lundi 16 mai 2011

Combinaisons gagnantes, vraiment?

Je suis sceptique. En fait, je me tiens loin des généralités du genre que pour être le plus heureux, il faut vivre à Sainte-Julie, Repentigny ou Rimouski. Remettre mon potentiel de bonheur à une étude ou une recherche: très peu pour moi. Je crois qu'être heureux, c'est bien plus que cela. C'est un état d'esprit, un choix de voir la vie du côté du verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Mes enfants font partie de ces variables qui évidemment influencent mon taux de bonheur. Ils ne sont pas l’entièreté de mon bonheur, mais tiennent une place primordiale. Leurs petites épaules sont trop frêles pour que j'y dépose mon capital bonheur. Ce serait injuste de leur faire porter ce poids.

Dans la même veine, je ne pense pas que des «combinaisons d'enfants» font en sorte qu'on est plus ou moins heureux. Selon une autre (!) recherche, pour être heureux comme parents, il faudrait avoir que deux filles. En avoir trois vous fait glisser au 4e rang du bonheur lié à la parentalité En avoir deux, mais un garçon aussi, et vous voilà au 7e rang. Et quoi encore?

J'arrive mal à comprendre qu'on peut être plus heureux en ayant deux filles que deux garçons ou un gars-une fille. À la base, c'est quoi réellement? On veut des enfants. Point. Le sexe n'est pas un choix ni une option. Les «Je m'essaie pour un garçon!» (ou l'inverse) m'ont toujours un peu bouleversée. Presqu'aussi absurde que de dire «Je veux qu'il ait des cheveux blonds et des yeux bleus». On est vraiment plus heureux, plus complets, plus près du bonheur quand on a une combinaison parfaite? Je ne pense pas. Et de toutes façons quand on encadre trop bien le bonheur dans une définition rigide, on peine longtemps avant de l'atteindre...

7 commentaires:

jaslabarack a dit…

Je suis plutôt d'accord ... mais dans ma famille et dans celle de mon conjoint, les garçons ont des problèmes majeurs. Problèmes mentales, d'agressivité importantes ... qui malgré une famille aimante et dévoué, ont mal viré. Disons que lorsque je suis tombé enceinte, je souhaitais réellement une fille, ce fut un énorme soulagement de savoir à l'échographie que c'était une fille. Rien ne peut me dire que se sera mieux avec une fille, mais disons que sa me donnait une longueur d'avance. Je parle ici de problème très majeurs. De plus, ma belle-soeur a eu un garçon avant moi et tout s'enligne pour que celui-ci ai des problèmes très ressemblant donc, oui, je n'ai pas honte de le dire, je souhaitais une fille.

Anonyme a dit…

Eh bien, nous on arrive en queue de liste avec nos 4 filles. Juste pour vous dire, je ne crois vraiment pas qu'on se sente plus malheureux qu'une autre famille.On s'entend bien et on est presque rendus au stade où elles sont toutes des adultes. La plus jeune a 17 ans donc nous sommes passés au travers des crises de 2 ans, de l'adolescence etc. Pas pire comme malheur. Estelle

Michèle a dit…

Ouf! Je l'ai échappé belle! Je suis au 3ième rang avec mes deux gars.

À quand les échelles de bonheur à base d'animaux?!

1. Un poisson rouge
2. Une tortue
3. Une tortue et un chat
4. Un chien et un hamster...

C'est n'importe quoi!...

Chimparo a dit…

A Jaslabarack: Et bien ce n'est qu'un hasard. J'ai connu des filles qui ont eu des problèmes majeurs à l'adolescence et même encore aujourd'hui! Qui fait ces merveilleuse statistiques?? Ils font la moyenne de 30 couples qui n'ont rien à faire dans la vie à part répondre à des statistiques sans but réelle. Il y a une centaines d'année, ils étaient loin de penser à ce genre de trucs. On est rendu tellement niaiseux les humains, à trouver des idées d'études et des nouvelles théories juste pour se désennuyer. Si on ne lisait pas ce genre de texte stupide, on n'y penserait probablement même pas. On est responsable de notre propre bonheur et aussi de notre propre malheureur, si on veux se fier à ce genre de recherche pour être heureux c'est que manifestement, notre vie est plate sans bon sens.

Karocreations a dit…

Pour St Julie, j'avais deja entendu. Mais je suis tres bien la ou je suis, car je n'aime pas St Julie...A cause du traffic probablement.

Par contre je suis supposee etre tres malheureuse car non seulement je n'ai pas deux filles, mais j'ai 3 garcons, ouille !

Bon je vous laisse je vais deprimer chez moi...Ca tombe bien il pleut :)

A ces statistiques !

Karo

Evelyn audet a dit…

Avec mes 2 filles je suis combler en fait enceinte je ne souhaitais ni l'un ni l'autre seulement un bébé en santé ,et la phrase qui revenait tout le temps était vous vous essayez pour un ptit gars? euhhhh non pour un bébé ... !les gens ont une fixation la-dessus !

Mamanbooh a dit…

Beurk! Je n'aime vraiment pas ce genre d'étude...


Ça n'apporte rien de positif en plus!