jeudi 11 novembre 2010

Hohohothérapie


«Tes enfants croient-ils encore au père Noël?»

Cette question, je me la fais poser souvent. Quoi à 7 ans et demi, on ne peut plus croire au père Noël tranquille, c'est quoi? Il y a un âge maximum où on doit «catcher» que ce ne sont que des histoires?

Ça m'exaspère. Car il existe toujours, pas très loin de nous, une clique de «Je ne veux pas que mes enfants croient à ces trucs-là (lire ici: père Noël, fée des dents, etc.).». Derrière ces répliques, on sent que pas très loin, il y a l'excuse «Ce n'est que des trucs qui incitent à la dépense...». Ça m'énerve.

En France, une pub a soulevé le tollé de bien des parents car on révélait la non-existence du père Noël. J'ai été soulagée de voir que bien des parents croient qu'il est bon de croire au vieux barbu blanc. Et que même bien des adultes - moi, la première! - ça me fait du bien de penser que des choses impossibles puissent arriver grâce à une certaine magie de Noël.

Dans nos sociétés, on «croit» de moins en moins. On demande des preuves, des chiffres, des faits, on cherche des explications, on carbure à la logique et au raisonnement. La spiritualité: exit! L'imagination: quand on a le temps! La fantaisie: que du divertissement!

Quand on me demande si mes enfants croient encore au père Noël, vraiment ça me fait plaisir de dire que «oui» et j'enchaîne même en disant que moi aussi j'y crois! Vrai! J'aime cela croire à son existence. Non pas que je désire qu'il m'apporte des bébelles, mais j'aime croire qu'à Noël, tout est parfois possible. Que des choses peuvent changer, que le vent peut tourner, que c'est le temps de pardonner, que c'est le moment de lancer dans le ciel nos mille souhaits personnels et de ne plus tout porter sur nos épaules, qu'on laisse le destin en faire ce qu'il veut. Savoir se tourner vers quelqu'un d'autre, lui confier ses élans, ses désirs et ses souhaits - même si c'est un homme tout de rouge vêtu, à la grande barbe blanche et qui sent un peu le Coca-Cola - eh bien, ça nous allège. C'est un exercice d'humilité aussi un peu. On accepte de ne pas pouvoir tout réaliser seul. Bref, le père Noël m'apprend ainsi à lâcher prise un peu. On n’a pas une emprise sur tout et j'ai trop tendance à l'oublier. Vraiment, croire que le père Noël existe est une belle thérapie. C'est croire qu'après un bout difficile, tout va mieux aller. C'est croire que même si on n'a pas été sage tous les jours de toute l'année, il ne nous oubliera pas quand même. C'est croire qu'on peut être récompenser un peu parce qu'on a bien agi durant l'année. C'est espérer une loi du retour. C'est espérer, point.

Alors OUI, on croit au père Noël. Et ce soir, on a même décidé qu'on écrivait nos lettres. Oui, oui, nos lettres. Car comme l'an passé, j'écrirai un petit mot au père Noël. Tant pis pour les Grincheux qui trouvent cela ridicule, moi, ça me fait du bien!

29 commentaires:

JulieJulie a dit…

Je trouve ça tout à fait sain et en plus je crois que c'est le vrai sens de Noël. Je vais sûrement battre le record de tous les temps, car mes grands (et les plus petits aussi) y croient encore. Dire que ma grande va avoir 11 ans! Bien sûre, ils sont conscient que le bonhomme à la barbe blanche au centre commercial n'est qu'un homme déguisé. Mais reste qu'ils croient à la magie des fêtes, aux lutins du Père Noël et surtout au sens que j'essaie de leur inculquer, celui du partage et de l'amour. Et cette année, au lieu de faire une liste de cadeaux de Noël, je vais m'inspirer de toi pour faire la lettre au Père Noël et que chacun émette des souhaits pour la prochaine année! Et je ne résisterai pas à lui faire parvenir ma propre lettre!

Lawrichai a dit…

Ici mon conjoint se refuse à "faire croire" à notre enfant(2ans) que le Père Noël existe.

Je lui ai demandé de ne jamais lui dire directement "il n'existe pas" mais plutôt opter pour "on ne sait pas s'il existe" afin d'au moins laisser planer le doute.

C'est aussi pour ne pas que notre enfant soit celui qui "brise les espoirs" des autres enfants en leur disant que ce ne sont que des foutaises.

So a dit…

Tu as raison Nadine, les enfants ont besoin de cette magie et moi j'y prends autant plaisir qu'eux. Pourquoi pas... cette année je lui écrirai moi aussi!

Lawrichai: Pour ton conjoint... Un article que j'ai écrit sur le sujet: http://www.mamanpourlavie.com/specialistes/23-solene-bourque/52-laissez-les-croire-au-pere-noel.thtml

julie a dit…

Même chose pour moi, mes 2 grands de 10 et 11 ans y croient à leur facon, à cette belle magie ! Wt tout comme toi, mon mari et moi vivons cette magie des fêtes avec nos 3 enfants car la petite a seulement 3 ans et ses frères et soeurs aiment la voir parler du Père Noel. Nos listes se préparent, les chansons sont sorties et vive l'espoir que Noel offre!!!

Julie a dit…

Merci Nadine. Tu viens de me faire écrire une lettre au Père Noel avec Bouclette... et une de moi aussi. Tout ça en essuyant quelques larmes sur mes joues. ;)
Ce soir, c'est Blondinette qui écrira la sienne et qui signera elle-même son nom, cette fois-ci.

Future Prof a dit…

L'important, c'est la magie de Noël et dans mon entourage, tout le monde y croit...
7ans et demi, je trouve cela trop jeune pour ne plus croire au Père-Noël... 9 ans, c'est plus normal, c'est l'âge où le raisonnement se développe plus, et ils sont assez vieux pour comprendre qu'il ne faut pas vendre le punch aux autres ! À cet âge, on peut commencr croire à la magie...

Caro a dit…

J'ai de jeunes enfants et j'adore la magie de NOël. QUoi de mieux que de voir leurs yeux s'illuminer à l'idée que les cadeaux arrivent durant leur dodo sous le sapin.
En lien avec la Pub Européenne, il y a 0 ans environ, je suis aller à la messe de 18 heures le 24 décembre. L'Église était bondée d'enfants et le prête a dit: Aujourd'hui c'est un jour de fête, mais pour certains enfants c'est triste car ils n'auront pas de cadeaux. Dans leurs t^te à eux, c'est parce qu'ils n'ont pas été sage. Mais c'est plutôt parce que le Père Noel N'EXISTE PAS...Arrêtons de leur faire des accroire...
Vlan!!!!Certains enfants ce sont mient à pleurer...
Même moi, qui en avait 17 ans, j'étais bien attrister de ça...
C'est sure que je comprends l'intervention du prête, le sens de son discours ( parce qu'il n'a pas tout à tort...Mais je trouvais le moment mal choisi!

Marie-No a dit…

Ah!!! Je suis contente d'apprendre que je ne suis pas la seule adulte à croire au Père Noel! Eh oui! Même si c'est moi qui achète le cadeau qu'il remet chaque année à mes enfants, j'y crois! Je crois à sa magie. Au fait que quelqu'un qui ne nous voit qu'une fois par année peut quand même nous vouloir du bien. Je crois en la générosité désintéressée que suppose le fait de dire que les cadeaux viennent de lui et non des parents.

Il fait partie de ma magie des Fêtes. Sans lui, Noel ne serait alors qu'un banal échange de cadeau. Avec lui, c'est une ambiance complète qui s'amène! La joie de l'attente! La lumière qui brille dans les yeux des petits et des grands! Comme la religion ne me rattache plus vraiment à cette fête, c'est en lui que je place toutes les belles valeurs d'entraide, de partage, de générosité, d'indulgence, etc. que je veux inculquer à mes enfants. C'est aussi ça que nous apprend la magie du Père Noel. Donner aux autres. À chaque année, mes enfants participent en offrant un de leur jouet à un organisme qui le redistribue aux enfants pauvres. Ça fait partie de la magie qu'apporte le Père Noel pour moi.

Anonyme a dit…

Bravo!!! Chez-nous aussi, les enfants croient au Père Noël. Ils écrivent chaque année leur lettre... Mon grand de 10 ans se posent des questions, mais il VEUT y croire, même s'il se doute fortement que c'est un personnage inventé.

Laissons les enfants être des enfants!
Linele

Une mère qui fait de son mieux a dit…

Le respect des autres par nos enfants commencent par l'exemple des adultes... Peut-être devriez-vous y penser avant d'écrire certaines présomptions. Mes enfants ne croient pas au Père Noël et je ne fais partie d'aucune clique. Simplement cela est un choix.

Lawrichai a dit…

@ So

Merci pour le lien, j'ai bien aimé.
D'ailleurs le dernier paragraphe est venu me chercher car lorsque j'étais petite, on avait toujours un cadeau "surprise" signé du Père Noël (ou de la Mère Noël). Les autres étant des membres de la famille.

Je vais perpétrer cette petite magie avec mon enfant ^^

So a dit…

@Une mère qui fait se son mieux: C'est correct d'être terre-à-terre si ça vous convient. Faut juste outiller votre petit à "ne pas péter la bulle" des autres. Et c'est malheureusement souvent ce qui arrive avec les enfants qui se croient "plus fins que les autres" parce qu'eux savent la vérité.

L'imaginaire, ça fait partie de l'enfance. J'adore voir mes enfants s'inventer des histoires et les entendre fabuler alors quand un copain de classe vient dire à mon enfant que ce sont des foutaises ce à quoi il croit, ça pète pas juste sa bulle, mais la mienne aussi... le respect, c'est aussi ça, sensibiliser son enfant aux autres et à leurs croyances, vraies ou fabulées.

So a dit…

@Lawrichai: Tant mieux si ça a ramené de beaux souvenirs!

Anonyme a dit…

Ma grande de 8 ans y croit encore... et pourtant vers 4 ans, elle commençait à avoir des doutes très rationnels... D'ailleurs elle ne croit plus qu'il arrive en traineau volant et qu'il passe par la cheminée, mais selon elle la preuve irréfutable qu'il existe tout comme la fée des dents, c'est que les cadeaux sont bels et bien là au matin... Et elle n'a pas tort, le père noel, une personne désinteressée qui offre sans rien demander en retour, sans vouloir s'en attribuer du mérite, existe en effet, c'est nous les parents...
Et tant mieux qu'elle y croit encore pour ne pas peter la bulle du plus jeune agé de 2 ans...

Christian a dit…

Moi, personnellement, j'adore voir mon fils croire au Père Noel (5 ans)

il est effectivement bon et sain de laisser les enfants croire que tout est possible, ils en auront plein les culottes de réaliser, un jour, que ce n'était que de belle histoires.
Je plain les enfants de 5 ans qui ne rêve pas au Père Noel.

Anonyme a dit…

Quoi le Père Noel n'existe pas??
j ai 30 ans et j aime croire en ces traditions.. autant au Père Noel qu'aux autres traditions qui feront de magnifiques souvenirs à nos enfants... Je me refuse d'être terre a terre ...chez nous y a cupidon, coco lapin, le père noel, la fée des dents, et la fée des bobos...et sussi le fantôme gentil secret... Mes 3 filles adorent et leur regard en vaut la peine... elles réaliseront bien assez vite que la vie est parfois rough mais pour l'instant je veux laisser mes enfants être des enfants et CROIRE (morale de Boréal Express le plus beau film de Noel selon moi)...
isabelle

Anonyme a dit…

Ma nièce a 13 ans et crois encore que c'est le père Noël en personne qui mets les cadeaux sous l'arbre de Noël. Pas tout les cadeaux, car il y en toujours des grands-parents, parrains-marraines et autres 'donneur de cadeaux', mais elle crois encore qu'un vieux monsieur habillé en rouge se déplace pour lui apporter un cadeau juste pour elle.

Là, sérieux, je décroche... La magie de Noël, ok , mais là... Ses parents trouvent ça bien cute. Moi, je trouve qu'à 13 ans, y'a pas mal plus de chance qu'elle fasse rire d'elle à l'école.

Nath

Une femme libre a dit…

Noël et le Pére Noël,ça va ensemble! Bien sûr qu'on y croit et que c'est sain et magique. Et mon coeur se serre un peu à la pensée de parents qui n'ont pas le goût d'investir dans l'imaginaire et qui vont ainsi priver leur enfant de si grands plaisirs en plus de les marginaliser.

Marie Claude a dit…

Je suis très fier que mes filles (5 et 7 ans) croient toujours au père noël, et si c'était juste de moi, ils y coiraient encore bien des années! contrairement à mes nepveux (3 et 5 ans) dont le beau frère est bien fier de dire que SES enfants n'y croient pas! ha mais qu'ils sont donc intelligents!

Marie Claude a dit…

Mes filles de 5 et 7 ans croient toujours au Père Noel et j'en suis bien fier! contrairement aux fils de mon beau frère, qui se "pette" les bretelles en disant que ses enfants n'y croient pas (3 et 5 ) ans....bravo! ils sont donc intelligents tes enfants!

Mamounet a dit…

Croire au Père Noël lorsqu'on est un petit enfant, c'est merveilleux. Cela fait partie de la magie de Noël et c'est fantastique de perpétuer la tradition.

Mais croire au Père Noël après l'âge de raison (7-8 ans), j'ai un petit malaise. Coudonc, il ne se pose pas de questions, cet enfant-là? Il me semble que si mon fils avait cru au Père Noël après cet âge, j'aurais eu le sentiment d'avoir un peu échoué sur le fait de lui inculquer un certain sens de l'observation et d'analyse... Enfin, c'est comme cela que je perçois la chose, mais c'est bien personnel...

En fait, je pense que, même si on ne croit plus au Père Noël, on peut toujours aimer ce qu'il représente ainsi que la joie qu'il apporte dans nos coeurs en tant que symbole de belles valeurs (partage, faire plaisir à l'autre, bonne humeur, sens de l'écoute, etc).

Mamantroispointzero a dit…

Mes enfants croient au père Noël. Le jour où ils vont soulever des doutes sur son existence, je vais leur expliquer. Le père Noël n'existe pas exactement comme dans l'histoire, mais il existe à sa façon dans toutes ces personnes qui veillent sur eux. Nous avons tous un père Noël dans le coeur qui peut faire du bien autour de nous. Voilà ce en quoi je crois.

So a dit…

Mamounet: Mais bien sûr que ma fille de 7 ans et demi me pose des questions! Elle n'y croit plus comme elle y croyait à 3 ans, c'est à dire qu'elle ne pense pas que tous les bonhommes à barbes blanches qu'elle croise sont el seul et unique même Père Noël (ça d'ailleurs, elle n'y a jamais cru, elle a bien vitre observé la différence entre le "vrai Père Noël" et ceux de pacotille). Mais elle croit toujours qu'il existe un Père Noël, qu'on ne voit pas dans les Centre d'achats (il est bien trop occupé au Pöle Nord alors il délègue des assistants) mais qui vient porter les cadeaux sous l'arbre à la maison la nuit de Noël.

Fanfan a dit…

Comme c!est dommage, personne ne crois plus en rien
Comme tu le dis :exit la spiritualite!...
Pourtant, je crois que les qualites de coeur, la creativite,
l'Imagination sont des valeurs essentielles.

Anonyme a dit…

En 1897 (le problème ne date pas d'hier!), la petite Virginia avait 8 ans et des amis lui avaient dit que le père-noël n'existait pas. Virginia est allée poser LA question à son père et celui-ci est resté perplexe et incaple de répondre à cette question. Il a donc dit à sa fille de poser la question aux experts dans tout : les éditeurs des journaux (!). Virginia a dinc pris crayon et papier: "Papa says, 'If you see it in the 'Sun' it's so'. Please tell me the truth, is there a Santa Claus?"Voici la très jolie réponse de M. Frank Church (toutes mes excuses cependant, de pouvoir vous le présenter qu'en anglais) :Virginia, your little friends are wrong. They have been affected by the skepticism of a skeptical age. They not believe except what they see. They think that nothing can be wich is not comprehensible by their little minds. All minds, Virginia, whether they be (grown-ups) or children's are little.Yes, Virginia, there is a Santa Claus. He exists as certainly as love and generosity and devotion exist, and you know that they abound and give to your life the highest beauty and joy. Alas! how dreary would bw the world if there were no Santa Claus! It would be as dreary as if there were no Virginias. There would be no childlike faith then, no poetry, no romance to make tolerable the existence. We should have no enjoyment, except in sense and sight. The eternal light with wich childhood fills the world would be extinguished.(...)You tear apart the baby's rattle and see what makes the noise inside, but there is a veil covering the unseen world wich not the strongest (grow-up)...that ever lived, could tear apart. Only faith, fancy, poetry, love, romance, can push asie that curtain and view..the beauty beyond. Is it all real? Ah ,Virginia, in all this world there is nothing else so real and abiding.No Santa Claus! Thank God! he lives, and he lives forever. A thousand years from now, Virginia, nay, ten times ten thousand years from now, he will continue to make glad the heart of childhood.

Quel bon message, non?
Il y a quelques années, j'ai ajouté un petit mot à la lettre au père-noël de mon tout petit pour qui l'année n'avait pas été très bonne côté santé. Je lui de-mandait un peu de chance, un répit. Quelques jours plus tard, nous avons reçu la réponse : le père-noël nous envoyait, écrivait-il, des bisous et toute la chance dont nous aurions besoin. C'est fou, mais je me souviens avoir pleuré en lisant cette petite note...Quelle belle délicatesse de la part des bénévoles...Ou peut-être était-ce vraiment le père-noël!? ;)

Nadine a dit…

@ dernier anonyme: je comprends, j'ai fait la même chose l'an passé et j'ai pleuré (et pleure chaque fois que je la relis!) en lisant la lettre. Voici la traduction de l'article dont tu parles et de la petite Virginia:
http://www.mamanpourlavie.com/jeux-fetes-activites/grandes-fetes/noel/pere-noel/1376-le-vieux-barbu-existe-bel-et-bien.thtml

Michèle a dit…

Ici on a vécu une situation particulière. Je n'ai aucun souvenir d'avoir cru au Père Noël, bien que mes parents se soient donnés du mal et que mon frère et ma soeur y ont cru. Mon plus vieux souvenir remonte à mes 4 ans. Je suis assise sur les genoux du Père Noël, en fait mon oncle déguisé, et je ne comprends que les autres ne le reconnaissent pas.

Je trouvais ça con. Voilà.

J'ai toujours détesté la bullshit. J'étais bien décidée à ne pas conter d'histoires fausses à mes enfants.

Mais mon mari voyait les choses différemment. Il y tenais mordicus à tous ce flafla et j'ai fait du mieux que j'ai pu.

Mes enfants y ont cru, jusqu'à l'âge scolaire.

Et lorsque la dernière (la 4ième) a cessé d'y croire, ce fut un véritable soulagement.

La fée des dents... alors vous devinez que c'était trop pour moi.

Josee a dit…

Mon conjoint n'est pas d'accord avec moi pour faire croire au père noël à ma plus vieille. Elle a 3 ans et moi, je veux qu'elle y croit le plus longtemps possible. Ces le côté féerique et magique de Noel et ces tellement beau de voir leurs petits yeux briller.

Anma a dit…

Je trouve ça drôle que ne pas faire croire au Père-Noël soit synonyme de ne pas croire que l'imagination est importante...

Chez nous, on vit l'imaginaire pas mal au quotidien, dans le jeu, dans les histoires, dans notre façon de vivre (je suis écrivaine et mon chum musicien). Mais le père Noël, je sais pas. Mon plus grand a 3 ans et il faut décider cette année ce qu'on fait de ça. Moi ça m'a donné un grand coup quand j'ai compris qu'on m'avait dit n'importe quoi pour le père Noel et que mon père continuait de persister à me dire que c'était vrai. J'avais 5 ans et vraiment je trouvais qu'on me prenait pour une idiote.

Je sais que je ne suis pas la seule à avoir vécu ça comme une sorte de trahison... Faut penser à ça, aussi !