vendredi 30 juillet 2010

Je suis jalouse de mes enfants!

Quand je regarde ma mère aller avec mes enfants -je dois m'en confesser- j'ai parfois quelques pointes de jalousie. La mamie gâteau qui comble chaque désir de mes enfants n'est pas la maman que j'ai connue.

Je ne suis pas la seule dans cette situation et je sais bien qu'une mamie et une maman, ce n'est pas le même rôle, mais -imparfaite que je suis- parfois ça me titille. Je regarde aller ma mère devenue mamie et je reste bouche bée.

Quand elle arrive à la maison les bras chargés de trucs du Dollarama, je ne peux m'empêcher de penser à la p'tite Fraisinette tant désirée que j'ai dû attendre pendant des mois même si je passais devant chaque semaine au magasin. La mamie l'aurait achetée avec empressement, la maman testait ma patience.

Et quand je la vois distribuer des biscuits comme collation aux enfants (vers 17h...) après que j'aie étouffé un ''Ils en mangeront après le souper!'', j'ai un sourire en coin. Jamais la maman en elle n'aurait permis cela.

Et quand elle me demande, hésitante, si elle doit vraiment attendre à Noël pour acheter un nouveau jeu vidéo à Lolo (euh... OUI!!), j'imagine trop facilement le nombre de tâches que j'aurais dû accomplir dans mon temps pour mériter un tel cadeau ''hors saison''.

Ma mère est extrêmement généreuse de son temps (et de ses finances!) avec mes enfants et je lui en suis extrêmement reconnaissante. N'empêche que parfois, ça achale le reste d'enfant enfoui quelque part en moi.

Puis, je me mets à sa place et je me dis que je serai tout aussi mamie gâteau -sinon plus!- avec mes propres petits-enfants. La vie est juste, finalement!

10 commentaires:

Evely a dit…

Que je te comprends !!!! Ma maman nous laissait pleuré (pour former notre caractère), mais chez elle P'tit Clown se fait bercer à la moindre larme de crocrodile et si j'ai le malheur de dire que pour dessert il y a des fruits, ma maman me dit que je suis dure et que ce n'est pas un vrai dessert... euh c'est parce qu'une banane a été le dessert de mon enfance.

Anonyme a dit…

je pensais à ça justement ce matin, que je suis sur le bord d'avoir une petite discussion avec ma mère, parce que chaque fois qu'elle voit les enfants, elle les bourre de bonbons et de chocolat, et quand je retourne à la maison, ils courent partout et c'est moi qui est pris avec ça !! Et là, elle commence aussi à leur en donner à manger le lendemain à la maison (bref, chez moi...)
Mes enfants trouvent ça génial, mais moi... un peu moins...

Anonyme a dit…

moi perso, je dois avouer que les souvenirs que jai de mon enfance, son pas ml les meme que mon gars risque davoir avec sa grand-mere. Elle agi pareil comme avec moi quand jetais enfant
maxoo

maman ordi-nerf ! a dit…

Avec ma mère ça va quand même relativement bien. Elle gâte beaucoup les enfants, mais nous partageons des valeurs similaires (après tout c'est elle qui me les a transmises !)

Avec ma belle-mère ce n'est pas la même chose, parfois je suis confronter à des valeurs différentes et cela me demande des réajustements (comme respirer profondément en écoutant mon mari me dire que ce n'est pas si grave finalement !)

Anonyme a dit…

hihi ici non plus avec la grand-maman tout se passe bien. Elle me demande souvent mon avis et respect mes valeurs qui sont bien spur les siennes et me donne des conseils...et me supporte comme lorsque que bébé 1 avait 6 mois à son premier Noel et que je refusais catégoriquement qu'elle goûte au chocolat, elle m'a soutenue devant ma grand-mère et mes tantes...elle m'écoute et ne veux pas jouer mon rôle mais son rôle de grand-maman. Et ma mère a toujours aimer les enfants alors oui elle a beaucoup plus de facilité avec bébé 1 que moi et des fois je suis jalouse car elle est une vrai aimant pour ma fille...mais elle était aussi comme cela avec moi alors...

Une femme libre a dit…

On ne dit pas GRAND-parent pour rien, le GRAND est là pour parler du grand, immense, magnifique privilège de ne vivre que du plaisir avec un enfant. Pas de cassage de tête à se demander si ce sera bon pour sa santé, son caractère, son avenir, c'est le rôle des parents d'angoisser et de se questionner. Les grand-parents, eux, ont pour but d'admirer l'enfant dans à peu près tout ce qu'il fait, de rire de ses rires, de jouer avec lui et de trouver moyen de lui faire plaisir, dans la détente. Et si jamais le grand-parent se tanne, il n'a qu'à retourner le petit à la charge des vrais responsables: ses parents. Ça valait la peine de passer à travers l'épreuve de la parentalité pour arriver aux joies de la grandparentalité!

Julie a dit…

Eh misère... Je me dis souvent la même chose à propos de ma mère. Ma mère qui m'a élevée à avoir peur d'elle pour compenser le peu d'autorité naturelle qu'elle possèdait, qui m'a fait exercer ma patience en masse, qui m'aurait fait goûter à une volée de bois vert si j'avais même juste pensé à des biscuits après 15h30 l'après-midi... et qui là, avec son petit-fils, se roule presque par terre avec lui, ne comprend pas pourquoi je refuse qu'elle lui donne de la crème glacée à 5h15 quand il va souper 15 minutes plus tard, ne le fait jamais attendre, est à plat ventre devant le moindre souhait qu'il semble emmettre... et il n'a que 15 mois!! Imaginez la suite...

Ausecoursmonfilsmapprendlavie a dit…

Et j'espère que tu avais toi aussi une grand-mère gâteau, quand tu étais petite fille !

Julyjoly a dit…

J'imagine que c'est ça la joie d'être grand-parent. Être grand-parent n'est pas le même rôle que parent. J'avoue que mes parents sont aussi comme ça. Je me dis que tant mieux si mes parents peuvent gâtés mes enfants. C'est probablement un privilège d'avoir élever 3 enfants et pouvoir maintenant gâter leurs petits-enfants parce qu'en tant que parents, on ne peut pas toujours juste gâter mais on a beaucoup de responsabilités face à nos enfants. On veut bien les élever.

Anonyme a dit…

Moi je me souviens surtout du merveilleux répit que ma mère nous offrait à baby et moi. Non mais quelle chance de pouvoir profiter de temps pour soi en ayant la tête complètement tranquille puisque où Baby était-elle autant aimée qu'avec moi-même? Ben chez Mamie voyons!Faut pas oublier que les enfants savent bien faire la différence entre chez Mamie et à la maison; ils en profitent avec raison. Aujourd'hui rien ne change: Avec Coco,je fais pour Baby ce que Mamie a fait pour moi y'a déjà 2 décennies...