vendredi 29 juillet 2011

Sacrez-vous chez vous?

Ici, ça arrive. Bon je dirais presque souvent. En tout cas, après avoir essayé quelques fois de réprimer un sacre par un juron délicat, j'ai laissé tomber. Désolée, mais quand tu t'échappes le pot de relish directement sur le petit orteil dire un mignon «Citron», plein de retenu, n'a pas le même impact anti-douleur que de lâcher un puissant «Calisse».

MissLulus et JeuneHomme ne sacre plus. Oh oui, ils ont déjà sacré. Quelques fois chacun. MissLulus a un historique de «sacrage» plus élaboré que JeuneHomme moins bavard. Je me rappelerai toujours de MissLulus du haut de ses 18-24 mois, une mince lulu sur la tête, une couche aux fesses, haut comme deux pommes et demi, qui parce qu'elle échappe sa poupée dans les escaliers et a de la misère à la reprendre, sort un magnifique «Calisse» bien senti et bien utilisé dans un moment opportun. J'ai rien dit. Rien. Parce qu'expliquer aurait été pire. C'était clair: elle cherchait à attirer mon attention. Je suis restée de glace. Elle cherchait à me provoquer. Je n'ai rien montré de mon étonnement, ma pseudo-honte, ma colère d'entendre ce mot dans sa bouche, mon rire (car c'était drôle), ma fierté (ben quoi, elle a compris qu'on ne le dit pas n'importe quand...)... rien! Puis, elle a monté les marches et ensuite j'ai simplement dit, toujours aucune autre émotion dans mon visage: «Tu ne dis pas ce mot-là.» Elle a récidivé. En jouant une partie de poches durant laquelle elle ratait tous les trous. Fâchée, elle a laissé sortir le même juron. J'ai usé du pouvoir de mon regard. De 1 pour faire comprendre à ma mère et sa cousine, aux épaules sautillantes, de ne rien dire et d'arrêter de rien immédiatement et de 2 pour toiser MissLulus pour qu'elle se rappelle de ne pas le redire. Finalement, elle s'essayera une dernière fois en présence de son père et son grand-père, eux-aussi n'en ont pas fait de cas plus que le simple «Tu ne dis pas ce mot-là!». Et ça a été fini. Plus jamais. Mais si ça avait continué, j'aurais resserré mes règles. Pour moi pour un enfant, ça peut arriver quelque fois pour tester mes limites, mais ça ne perdure pas. Comme pour plein d'autres choses. Mais le premier geste à faire reste... de ne rien faire!

Désormais, elle sait que comme adulte tu peux sacrer dans certaines occasions et dans certains lieux... mais pas elle. Pas tout de suite. Faudrait quand même se cacher la tête dans le sol et faire comme si tout va bien pour nier l'existence des sacres. Et prétendre ne jamais jamais sacrer (dans notre tête, ça compte quand même!). C'est quand même un peu culturel. Tellement que le Musée des religions du monde de Nicolet présente cet été Tabarnak: l'expo qui jure qui explore l'univers des sacres au Québec. Comme quoi on peut laisser échapper un sacre sans trop s'en mordre les doigts...

Allez! C'est certain que vous avez un sacre préféré (vous avez deviné le mien?) et une expérience avec des mini-sacreurs dans des situations où on lève les yeux au ciel en essayant de réprimer un petit sourire!

11 commentaires:

Karine a dit…

Moi je les dis tous en même temps quand il y arrive quelque chose, mais je chiale apres mon chum pour qu'il arrête de sacrer! pouahaha! Fait ce que je dis, mais fait pas ce que je fais! Mon fils a 4 ans et n'a jamais sacré. J'apréhende... alors j essaie de pas sacrer en sa présence.... pas facile!

Anonyme a dit…

Fiston utilise "sacrament" (4 ans) très rarement, mais il ne sait pas ce que ça veut dire, car il le place aléatoirement dans une phrase, complètement hors contexte, c'est assez loufoque...

On sacre très peu mon conjoint et moi, et évidemment qu'on ne veut pas qu'il le fasse non plus, mais parfois, c'est juste trop drôle!

Cherrypopz a dit…

Mon chum et moi on avait un language très coloré jusqu'à l'arrivé de notre fils. Je ne veux pas que son premier mot soit "caliss" ou bien "tabarnak" alors on fait de gros effort pour ne pas sacrer. Quoique c'est plus difficile pour mon chum que pour moi

Mélanie a dit…

Ici je sacre trop! Mon chum chiale parce qu'il dit qu'il a l'impression de sortir avec un gars lollll mes enfants sont rendus a 7 ans et ils savent tres bien que ce sont des gros mots, et des fois quand j'ai le temps de les avertir que je vais en lacher quelques uns, ils s'amusent a les compter!! lolll

Anonyme a dit…

ça m'arrive de sacrer quand les enfants sont là, c'est pas de ma faute, ça part tout seul.

Mais bon je connais personne de parfait et je ne suis pas parfaite.

Mes enfants non jamais sacrer mais j'apréhende ma fille de 2 ans par contre. Je sacre plus je dirais depuis que j'ai eu ma fille je ne sais pas pourquoi. La seule personne que je connais qui ne sacre pas c'est mon chum hihi

Michèle a dit…

Je sacre quand je perds patience...quand je sacre, les enfants feelent doux, ils savent qu'ils doivent marcher sur des oeufs car maman est à prendre avec des pincettes!...

Ils ne me copient pas, heureusement.

Gen la vilaine a dit…

Ici ça sacre pas mal... Du moins moi *shy* Mon chum a plus de retenu. Je dis ''asti'' très souvent, puisque je ne suis pas patiente ce qui fait que oh oui, Miss Gripette, 4 ans et demi, dit aussi ''asti'' quand elle perd patience...

Dans ce temps là, on ravale nos émotions et on fait comme si de rien était parce que c'est clair que si elle voit que ça m'affecte, elle va y aller de plus belle.

Anonyme a dit…

Un jour de pluie torrentielle, je tentais d'attacher bébé fille en crise de larmes dans son siège d'auto. Je lui dit : là, maman a son voyage en osti! Et bébé fille de 2 ans de répondre : non maman, c'est moi qui a mon voyage en osti! Je la ris encore chaque fois que je la raconte;)

Jocelyne a dit…

je sacre quand tous les pitons sont morts pour qu'ils se grouillent. il n'y a rien comme un CÂLISSEEEE! de temps en temps pour annoncer que la limite est dépassée et que leur survie est en danger. ciel, qu'ils comprennent ce langage! :-)

chatouille bonheur a dit…

Sa m'arrive de sacré mais dans des situation vraiment limite par contre tout drole mon garçon de 4 ans sachant que je ne veut pas qu'il sacre me reprend en me disant : maman peanut faut pas tu dise un gros vilain mot maman ces peanut...

Ouin!Grr...ouille mon orteil....tu te mord tu la langue dans ce temps-la...

Anonyme a dit…

Mon fils a eu une passe "crisse de tabarnak" très chic... Il a fallu lui expliquer que ce n'était pas des beaux mots, et on a instauré le caline de bine, ça a assez bien fonctionné !

Et oui, il ne disait pas "sacrament" mais "sac à main" !!!

Mais ça m'arrive de m'échapper de temps en temps malgré toutes mes précautions.