vendredi 27 mai 2011

Bébé sans sexe...

Dans la catégorie de nouvelles qui nous arrachent des «eh ben!» d'un ton assez découragé, voilà que des parents décident de ne pas attribuer de sexe à leur enfant.

Pas que bébé a un problème. Non! Un bébé en parfaite santé! Mais pour des questions de convictions profondes, ils ne disent pas à leur entourage de quel sexe est leur nouveau-né.

Ces enfants X pourront donc choisir le sexe qui leur convient. Choisir qui ils veulet être vraiment. Ils sont donc nés avec l'embarras du choix. Ils décident de leurs habits, leur coupe de cheveux, leurs jeux, etc.

L'article révèle leurs parents, devant les moqueries de d'autres enfants ou des questions d'adultes qui se trompent en prenant leurs fils pour des filles, laissent leurs enfants se débrouiller «estimant que c’est aux enfants de démentir s’ils le souhaitent».

J'ai beau chercher, je ne vois pas en quoi c'est aider ses enfants que de les mettre devant autant de choix et de les abandonner dans leur recherche de qui ils sont, les laissant dans un «flou» épouvantable. Ils peuvent vraiment choisir ces enfants? Non, je ne crois pas. Moi des trip de parents qui franchement nuisent aux enfants, j'ai ben de la misère.

Une chose est sûre: dans l'art de «faire compliqué quand on peut faire simple», franchement ces parents sont dans la lice pour remporter le titre.

14 commentaires:

Evelyn audet a dit…

c'est n'importe quoi!!!!!

Anonyme a dit…

Effectivement, c'est n'importe quoi!!! Ça entre tellement dans la catégorie "J'ai voulu faire un enfant, mais moi me casser la tête pour l'aider dans la vie... bof!" C'est quoi cette tendance qu'on les nouveaux parents à ne tellement pas vouloir confronter ou même contredire leurs enfants qu'ils en sont rendus à ne même plus les guider et les encadrer dans un environnement sain et rassurant!!! DÉ-COU-RA-GEANT!!!!

vieux bandit a dit…

Les enfants le connaissent, eux, leur sexe! Les membres de la famille nucléaire aussi. Je ne vois vraiment pas le problème.

Je suis enceinte et TOUT LE MONDE veut savoir le sexe sauf nous. Ils veulent déjà acheter du rose ou du bleu et ça me DÉRANGE. Ça me dérange qu'on pense que fille = xyz et garçon = zyx. Ça me dérange qu'on pense que la personnalité de mon enfant a tant que ça à voir avec ses parties génitales.

Les idées préconçues viennent de l'extérieur (de retour du CPE mon Coco m'a affirmé que le rose est une couleur de fille: je regrette, mais ça venait des autres enfants, voire des éducatrices, pas de lui, cette idée (ridicule)-là!)) et moi je trouve ça rafraîchissant qu'on choisisse de s'en affranchir. Même si ça ne peut pas durer. Justement parce que ça ne peut pas durer!

(Ce que je ne comprends pas ce n'est pas ce choix-là: c'est qu'on choisisse d'en parler dans les médias alors que justement... ça ne regarde personne!)

Dulcinée a dit…

J'ai rarement entendu quelque chose d'aussi ridicule comme idée. Il me semble que la construction de l'identité d'un enfant est à la base de tout, et son sexe, c'est la première pierre sur laquelle ça se construit. Pauvres enfants! On a beau ne pas être parfait comme parent, y'a toujours bien des limites...

Anonyme a dit…

je pense que Vieux Bandit a raison, les gens jugent sans trop comprendre EXACTEMENT c'est quoi la démarche des parents.

Non, ils ne "cachent" pas le sexe de leur enfant à eux-même, en fait, les 2 plus vieux SAVENT qu'ils sont des garçons. Par contre, ils les élèvent SANS leur faire accroire qu'un garçon, ça s'habille en bleu et joue au camion, avec des cheveux court. En quoi ces choses sont dramatiques??!?!?!

Moi aussi, je suis enceinte du 3e, et tout le monde veut savoir c'est quoi. Désolé, secret jusqu'à l'accouchement, au grand désespoir des grand-parents. Oh well. Pourquoi rater la chance d'avoir une des plus grandes surprises que la vie peut nous réserver?!?!

Ceci dit, cette famille pratique le "unschooling" et c'est beaucoup plus cet aspect qui me dérange. C'est le unschooling qui fait que les enfants n'ont pas de limites, pas de barrières. Moi je crois qu'on doit éduquer les enfants pour s'intégrer à la société. Est-ce que le unschooling est nécessairement mauvais? Peut-être pas, mais ce n'est pas dans mon système de valeurs.

Marie-Posa a dit…

J'ai déjà entendu une histoire pareille concernant deux profs d'une université américaine (les amis de la soeur d'un ami!) et entendre que d'autres couples font cette expérience me révolte.

Ne pas imposer des jeux ''normalement'' attribué à chacun des sexes, cela va de soi, on les laisse choisir leurs intérêts. Mais les laisser choisir de quel sexe ils veulent être n'a aucun sens. La construction de l'identité passe par l'identification à son sexe.

Karine a dit…

mon fils peut choisir de jouer avec des poupées s'il veut, porter la couleur qui lui chante, quoi qu'a presque 4 ans, sa couleur préférée est les bleu! ca na aucun rapport avec l'identité sexuelle parcontre! Je ne déciderai pas de laisser mon fils de penser quil est une fille ?!?! kessé ca! non c est un GARÇON et il est né comme ça, il met des vêtements de garçon.Si un jour il est tanné de mettre du linge de gars, ben ca sera a lui de décider mais la on jouera pas a l'autruche pis essayer de leur mettre des idées dans la tête (ou pas dutout) pour suivre la mentalité de JE VEUX QUE MON ENFANT CHOISISSE ! il aura le temps de choisir en masse quand il sera rendu a l'age de se connaitre lui même. pis oui c est pratique de savoir le sexe de l'enfant avant qu'il naisse, surtout quand c'est ton premier pis que tout le monde attends apres ca pour t'acheter des cadeaux! quand meme pas pour mettre une robe a froufrou a un garçon !!! VOYONS LA !!!

Gen la vilaine a dit…

Y a une part de la personnalité qui est innée mais aussi une part d'acquise. De là l'importance, à mon avis, de donner des balises aux enfants. Je ne parle pas de stéréotyper au max les sexes, mais bien de juste marquer les différences parce que oui, différences il y a.

Il a été prouvé qu'on naît homosexuel. Prenez comme exemple le fait que la plupart des gays vivent très mal l'acception de leur orientation quand vient le moment de l'annoncer justement parce qu'ils ne sont pas dans les balises. Suivant cet exemple,imaginez maintenant l'enfant à l'adolescence, quand justement l'identité sexuelle se pointe, le défi auquel il fera face parce que les balises entre les 2 sexes n'ont jamais été clairement définies.

Bref, là, ce n'est peut-être pas dérangeant, ce sont des enfants. Mais je prédis beaucoup de problème à l'adolescence...

Anonyme a dit…

Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi c'est plus socialement acceptable d'avoir une fille "tomboy" que d'avoir un petit garçon "tomgirl"?

Parce que je ne suis pas certaine que cette histoire choquerait autant si le couple avait 2 filles qui s'habille en gars et un bébé "sans sexe"...

Suzy Wong a dit…

Ayoye ! Voilà de vrais parents qui ne s'assument pas mais qui veulent que leurs enfants s'assument seuls...

Je suis sciée !!!

Anonyme a dit…

en temps que transsexuel j'aurais aimé que mais parent fasse cela car j'estime que déjà au plus jeune age je savait que j'étais un garçon malgré ma biologie féminine une fois qu'on a un étiquette il très dure après de changer la mentalité des gens et on en souffre toute une vie....

Moments de Maman a dit…

Ma première impression, comme @evelyn : c'est n'importe quoi!!!!!

Moments de Maman a dit…

Pffftttt en effet c'est n'importe quoi! Pauvres enfants!!!

Evely a dit…

Je vois la chose comme Karine.

Mon fils est un petit garçon qui aime les camions, mais si un jour il veut une barbie, il en aura une et voilà tout. Pas besoin de lui faire vivre un manque identitaire parce qu'on veut pas que des associations de bleu rose se fassent. Il aime ce qu'il aime et c'est tout, s'il aime des trucs pensés pour les filles, ben c'est pas grave, ça reste des goûts personnel à lui et c'est vraiment correct.

En passant c'est très acceptable d'être un tomgirl. J'en parlais dernièrement avec un collègue dont le plus vieux (sur trois gars) est délicat et ne veut pas se salir et il trouve ça très correct. Il ne sent pas non plus que les autres parents autour et les autres enfants en font un cas. Il le dit bien. Mon fils est ce qu'il est et aime ce qu'il aime, moi je l'aime tout court.

De plus, pour ceux qui veulent savoir le sexe de l'enfant à être, c'est juste que c'est tellement difficile de faire des beaux cadeaux pour les futurs parents(les parents sont difficiles à ne pas vouloir ci ou ça pour leurs enfants) que ça aide dans le choix. Moi, ma belle-maman avait hâte de savoir, parce qu'elle avait hâte tout court. Gars ou fille, indépedemment du bleu et du rose. C'est tout de même au préalable un moment joyeux qu'on partage... enfin selon moi.