vendredi 18 mars 2011

La fin du Nutella?

Le Nutella vit la pire crise de son existence. Depuis des mois, des groupes de mères partout sur la planète multiplient les actions en justice et intentent des poursuites contre son fabricant le Groupe Ferrero.

La pauvre tartinade, qui fait le régal des petits (et des grands!) depuis 1963 est désormais considérée comme un ennemi de l'État. La raison? Les deux premiers ingrédients qui apparaissent dans la liste sont à classer dans la catégorie ''hautement radioactifs'' et j'ai nommé: le sucre et l'huile de palme modifiée.

Les mères se disent flouées par la publicité mensongère vantant les mérites de la pâte de cacao-sucrée-huilée-palmée comme un petit-déjeuner sain pour les enfants. Allo????? Comment avez-vous pu croire cela mesdames jusqu'à l'an dernier? C'est une tartinade au CHOCOLAT, pas de la gelée de pomme sans sucre ou du miel de trèfle bio!! Juste avec le pot, la texture, la couleur, le goût, l'odeur, on voit tout de suite que ce n'est pas un aliment santé.

Mais est-ce une raison de le bannir pour autant? Dans ce cas, partons en croisade contre les Corn Pops, les guimauves, les chocolats de Pâques et les biscuits Lu. Ce sont des gâteries, des aliments-plaisirs qu'on mange en toute connaissance de cause. Peut-on les (nous) laisser tranquilles?

S'il faut partir en croisade, partons en croisade contre le pire des maux: les parents qui ne savent pas cuisiner. Aux États-Unis, par exemple, on part de loin! Le chef Jamie Oliver tente par tous les moyens de faire entrer de la nourriture saine dans les écoles américaines. Les enfants rejettent d'emblée les fruits et leurs légumes de leurs cabarets, habitués qu'ils sont de manger de la pizza à la collation du matin (incroyable, mais vrai!). Une pomme, une vraie, ils n'ont jamais vu ça! Pour eux, ça vient dans un tube, un sachet ou un petit pot et ça goûte pas mal plus sucré! Mais si le problème ne se limitait qu'à l'éducation alimentaire des enfants, ça ne serait pas si pire. Mais il doit également apprendre aux mères à cuisiner des plats aussi simples que des oeufs brouillés! Les pauvres mères n'ont jamais cuisiné de leur vie! Les petits-déjeuners, les dîners et les soupers sont tous servis dans des barquettes fraîchement sorties du micro-ondes. Certaines ont des congélateurs pleins de dinde en sauce avec purée en poudre et brownies inclus.

Il est là le vrai problème! Pas dans un pot (ou deux!) de Nutella! Si une petite couche de la tartinade permet à un parent de faire avaler du pain aux graines de lin à un petit qui refuse obstinément de manger le matin, où est le mal?

Je ne suis pas la seule à penser ainsi puisqu'un groupe d'irréductibles a fait son apparition sur Facebook. On peut joindre le groupe Touche pas à mon Nutella! ici.

Et si vous vous sentez vraiment trop coupable pour glisser un pot de Nutella dans votre panier d'épicerie, vous pouvez toujours en faire une version maison (la recette ici!).

23 commentaires:

Anonyme a dit…

Hé que ce billet me fait plaisir ce matin. C'est tellement vrai! Les parents ne savent plus quoi inventer pour prendre en "grip" une minime partie du problème. Je suis de celles qui ont appris de leur mamans à cuisiner. Je n'achète rien de tout préparer, je le fait tout moi même, pour la santé, le goût et aussi les sous. Mais ma fille en retire beaucoup de bienfait, elle refuse meme un morceau de gâteau au profit des fraises. Je dis pas ça pour me vanter, loin de là. C'est seulement que les gens quand je leur dis que je prépare moi-même des biscuits ou des tartes, ils ont la bouches tellement grande qu'on ne leur voient plus les yeux. C'est dommage, car c'est pas seulement la santé ou autre, c'est carrément une partie de notre histoire en tant que société qu'on perd. Quand vous voyager dasn un pays, vous vous attendre d'y manger la bouffe locale. Imaginer l'Italie sans pâtes ou la Grèce sans feuilles de vigne. C'est comme effacer ce qui fait la renommée de l'endroit. Il ne faut pas perdre nos saveurs, qui voudra visiter un endroit ou le mets locale et un plat congelé! C'est pas ben ben winner. Anyway! Même si je cuisine tout maison, ben il y a quand même un pot de Nuttella dans mon armoire!!

Anonyme a dit…

Moi, je suis comme ANONYME no !, j'ai 3 enfants, et je cuisine tout, au diable les plats préparés, trop salé, trop cher, et cuisiner soit même est tellement plus agréable. Moi aussi mes enfants mangent beaucoup de fruits, même si parfois je me laisse emporter et je veux manger du "JUNK FOOD" je le cuisine et surtout je suis un magicienne, je camouffle les légumes, les noix et autres. Comme quoi un bon burger aux fèves rouges, avec des noix, des carottes, zucchini, oignons et autres, les enfants n'y voit que du feu et on accompagne le tout de frites et de ketchup hummm un MCdo revisité et santé.... Et moi aussi j'ai du Nutella, mais pas pour mes enfants (eux aussi en prenne parfoi8s) mais moi j'adore me prendre une tranche de pain et beurre le tout 1 po de Nutella, quel délice, et surtout que de souvenir.... Vive le nutella, tout est dans la modération, l'alcool ce n'est guère mieux mais si tu en prend avec modération y'a pas de problème


cl

Dr Maman a dit…

Se servir de sa jugeotte...

J'avais tenu un brin le même discours en février:

http://toutsetransforme.blogspot.com/2011/02/tempete-de-chocolat.html

Anonyme a dit…

Oui, mais vous savez, c'est tellement plus facile d'accuser les autres que soi-même. Surpoids, surtension, mauvaise santé - c'est certainement pas la faute du "malade"! Lui, il n'est qu'une victime...

Vous savez, la nouvelle maladie du siècle, c'est la "victimite aiguë" ;)

Fofie

Bubulles a dit…

Ici je déteste qu'on me prenne pour une dinde, et j'avoue que les publicités de Nutella me font hurler... Me présenter le Nutella comme un aliment sain c'est une insulte à mon intelligence. Si je m'insurge contre quelque chose, c'est bien cela !
Ça et tout le faux étiquetage santé... Il faut quasiment être nutritionniste pour bien lire les étiquettes de nos jours. Biscuits, soupes, pains et autres produits se vantent d'être des choix santé car ils sont réduits en gras, pauvre en sel, etc., mais sont toujours pleins de d'autres éléments tout aussi nocifs ! Des versions ''léger'' de certains aliments se retrouvent parfois plus calorifiques que la version ''normale''
Avec le temps, j'ai affiné mes connaissances en nutrition et j'essaie de limiter l'achat de produits tout fait, mais quand on est les deux qui travaillent ce n'est pas toujours facile de faire de bons petits plats.
Bref, oui on a quand même du Nutella à la maison pour la fin de semaine, les enfants sont parfaitement au courant que c'est une faveur occasionelle. Et si je souhaite quelque chose, c,est que l'industrie alimentaire montre son vrai visage et arrête de nous faire croire plein de fausseté sur ses produits.

Aequa a dit…

Je pense comme Bubulle

Je suis contente que Nutella se fasse ramasser pour ses maudites pubs 'un soupcon de cacao' qui me font pomper depuis une bonne décennie, mais de la a passer a la chasse aux sorcières, franchement! Toutes les tartinades du genre se valent. Au lieu de se concentrer sur un seul joueur, ils devraient mettre leur énergie a demander qu'on arrête de berner les consommateurs avec des étiquettes mensongères et qu'on instaure une politique compréhensive d'étiquetage!

Anonyme a dit…

C'est parfaitement le rôle des publicités de faire circuler le mensonge! Les entreprises ont des équipes complètes de marketing et des moyens énormes $$$ pour vous dire que "c'est si bon" "vous le méritez bien", etc. Moi aussi ça me fâche de voir Nutella annoncé un bon produit qui donne de l'énergie. Ou de voir une pub de Rice Krispies qui parle "d'instinct maternel à son meilleur". Finalement, le message c'est "si tu es une bonne mère, tu vas donner ça à ton enfant". Et comme c'est interdit de faire des pubs adressés aux enfants, on utilise les mamans!

Il faut se servir de son jugement! Une gâterie, c'est une gâterie! Ça doit demeurer exceptionnel dans une alimentation saine. Il y a une quantité incroyable de produits trop salés, trop sucrés et trop gras à l'épicerie. Les produits surgelés font des affaires d'or, les pourcentages de vente explosent à chaque année.

Mais les mamans sont débordées, elles ne savent plus préparer de bons repas, elles ont de la difficulté à choisir de bons aliments, etc. En réalité, il n'y a que les produits de base qui sont bons pour la santé, comme les fruits, les légumes, la farine, le lait, bref les aliments avec lesquels on cuisine. Tout le reste est transformé, manipulé, modifié. Alors, il faut réapprendre à cuisiner et réglementer sévèrement les entreprises qui nous vendent de la scrap.

Future Prof a dit…

Quoi ? J'ai toujours cru que c'était le Nutella qui me faisait réussir à l'école... Ah ben bâ****...

Plus sérieusement, la jugeotte semble être malheureusement disparu chez certains parents, rendu extrémistes. Les jeux de la cours d'école sont trop dangereux, le Nutella est dangereux, le parc est dangereux... C'est tellement triste pour les enfants...

Bubulles a dit…

@ la dernière anonyme: je vous cite: ''C'est parfaitement le rôle des publicités de faire circuler le mensonge! Les entreprises ont des équipes complètes de marketing et des moyens énormes $$$ pour vous dire que "c'est si bon" "vous le méritez bien"

vous voyez je n'aurais aucun problème avec une pub de Nutella qui montre une famille qui tartine leur pain et que les enfants sont heureux. Car oui le Nutella ça représente cela. C'est quand on me présente le Nutella comme santé que j'ai un problème et plusieurs produits font leur marketing de plusieurs façon. Pour réagir à ce genre de pub on a pas beaucoup de choix. Soit boycotter Nutella, ce qui me prive d'un produit que j'aime bien et ce qui à l'échelle de mon domicile change pas grand chose, soit s'insurger publiquement contre ce genre de publicité et exiger une réglementation plus sévère en matière de publicité. J'ai choisi la deuxième option car je constate une grande amélioration sur les renseignements contenus sur les emballages et je crois que c'est en se dotant d'un code de loi en matière de publicité qu'on va finir par avoir un bon compromis.

Anonyme a dit…

Je dois avouer qu'à mes yeux, un raisonnement comme celui de bubulle est un non-sens total. Et je tiens à dire que ce n'est pas une attaque, au contraire je trouve ça dommage et je sais que c'est une façon de penser de la majorité des québecois. C'est ce point qu'on doit travailler; la perception de notre responsabilité à chacun. Ce n'est pas contre les étiquettes mensongères qu'il faut se battre, le problème n'est pas que l'industrie font des produits qui leurs font faire le plus de profits possibles et ni qu'ils produisent des pubs axées sur la vente par tous les moyens. Le problème est tout simple, ce n'est pas normal d'acheter une boîte de biscuits au magasin tout simplement.

Il faut arrêter de dire que les industries devraient faire ci ou ça, même chose pour le gouvernement. Je suis ben plate, mais ce n'est pas eux qui ont le pouvoir, c'est vous et moi. Si tel compagnie est riche, c'est pcq ON les a enrichis, si tel compagnie vend tel produit, c'est pcq ON l'achète, si tel gouvernement est en place, c'est pcq ON l'a élu, si tel gouvernement met en place tel ou tel politique, c'est l'électeur qui en est responsable.

On aime se sentir petit et sans poids, ça nous permet de justifier notre inaction....

Anonyme a dit…

Dernier anonyme, c'est totalement vrai. La société est devenu "lâche" en quelque sorte, on dirait que c'est plus facile de blâmer les autres (gouvernement, publicité etc.) que de se blâmer soit même. Que se soit nos choix alimentaire ou nos choix de vie, ce sont NOS décisions, mais c'est toujours plus facile de blâmer les autres et de passer pour des victimes... Malheureusement la société d'aujourd'hui est comme ça, incapable d'assumer ses choix, toujours se faire prendre par la main... Franchement sommes-nous rendu à ce point médiocre. Aujourd'hui il suffit de poursuivre une compagnie ou faire des pétitions pour se faire valoir, la clé du succès est très simple pourtant côté alimentation surtout : bien manger, légumes, fruits, exercice etc...les cochonneries et la boissons c'est sûre que c'Est bon, mais il faut en prendre avec modération. Pas besoin d'avoir un BAC en nutrition pour comprendre la bouffe déjà faite cE'st de la m...e

Anonyme a dit…

Si on se fie au publicités sur les emballages et à la télé, la pire ''Junk'' est santé....... Il y a même des boîtes de céréales qui n'en finnissent plus de mettre des ptits logos du genre... X grammes de fibres / excellente source de fer / etc... à première vue nous avons l'impression d'acheter un aliment santé et la première chose dont on se rend compte c'est que ça ne goûte que le sucre et même les enfants trouvent ça trop sucré !!! Moi aussi je cuisine, d'autant plus que j'ai le bonheur et la chance de travailler à la maison et nous avons boycotté depuis plusieurs années tous les McDo, PFK, et compagnie et nous ne sommes pas plus malheureux pour autant mais certainement en meilleur santé. Cela dit, j'ai tout de même horreur de ces petites ''guéguerres'', poursuivre en justice parce que l'on est incapable de se gérer soi-même. Du nutella, on ADORE, une fois par année j'achète un petit pot avec des croissants ainsi qu'une pinte de lait au chocolat pour mes 4 petits Amours le matin de la St-Valentin.

Bonne continuation !

Lilite a dit…

Tannant, tannant et tannant.
J'ai grandit dans une génération kinders et Nutella.
Nos parents était tout à fait conscient que ce n'était ni des légumes ni des fruits ni bon pour la santé d'ingérer un pot au gouter (moins débile que nous faut croire.
On en consommait avec modération.
Bref le tout sécuritaire me gonfle surtout depuis que j'ai ma petite fille. Non j'ai pas transformé ma maison en bunker avec des cache prise, des caches coins etc... Je la surveille et je lui dit non quand c'est dangereux.
Je me demande si le vrai problème n'est pas la, des parents qui préfèrent supprimer un produit des tablette plutôt que de devoir dire non et d'expliquer a leur enfant pourquoi ils ne peuvent pas manger du nuttella matin, midi et soir.

Tigrou a dit…

De ce que je lis des commentaires, tout le monde est d'accord et tout le monde ne donne que ça occasionnellement.. ce qui, selon moi, est peut-être vrai sur l'échantillon de répondants, mais faux en général!!!
La pub de Nutella, oui elle nous prend pour des cons. Oui, il faut l'être un peu pour y croire. C'est dommage. Oui, y'a beaucoup de parents qu'il faut prendre par la main pour leur expliquer ce que c'est "bien manger".

Alors à tous ceux qui bouffent du Nutella sur occasions spéciales, ou occasionnellement, bravo ! Je fais pareil! J'ADORE le Nutella!
Mais jetez un oeil sur certains déjeûners... une toast au pain blanc au Nutella et un bol de Froot Loops.. ou sur les jus de fruits + de sucre que de fruits. Ou sur les croquettes de poulet faites avec de la bouillie de restants de poulet.
Le taux d'obésité monte et monte... les enfants ont de la misère à se concentrer à l'école.. les taux d'allergies augmentent et augmentent.. l'alimentation a à y voir!!!!
Sans bannir le Nutella (et je trouve COMPLÈTEMENT ridicule de poursuivre la compagnie en parlant de pub mensongère...), c'Est tout de même dommage de rassurer, par la pub, les parents qui donnent ça en croyant que ce n'est pas si mauvais.

Je suis Comme anonyme #2.

L'Industrie alimentaire nous tient par les couilles. Et la pub nous dit qu'il faut leur faire confiance! C'est moche. Même si le Nutella, c'est bon!

Tigrou a dit…

et je cite un anonyme:
Il faut arrêter de dire que les industries devraient faire ci ou ça, même chose pour le gouvernement. Je suis ben plate, mais ce n'est pas eux qui ont le pouvoir, c'est vous et moi.

Ce qu'il reste où on a du pouvoir, c'est dans notre jardin. Et à part quelques fruits et légumes 2-3 mois par année, c'est pas mal le seul pouvoir qu'on a au niveau de ce qu'on ingurgite.

Bubulles a dit…

Bravo à celles qui sont assez informées pour faire elles-meme leurs choix santé. Je vous donne une médaille si vous ne vous êtes jamais fait bernées par une publicité trompeuse.
Malheureusement, la réalité dans notre société c'est que la moyenne des ours n'a pas votre culture culinaire. J'ai vu une fille qui pensait que c'était bien de nourrir ses enfants à coup de croquettes et de pogo. Et des enfants qui boivent du pepsi au lieu du lait, c'est pas une légende urbaine. Justement, parce qu'on est une société et non pas juste des individus dans nos petites cellules familiales parfaites, cette situation me préoccupe!
Je n'ai pas la solution idéale, mais je crois que réglementer et informer les gens c'est déjà un pas. J'ai bien rigolé quand j'ai acheté mon parc pour bébé qu'il y ait un pictogramme comme quoi ne pas mettre le top avec un bébé en dessous, mais si la compagnie a fait ce pictogramme bien c'est parce qu'il y a eu du monde assez fou pour le faire.

Anonyme a dit…

Chez moi, le nutella c'est pratiquement existenciel!!! Ma fille de 2½ ne veut pratiquement jamais manger le matin, mais avec un ptit tour de nutella, sur une belle tranche de pain de blé...ca passe! On fait des crepes et on a pas de sirop? On sort une banane, le "nutt" et hop, on se sent comme chez Cora avec une belle grosse crepe choco-banane!!:)
Et je n'attend que les 1 an de mon ptit homme pour lui faire découvrir ce ptit plaisir!!!

Annie C a dit…

Bon commentaire. Les (Z)imparfaites auraient du mentionner que tout le segment sur Jamie Oliver vient du résumé de l'émission Une heure sur terre il y a deux semaines.
Je fréquente régulièrement les États-Unis et je suis tannée que l'on généralise sur les maudits américains qui ne savent pas faire à manger.
C'est souvent vrai, mais dans le cas de Jamie Oliver, les (Z)imparfaites n'ont pas mentionné qu'il agit dans un coin très pauvre où les aliments frais sont très dispendieux et que les mères se tournent vers ces produits vraiment mauvais, mais faute d'argent, impossible de faire mieux. Un poivron à 5$ ce n’est pas évident! Ne blâmons pas juste les mères prisent au dépourvu, mais le système!
J'ajouterais qu'il n’est pas nécessaire de franchir la frontière canado-américaine pour constater la misère dans les assiettes. Dans la belle grande métropole, Montréal, la pauvreté ne cesse de gagner du terrain. Pas certaine que toutes les mères ont la chance de cuisiner un pâté chinois aux lentilles et possèdent l’art du camouflage alimentaire pour introduire tous les légumes que repoussent les enfants (voyez-vous, nos petits québécois aussi repoussent la bouffe, pas juste les petits Américains en voyant une pomme dans leur cabaret!).
En conclusion je vous suggère un article du journal Métro publié la semaine dernière : http://www.journalmetro.com/blogue/post/805698--cinq-jeunes-qui-changent-l-assiette-des-montrealais
Et si le cœur vous le dit d’être généreux : http://www.actioncommuniterre.qc.ca/
N’oubliez pas que bien des familles ont pour épicier le dépanneur du coin… même à Montréal.

Nancy a dit…

@Annie C: Désolée, je n'ai pas vu Une heure sur Terre, on me l'a raconté au bureau sans citer la source! ;-) Merci de rectifier!

Annie C a dit…

Et je poursuiverais mon commentaire avec ceci : Je suis tannée des filles qui se sentent supérieures grâce à leurs capacité de cuisiner comme Josée Di Stasio. Ce mépris pour les gens qui ne savent pas cuisiner me lève le coeur. Je maîtrise pas mal mes chaudrons, mais si je sers des croquettes de poulet un soir, la culpabilité ne me ronge pas.
Je suis sur le CA d'un organisme communautaire de Fabreville et je peux vous dire que du monde dans le besoin, il y en a en maudit. Pis les mamans qui servent un dîner congelé à leurs enfants, ne sont pas toutes des cruches!

Bonne réflexion les filles!

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Je trouve que vous êtes extremement dures avec les mamans américaines. Je suis française, et vit aux Etats Unis (New Jersey) et je peux vous confirmer que nombreuses sont les mamans américaines autour de moi qui savent cuisiner et n'achètent pas comme vous l'avez écrit des plats préparés. Et je peux vous assurer que les enfants savent ce qu'est un légume ou une pomme !
Ce sont pour moi des préjugés ou bien des généralisations. J'en avais moi meme avant de quitter la France. Je les ai laissés derrière moi depuis, croyez moi. Bien sûr, de la même façon qu'en France, vous avez des mamans qui vont prendre le temps de cuisiner et d'autres qui choisiront la facilité. Mais le ratio est très loin de ce qu'on nous laisse entendre ici !
Une dernière chose. Nous avons été surpris en arrivant ici de ne pas voir ou croiser plus d'adultes et d'enfants obèses (avec tout ce que l'on pouvait lire en France sur ce sujet), la réalité est tout autre ici dans le NJ. Pour vous donner un exemple concret, il n'y en a aucun dans l'école de mes filles qui une petite centaine d'enfants.

Carolune a dit…

Le point ici n'était pas ''mangeons ou pas du Nutella'' le point c'est que la publicité essaie de nous faire avaler que cette mixture est santé et surtout essentielle à une bonne et saine alimentation ! WO MENUTE !

Essentiel à un équilibre mental parce que si on ne mangeais QUE des trucs santé, on deviendrait fous, mais ne nous faites pas croire que c'est SANTÉ.

Une autre publicité trompeuse.. le fameux pain Multi-GO ! toutes les propriétés d'un pain brun dans un pain blanc.. ben c'est pas vrai ! J'ai écouté une émission l'autre jour qui disait qu'il était IMPOSSIBLE de faire un pain blanc avec un pain brun, on aurait beau moudre les grains à l'infini, ça ne deviendrait jamais BLANC ! c'est donc de la farine ENRICHIE de ci et ça...

Combien de personnes achètent ledit pain pensant qu'ils font un bon coup ???

Moi aussi j'en ai assez de me faire gober n'importe quoi sous prétexte que c'est santé car ''c'est la mode d'être santé''

Anonyme a dit…

bonjour

pensez vous que nutella devra instaurer une politique "mangez bougez" dans sa communication? quelle actions ce grand pourrait entreprendre si il devait se plier à une réglementation issue de PNNS?
partenariat avec marque de sport? spot télé moins fréquents aux heures destinées aux enfants?

j'attends vos idées avec impatience !

Pierre