lundi 7 mars 2011

Minute! Je me poupoune!


L'autre jour, à la bibliothèque de l'école où je suis bénévole, une petite fille faisait tout sauf ce qu'elle devait faire soit choisir et lire un livre! Sa préoccupation? Camoufler un «énorme» bouton qui poussait sur son nez. Elle était occupée à mettre une main devant son nez et de l'autre, elle faisait signe à ses camarades d'arrêter de la regarder (croyez-moi, ça avait l'effet contraire!). Pendant ce temps, son amie (sûrement sa «best»!) lui flattait le dos pour la consoler de ce drame épouvantable... ne choisissant pas non plus son livre! Elles sont en 4e année. Du primaire.

Une autre fois, une autre fillette flânait entre les rangées et perdait son temps. Elle s'assoit finalement à une table... sans livre! «Tu ne te choisis pas un livre?», que je lui demande. «Ouais... minute! Faut que je me mette du gloss!», qu'elle ne lance sur un ton nonchalant. Je croyais qu'elle sortirait un magnifique lipsil à la cerise acheté au dollorama (ce que j'ai!). Mais non! Elle a sorti une pochette de maquillage! Elle a choisi parmi au moins 3 gloss et avec son miroir de poche s'est appliqué du gloss minutieusement sur les babines pendant au moins une minute. C'est une éternité pour se beurrer les lèvres!! Elle est en 3e année.

Je ne savais plus quoi penser. J'ai louché vers ma sacoche. J'ai un lipsil aux cerises avec une princesse dessus (tellement «out»), un tube de crème à main (qui peut parfois servir de déodo en cas d'urgence), un vieux mascara tout séché et un crayon eyeliner... à la pointe cassée.

Je suis vieille ou c'est les petites qui vieillissent vite?

16 commentaires:

Anonyme a dit…

wow c'est assez pertubant,mais je me dit que ses fillettes la ont appris ca quelque part.
Nadine, tu a plus de choses que moi dans ta trousse!
maxoo

Anonyme a dit…

Ouin au primaire j'étais en jogging et je me foutais carrément de mon apparence, on attendait la récré pour aller jouer dehors ... hum les temsp on changé, ça fait peur ma plus vieille commence l'école en septembre... ouch..

Michèle a dit…

Je travaille dans une polyvalente. Les filles de secondaire 5 sont habillées sexy comme si elles allaient veiller. Elles font plus "femme" que moi avec leurs bottes qui claquent, leurs sacoches, leur fer plat le matin dans les toilettes...oui oui! Elles se plaquent les cheveux à l'école!...

Lawrichai a dit…

bah, je ne crois pas que les temps changent tant que ça.

Moi, jeune, je me foutais pas mal de mon apparence, mais quelques unes de mes amies, elles, y attachaient une importance radicale.

Portant un regard sur des vieilles photo de groupe d'école, il y a toujours 2-3 filles qui sont pomponnées, habillées glamour avec une coupe de cheveux "top mode".

Cela dit, je crois que bien que certaines filles soient portées à se vieillir plus vite, ça ne veut pas dire que le problème concerne tous les enfants.


Je crois qu'il serait impératif qu'on apprenne à ces filles quels messages elles envoient à la gente masculine adulte lorsqu'elles s'habillent en "femmes sexuelles".

Chouca a dit…

Je trouve ça perturbant moi aussi... Ça me fait penser quand les uniformes ont été obligatoires à mon école secondaire... Certaines filles trouvaient le tours "d'améliorer" les uniformes... Les chandails devenaient soudainement plus serrés et les jupes plus courtes. Même avec les uniformes, certaines trouvaient le tours d'avoir l'air prête pour sortir...

Anonyme a dit…

Je vous accordevque le gloss m'est pas essentiel en 3e annee, mais nul besoin de le condamner. Je prefere une jeune fille qui se met du gloss (sans tomber dans l'exageration) a toutes ces meres qui sortent debraillees et mal arrangees.

Anonyme a dit…

ouf! je sors souvent débraillée et mal arrangée...et je m'en fous totalement. Mais je tente de me mettre sur mon 36 quand j'ai un souper entre amis ou une quelconque sortie avec quelqu'un que je connais.
Et moi, bien sûr, ma sacoche se résume à un porte-feuille!! Mais j'ai toujours une collation et un mouchoir dans mes poches (et ce même avant d'avoir des enfants). À chacun ses priorités.

Anonyme a dit…

Erreur... Ce n'est pas du tout une question de priorites. J'ai des enfants, je travaille, je cuisine, je fsis du sport etc, mais je trouve tout de meme le temps de m'rranber avant de sortir. Si la majorite des femmes faisaient plus attention a elles (tant physiquement que intellectuellement) il y aurait pas mal moins de separations et tout le monde s'en porterait mieux. Enfin, lorsque vous etoez enfants/ados auriez vous-voulues d'une mere mal foutie?

Anonyme a dit…

Oh My God! Quel commentaire sexiste! Pis la faim dans l'monde, c'est surement parce que je porte pas de talons hauts?

Je suis du genre poupoune, j'aime me maquiller même juste pour aller faire l'épicerie. Mais franchement, je vois vraiment pas c'est quoi le problème de ne pas aimer se maquiller, de ne pas toujours avoir un brushing au poil ou des sous vêtements qui matchent. Je vois encore moins késsé ça vient faire avec le taux élevé de divorce.

Je trouve ça 1000 fois plus inquiétant une jeune fille de 10 ans qui peut pas survivre sans gloss qu'une mère de famille méga occupée qui sort de chez elle pas ''arrangée''. Trop scandalisée pour en dire plus!

Marie-Quatre-Poches a dit…

C'est bien vrai que les petites filles d'aujourd'hui sont beaucoup plus sollicitées que nous l'étions nous ! Et les commerçants en profitent, ou provoquent cette situation ! C'est l'histoire de l'oeuf ou la poule... Suffit de voir que Wallmart vient de sortir des cosmétiques pour les très petites filles et je me dis que ça fait peur ! Bonne journée de la femme !

Anonyme a dit…

pffffffffffffff
Je dois être une mère "pas arrangée"!!!!
Je refuse systématiquement le maquillage, mais que voulez-vous, je sais que c'est rempli de produit archi-toxique, et je REFUSE de mettre ça sur mon corps...
Pas de divorce en vue pour l'instant, mon conjoint, heureusement, partage mon point vue... Mais j'imagine bien la chose:
"Chérie, je veux divorcer, chus tanné, je veux une pitoune avec 3 pouces de maquillage plein de modificateurs endocriniens au lieu d'une grano-urbaine!"

Pour moi, une mère full maquillage, full talons haut, full linge dernier cri et tout le reste, c'est une femme qui se cherche encore, et qui assouvit son vide intérieur en surconsommant. Cette femme, elle est victime des campagnes de marketing qui la pousse à acheter toujours plus, à essayer telle crème anti-ride, tel mascara pour avoir les plus longs cils du monde! Watatow! Eille, ça change une vie avoir les cils longs! Attention! Mme cils long s'en vient! En prime, elle a les paupières MAUVES?!?! Non, mais c'est utile ça dans une journée avoir les paupières mauves?!?!?

Alors mesdames, vous accomplissez plus dans une journée avec des paupières multicolores?

Anonyme a dit…

Euh......... quand on a comme modèle Hannah Montana, Britney Spears ou Lady Gaga, on s'attend à quoi vraiment comme société?

Sérieux là, vous êtres surprises?!?!

Evely a dit…

Petite je voulais avoir l'air d'une madame, alors je prenais les rouges à lèvre de ma maman et je voulais du linge sexy.

Ado j'étais contre les marques et tout ce qui rend la femme objet.

Adulte, j'aime bien m'habiller et me maquiller, mais j'en fais pas une priorité.

Je ne jugerais pas une femme qui est grosse ou qui ne s'arrange pas, pas plus qu'une femme en chanel qui se pavane sous le regard des hommes. C'est une question de choix personnel.

Moi, je suis bien comme je suis. Je crois que ces petites filles ne sont pas loin de la petite que j'étais. Elles veulent être grandes, c'est normal. Je me souviens très bien que j'avais hâte qu'on m'écoute et qu'on ne me traite pas toujours en gamine. Lolita ne date pas d'hier. Ceci dit, je mélangeais tout, le respect et l'attraction. On ne fait pas encore la part des choses à cet age.

Si un jour j'ai une fille, elle pourra avoir un gloss, pas quatre, mais un pourquoi pas. Pour moi c'est aussi un juste milieu, tu peux être poupoune sans pour autant être nounoune ou manquer de respect aux autres. Tu peux être grano sans penser que tu es meilleure que les autres. Enfin, c'est comme ça que je perçois la chose.

Lilite a dit…

Pour souligner les propos d'anonyme :
Si la majorite des femmes faisaient plus attention a elles (tant physiquement que intellectuellement) il y aurait pas mal moins de separations

Voici un texte inspirant sur comment garder de bonne relations de couple :
http://www.uniondesfamilles.org/guide-de-la-bonne-epouse.htm

On prend des notes et bonne journée de la femme :P

Anonyme a dit…

Merci Lilite pour le texte "inspirant"! Qu'est-ce que j'ai rigolé!

En passant, je suis l'anonyme "grano-urbaine anti-maquillage". En fait mes propos était probablement sévères, mais le fond de vérité est là. La prochaine fois que vous acheterez du gloss ou autre, SVP MESDAMES, posez-vous la question: Est-ce que c'est SECURITAIRE ce cocktail chimique?
Est-ce que c'est NECESSAIRE pour être heureuse dans la vie?
Ne pourrais-je pas investir ces dollars dans quelque chose de plus PRODUCTIF? (eg: une sortie avec les enfants, un voyage, ou même un REER...)
Pour QUI est-ce que je me maquille? Pour répondre à une norme sociétale? Qu'est-ce que j'en retire? Quels bénéfices est-ce que le maquillage amènent dans ma vie? Ne pourrais-je pas essayer de me trouver belle au naturel?

Pour réfléchir sur le maquillage:
http://www.cyberpresse.ca/vivre/mode/beaute/201005/06/01-4277643-une-journee-sans-maquillage.php

Pour réfléchir sur ce que contient le maquillage(!):
http://avenuesvertes.com/index.php/category/cosmetiques/

Bonne lecture, et même si vous n'abandonnez pas le maquillage, j'espère au moins que vous allez commencer à vous questionner :-)

CG a dit…

C'est très dérangeant, mais en même temps pas suprenant... et ça arrive probablement souvent.

Parfois, j'aime me maquiller et parfois non. Parfois, j'aime me mettre belle pour sortir et parfois je m'en fous. Dans mon sac à main, mis à part le porte-feuille, j'ai un crayon, des tonnes de mouchoirs et une poudre matifiante pour dompter le sébum qui m'envahit... quand j'y pense.

Comme une personne l'a relevé, ces jeunes pitounes-là ont appris à l'être quelque part. Récemment, je voyais sur Facebook une photo de bébé commentée "Pose de mannequin, je suis déjà guidoune". Ou une autre, avec des lunettes soleil "Je suis déjà une star d'Hollywood". Avec de jeunes mamans qui jouent à la poupée avec leur progéniture, on s'expose à quoi, vous pensez ?

Il y a toujours bien des adultes pour les acheter, les gloss, les mini-strings et compagnie... Quand je vais porter ma fille à la garderie et que des barbies accompagnent des bambins, on ne s'interroge pas longtemps sur la suite des choses.

C'est tellement décourageant parfois.