mercredi 17 novembre 2010

"Je m'excuse..."


Dans cette simple petite phrase tient probablement la plus grande différence entre ma façon d'être parent et celle de mes propres parents. C'est la constatation que j'ai fait hier matin, quand j'ai carrément perdu patience envers PetitLoup à qui je répétais pour la millième fois de s'habiller parce qu'on allait être en retard pour reconduire sa soeur à l'école.

À notre retour à la maison - on a une petite heure ensemble tous les deux le matin puisqu'il commence plus tard - on a discuté, on a essayé de trouver des solutions pour que ça aille mieux le matin. Puis je me suis excusée à mon fils d'avoir crié. Il est venu blottir son petit corps tout doux contre moi et m'a dit: "J'accepte tes excuses maman".

J'ai alors réalisé que jamais je n'aurais pu avoir ce genre de discussion avec mes parents. À cette époque, les parents se devaient d'être irréprochables et si, par malheur, ils étaient un peu moins habiles dans leurs interventions, jamais au grand jamais nous aurions eu droit à des excuses. Encore moins de discuter avec eux de solutions possibles pour éviter que ça se reproduise. J'ai passé mon enfance à vouloir plaire à mes parents, à tenter d'atteindre des objectifs irréalistes de perfection parce que pour moi, un parent c'était ça, une figure d'autorité qui a toujours raison.

Les choses ont évolué depuis et même si je tiens à ce que mes enfants comprennnent que je suis leur parent et non pas leur amie, je souhaite aussi qu'ils comprennent que je suis humaine, que la perfection n'est pas de ce monde. Et qu'il n'y a aucun mal à avouer qu'on a eu tort quand c'est le cas. Pour moi, c'est un héritage important que je veux leur laisser. Une façon de leur dire: "Toi aussi, tu peux être (z)imparfait et ce n'est pas grave, l'important c'est de le comprendre et de réparer tes erreurs".

Merci PetitLoup d'avoir accepté mes excuses... Tu le sais, je suis une maman parfois bien (z)imparfaite, mais je t'aime!

(Z) Imparfaite invitée: So

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Ton billet est très humain ce matin. Je trouve important moi aussi de reconnaître nos tords nous aussi comme parent. Il m'arrive de m'excuser à mes enfants pour mes débordements et ma fille de 7 ans me remplie toujours d'émotions quand elle accepte mes excuses avec une telle tendresse dans les yeux qu'à ce moment là je me sens pardonnée! Je trouve ça très important de leur demander pardon parce qu'on leur demande à eux aussi de s'excuser quand ils ont des débordements entre frères et soeurs par exemple alors...
Sophie

maratrejoyeuse a dit…

C'est vraiment chouette...
Je trouve que c'est un excellent modèle d'humilité à donner à nos petits. Et ça n'enlève pas une pointe d'autorité pour deux sous! C'est tout à fait sain de dire: "J'avais raison de m'impatienter parce que tu ne t'habillais pas, mais je n'aurais pas dû crier." Les enfants apprennent plus par ce qu'on fait que par ce qu'on dit!

Anonyme a dit…

Mes parents aussi font partie de la génération qui ne s'excusais pas ou si peu. Mais je peux dire que je me rappelle encore parfaitement la première fois où ma mère s'est excusée de s'être emportée. Je ne me rappelle pas ce qui avait causé cet emportement, mais je me souviens clairement de mon étonnement et de mon soulagement suite à cela. Je me suis promis d'essayer moi aussi de reconnaitre mes torts envers mes petits pour leur démontrer, qu'effectivement, personne n'est parfait et qu'une excuse fait du bien à l'autre.

Anonyme a dit…

Wow! ça fait tout drôle de lire ça ce matin, car je viens tout juste de m'excuser auprès de ma puce... parce qu'elle n'enlevait pas son pyjama après le lui avoir demandé dix fois... Comme quoi toutes les familles (z)imparfaites se ressemblent un peu! ; )

Mamanbooh a dit…

Bravo à toi!

Je suis de la même génération (ou presque!) et mon enfance, mes propres blessures et mes souvenirs influencent énormément ma façon d'être une maman.

Je me demande ce que cela donnera quand à leur tour, ils seront parents?

* Contente de savoir que je ne suis pas seule. Pas parfaite, humaine et capable de m'excuser.

Clo l'écolo a dit…

Quel billet touchant !

Moi aussi je m'excuse quand je perds patience. J'ai envie que mes enfants soient des gens qui sont capables d'admettre leurs torts alors je me dois de montrer l'exemple !

Kakou a dit…

Rooo c'est dingue ça .. tes billets me remplissent toujours d'émotion ... sûrement parce que je suis une maman aussi et que je crois que nous nous ressemblons quelque part ! Oui nous aimons profondément nos enfants mais nous sommes humaines, fatiguées et peu patiente des fois mais ce qui est bien c'est de dire les choses ... !
Bonne journée ! bisous

°zabel° a dit…

aaaah... fait tellement du bien de se retrouver dans ça... dans notre imparfaititude :P Je m'arrête aussi souvent pour m'excuser d'avoir été très impatiente et ça rend nos relations beaucoup plus équitables. Personne n'est obligé d'être parfait, comme nous demandons à nos petits de faire de leur mieux, c'est aussi ce qu'ils attendent de nous ♥

Au secours, mon fils m'apprend la vie ! a dit…

Vive les mamans, les papas et les zenfants zimparfaits !