'épicerie se fait quand meme vite et bien tout le monde ensemble !!! chacun sa tache et ca roule !! C'est tres intéressant pour les enfants de prendre le temps de regarder tous les produits, d'enseigner à lire les étiquettes et de savoir ce qui est bon ou non pour la santé, savoir compter et gérer un budget, faire des choix et tout tout !! Entk mes garcons ne seront pas déstabiliser quand ils vont devoir faire l'épicerie eux memes !!! les doigts dans le nez en plus lollll

Anonyme a dit…

Chez nous on mange en famille. Par habitude, pour le plaisir, parce qu'on croit que c'est une belle tradition à continuer.

Par contre, avec deux enfants de 3 ans et 18 mois, c'est tout sauf un moment de calme et d'échange. Les deux enfants se battent pour avoir le monopole de l'attention... il faut gérer les dégâts, convaincre les enfants que les choux de Bruxelles ne sont pas empoisonnés et essayer de glisser dans tout ça les règles élémentaires de savoir-vivre (non... on ne crache pas en disant "dégueu"). Ouf. Les repas en famille, c'est épuisant.

Et quand on essaye de se raconter nos journées, à travers ça, mon chum et moi, c'est pire. L'autre jour, après 5-6 tentatives interrompu, j'ai dit à mon chum "laisse faire... je te raconterai ça plus tard" et on n'a plus dit un mot. Du coup, les enfants sont devenus silencieux et tout le monde a mangé en silence pendant une minute. Quand j'ai voulu profiter du moment de calme pour dire quelque chose, les deux enfants se sont mis à parler en même temps. On n'a pas pu faire autrement que d'éclater de rire.

Je me dis que l'art de la conversation ça s'apprend et que le repas du soir est une bonne place pour l'apprendre. Un jour mes enfants seront grands et on pourra avoir une conversation plaisante à table...

Anonyme a dit…

Chez nous on mange en famille. Par habitude, pour le plaisir, parce qu'on croit que c'est une belle tradition à continuer.

Par contre, avec deux enfants de 3 ans et 18 mois, c'est tout sauf un moment de calme et d'échange. Les deux enfants se battent pour avoir le monopole de l'attention... il faut gérer les dégâts, convaincre les enfants que les choux de Bruxelles ne sont pas empoisonnés et essayer de glisser dans tout ça les règles élémentaires de savoir-vivre (non... on ne crache pas en disant "dégueu"). Ouf. Les repas en famille, c'est épuisant.

Et quand on essaye de se raconter nos journées, à travers ça, mon chum et moi, c'est pire. L'autre jour, après 5-6 tentatives interrompu, j'ai dit à mon chum "laisse faire... je te raconterai ça plus tard" et on n'a plus dit un mot. Du coup, les enfants sont devenus silencieux et tout le monde a mangé en silence pendant une minute. Quand j'ai voulu profiter du moment de calme pour dire quelque chose, les deux enfants se sont mis à parler en même temps. On n'a pas pu faire autrement que d'éclater de rire.

Je me dis que l'art de la conversation ça s'apprend et que le repas du soir est une bonne place pour l'apprendre. Un jour mes enfants seront grands et on pourra avoir une conversation plaisante à table...

Anonyme a dit…

On soupe en famille, oui bien sur, sauf que malheureusement, mon conjoint a été élevé avec la TV à la table, et certaines habitudes sont dures à perdre... Non, pas de TV à la table (elle est dans le sous-sol de toute façon), sauf que Papa lit publi-sac, ou regarde son courrier... C'est comme si c'était impossible pour lui d'avoir un repas avec une conversation.

Mais bon, je fais disparaitre le publi-sac dès qu'il apparait, et je vais chercher le courrier juste une fois par semaine :-)

Anonyme a dit…

Hahahahahah que les choux de bruxelles sont pas empoisonnés !!! J'ai trouvé ca bien drole !!!

Anonyme a dit…

Et pour ceux qui "ne comprennent pas" que d'autre ne fassent pas comme eux...comment dire... il faudrait vraiment se sortir la tête de son nombril.

Il existe plus d'une façon valable. Allez, un peu d'ouverture d'esprit!

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec Gen la Vilaine. Ce n'est pas le fameux "repas en famille" l'important mais la qualité du temps passé ensemble. Ce n'est pas toujours possible de souper tout le monde ensemble et on ne s'ignore pas pour autant.

Des fois, je lis ce que les gens écrivent sur ce blogue et vous vous donner tellement de mal pour vivre votre vie! "On DOIT souper en famille... pour garder l'habitude", "On DOIT faire l'épicerie tous ensemble... pour montrer aux enfants comment se débrouiller". Des devoirs, j'en ai eu en masse à l'école et mon enfant en aura aussi, est-ce qu'on peut juste faire les choses familiales parce qu'on a le gout, pas parce qu'on le DOIT???

Anonyme a dit…

Ici TOUS les repas sont pris ensemble à heure fixe avec toutes les personnes présentes dans la maison... Ce n'est pas juste pour la conversation, mais aussi une hygiène de vie, pas de grignotage entre les repas, repas à heure fixe, prendre le temps de s'asseoir et de manger des choses santé préparées exprès: ce qui est aussi plus facile à gérer et beaucoup moins cher, car sur notre facture d'épicerie, il n'y a presque pas de produits transformés, donc presque pas de taxes... De plus pour raison d'hygiène tout court, les enfants n'ont pas le droit d'avoir de la nourriture dans leurs chambres ni sur le sofa du salon, donc s'ils veulent manger, pas le choix c'est à table hihi...

Julie a dit…

Oui, en GÉNÉRAL, les repas sont pris en famille. Mais j'ai un chum qui a même avec un horaire stable peut avoir des imprévus... Alors ça arrive au moins 2 soirs par semaine qu'on soupe seulement à 3.
Sauf ce que ce n'est pas au souper qu'on échange le plus. C'est au retour de l'école. Peut-être est-ce une chance que je sois ici à leur retour, les échanges se font plutôt à ce moment-là (et au coucher avec leur papa), mais... des grandes discussions à table? Ayoye, elles sont rares ici... Peut-être qu'elles sont juste trop jeunes encore.

isabelle a dit…

Chez nous, c'est tout les soirs que l'on mange en famille, en fait c'est sacré l'heure du souper. Nous sommes tous là (sauf en de très très rare occasion) la télé est fermé, les ipods et compagnie sont interdits. Et interdiction aussi de se lever de table, bon ça arrive des fois que cette règle est un peu dur à faire tenir (avec des jumeaux de 5 ans lollll). J'aime avoir ma famille autour de moi, c'est le moment idéal pour partager notre journée. Ce serai impensable d'imaginer mes soupers autrement.

Anne-Sophie a dit…

On nous demande ce qu'un souper en famille nous inspire, on le dit! On n'est pas toujours en train de juger les autres quand on dit ce qu'on pense et ce qu'on aime pour nous. Si vous vous sentez viser c'est votre problème! On jase, on échange, on n'a pas les mêmes points de vue. Ben oui! Ça sert à ça un blogue! C'est pour ça qu'on le lit! Pas pour une couple de frustrées qui se sentent toujours visées et jugées. Moi, je n'irais pas faire l'épicerie en famille. Je trouverais ça trop lourd à gérer, c'est pas pour moi. Mais tant mieux si certaines aiment ça. C'est pas parce qu'elles le disent que celles qui ne le font pas doivent se sentir visées et jugées.

Anonyme a dit…

Pour moi l'important c'est l'ambiance plus que le fait de manger assis en famille.
Chez nous la table est mise toute croche, les couverts dépareillés, le repas finit de se faire pendant qu'on mange, bref c'est pas du tout les repas assis traditionnels mais il y a de l'ambiance et de la chaleur, on est heureux de ces moments ensembles.
Petite j'avais des repas assis tous les soirs, la table bien mise chacun à la même place et c'était d'une froideur glaciale.
À chacun sa sauce, pour rendre ses moments en famille agréables ...

Anonyme a dit…

Anne-Sophie, je ne sais pas si ça fait longtemps que tu lis ce blogue... mais retourne quelques années en arrière dans les billets. Tu verras que ce blogue a énormément changé. Moi, je me rappelle, quand j'ai accouché, ce blogue me faisait tellement de bien et maintenant, c'est effectivement beaucoup de critique et d'obstinage sur les sujets... parce que le billet lui-même, elle souvent drastique et l'auteure porte souvent des jugements.

Les temps changent pas toujours pour pour le mieux!

audrey a dit…

Entre la course du matin ou maman se prépare, pendant que les enfants mangent, papa lui à déjà quitté le nid familial. Et le retour à la maison aussi mouvementé que le matin entre la préparation du souper, les bains, les histoires, les chansons et le dodo le temps se fait très rare. Dans notre maison, le seul moment de la journée pour nous réunir est l'heure du souper. Papa qui lui, commence et ne termine jamais à la même heures, et bien nous on s'ajuste en conséquence. Donc, non l'heure du souper n'est pas fixe, cependant, très importante. Moi aussi j'ai une heure de souper aussi comique qu'agitée. Pour moi oui c'est important, mais je respecte aussi les familles pour peu importe les raisons ne le font pas.