mercredi 9 novembre 2011

Rester à la maison... le tabou?

Rester à la maison avec ses enfants reste probablement l'un des tabous de la maternité des années 2000. On en entend de toutes sortes. On murmure dans son dos : "Elle n'a pas d'ambition personnelle?" (on confond ici professionnel et personnel, je crois!) et on lui dit en pleine face: "T'es chanceuse, tu peux te le permettre!" (euh, c'est un choix! Ça ne veut pas dire qu'elle roule sur l'or!). Certaines se font dire par des mamans qui travaillent "Je ne pourrais jamais faire ce que tu fais..." (pendant qu'elles pensent probablement la même chose de celles qui bossent!).

Bref, on dirait que les mères sont divisées en deux clans: celles qui travaillent et celles qui restent à la maison. Les remarques acerbes fusent vers chacun des deux clans. L'un ne comprend pas l'autre et vice et versa.

Pourtant, on est toutes des mamans qui avons fait des choix.

Aucun des deux camps n'offre une vie sans certains sacrifices, sans certains choix et sans heurts. Aucun. Au lieu de se sentir constamment jugées ou critiquées, il faut se détacher des opinions des autres et... savoir en rire!

C'est ce qu'a fait une maman à la maison qui a dressé une liste des petits secrets concernant son choix de rester à la maison. Ce qu'elle entend, ce qu'on lui demande, ce qu'on attend d'elle, des incongruités, etc. C'est fait avec humour et auto-dérision.


- Tu ne peux pas être en retard à un rendez-vous ou pour rapporter les livres à la bibli. Tu n'as rien d'autre à faire... t'es à la maison!

- Tu n'as pas d'excuse pour ne pas faire de super lunchs hyper santé... T'es à la maison!

- Les réparateurs, plombiers, gars du câble et autres ne sont jamais sexy!

- Tes enfants n'ont pas un meilleur comportement juste parce que tu es la principale personne qui s'occupe d'eux. Même que souvent, ils sont pires!

Pour en savoir d'autres, lisez ceci. Choisir d'opter pour vivre avec humour, ça, c'est cool! Et c'est signe d'une maman qui s'assume. J'aime. Beaucoup.

35 commentaires:

Mamanbooh a dit…

J'aime, j'aime beaucoup aussi...

Il y a aussi toutes celles qui sont à mi-chemin entre les deux titres, ça en a fait des tabous alors!

* Ex.: tu écris? Bah, c'est parce que tu ne travailles pas "vraiment", hein?!?

Michèle a dit…

Je crois que parfois, il y a un peu de jalousie de la part des femmes qui travaillent par rapport à celles qui ont choisi de rester au bercail. Elle ne le disent pas et ça se traduit un peu en un non-respect du choix...

Chimparo a dit…

Et oui! Les gens oublie, il y a 50 ans presque toutes les mères étaient à la maison. Celles qui allaient travailler étaient tabou. Faudrait toujours suivre le courant sinon on est marginal, et on perd de la crédibilité. Je suis moi-même à la maison. Plusieurs personnes ne me parlent carrément plus, comme si mon cerveau c'était ramolli.lol! Une fois, je parlais avec une fille, on jasait de tout et de rien, tout était parfait jusqu'au moment où elle me demande ce que je fait, je lui dit que j'ai DÉCIDÉ de rester à la maison. Toutes conversations étaient inutile, elle a fait une sorte de grimace de dégoût : "Tu dois vraiment t'ennuyer!" et sur ce elle est partit. Et les commentaires copié-collé, je les ai tout entendu, "Ton chum gagne cher, té ben chanceuse." NON! Compte et fait un budget après tu diras tes commentaires. Même l'infirmière du CLSC, Ouais ta un bon chum pour qui te permette de faire ça!! Heu! C parce que c un choix de couple, et moi aussi je fait des sacrifices. Le féminisme à donner aux femmes, le chance de CHOISIR mais là, c le contraire, il FAUT aller travailler sinon on est pas une vrai féministe. Bizarre!

chatouille bonheur a dit…

Dernièrement j'ai entendu beaucoups de conjoint souligner tout le travail de leurs conjointe qui ont décider de rester a la maison c'était tellement valorisant on y décote le travail quelle font quelle belle valorisation que je souligne moi a ma façon moi qui travail a mon domicile et qui a décider de garder fiston aussi a la maison et cela ne m'empêche pas d'avoir des loisirs , d'écrire juste une bonne gestion de tout et j'aime pas dégrader celle qui ont décider de retourner et placer leurs enfants aux soins de d'autre femmes pour les élever vue parfois un retour travail obligé .

Que vous soyez femme aux foyer ou femme au travail vous n'êtes pas meilleur qu'une autre femme vous êtes et faite ce que vous avez a faire .

Ces juste que celle qui travail sont trop souvent vue comme celle qui promo aux dettes mais attention j'ai vue des femme qui travail rencontrer tellement de dette et de dépenses plus que celle ala maison tut! tut! sous prétexe quelle travail et ne pas savoir budgeter être autant dans la merde qu'une FEMME qui GÈRE LE TOUT sans travail oh!la!la!.

J'ai eu a attendre autant de stupidité du genre est bien a juste a regarder la t"v. toute la journée wow! que les femmes quand elle décident de faire mal par leurs bouches de stupidités verbal devrait ce tourner la langue sept fois avant de parler .

Une femme qui travail et maman n'est pas meilleur qu'une femme au foyer ces juste l'homme parfois qui l'accompagne mal et qui ne voie peut-être pas ces vrai valeurs qui l'abaisse ridiculement parce que peut-être na t'il jamais vue ce quelle fait et était pour lui et sa famille trop occuppé souvent a admirer un collègue de travail qui le rend plus vérile que sa femme qui fait tout pour lui a la maison ces un tout ça a réfléchir tout comme la voisine qui juge l'autre sans véritablement savoir ce qui ce passe réellement dans la journée de l'autre.

Moi je suis venu dire une femme qui travail ou pas si elle fait ce quelle a dans une journée a faire et que son conjoint l'aime ne pas a être jugé par une jalouse qui aimerais bien être a sa place n'ayant peut-être pas quelqu'un qui sache l'aimer et si il passe ces journée a la dégradé lui même au travail ne devrait pas avoir l'attention de ces collègues car ces peut-être lui qui ne l'aime pas asser bien des situation de vie a voir avant de juger un ou l'autre ?.

Ne dévalorisons pas ceux que nous ne connaissons pas mais dévalorisons celles qui rapporte de l'autre sur les autres des méchanceté ce sont elles qui probablement non pas grand chose a faire de leurs journée car si o a le temps de dégradé les autres ces qu'on a pas grand chose a faire de sa journée d'intéressant par contre si vous faite valoir vos valeurs et celles des autres la vous êtes tout une femme et tout un homme moi pas le temps pour ces autres faiseux de trouble aux langues bien pendu j'ai ma famille qui passe en premier et pas trop le temps de faire des histoires plate sur internet comme de la dégradation une preuve qu'ils non rein a faire eux de leurs journée plate.

Bonne journée les filles ah! ce qu'on peut pas entendre d'intelligent parfois hi!HI! JE VOUS AIMES GROS BISOUS DE CHATOUILLE BONHEUR.

Marylou a dit…

J'aime beaucoup ce billet ce matin. Je suis moi-même maman à la maison et je ne regrette pas mon choix. Je ne juge pas non plus celle qui travaille à l'extérieur. C'est un choix que nous avons fait mon conjoint et moi quand nous avons décidé d'avoir des enfants. Les journées n'ont pas toujours été (et ne sont pas) toujours roses. C'est la même chose pour les maman qui doivent aller travailler à l'extérieur. C'est insécurisant un seul salaire qui entre et c'est vrai qu'on s'en demande beaucoup du fait qu'on est à la maison (les repas santé, les enfants bien élevés etc...) L'important dans tout cela c'est d'être confortable et heureuse dans ce choix. Et je le suis! Les mamans à la maison aujourd'hui sont aussi "marginalisées" que celles qui travaillaient quand j'était plus jeune. D'une façon ou d'une autre, la meilleure "job" au monde c'est simplement d'être une maman et d'aimer nos enfants et la meilleure "paye" au monde c'est quand ils nous enlacent et nous disent qu'ils nous aime. :-)

Karine a dit…

Chatouille bonheur : 'j'aime pas dégrader celle qui ont décider de retourner et placer leurs enfants aux soins de d'autre femmes pour les élever vue parfois un retour travail obligé'

1. Mon enfant n'est pas PLACÉ
2. Il n'est pas ÉLEVÉ par quelqu'un d'autre, mais pas MOI, même s'il VA à la garderie tous les jours!
3. On n'est pas toutes OBLIGÉE de retourner travailler, on y va aussi par choix.

Tu n'aimes pas ceux qui jugent, mais des mots, ça se pèse...

Je crois que le travail des mamans à la maison, comme celui des éducatrices en garderies privées est extraordinaire et je crois, comme plusieurs, que les mamans (ou les papas) à la maison devraient être rémunérée. Je ne dis pas que toutes les mamans/papas resteraient à la maison mais plusieurs choisiraient cette options. Voir nos collègues de travail plus souvent que nos enfants, c'est pas toujours comique...

Juillet a dit…

Je vais peut être aller un peu à l'encontre de l'opinion générale, mais je me lance. Ce qui m'inquiète par rapport à la "femme au foyer", et justement le terme l'énonce clairement, c'est que c'est à 99% du temps l'apanage de la FEMME. Le concept que l'un des parents demeure à la maison pour élever les enfants est en soi fantastique. Par contre, il faut considérer le fait que le membre du couple qui est à la maison se fragilise économiquement (et quelquefois socialement) et demeure en situation de "dépendance financière" face à l'autre. Aussi, je trouve toujours choquant de constater que pour certains hommes dont la femme est la maison, le fait d'être nourri-blanchi-etc va de soi. Bref, ce phénomène me fait toujours me questionner sur l'émancipation de la femme, et ce, même si je ne juge aucunement les mamans à la maison.

Damia a dit…

J'ai fait le choix de travailler à temps complet et avoir deux enfants. Comme je suis infirmière, je n'ai pas toujours des horaires standards. Je me suis toujours dit que je ne resterais jamais à la maison. Que je n'étais pas faite pour ça! J'ai adoré mon congé de maternité, mais je finissais par trouver le temps long. Je ne comprenais pas pourquoi certaines mamans faisaient le choix de rester à la maison en permanence!

Depuis près de trois mois, je suis en arrêt de travail pour dépression. Je suis avec mes enfants en permanence lors de leur retour de l'école et lorsqu'ils ne sont pas chez leur père (une fin de semaine sur deux). Et, en ce moment, je rêve secrètement de gagner un très gros montant d'argent pour pouvoir rester avec eux lorsque je serais apte à retourner au travail. Je me rends compte que je peux tellement faire de chose avec eux. Même s'ils jouent avec leur amis le soir, je suis tjrs disponible pour les écouter. Je peux participer aux activités scolaires qui nécessite des parents bénévoles. Je suis là pour voir leur bonheur, pour les écouter lorsqu'ils ont des petites peines ou de grosses.

Bien sur je ne suis pas dans mon état normal en ce moment, mais je me rends compte à quel point ce pourrait être merveilleux d'être présente pour mes enfants à temps complet.

Par contre, je sais que viendra un moment donné où la compagnie d'adulte va me manquer. Pour le moment, je préfère ne pas voir personne. En travaillant avec des horaires différents de la plupart des gens, nos collègues de travail sont plus que des collègues. Ce sont des amis, de la famille, nos confidents.

Finalement, les filles qui travaillent à temps partiel ont peut-être le meilleur de deux monde!

Lawrichai a dit…

Très intéressant ce sujet, et il nous touche toutes.

Je suis de celles qui ont fait le choix avec leur conjoint de rester à la maison et sincèrement, on se fout éperduement des stéréotypes que ça engendre. ;)
Pour nous, ça adonnait bien; mon homme ayant le meilleur salaire et moi le plus haut niveau de patience pour dealer avec la "job" de femme au foyer avec enfant.
;)

Et oui, être maman à la maison c'est une job à temps plein, avec overtime et sur appel... 24h sur 24h. Sans break syndical ni fins de semaine ni vacance...


Heureusement je n'ai jamais eu droit à des remarques désobligeantes, mais j'ai été étonnée du nombre de parents qui m'ont dit "-Wow! Je ne sais pas comment tu fais... moi je ne serais pas capable!"
Et moi de leur répondre:"-Tu vois, moi c'est le contraire, je ne serais pas capable de dealer avec le stress du marriage "travail-garderie-famille"..."


Je vous avoue quand même que des fois j'ai eu l'impression de "virer folle" par manque de temps personnel pour faire "mes choses à moi!", ou bien d'avoir eu à résister à l'envie d'enfermer mon enfants dans un coffre de cèdre pendant quelques jours le temps de souffler un peu ;)

Quel est le meilleur moment de la journée pour une maman à la maison?

LA SIESTE D'APRÈS-MIDI :D
Cette heure bénie où j'ai enfin le temps de rester assise, de lire sans me faire interrompre et de siroter un thé pendant qu'il est ecncore chaud!

hehehe

Cela dit, il est vrai que le "sentiment d'accomplissement au travers du travail" me manque mais ça reviendra! Chaque chose en son temps ;)

Josée L a dit…

Moi, j'ai été maman à la maison, 13 ans, avec deux garçons. Oui, avec un seul salaire, il faut se priver( et ça sert pour après). Maintenant, je travaille à temps partiel et ça ma suffit. À temps plein ce n'est pas facile, surtout si le conjoint et les enfants n'aident pas plus! Toute les mamans ont leurs difficultés. En passant, Chatouille-bonheur, essayes de mettre des virgules et prends ton temps pour écrire. Marylou a raison.Bonne journée.

Josée L a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

"Et oui, être maman à la maison c'est une job à temps plein, avec overtime et sur appel... 24h sur 24h. Sans break syndical ni fins de semaine ni vacance...!"

Je suis une maman qui travaille et ce genre de commentaire venant de *certaines* femmes à la maison me dérange. Que croyez-vous? Que les femmes sont en "vacances" au bureau? Qu'elle n'ont pas, elles aussi des enfants à s'occuper 24h sur 24? Qui va chercher les enfants à la garderie quand ils sont malades? Qui se lève la nuit? Juste les femmes à la maison? Et la fameuses vacances? Je rêve ou bien, mais on a des enfants nous aussi et oui on s'en occupe, même lorsque l'on est en vacances du travail!

C'est du n'importe quoi. Je travaille et je dois dire que le milieu du travail est un endroit hautement plus difficile que la tranquilité de la maison et ce même si elle est peuplé d'enfants grinceux. Hautement.

Les femmes à la maison veulent de la reconnaissance? Soit, mais qu'elles arrêtent de penser que leur emploi du temps est le plus exigeant au monde. C'est tout le contraire!

On a pas de pause de 1h l'après-midi pour lire avec un café chaud, nous.

Anonyme a dit…

Quel sujet délicat chez nous les mamans...et on ne peut comprendre le problème tant que nous ne sommes pas face à CE choix difficile qu'est la vie avec des enfants...

Je crois que les femmes/mamans de ce monde on des choix difficiles à faire et à prendre...

Lors de ma toute première, j'ai pleurer énormément en la confiant à une femme. J'avais justement l'impression qu'elle serait élevé par une autre et non pas par sa maman. Par contre, j'ai vu ma mère à la maison toute ma jeunesse ou presque...et je me suis dit que JAMAIS je ne voulais être comme cela...Par contre, en devenant maman, j'ai comprise son choix et je lui en remercie...

À mon deuxième, j'ai du faire le choix de prendre seulement 6 mois au lieu du un an ! Par choix... j'ai fait des études pour travailler et je venais de me faire offrir une chance qui ne se refuse pas et je ne pouvais refuser le petit bébé qui se développait dans mon bedon...

Encore une fois j'ai implorer mon chum de rester à la maison...vois mes enfants...jouer avec eux...mais NOTRE choix à fait en sorte que nous devions travailler les deux...oui je serais capable de rester à la maison en vendant un auto, en ne pratiquant presque plus nos sports de plein air et en ayant une maison plus petite (quoique notre maison est déjà petite et NON luxueuse...)

Nous avons fait ce choix déchirant et j'admire ceux qui ont été en mesure de faire l'autre choix...les envier ? Cela dépend des jours...

Je croix profondément que nous devons être bien dans nos choix de vie et nous avons tous un même but: être maman en premier et ensuite avocante / infirmière peu importe... mais notre première job est maman à temps plein 24h/24h sans pause et sans répit !

ALors bravo celle qui font le choix de vivre selon leur intérêt car nous sommes aussi une personne et nous devons nous respecter dans notre choix...je ne juge ni l'une ni l'autre tant que le choix vient de nous...la mère, la femme, l'amante...

Bravo à toutes les mamans de ce monde qui font le plus beau métier et le moins reconnu du monde !!! Sauf par les Je t'aime de nos loulou =)

Anonyme a dit…

J’en ai marre de ce débat (presqu’autant que du débat biberon vs sein).

Je vais me faire pitcher des roches, mais être maman n’est pas un métier. Pas plus que d’être papa. C’est un choix de vie. C’est exigent, ça vient avec des nuits blanches, des inquiétudes, des obligations. Au-delà de la carrière ou de l’absence de, il y a des parents qui l’ont plus facile que d’autre, qui ont de l’aide (grands-parents, amis, voisins, autres), qui ont des enfants plus faciles (qui dorment, qui sont moins souvent malade, qui ont une personnalité plus facile à gérer), qui sont dans une meilleure position financière (il y a des couples qui vivent mieux sur un seul salaire que d’autres qui survivent à peine sur deux salaires).

Les couples qui font le choix de travailler tous les deux se tapent eux aussi les nuits blanches, le ménage, les devoirs, la préparation des repas, le lavage, le pliage, les activités parascolaires, les réunions de parents-profs, ALOUETTE. Les couples qui travaillent aussi lisent des histoires à leurs enfants, jouent avec eux, les écoutent, les consolent. Ils ont moins de temps pour eux, ils coupent dans ailleurs (les amis, les passe-temps, la télé), ils sont souvent plus pressés, plus stressés, mais pas nécessairement moins épanouis. C’est comme ça.

Les couples qui font le choix d’avoir un parent à la maison ont par définition PLUS DE TEMPS (40 heures par semaine en moyenne). Que ce soit pour la croissance personnelle, pour du bénévolat, pour l’éducation des enfants ou pour le ménage, ils ont plus de temps. J’ai trop souvent l’impression que la maman à la maison essaye de se justifier en prétendant qu’elles sont autant sinon plus occupées que la maman qui travaille. Si c’est le cas, à quoi bon??? Les familles qui font se choix doivent composer avec moins d’argent et avec le fait qu’un des parents met sa carrière de côté et ne pourra pas nécessairement la reprendre là où il l’a laissé, mais ne sont pas nécessairement moins épanouis. C’est comme ça.

Avoir des enfants n’est pas un métier, c’est un choix de vie. Travailler n’est pas nécessairement une obligation. Si on peut arriver à subvenir à nos besoins et à ceux de nos enfants sans travailler, que ce soit sur un seul salaire ou parce qu’on a gagné le million, je ne vois pas pourquoi on devrait se justifier de faire le choix de rester à la maison, avec ou sans enfants. Le travail rémunéré n’est pas la seule façon de contribuer à la société, on a tendance à l’oublier.

Je travaille. J’ai des enfants. J’en ai entendu un et un autre, des commentaires poches sur les mamans qui travaillent, dans cette gué-guerre à savoir si on est une meilleure maman que la voisine. On fait élever nos enfants par les autres. On accorde plus d’importance à notre char et à la télé neuve qu’à nos enfants, on place notre croissance professionnelle avant le bien-être de notre famille, etc. D’un bord ou de l’autre, les accusations volent bas. Comme si le simple fait que quelqu’un vive sa vie autrement était une accusation directe à notre mode de vie et qu’il fallait se défendre en accusant l’autre à notre tour.

Anonyme a dit…

Anonyme de 11h12:

ALÉLHUIA.

Non mais on en a marre! On dirait que TOUTES les mères qui postent sur les forums Internet sont mères à la maison et que TOUTES ces mères ce sont données le mandat que d'accuser les mères qui travaillent de toutes les bassesses.

Nous ne sommes pas moins mères que vous, mais oui nous travaillons PLUS fort. On a plus d'argent, oui, mais on me le mérite. Bon.

Anonyme a dit…

Ah ben ici, c'est moi qui travaille et le papa qui est resté à la maison. Et si les mamans-à-la-maison trouvent qu'elles se font mépriser, ce n'est rien à côté de ce qu'un papa-à-la-maison peut vivre :(

Fofie.

Gen la vilaine a dit…

« Je vais me faire pitcher des roches, mais être maman n’est pas un métier. Pas plus que d’être papa. C’est un choix de vie. »

Je pense que ce paragraphe résume TOUT de ce faux débat :) Peu importe le choix que l'on fait, l'important c'est d'être bien avec ce choix et surtout, de ne jamais reprocher quoi que ce soit ni à notre conjoint, ni à nos enfants!

Je vous vois vous indigner, mais je suis née d'une mère adolescente et je me suis longtemps fait dire que si elle ne m'avait pas eu si jeune, ben sa vie serait meilleure!

Oui, oui, ça existe des parents comme ça!

Moi je travaille parce que j'admet ne pas avoir la patience d'être à la maison. Je travaille parce que j'admet aimer mon confort matériel. Je travaille parce que je m'épanouis dans ma job. Mais le soir ou la fin de semaine, ce sont des moments consacrés EXCLUSIVEMENT à mes enfants. Donc, je m'épanouis aussi dans ma vie de mère parce que tout ça, c'est un choix que j'ai fait et que J'ASSUME!

By the way, nous sommes qui au juste pour juger la façon de vivre des autres ;)

Anonyme a dit…

Après 10 ans d'étude et un doctorat, j'ai finalement décidé de rester à la maison, alors oui on peut surement dire que je manque totalement d'ambition... Et alors?? parce que je vous le dis, j'ai une belle vie que j'adore... Qu'on ne vienne pas me parler de libération de la femme, c'est tellement ridicule cet argument, en quoi le travail est il une liberté, la plupart du temps c'est un asservissement, non? Moi j'ai plutôt l'impression d'exploiter mon chum, c'est lui qui est obligée d'aller à la job tous les jours... C'est moi qui passe mon temps au bord de la piscine tout l'été LOL... Alors oui c'est de la job 24/24 être à la maison, mais au moins, je l'organise comme je veux, je n'ai pas de boss... Oui c'est moi qui fait tous les repas (santé bien sur...) et oui, c'est mon chum qui fait rentrer tout l'argent et oui, j'en dispose comme si c'était le mien, il est sur un compte commun, et je n'ai aucun scrupule, je considère que je le gagne aussi cet argent, mon chum et moi nous avons le partenariat parfait et nous avons chacun la chance de faire ce que nous aimons et d'être libéré par l'autre de ce qui nous tente moins... Pourquoi c'est plus souvent la femme au foyer?? Mais parce que cela respecte le plus souvent les intérêts respectifs des hommes et des femmes, Pourquoi ne pas demander "pourquoi c'est la femme qui porte les enfants" on devrait partager l'utérus 50/50??
Et pourquoi la grande majorité des petits gars aiment les petites autos et les filles les poupées? Non pas juste parce qu'on leur montre à aimer ça tout petits, ma fille ainée, je lui avais quand même acheté des autos, un garage (parce que moi j'aime ça, et oui) et elle a jamais trippé!!
Donc pourquoi plus souvent des femmes aufoyer? parce que c'est plus souvent les femmes qui sont susceptibles d'aimer ça, un point c'est tout...

Geneviève a dit…

Waoh, sujet "hot" s'il en est un...

Je suis part des deux mondes, je travaille à temps partiel d'un bord, je suis maman à la maison de l'autre, sans garderie dans tout ça. Tout en ayant bien du respect pour tous les choix (même si malheureusement il ne s'agit pas toujours de choix...), je trouve cela ordinaire de lire de la part d'une travailleuse-temps-plein : "On a plus d'argent, oui, mais on me le mérite".

Comme si le salaire allait au mérite...
Comme si l'argent dans le compte en banque était directement proportionnel aux sacrifices faits pour le gagner...
Comme si une maman à la maison "méritait" de gagner zéro dollar... ouf.




Geneviève

aequanoctis a dit…

Je travaille parce que je ne peux pas m'imaginer a la maison. Je ne suis pas faite pour ca. Juste mes congés de maternité j'ai de la misère après quelques mois a la maison. Je m'ennuie. J'ai besoin des interactions qui viennent avec mon travail. Je m'assume. Je ne suis DÉFINITIVEMENT pas jalouse des femmes qui restent a la maison. C'est leur vie et je vis la mienne.

Je trouve que c'est un débat stérile qui semble balancer entre deux clichés, la 'Bonne maman a la maison' et le couple qui travaille 'pour se payer plein d'affaires et parque les petits a la garderie'. C'est un débat inutile tant qu'a moi. Certains parents veulent , ou doivent travailler, d'autres non. Les enfants s'adaptent a leur routine de vie et la vaste majorité va se développer normalement. Je ne ressent pas le besoin de justifier mes choix.

Anonyme a dit…

Wow ! ça devient chaud, moi voici tout ce que j'ai a dire:

Je suis maman à la maison de 3 enfants dont une à l'école, je fais, ménage, lavage, épicerie etc... et tout ça quand ça me tente.
Pourquoi je suis à la maison avec mes enfants: et bien pour la qualité de vie, je n'aime pas être stressé et vivre à 100 milles à l'heure, je veux être relaxe et choisir mon emploi du temps avec mes enfants. Ça fait 5 ans que je suis à la maison et oui y,a des jours plus difficile que d'autres, mais je ne me plaint pas, pourquoi ? bien parce que c'est mon choix, si mon ménage/lavage ou autre tâches n'est pas fait et bien au diable je le ferai un autre jour. Pour moi les week-end et les soirs c'est pas de tâches ménagères, donc je me repose moi aussi.

Tout ça pour dire, que j'accepte et j'adore mon choix de vie, et que oui, je ne comprend pas les gens avec enfants qui travaille, pourquoi ? parce que je vous vois aller et je suis épuisé à vous regarder faire, courir et tentez de survivre dans ce monde fou. Toutes mes félicitations aux femmes qui travaille, car moi je n'y arriverais pas je tiens trop à ma qualité de vie.

Et oui à la maison c'Est épuisant parfois, mais (je vais sûrement me faire arracher la tête par d'autres maman à la maison, mais bon...) c'est l'emploi le plus amusant du monde, je peux vous dire que j'en fais des sorties, aller à la plage, bavarder dans les parcs, les musées etc... bref je ne m'ennuie pas et heureusement que j'ai ça sinon je virerais folle.

bref, je me sens comme à la retraite sauf avec 3 enfants et la jeunesse

bonne nuit

clo ;-)

Anonyme a dit…

J'ai un plaisir fou à être maman à la maison. J'ai toujours travaillé avec les enfants et j'ai toujours aimé ça, donc le faire avec mon enfant, c'est complètement génial. Mon ménage, je le fais le soir, un peu au fur et à mesure et mon mari fait sa part (n'allez pas dire qu'il "aide" dans la maison ou avec son fils, il en serait rouge de colère!) Je suis aux études à temps partiel, comme ça, lorsque mes enfants seront à l'école, je pourrai enseigner.

Nos mères et nos grands-mères ont fait des pieds et des mains pour que nous ayons le choix. Un choix entre deux vies qui s'équivalent. Je ne comprends pas ce débat. Je suis heureuse avec mes/nos choix, et je suis contente pour mes amies qui sont heureuses avec les leurs. Que ça soit à la garderie ou avec maman, l'enfant apprend les mêmes choses. Je suis bien avec mes choix, mais j'ai des amies qui se permettent constamment de me faire des commentaires:
Ton fils est perdant s'il ne va pas à la garderie, ils y apprennent tellement de choses (comme si je ne connaissait pas mes couleurs et mon alphabet);
Ton fils ne sera pas sociable ( ah oui, c'est pour ça que je dois le surveiller pour ne pas qu'il parte avec le premier venu);
Tu devrais mettre ton fils à la garderie à temps partiel pour avoir du temps pour toi (euh, ce choix, je l'ai fait pour moi aussi! Le temps que je passe à quatre pattes dans mon salon, c'est pour moi autant que pour lui, pour le reste, il y a les siestes);
Tu vas t'aliéner à rester à la maison (pas parce que je suis à la maison que je suis retirée de la société ou que je n'ai plus aucune stimulation intellectuelle. J'étudie, je lis, j'écoute la télé, des films, ...)

Bref, je ne comprends pas. Je ne comprends pas ces jugements alors que je suis toujours heureuse pour mes amies qui s'accomplissent autant au travail qu'à la maison. Pourquoi juger une maman, une famille heureuse. Pourquoi en faire un débat? Se battre à se dire qu'une travaille plus fort qu'une autre? Qu'une a des breaks plus longs? Qu'un milieu est plus difficile qu'un autre? Pourquoi toujours comparer? Voulez-vous bien me dire à quoi ça sert? On ne peut pas juste être heureuses de la vie qu'on mène sans pour autant tenter de la mettre à côté de celle de quelqu'un d'autre?

Moi aussi je suis tannée de ce débat autant que de celui du biberon/sein, quand apprendra-t-on le vivre et laisser vivre?

Stéphanie

chatouille bonheur a dit…

J'ai prise le choix avec mon conjoint et par manque de bonne garderie dans mon coin de garder fiston avec moi, mes aussi a cause que je suis une maman qui a du avoir recours a la fertilité pour concevoir mon enfant.

J,ai donc du l'attendre PLUSIEURS ANNÉEE AVANT DE RÉUSSIR a avoir un miracle de vie dans en moi .

J'avais ce désir de le le respirer plus longtemps avant de retourner a temps pleins j'ai tu le droit mais ces certains que je me prive et j'ai du faire des sacrifices mais je dois dire que j'arrive a merveille et dort très bien la nuit ...

Mon texte ne ce veut aucunement dégrader excuse moi mon texte est mal dictée ce matin mon travail m'attendais .
Je ne veut pas envers aucun choix de femme dégrader aucune situation chosi mais je voulais surtout souligner les belle chose dites par certains hommes dites de biens sur les femmes au foyer trop souvent dégrader.
J,ai manquer de virgule ce matin vous avez raison ma foie mon texte na pas été au meilleur de ma pensée excuser moi tous et pardonner moi ....

je voulais surtout miser sur le fait qu'une femme qui travail ou pas ne devrais pas ce sentir supérieur ou inférieur face a son choix et celui soulignons de son conjoint non exploiter .

Je vous est lue du moins les 18 premiers et j'ai entendu le mot exploiter et moi j'aime rouler sur l'argent toi ta rien en restant a la maison et de la bouche bien des dires parfois blessant , choquant et dégradant encore bien des jugements ...

Moi je crois que tout le monde devrait respecter le choix et la situation de tout le monde.
On peut avoir beaucoup de matériels dan la vie mais pas d'enfant non plus hein! l'argent ne fait pas toujours le bonheur mais ces certains que dans le monde sur taxer qu'on vie certains on la chance d'avoir des métiers plus payant et rénumérant que d'autres et ces plus motivant de rentrer sur un job et encore la bien des situations de vie de couple pour faire un monde .

Au départ de votre vie quand vous étiez chez maman avez vous tous eu la chance de faire de forte étude vous menant la vie que vous mener en ce moment et faire la femme que vous êtes devenu .

Ces pas tout le monde qui a eu les même chance dans la vie et faut respecter leurs choix si vous voulez qu'ils respectent les vôtres.

Il y a des hommes qui ont les fort moyens de garder Mme a la maison et malheureusement oui dans certains cas il y a exploitation comme dans tout dans la vie mais ces pas le cas de monsieur ou Mme tout le monde.

Prenons en considération qu'on peut être heureux en couple en ayant moins et que plus signifirais encore plus de bonheur ces comme tu normal .

Pour l'instant mon choix actuel de vie est en plein accord avec mon conjoint qui m'aime et lui dit que jamais je l'ai exploiter bien au contraire il ce sent parfois lui bien inutile a mon aide que moi je lui apporte a 110%.

Bonsoir tout le monde oublier le premier texte et consacrer vous sur celui-ci merci .
chatouille bonheur



et Qui a dit que j'allais être maman a la maison pour la vie ils savent pas ma vie de couple ni nos décision prise ensemble le pire ces que mon conjoint ne ce plaisant pas a personne moi dans mon cas alors ce couple de quoi il ce sont mêler de nous juger dans nos décision pas facile .

Justement je suis pas parfaite et ce matin le sujet ma piquée et j'ai mal expliquer sa arrive et je suis heureuse de ne pas être parfaite sinon a quoi sa servirais d'être humaine.

Sincèrement désolé mes mon point voulais juste dire qu'on soit a la maison ou au travail vous avez de la valeur a mes yeux peu importe votre choix de vie mais je déteste ceux qui s'acharne a dégrader les choix des autres souvent jalouser ou mal compris surtout quand cette décision a été prise en couple et en discrétion de vos droit a vous de respecter le choix des autres qui ont ou non pas ce que vous avez de plus ou moins d'acquis dans la vie...

Anonyme a dit…

En lisant tous les commentaires on ne peut qu'en conclure qu'une chose; le débat et l'argumentation du "oui mais moi" n'est pas terminée!

C'est effectivment un tabou...selon moi d'un côté comme de l'autre; la mère à la maison qui aime ça et la mère qui travaille qui en a besoin pour 56 000 raisons.

Personnellement, je pense que nous avons un bon équilibre...du moins un équilibre qui nous plait...à nous et dans lequel nos enfants sont biens. C'est l'important. Pour moi.

Véronique

Karine a dit…

C’est à croire que toute la notion de solidarité féminine n’est qu’un mythe…

Les mamans qui travaillent se sentent souvent agressées par celles qui ne travaillent pas, et celles qui sont à la maison se sentent souvent rabaissées par celles qui travaillent. C’est un débat stérile, mais nous n’y pouvons rien, on s’y enfonce invariablement. Pourquoi? Parce que nous avons besoin de nous sentir valorisée dans notre choix, peu importe ce choix.

Je n’ai pas de roches à lancer, mais quand je lis un commentaire comme quoi être maman à la maison ce n’est pas un travail, ça laisse au minimum 40 heures de plus à l’épanouissement personnel… ouf il est fort le jugement. À ce compte-là, est-ce que les éducatrices en garderies font réellement un métier? Parce qu’elles passent leurs journées à changer des couches et à jouer avec des enfants elles aussi… et elles doivent faire le ménage de leurs locaux… Les femmes de ménage, elles font un métier elles? Parce qu’elles passent leurs journées à nettoyer… les cuisinières elles… bref vous voyez ou je veux en venir?

En clair, oui les mamans à la maison ont un beau 40 heures minimum de plus dans leur maison avec leurs enfants. Mais dans la plupart des cas on est vraiment loin de cette idée complètement farfelue selon laquelle ces mamans ont tout le temps du monde pour se frotter le nombril… surtout lorsqu’elles ont des enfants en bas âge. Après tout, comme l’éducatrice de garderie doit s’occuper des enfants de son groupe, la maman doit s’occuper de sa marmaille… et c’est souvent pas mal incompatible avec les belles grandes activités d’épanouissement personnel.

Non, être maman ce n’est pas un métier, mais c’est une occupation qui génère son lot de responsabilités au même titre que n’importe quel autre emploi. Autant je n’ai pas l’impression que mes amies mamans qui travaillent se reposent à longueur de journée pendant que leurs enfants sont à la garderie, autant ces mêmes amies n’ont pas l’impression que je passe mes journées à regarder la télévision en me grattant les fesses. Oui, présentement je suis maman à la maison. Oui, on a moins d’argent que si je travaillais, surtout que c’est moi qui ait le métier le plus payant des deux. Mais je n’en ai pas trouvé d’emploi alors que mon conjoint en a un alors je suis à la maison avec ma fille. Ça veut dire que je joue aux poupées, que je lis des livres de Dora et que je fais mon gros possible dans la maison… et mon chum aussi.

Je ne suis pas moins fatiguée que l’éducatrice de la garderie qui termine sa journée, lorsque mon chum arrive du boulot j’ai besoin d’aide, j’ai besoin d’un break… Oui, les jeunes enfants font la sieste, mais les enfants ne font pas tous de belles siestes parfaites non plus et les siestes de 15 minutes ce n’est pas vraiment reposant pour un parent bon. Elle fait un métier cette éducatrice alors on ne lui reproche pas d’avoir besoin d’un peu de temps pour décompresser le soir quand elle rentre et qu’elle a ses propres enfants qui ont besoin d’elle… pourquoi est-ce que moi je devrais vivre avec le jugement que j’ai passé ma journée chez nous avec ma fille donc je dois être ben moins épuisée qu’une autre qui a travaillée à l’extérieur?

Honnêtement, que les mamans travaillent ou non, qu’est-ce que ça change? Elles font ce qu’elles veulent de leur vie, les autres aussi… pour autant que ça soit réellement un CHOIX et pas une imposition et qu’elles soient heureuses… que les enfants soient biens etc. Ça ne m’enlève absolument rien à moi! Et qu’est-ce que ça enlève aux autres que je sois à la maison avec mes enfants… ce n’est pas plus dégradant que le travail d’éducatrice de garderie et le paiement se fait en échange du salaire du conjoint qui travaille la tête tranquille en sachant que les enfants sont en sécurité.

Les filles, si nous passions moins de temps à nous chamailler on aurait peut-être une chance que NOS filles comprennent qu’elles n’ont pas besoin de se détester entre-elles parce qu’elles sont différentes…

Maman se cuisine a dit…

Avec l'accouchement vient déjà la culpabilité face à notre enfant... Et aussitôt que la visite arrive dans la chambre, vient le JUGEMENT de toutes les Mamans et aussi maintenant le nôtre puisque nous entrons dans ce club. Vivement être Maman... Par contre, depuis que je suis une mère, croyez-moi, j'ai de l'ampathie pour toutes les mères, je suis solidaire à toutes celles qui comme moi doivent élever des enfants du mieux de leurs capacités, en travaillant ou non. Calmons-nous un peu... Nous sommes toutes extrardinaires, disons nous le ;)

ganesh46 a dit…

en fait une maman qui travaille n'a pas de temps pour décompresser car au retour du boulot les enfants veulent la voir, être avec elle (ce qui est légitime mais fatigant)
ce n'est pas toujours un choix de travailler - je suis mutée dans une région où mon mari ne trouvera pas de travail donc je suis au boulot et le soir il faut aussi assurer!
bref on va déménager et échanger les rôles dans un an (ça fait presque 8 ans que ça dure!)
chacun son tour le boulot!
en revanche, c'est bien beau de rester à la maison pour l'un ou l'autre mais il faut aussi penser qu'à la retraite on aura moins cotisé, donc retraite plus petite...

Anonyme a dit…

J'aime bien le commentaire de karine !!! et j'ai ris avec le rester sur le sofa a se gratter les fesses !!! hahaha Les parents font les choix avec les options possibles au moment ou ca se présente c'est tout !! Moi mes deux enfants ont une grande différence d'âge. À mon fils qui a maintenant 20 ans je suis restée a la maison, et à ma fille qui a 8 ans jai toujours travaillée a l'extérieur ! Et je ne pourrais pas dire quelle situation à été la plus gratifiante ou plus difficile coté travaille ou autre. J'ai fais ce que j'avais envie sur le moment. Tant qu'on s'investit a 100% !!! S'occuper de ses enfants a temps plein c'est peut etre pas un travaille mais ca demande du temps, de l'énergie, et tout et tout ! La seule différence est que les soirée sont un peu plus précipitées quand on travaille. Mais dans les deux situations il y avait des jours ou jaurais eu envie du contraire et les deux sont aussi épanouissantes et gratifiantes et même avec toute mes bonnes volontés du monde, épuisantes hehe. Mais la vie fait bien les choses car cela a entièrement satisfait mes deux enfants, le premier qui était tres difficile a faire garder, meme a son plus jeune age ( j'avais essayer la garderie, et il pleuré a plein poumon pendant 3 mois) et ma fille qui adore etre entourée toujours de plusieurs personnes, et déteste restée seule, (elle semmerdait royalement seule avec sa maman meme si je trouvais toutes sortes d'idées pour la distraire et l'amuser)était comme un poisson dans l'eau à la garderie ! Pour l'instant j'aimerais pouvoir travailler a temps partiel, en vieillissant il me semble moins bien arriver a faire toutes les taches de la maison et avoir moins d'énergie !! Mais comme le pere de ma fille est décèdé, je dois essayer de trouver une solution possible a cause de coté monétaire, je garde espoir hehe Comme a dit Karine, nos mere et meme nos grands mere ont se sont assez battues pour qu'on puisse avoir le choix, on ne va pas se tirer la couvertes. Je crois que tout ce quon fait dans la vie, tant que on le fait avec coeur et se donnant a 100% devient gratifiant et épanouissant !!! On est tous différents et les besoins et les envies sont tous autant différents, et peuvent changer selon ce qu'on vit. Il n'y a pas non plus de situation idéal, dans tout ce qu'on fait il y des avantages et des inconvénients, et je sais qu'on fini toujours par faire ce qui est le mieux dans le meilleur de notre possible !!

Faline

Anonyme a dit…

Voila 20 ans les gens étaient scandalisées qu'une femme avec des enfants travaillent, et la on se scandalise quand une femme reste à la maison !!! Donc pouvont nous équilibrer le tout hahahhahaha

Faline

Anonyme a dit…

Après avoir lu tous les commentaires je constate que le jugement d'un côté comme de l'autre est encore très présent et sincèrement je trouve ça complètement désolant.Je suis un maman à la maison et je l'assume complètement car c'est mon choix.Par contre je ne considère pas du tout être une meilleure maman pour autant, plusieurs de mes amies travaillent et se sont des mères formidables.Mais chacune des situations apportent son lot de bons et de mauvais côtés.Il n'y a rien de parfait peu importe le choix que l'on fait et arrêtons le jugement des autres.Nous élevons toutes nos enfants du mieux que l'on peut.

Anonyme a dit…

Pour ceux et celles que ce sujet touche, un ouvrage récent qui traite de façon intelligente et documentée des choix de chacune, sans culpabiliser ni dénigrer les différentes options. À lire

http://www.miditrente.ca/Famille/Maternite.html

Mamanbooh a dit…

Au delà du jugement, je constate que nous avons un grand besoin de s'exprimer encore sur le sujet!

Débat stérile ou pas. Faut croire que ça fait du bien à plusieurs d'en parler, d'exposer son point du vue.

Surtout quand dans notre entourage et notre quotidien, il n'y a pas d'écoute.

Une chose demeure, il n'y a pas de solution parfaite. Comme la vie elle-même, on doit s'adapter, s'épauler et on donne notre 100%, non?

*Mon mot de vérification est "surgir"

anmari a dit…

Être parent, c'est exigeant, d'un point de vue ou de l'autre... Mon conjoint et moi avons vécu les deux côtés de la médaille (à la maison et au travail à temps plein) et puis je dois dire que les deux ont leur avantages et leurs inconvénients.

À la maison : plus de temps pour les enfants, plus de temps pour la lecture, les sorties au parc, pour faire l'épicerie relax, la sieste... Mais un moment donné, quand Radio-Canada devient ta seule source de stimulation "conversationnelle" (deux enfants de 1 et 3 ans, c'est assez limité niveau discussion métaphysique), quand tu as l'impression de juste changer des couches, faire du ménage, du lavage et que t'as une maitrise en littérature, tu te sens à côté de ton domaine... et pour ma part, j'ai besoin de contacts humains avec d'autres adultes, je vire folle sans ça trop longtemps.

La job temps plein, c'est sûr, c'est stimulant et ça donne un niveau de valorisation différent (je ne dis pas supérieur). Tu rencontres des gens tripants, tu as plein de projets, plus de sous, même un 5 à 7 par mois ! Mais le soir, la ronde "souper-bain-dodo" est souvent épuisante, la sensation de courir après sa queue est intense, les fins de semaine passent trop vite, t'as l'impression de voler quelques moments magiques avec tes enfants, mais tu sais bien que c'est la gardienne qui les voit le plus souvent...

Pour ma part, je suis travailleuse autonome, alors c'est souvent l'alternance des deux, mais je rêve d'une job à temps partiel où je pourrais profiter du meilleur des deux mondes. L'idéal n'est-il pas dans l'équilibre ?

Et, les femmes, on fait toutes ce qu'on peut, ce qu'on pense qui est mieux pour nous et nos enfants, et à part une poignée de mauvaises mères qui le seraient peu importe leurs choix de carrière ou non, franchement, ce que je vois autour de moi ce sont des gens qui aiment leurs enfants et qui trouvent le moyen de leur montrer à leur façon...

Alors oui, soyons donc solidaires !

Anonyme a dit…

Eh bien à toutes celles qui en ont marre du jugement, je conseille fortement cet ouvrage qui ne culpabilise personne et qui cherche à créer de la solidarité, enfin. Un must! http://www.miditrente.ca/Famille/Maternite.html

Anonyme a dit…

Personnellement, je me questionne sur les retombées du choix des mères sur les pères. Est-ce que tous les hommes veulent que leur femme reste à la maison pour élever leurs enfants ? Est-ce que les hommes sont prêts à être «le seul qui amène l'argent» à la maison ? Est-ce que les pères aimeraient rester à la maison pour élever leurs enfants ? Est-ce que les pères ont le choix de travailler ou de rester à la maison pour élever leurs enfants ? Qu'arrive-t-il lors d'un divorce ou d'une séparation ?

Ensuite, je me questionne sur les répercussions du choix des mères sur leurs enfants. Est-ce que les enfants dont la mère reste à la maison sont mieux élevés que ceux dont la mère travaille ? Est-ce que les filles élevées par des mères à la maison veulent travailler une fois devenues mères ? Est-ce que les fils élevés par des mères à la maison accepteront d'avoir une femme qui veut travailler tout en ayant des enfants ?

Remarquez une chose fréquente : les femmes dont la mère est restée à la maison pour les élever veulent souvent travailler à l'extérieur pour éviter les désavantages qu'elles ont subit et les filles de mères qui ont travaillé à l'extérieur de la maison tout en les élevant veulent souvent être mères à la maison pour ne pas subir les désavantages qu'elles ont subit enfants.

C'est une roue sans fin et aucune situation n'est parfaite. Le mieux à faire, c'est de choisir ce dont on a envie et de vivre avec les choix qu'on fait. Il y aura toujours du bon comme du mauvais dans chaque situation et il y aura toujours des études qui sortiront sur les impacts de telle ou telle situation, mais au bout du compte, accepter l'imperfection, c'est vivre heureux ! :-)