mercredi 25 mai 2011

Combattre l'amnésie infantile

Si on en croit une étude, il arrive un moment dans la vie où on devient amnésique quant à nos souvenirs d'enfance. Les événements dramatiques ou spectaculaires, on s'en souvient. Mais les petits trucs du quoditien, pas tellement.

Noooooooooooon!

Pourtant, on s'évertue à parsemer la vie de nos enfants de moments «cutes» qui valent à nos yeux «des millions», mais si on ne leur en parle plus, ces moments s'évanouiront dans leur mémoire. On a beau se faire marteler l'esprit que le bonheur tient dans des petites choses ou de petits gestes par tous les livres de psycho-pop, si on ne les note pas, on risque de ne plus s'en souvenir.

Par chance qu'on aime «radoter». On le savait que nos soirées à se rappeler d'une virée épique à la crémerie du coin, le bonheur de faire la cuisine ensemble, la première fois qu'on a organisé un pique-nique dans le salon en plein hiver, une «grande aventure» jusqu'au pays des dinos, le rituel des petits pas du bonheur le matin ou des grognements d'une famille de ouistitis inventée pour souder des liens, ce n'était pas pour rien. C'était pour cristalliser ces doux moments dans nos mémoires.

Par chance aussi qu'on aime «photographier» aussi. Ainsi, on peut passer des après-midi à trier, classer et examiner des photos en racontant les histoires qu'elles portent. Les photos nous aident à remonter le temps et revenir en arrière, sans trop de heurts!

Par chance aussi qu'on aime «écrire» dans ce blogue entre autres, car on y compile des moments tendres autant qu'amusants. Un jour, ce sera un fabuleux livre de tout ce qui s'est passé durant une période de leur vie de petits (Z)imparfaits. Écrire aussi dans leur cahier perso (jamais assez souvent qu'il le faudrait!), un cahier simple débuté avant leur naissance. Je ne sais toujours pas quand je leur remettrai (à 18 ans? quand ils partiront de la maison? quand on vivra quelque chose de spécial?)... Mais dans ces cahiers, ils liront des bouts de leur vie, des morceaux de mon regard sur eux et aussi des souvenirs de ce qui les animaient à différents moments.

Par chance qu'on a tout cela pour aider un peu notre mémoire. On veut garder vivants tous ces moments... longtemps! Vous avez d'autres moyens pour combattre l'amnésie infantile?

7 commentaires:

Isabelle Lefebvre a dit…

Bonjour!
Pour ma part, je fait des pages scrapbooking. J'aime raconter ces petits moments quotidiens. Ça leur fera de beaux souvenirs plus tard.

Anonyme a dit…

J'ADORE la période d'apprentissage du langage de fiston, ça m'émerveille! J'adore ses mots d'enfants, et je note les comiques dans un carnet. J'ai hâte que ma fille passe du babillage au "parlage" :-)

Anonyme a dit…

J'ai beaucoup aimé l'article en référence. Merci de l'avoir partagé.

Avez-vous des infos sur l'amnésie parentale??? Genre parfois je regarde des photos de mon garçon (4ans) et je n'en reviens pas comment je ne le reconnait pas (bon oui, je le reconnais, mais c'est plus wow! il ressemblait à ça?!?!) Je ne sais pas si c'est le manque de sommeil, mais les 1er mois de sa vie, tout est vraiment flou...

Michèle a dit…

J'aime mettre l'accent sur les odeurs avec mes enfants. J'aime leur dire: Sens...qu'est-ce que ça te rappelle? Mes gars ont l'odorat développé (ils tiennent de moi!) et ça leur arrive très souvent de faire appel aux odeurs pour se rappeler un endroit, une personne, un moment, un resto...

Moi aussi j'ai une grande mémoire olfactive! Ça reste longtemps!

Mamanbooh a dit…

Pour ma part, la conception de mes blogues est mon meilleur moyen.

J'y joins des photos, des histoires et aussi des petites choses que je ne sais pas encore comme cela sera compris dans quelques années...

En prévision de la fête des pères, j'ai fait faire l'exercice à mes élèves aujourd'hui: il devait écrire 8 choses qu'ils apprécient chez leur papa. Le résultat était très touchant. Nous en ferons un coin-coin!

Annie Bacon a dit…

On n'oublie pas tout non plus! J'ai plusieurs souvenir du quotidien de mon enfance, que ce soit la lecture du soir, les jeux en auto, les balancoires en arrière, des parties de Master Mind, et autres milliers de petits détails de la vie quotidienne, ni traumatisant, ni important.

J'ai bon espoir que mes enfants fassent de même.

Dulcinée a dit…

Chez nous, ce qu'elles appellent leurs "livres de bébés" sont parmi les favoris de mes filles de 2 et 4 ans. Ma plus vieille ADORE que je lui lise la page où il y a ses petits mots de bébé déformés et toutes les petites perles qu'elles a dites dans le passé (deux-trois-si-neu-GO! et le célèbre Mange ton steak, ton beacon, tes croutes, tes bonbons pis tu vas grandir!) On rigole beaucoup chaque fois. J'ai une feuille sur le frigo où je prends des notes pour recopier dans leur livre quand j'ai le temps.